• Auteur : Christophe Dubach et André Maurer
  • Date : 23 septembre 2003 (11 octobre 2003)

Microsoft fait-il de l’ombre aux logiciels libres ?


- Vous trouverez de nombreux documents annexes tirés de cette étude sur le site d’origine.
Christophe DUBACH et André MAURER

MICROSOFT FAIT-IL DE L’OMBRE AUX LOGICIELS LIBRES ?
(Étude comparative de Microsoft Office et OpenOffice)

Université polytechnique fédérale de Lausanne
Projet sciences, technique et société
Semestre d’été 2003

Page originale :
http://ic2.epfl.ch/~amaurer/rapport...

Présentation

Le monde du libre est aujourd’hui représenté par quelques logiciels phares, qui soutiennent sans rougir la comparaison avec leurs équivalents propriétaires. On peut citer Le Gimp, la suite Mozilla, et bien sur Open Office.org, Ooo pour les intimes. Mais là où un logiciel comme Gimp peut sans encombre se frayer un chemin parmi de nombreux concurrents, Open Office.org doit relever un tout autre challenge : se confronter à ce qui est sans doute actuellement le logiciel le plus utiliser dans le monde : la suite bureautique Microsoft Office.

Il est d’autant plus urgent de s’interroger sur le monopole de cette suite et ses conséquences quand on sait que l’usage qu’en font la plupart des utilisateurs - à savoir celle de Word principalement - pourrait amplement être satisfait par un petit traitement de texte comme Abiword. Alors, qu’est-ce qui peut bien pousser ces utilisateurs à débourser une fortune quand ils ont à leur disposition un outil équivalent, libre et gratuit tel que Ooo ?

C’est en substance la question que ce sont posés les auteurs de ce rapport, Christophe DUBACH et André MAURER, en menant une enquête de 3 mois auprès d’utilisateurs de Ms office et d’Open office en Suisse romande et en France, et dont ils nous révèlent ici les conclusions.

Le résultat tient en un mémoire de 80 pages et une foultitude d’annexes. Présentation détaillée des deux protagonistes, de la notion de libre et de celle de propriétaire, et enfin interprétation de deux questionnaires : le premier envoyé a des utilisateurs de Ms Office, le second à des entreprises utilisant Open Office.org, et dont les résultats sont comparés à la "User Survey" d’Ooo [1].
Les questions portaient sur la connaissance des logiciels libres, sur l’usage d’une ou de plusieurs suites bureautiques, sur la satisfaction des utilisateurs,... Je vous laisse découvrir les nombreux détails de ces deux investigations, qui apportent d’un côté quelques lueurs d’espoir : si 80% des personnes interrogés possèdent une version de Ms Office, près de 40% ont déjà taté de l’Open Office.org, mais qui montrent aussi le chemin qu’il reste à parcourir, quand la plupart des non utilisateurs d’Ooo confondent libre et gratuit. La lecture des commentaires des utilisateurs suisse-romands d’Ooo est aussi très intéressantes (annexe 8.3).

Ce que laisse entrevoir ce rapport, et d’autres oeuvres de même nature, comme le mémoire de Frédéric Labbé (voir plus bas), c’est la fragilité grandissante d’un monopole obsolète qui ne tient plus que par quelques ficelles rabougries : l’habitude, une certaine réticence au changement, et l’ignorance d’une alternative valable.

Le travail de Christophe DUBACH et André MAURER a le mérite de montrer que cette alternative existe, que la satisfaction de ses utilisateurs est aux moins aussi grande que celle des accros de Word, et qu’il ne faudrait qu’un peu de pédagogie, et dans certains cas de volonté politique, pour que les 13 millions d’utilisateurs actuels d’Open office ne soient rejoint par des millions d’autres.
Même s’il existe une dangereuse contrepartie à ce succès espéré :"En effet, plus de la moitié des téléchargements de OpenOffice concernent les versions pour Windows. Ainsi le succès d’OpenOffice risque paradoxalement de freiner celui du libre du général."

Résumé du rapport
(abstract du mémoire)

Les logiciels qui effectuent des tâches de bureautique sont, de nos jours, très répandus parmi le grand public. L’entreprise Microsoft® détient, au niveau mondial, une part importante de ce marché, avec sa suite bureautique Microsoft® Office. Cependant, il existe également d’autres entreprises, communautés ou associations qui développent des logiciels similaires. Parmi les logiciels complets, stables et performants qui effectuent des tâches de bureautique, et qui essaient, tant bien que mal, de faire un peu de concurrence à Microsoft®, notre choix s’est porté sur OpenOffice.org. OpenOffice.org est un logiciel libre : son code source est accessible à toute personnes (capable de le comprendre). D’autre part, le développement et la maintenance de telles applications sont essentiellement basés sur le bénévolat et le volontariat.
Ce document présente donc, dans un premier temps, les logiciels Microsoft® Office et OpenOffice.org. Puis nous consacrerons une grande partie de ce papier à la présentation d’une enquête que nous avons effectuée, de janvier à mars 2003, auprès de la population suisse romande et française. Nous voulons en effet déterminer sur quels critères chaque utilisateur juge de la qualité des logiciels de bureautique. Nous voulons également déterminer si la mainmise de Microsoft® sur ce marché est justifiée ou non.

Plan du rapport

chapitre 1 : Introduction
1.1 Constat initial
1.2 La question centrale
1.3 Structure du document
Chapitre 2 : Logiciels Libres versus Logiciels propriétaires
2.1 Introduction
2.2 Le logiciel libre
2.3 Le logiciel propriétaire
2.4 De l’importance de la disponibilité du code source
Chapitre 3 : OpenOffice.org
3.1 Introduction
3.2 Le logiciel
3.3 Le projet
3.4 First OpenOffice.org Conference
Chapitre 4 : Microsoft® Office
4.1 Introduction
4.2 Le logiciel : Microsoft® Office
4.3 Le projet : Microsoft®
Chapitre 5 : OpenOffice.org versus Microsoft® Office
5.1 Introduction
5.2 Comparaison des logiciels
5.3 OpenOffice.org a-t-il une chance contre Microsoft® Office ?
5.4 La position de Microsoft® vis à vis du logiciel libre
5.4.3 Microsoft®/Linux : la guerre est déclarée
chapitre 6 : Méthodes de rédaction des questionnaires et d’analyse des résultats
6.1 Ouvrages consultés
6.2 Méthode pour la rédaction des questionnaires
6.3 Analyse des résultats
Chapitre 7 : Première enquête : l’avis des utilisateurs de Microsoft® Office
7.1 Envoi des questionnaires
7.2 Résultats obtenus avec le premier questionnaire
7.3 Résultats obtenus avec le second questionnaire
Chapitre 8 : deuxième enquête : l’avis des utilisateurs de OpenOffice.org
8.1 Enquête réalisée par OpenOffice.org
8.2 Notre enquête
8.3 Comparaison entre User Survey de OpenOffice.org et notre enquête
Chapitre 9 : Conclusion
9.1 Auto-critique du projet
9.2 Microsoft® fait-il vraiment de l’ombre aux logiciels libres ?

annexe 1.1 : proposition de projet
annexe 3.1 :First OpenOffice.org Conference, Hamburg
annexe 3.2 : (*)1 OpenOffice.org/StarOffice Roadmap
annexe 5.1 : (*) Le monopole fissuré de Microsoft® Office (article du journal Tout Compte Fait) annexe 5.2 : (*) De Microsoft® Office à OpenOffice.org (exemple de cours de formation pour la migration de Microsoft® Office à OpenOffice.org)
annexe 5.3 : (*) Abandonner ou conserver Office : la fidélité des grands comptes
annexe 5.4 : (*) position économique de Microsoft® face à Sun Microsystem Inc.
annexe 6.1 : proposition de questionnaires
annexe 7.1 : version définitive du questionnaire 1.1
annexe 7.2 : lettre accompagnant le CD-ROM envoyé aux personnes intéressées
annexe 7.3 : version définitive du questionnaire 1.2
annexe 7.4 : présentation des résultats du questionnaire 1 sous forme d’histogrammes
annexe 7.5 : présentation des résultats sous forme d’arbres de décision
annexe 8.1 : (*) Questions de User Survey de OpenOffice.org
annexe 8.2 : version définitive du questionnaire 2
annexe 8.3 : présentation des commentaires collectés
annexe 8.4 : (*) fas_converter : Un serveur de visualisation de fichiers Microsoft® Office
annexe 8.5 : présentation des résultats sous forme d’histogrammes
annexe 8.6 : présentation des résultats sous forme d’arbres de décision annexe 9.1 : (*) test comparatif Office XP, Office 2000

[1] Il s’agit des données collectées via un questionnaire a disposition sur le site d’Open Office.org français, et que je vous encourage à remplir.

L’univers des suites bureautiques

OPEN OFFICE.ORG La suite bureautique libre la plus complète pour le moment
- Page de présentation sur Framasoft
- Les tutoriels d’utilisation

MS OFFICE La suite bureautique de Microsoft, comprenant Word (traitement de texte), Excel (tableur), Powerpoint (présentation), access (base de données - seulement dans les versions professionnelles).

KOFFICE Suite bureautique de l’environnement KDE sous Linux, très complète, avec KWord (traitement de texte ), KSpread (tableur), KPresenter (présentation), Kivio (visionneuse), Karbon14 (dessin vectoriel), Kritia (éditeur d’image), Kexi (gestionnaire de base de données), et beaucoup d’autres.

GNOMEOFFICE Gnome, le second grand environnement de travail de Linux, propose aussi depuis peu une suite bureautique qui fédère des projets indépendants sous la bannière GnomeOffice : Abiword 2.0 (traitement de texte), Gnome DB 1.0 (gestionnaire de base de données) et Gnumeric 1.2.0 (tableur). Beaucoup d’autres logiciels appartiennent à ce projet (Gimp ou Sodipodi par exemple).

Articles

- Alternatives libres au poste de travail Microsoft sur le site de l’AFUL (Association française des Utilisateurs du Libre).

- OpenOffice.org : vrais enjeux et idées fausses Article paru dans Le journal du Net, écrit par Jean-Marie Gouarné. Pour comprendre quels sont les véritables avantages d’une suite bureautique libre : le format ouvert.

- Suite bureautique, les enjeux d’une alternative Exemple d’une migration réussi au Centre Hospitalier Avranches-Granville par frédéric Labbé.

- Pourquoi utiliser Open Office.org ? Tutoriel de Julien Noel qui présente Open Office.org aux utilisateurs de la suite Ms Office.

Commentaires

<< Poster un message >>
:: question :: précision :: avis :: commentaire :: bug ::

Microsoft fait-il de l’ombre aux logiciels libres ? , le 27 juillet 2010 par Sandrine (2 rép.)

ce poste date un peu mais je me permets justement de laisser un avis qui vient plusieurs années après. J’ai utilisé openoffice en 2008. Pour information je suis une utilisatrice lambda et sans aucune connaissance informatique. J’ai laissé tombé après 3 semaines d’utilisation pour aller acheter très vite la suite Microsoft. Pourquoi ? Pour les raisons que l’on reproche souvent au libre : manque de convivialité et aucune assistance. Je ne veux pas aller chercher les mises à jour, je veux qu’on me les envoies. Je ne veux pas chercher une solution à un problème, je veux un guide ou mieux un support (pour des solutions d’entreprise) car je ne conçois pas de perdre une seule minute à faire autre chose sur mon ordinateur que ce pourquoi il est conçu : faire de la bureautique et de la recherche Internet. Donc le logiciel libre c’est pour ceux qui veulent/aiment bidouiller. Moi je préfère payer et avoir la paix.

Microsoft fait-il de l’ombre aux logiciels libres ? , le 28 juillet 2010 par Bibifri

Parfait exemple de troll, de manque de logique ... et d’aliénation !

Troll, car ces affirmations péremptoires sur la soi-disant difficulté en 2008 d’utiliser OpenOfficeorg et la prétendue absence de support sont complètement infondées.

Que, "formatée" à la suite Office, vous ayez eu quelques difficultés à vous adapter à OOo et que vous ayez laissé tomber au bout de 3 semaines peut tout aussi bien s’expliquer par ces (mauvaises) habitudes que génère l’ergonomie "on s’occupe de tout", que vous rebaptisez "facilité d’emploi".

De même vos affirmations sur la facilité des mises à jour, l’absence de support, etc... ne se conçoivent que parce qu’on sait bien qu’en entreprise, justement, des ressources non négligeables sont consacrées à la formation (que ce soit par l’employeur ou par des sociétés de service affiliées à Microsoft)

Expérience faite, je puis vous assurer que la formation "à partir de zéro" d’un nouvel utilisateur est tout aussi facile avec les deux suites. A preuve les compétences RÉELLES acquises par des lycéens et étudiants qui ont exercé sur l’un ou l’autre sont équivalentes.

Et, au moins avec OOo on ne perd pas des plombes (votre critère) à récupérer des documents édités avec des versions successives de la suite qui s’avèrent incompatibles entre elles ! (toujours expérience vécue).

Alors, vous avez tout-à-fait le droit d’exprimer VOTRE point de vue et votre "vécu" ... et moi de vous faire respectueusement remarque que ce sont ... des âneries ! Mais vous avez bien prévenu que vous étiez une utilisatrice "lambda", aussi. C’est bien là le résultat du monopole Office : beaucoup d’utilisateurs ont découvert une bureautique (presque) sans souci grâce à ce précurseur (reconnaissons-le), mais sont persuadés que, "parce que c’est payant c’est mieux".

Tant mieux pour vous si vous avez les moyens de continuer à vous faire racketter et aliéner.

Mais alors pourquoi tant d’administrations y sont-elles passées ( à OOo) ? Uniquement sur le critère de la gratuité, répondrez-vous ? Que nenni ! Liberté et gratuité ne sont pas la même notion et vous propagez là aussi la méconnaissance du sujet (si ce n’est pas un troll, encore une fois).

Lorsque la Gendarmerie passe à OOo et à Thunderbird, elle a les coudées franches pour apporter des améliorations et adaptations significatives à ces deux logiciels (et les faire partager) et pour mettre en place des actions de support et de formation au moins aussi "pointues" que le préposé "certifié Microsoft" de votre entreprise (qui vous fait croire à ces balivernes et lieux communs !

Mais c’est une façon comme une autre de défendre son petit pré carré de compétences. Croyez-moi, il sera bien emm...é lorsqu’il faudra lui même se recycler !

Son ciboulot devra réapprendre à apprendre, au lieu d’emmagasiner des "how-to" spécifiques. Et plus on s’enferme dans cette démarche, plus c’est dur d’en sortir !

Bon, j’arrête là, je n’ai pas passé autant de temps à dépanner mes collègues et jeunes stagiaires étudiants et à pester contre les ukases du sévice informaclique pour laisser passer sur ce site votre "profession de foi".

Microsoft fait-il de l’ombre aux logiciels libres ? , le 10 septembre 2010 par jmenfoumoijelatex

Décidément à chaque passage sur Framasoft je me délecte de ce genre de messages. Si seulement les partisans de OOO passaient autant de temps à l’améliorer (comme faire un éditeur d’équation exploitable dans un document scientifique) qu’à écrire encore et encore des articles comparatifs sur le grand méchant Microsoft (sans arrêt copié) et à dénigrer les avis des personnes qui osent affirmer que OOO est loin d’être à la hauteur, quel progrès cela serait !

Répondre à ce message

> Microsoft fait-il de l’ombre aux logiciels libres ? , le 3 août 2005 par hjebari (3 rép.)

Bonjour,

Je n’arrive pas à ouvrir ce document au format natif. OpenOffice 1.4 et la version Béta plante au chargement de ce fichier. Le fichier est-il corrompu ? J’ai absolument besoin de ce document pour une étude. Help !!!! Merci

-----> Erreur à l’ouverture de ce document

> Microsoft fait-il de l’ombre aux logiciels libres ? , le 3 août 2005 par isatis39871

prend la version pdf...

> Microsoft fait-il de l’ombre aux logiciels libres ? , le 3 août 2005 par tuxtony

"Je n’arrive pas à ouvrir ce document au format natif." Pouvez-vous être plus précis : quel type de fichier souhaitez-vous ouvrir avec quel logiciel ?

> Microsoft fait-il de l’ombre aux logiciels libres ? , le 3 août 2005

Je n’arrive pas à ouvrir ce document au format natif = je re-prends la plume. S’il s’agit du document "Microsoft fait-il de l’ombre aux logiciels libres ?", chez tout fonctionne parfaitement (openoffice 1.1.4 sous linux) . Si non effectivement, vous avez la possibilité de prendre la version pdf (bon là je suis un oiseau aux plumes hautes en couleur, un internaute a suggéré cette solution avant moi)

Répondre à ce message

> Microsoft fait-il de l’ombre aux logiciels libres ? , le 9 janvier 2005 par christophe (0 rép.)

« c’est la fragilité grandissante d’un monopole obsolète qui ne tient plus que par quelques ficelles rabougries : l’habitude, une certaine réticence au changement, et l’ignorance d’une alternative valable. »

Contrairement à l’article, je pense que c’est principalement les problèmes humains qui sont un obstacle à la diffusion des logiciels libres. L’habitude et la résistance au changement sont les ficelles les plus dures à couper.

Répondre à ce message

> Microsoft fait-il de l’ombre aux logiciels libres ? , le 12 février 2004 par L. (0 rép.)

"En effet, plus de la moitié des téléchargements de OpenOffice concernent les versions pour Windows. Ainsi le succès d’OpenOffice risque paradoxalement de freiner celui du libre du général."

Encore une fois, je suis persuadé que ceci n’est pas un réel frein. Comme je l’ai déjà dit ailleurs, je pense que cela facilitera grandement le passage à un OS libre lorsque l’utilisateur s’en sentira prêt, car il aura la bonne surprise de retrouver tous (ou presque ?) les logiciels libres qu’il utilisait sous Windows, et il aura ainsi des choses auxquelles se raccrocher, ce qui est un avantage non négligeable quand on sait à quel point cela peut-être déstabilisant pour un utilisateur de changer totalement d’environnement ; alors quand en plus, il doit chercher lui-même les outils équivalents aux programmes qu’il connaissait, ça risque de bien briser son enthousiasme et sa bonne volonté ... d’où "back to Windows", et les discours avec ses potes "Linux ? Ouais, j’ai essayé, c’est n’importe quoi, perdez pas votre temps avec ça".

Répondre à ce message

question de détail sur cette page , le 25 septembre 2003 par Olivier J (0 rép.)

J’aprécie votre site, mais j’ai une remarque de détail.

Est-il absolument nécessaire de mettre le "®" à côté de chaque "Microsoft" ? C’est un peu lourd je trouve. Qui ne sait pas que c’est une marque déposée ? Ne suffirait-il pas de le signaler en bas ("Microsoft is a registered blabla..") ?

Salutations et bonne continuation.

Répondre à ce message

> Microsoft fait-il de l’ombre aux logiciels libres ? , le 24 septembre 2003 (2 rép.)

Difficile de manifester plus de parti pris dans une étude comparative. C’est du niveau d’un tract politique ou publicitaire. (Je passe sur les fautes).

> Microsoft fait-il de l’ombre aux logiciels libres ? , le 24 septembre 2003 par AK pour Framasoft

Bonjour,

Ne trouvez-vous pas un peu "lapidaire" votre intervention non signee ?

Que vous ayez peu de temps à consacrer à l’argumentation de ce que vous avancez peut se comprendre mais alors peut-etre eut-il mieux fallu que vous ne postiez pas un tel message qui est en l’absence d’icelle s’apparente a un mauvais troll.

Amicalement.

> Microsoft fait-il de l’ombre aux logiciels libres ? , le 25 septembre 2003 par RNB

"Difficile de manifester plus de parti pris dans une étude comparative." Évidemment qu’il y a parti pris. Où avez-vous déjà vu une étude comparative sans parti pris ? Les auteurs avouent eux-mêmes dans le rapport qu’ils étaient plus intéressés par Ooo que par Ms Office. Le titre est peut être inapproprié, mais le contenu n’en reste pas moins instructif, surtout par les données recueillies.

"C’est du niveau d’un tract politique ou publicitaire". Si vous parlez du texte de présentation, je suis d’accord. J’ai été plus loin que les auteurs en parlant de " monopole obsolète qui ne tient plus que par quelques ficelles rabougries". Voyez cela comme un petit édito plutôt que comme un strict compte-rendu de lecture. Pour ce qui est du rapport : l’ayant lu et relu pour écrire la dite présentation, je ne vois pas ce qui vous permet de dire cela. L’une des démarches des auteurs étaient à l’évidence la promotion de Ooo : le questionnaire 1, envoyé aux utilisateurs de Ms Office, était suivi, après réception des réponses, et pour ceux qui étaient intéressés, par l’envoi d’un second questionnaire et d’un CD permettant d’installer Ooo (le retour médiocre a empêché les auteurs d’exploiter cette phase). Mais ils gardent - me semble-t-il - une position qui, si elle n’est pas impartiale au sens strict, ne peut en aucun cas être qualifier de propagande aussi sèchement. Ils exposent assez justement la satisfaction des utilisateurs de Ms Office, et le seul regret qu’ils émettent clairement, c’est le manque de visibilité de Ooo. Si la majorité des utilisateurs de suite bureautique connaissait Ooo, qui aurait la prétention d’affirmer que Ms Office resterait à ce point dominant ?

signé RNB, un utilisateur de Ooo writer qui ne regrette pas Word (sauf peut-être pour le correcteur orthographique - arrghh !), mais qui utilise toujours Ms Access. ;-)

Répondre à ce message

Informations complémentaires

Faire un don ? (défiscalisé)

Faire un DON

Aidez-nous à atteindre notre objectif de 800 donateurs récurrents pour assurer notre pérennité et notre développement ! (nous n’y sommes plus très loin).

Je soutiens Framasoft pour 10€/mois

Informations générales

Juste une image

Mr. Ed Mr. Ed
Creative Commons BY