De grâce, pas de version Windows pour les logiciels !

L’auteur Felix von Leitner est un programmeur de logiciels libres dont vous trouverez ici l’entrée du site.

En référençant dernièrement le jeu Frozen Bubble, nous sommes tombés sur ce petit texte qu’il nous a semblé intéressant de mettre en perspective avec l’article "Framasoft contre-productif ? ou le meilleur des (deux) mondes" de RNB, mais aussi, ce Pourquoi des logiciels libres pour Windows ? d’un autre américain, qui s’amuse à donner l’argument contraire, histoire de constater que la question est loin d’être tranchée et fait assurément débat.

Sur l’air de scions la branche sur laquelle nous sommes assis, nous avons sollicité nos chers visiteurs pour une petite traduction express.

Un grand merci à Harry pour le coup de main.

Ce dernier précise du reste : "Très très librement traduit en vitesse, donc à améliorer. Mais pas trop trahi, j’espère, bien que je ne soit pas d’accord avec l’auteur."

L’image est un dessin original pour Framasoft de Nicolas Juncker qui sévit entre autres sur le site de l’AEF.

Titre original
Please do not port software to Windows !

De grâce, pas de version Windows pour les logiciels !

Tout au moins ne portez pas sous Windows mes programmes.

Je ne peux pas vous empêcher de le faire. La Licence Publique Générale (GPL) GNU sous laquelle je diffuse mes programmes me l’interdit expressément. Pourtant, je suis persuadé qu’en agissant ainsi, vous commettriez une grave erreur. Je vous explique pourquoi.

Windows est un environnement propriétaire : on ne vous donne pas son code source et on fait tout pour restreindre votre liberté. Quand vous achetez ses logiciels, Microsoft essaie de limiter au maximum vos droits d’utilisation. Soutenir Microsoft, de quelque manière que ce soit, est nuisible pour tout le monde parce que cela encourage les autres sociétés à bafouer aussi les droits des utilisateurs (Pourquoi s’en priver, ça a plutôt bien réussi à Microsoft, non ?).

Je ne veux pas que la moindre part de mon travail puisse bénéficier à des sociétés telles que Microsoft, qui ne respectent pas les libertés de l’individu.

C’est la raison pour laquelle je développe mes logiciels sur une plateforme totalement libre et je sais qu’ils fonctionnent parfaitement sur cette plateforme. Beaucoup d’utilisateurs de Windows ne se sentent pas concernés par la défense de leurs droits. Par contre, ils sont soucieux d’utiliser des logiciels de qualité et cherchent donc à remplacer ceux livrés avec Windows par des alternatives libres plus performantes. C’est d’ailleurs l’unique raison pour laquelle cygwin existe.

Aider ces personnes à contourner les faiblesses de Windows c’est les encourager à continuer à l’utiliser, ce qui ne leur rend pas service, bien au contraire. En plus, en restant sous Windows, ils en incitent d’autres à l’adopter aussi...pour le plus grand bien de Microsoft. C’est pourquoi je considère le portage d’applications sous Windows comme du sabotage.

Je n’ai mentionné que Microsoft, mais d’autres sociétés sont tout aussi nuisibles. Par exemple, porter la librairie "diet libc" pour Solaris rendrait service à Sun, mais seulement à eux. Aussi ne le faites pas.

Toujours pour les mêmes raisons, je ne modifierai aucun de mes logiciels pour qu’il fonctionne mieux dans un environnement propriétaire comme Visual C++, même si je dois renoncer à des fonctionnalités qui m’apporteraient un gain de performances. Je vous demande de faire la même chose.

Felix von Leitner
Traduction de Harry

Commentaires

<< Poster un message >>
:: question :: précision :: avis :: commentaire :: bug ::

De grâce, pas de version Windows pour les logiciels ! , le 10 mars 2013 par Teddy Kah (0 rép.)

Bonjour à tous, oui « à tous » et j’y tiens ! Même aux intégristes, tant pis pour eux !

Et si nous commencions par aider nos élèves à conduire sur des routes qu’ils connaissent, même si ce ne sont pas nos chemins préférés ?

Je ne veux, je ne peux, dire à personne qu’il a fait une (grosse) sottise en achetant un OS non libre avec une machine neuve ... mais le savait-il ?

Alors, il faut faire avec et n’installer ensuite que des logiciels libres sur cette machine neuve et surtout réussir la démonstration de ce choix.

L’usage montre que très souvent cette même personne, si elle cherche à se renseigner, passe tout naturellement sous OS libre, mais ce n’est jamais immédiat.

Nous sommes presque tous, nous les plus anciens, autodidactes pour la plupart, souvent non anglophones, passés par cette phase.

Le jour où il sera aussi facile d’installer un logiciel sous Linux que sous un autre OS non libre, alors oui, nous aurons gagné la partie. Pas avant !

Vive le logiciel libre et la liberté de l’utiliser où l’on veut, même si cela ne fait pas plaisir à son concepteur, je peux le comprendre, mais c’est dans la charte !

Répondre à ce message

Mort aux cons... Vaste programme ! (André Malraux répondant à De Gaulle) , le 29 septembre 2011 par turlupin (2 rép.)

Je hais les intégristes, ceux qui s’imaginent que leur conception du monde est tellement supérieure à toutes les autres que cela leur confère le droit de l’imposer, y compris par la force, au reste du monde. C’est une attitude typique des "fous de Dieu" et je me demande vraiment ce qu’une telle attitude vient foutre dans un domaine de pensée en principe fondé sur la rationalité et la logique.

Si je préfère, pour quelque raison que ce soit, utiliser un OS plutôt qu’un autre, au nom de quel principe sacré et intangible un quelconque connard utilisateur et prosélyte d’un autre aurait-il le droit de m’imposer ses vues et de me priver d’une liberté de choix supplémentaire ?

Vous accepteriez que, sous prétexte que vous appréciez la série télé "House" qui passe sur une chaîne méprisable, on ne vous autorise pas à regarder les programmes d’Arte ? Qu’on vous range dans une catégorie ad vitam aeternam ? Que sous prétexte que vous aimez le yaourt aux fraises on vous prive de celui à la myrtille ? Merde alors !

MORT AUX CONS !

PS : pour les très cons : j’utilise les deux systèmes en fonction de mon activité, préférant certains programmes à d’autres et qui ne sont pas forcément disponibles dans les deux environnements, et j’ai même utilisé des machines sous MacOS en même temps que d’autres sous DOS, toujours en fonction des programmes utilisés.

Un ordinateur c’est comme une bagnole, un outil qui sert à obtenir un résultat, pas une profession de foi. Vous vous souciez de savoir si votre essence est de telle ou telle marque ? Alors vous êtes irrécupérable.

Mort aux cons... Vaste programme ! (André Malraux répondant à De Gaulle) , le 29 septembre 2011

Merci de ce petit plaisir !

Mort aux cons... Vaste programme ! (André Malraux répondant à De Gaulle) , le 9 avril 2013

J’en connais qui se soucient tout de même de savoir d’où vient leur essence parce qu’ils n’approuvent pas l’éthique de TOTAL, ou les dégâts que EXXON (esso) et BP on fait aux océans. Pour eux, c’est un problème de respect de l’environnement et de conscience. Effectivement tu ne dois pas aimer les dictateurs qui restreignent les droits de leurs citoyens. Tu n’aimes peut-être pas non plus qu’on restreigne ta liberté d’expression non ? Tu te fiches de savoir d’où vient ton essence, mais accepterais-tu en l’achetant que cela te contraigne à une licence qui t’oblige à refaire le plein toujours à la même station, et que tu ne puisses utiliser ta voiture que sur les routes agrées par cette station ? Accepterais-tu que l’achat de cette essence te donne obligation de changer ta voiture le jour où ils ne vendent que du diésel ? Bref, accepterais-tu que ce soit le founisseur d’essence qui décide ou, quand et comment tu dois utiliser ta voiture, t’interdisant en plus d’en mettre dans tout autre véhicule que le tien alors que tu l’as bel et bien payée… Parce que finalement c’est un peu de cette façon que Microsoft se comporte. Personnellement j’admet qu’on choisisse crosoft, mais j’admets aussi qu’on s’y oppose pour les raisons sus-nommées.

Répondre à ce message

Acceptons le jeu , le 2 septembre 2011 (0 rép.)

Il me semble qu’il faille pour les logiciels des licences adaptées à la licence du système d’exploitation : un logiciel aurait alors une license : de type BSD pour la version pour les *BSD, de type GNU pour Linux, payante avec restrictions pour la version pour Window$.

Cela permettrait de sensibiliser les utilisateurs sur les différents types de licences par un argument choc : l’argent. Quant au choix du système d’exploitation militons pour le libre choix à l’achat.

Répondre à ce message

De grâce, pas de version Windows pour les logiciels ! , le 27 mars 2010 par popart (0 rép.)

ne suffirait-il pas de créer une licence qui stipule que le logiciel ne peut être porté que sur des OS différents de Windows (et MacOS, tant qu’on y est) ?

Répondre à ce message

De grâce, pas de version Windows pour les logiciels ! , le 26 mars 2010 par Sandrine (0 rép.)

Bonjour,

Je comprends votre désarroi, mais sachez que c’est grâce à Open Office que j’ai découvert Linux. Et depuis les PC de mon espace public numérique sont en multiboot, Windows et Mandriva. Si je n’avais pas eu l’occasion d’utiliser OO, je n’aurais peut être jamais sauté le pas. Voyez je suis l’exemple même que l’ouverture vers Windows peut être bénéfique pour Linux... Bonne Journée

Sandrine ;o)

Répondre à ce message

De grâce, pas de version Windows pour les logiciels ! , le 26 avril 2009 par Zuthos (0 rép.)

Bonjour,

Pour ma part, au travail, je n’ai pas le choix de l’OS. Ce dernier a était très mal choisi ( de mon point de vue). Je pense donc, égoïstement, que les versions windows sont très utiles....

Répondre à ce message

De grâce, des versions -W-i-n-d-o-w-s- => ReactOS pour les logiciels ! , le 27 septembre 2008 par {{homme}} fred (1 rép.)

Bonjour à tous. De grâce, pas de version Windows pour les logiciels ! ( ???) Mais pourquoi cet ostracisme qui porte atteinte à certains projets alternatifs de fait ? ReactOS® est un projet ’gratuit’ et ’libre’ qui se veut compatible avec "Microsoft Windows® ’XP’" (la version de base qui doit être compatible). Nous pourrons faire tourner nos applications prévues pour Windows® et utiliser notre matériel avec les pilotes également conçus pour Microsoft Windows®. Merci de votre lecture un peu tard mais le sujet est toujours lu actuellement. Tout le monde à le droit au libre ; même les esclaves (MOI LE 1er) de Microsoft Windows® ; (en passant : à quand des extensions de fichiers sous Linux pour me permettre de savoir à quoi sert un fichier grâce au nom !). De grâce, des versions -W-i-n-d-o-w-s- (<= mot barré) ReactOS pour les logiciels ! Merci de votre lecture.

-----> http://www.reactos.org/fr/index.html

De grâce, des versions -W-i-n-d-o-w-s- => ReactOS pour les logiciels ! , le 28 septembre 2008

Pourquoi donc un utilisateur de Windows ne pourrait pas profiter du logiciel libre ?

Je serais d’accord que le développeur n’ait pas envie de modifier trop son code pour le rendre compatible Windows, mais si c’est possible, ne pas le faire, ce n’est pas perçu comme une sorte de racisme ?

Les utilisateurs de Windows sont donc des idiots qui donnent leur fric à Microsoft c’est bien ça ? L’éternel "ça pue c’est pas libre"... Et ceux qui utilisent un OS libre sont des gens qui ont une bonne philosophie, respectables etc ?

On nous parle souvent de "vente forcée" Windows, mais ce que fait ce développeur, c’est un peu vouloir imposer ses idées aussi.

Je suis développeur. Et pour moi, chacun a droit à l’informatique. C’est sûr, j’aime les logiciels libres, mais je suis sous Windows, et je n’ai tout simplement pas envie d’installer Linux. Mais j’essaie au maximum qu’un logiciel que j’ai écrit puisse tourner partout !

Répondre à ce message

lisez plutôt ce qu’on écrit les membres de la free software foundation , le 13 novembre 2007 par simplenux (0 rép.)

Au moins avec la fsf il n’y a aucune d’ambiguité :

Microsoft est-il le Grand Satan ?

De nombreuses personnes voient en Microsoft la menace monstrueuse de l’industrie du logiciel. Il y a même une campagne pour boycotter Microsoft. Ce sentiment s’est accru depuis que Microsoft a exprimé une forte hostilité à l’encontre du logiciel libre.

Dans le mouvement du logiciel libre, notre point de vue est différent. Nous estimons que Microsoft pratique une politique néfaste pour les utilisateurs de logiciels : créer des logiciels propriétaires, et refuser de ce fait aux utilisateurs leur liberté légitime.

Mais Microsoft n’est pas la seule dans ce cas ; presque toutes les compagnies font de même. Si les autres compagnies touchent moins d’utilisateurs que Microsoft, ce n’est pas faute d’essayer.

Ce n’est pas une excuse pour Microsoft. Mieux, ceci est là pour rappeler que Microsoft est le développement normal d’une industrie du logiciel basée sur la division des utilisateurs et le refus de leur liberté. Quand nous critiquons Microsoft, nous ne devons pas absoudre pour autant les autres compagnies qui font du logiciel propriétaire. À la FSF, nous n’utilisons aucun logiciel propriétaire --- qu’il provienne de Microsoft ou d’ailleurs.

Dans les « documents Halloween », diffusés à la fin du mois d’octobre 1998, les cadres de Microsoft énonçaient leur intention d’utiliser diverses méthodes pour limiter le développement du logiciel libre : spécifiquement, en concevant des protocoles et des formats de fichiers secrets, et en faisant breveter les algorithmes et les caractéristiques des logiciels.

Ces pratiques d’obstruction ne sont pas nouvelles : Microsoft, et de nombreux autres éditeurs de logiciel, les ont utilisées pendant des années. Dans le passé, probablement, leur motivation était de s’attaquer entre eux ; maintenant, il semble que nous faisons partie des cibles. Mais, ce changement de motivation n’a aucune conséquence pratique, car les conventions secrètes et les brevets sur les logiciels gênent tout le monde, indépendamment de la « cible ».

Le secret et les brevets menacent le logiciel libre. Ils nous ont considérablement gêné dans le passé, et nous devons nous attendre à ce qu’ils continuent à l’avenir. Mais, même si Microsoft ne nous avait jamais remarqué, cela n’aurait rien changé. La seule vraie signification des « documents Halloween » est que Microsoft semble penser que le système GNU/Linux a un fort potentiel de réussite.

Merci Microsoft, et s’il vous plaît dégagez le passage.

Copyright © 1997, 1998, 1999, 2000, 2007 Free Software Foundation, Inc., 51 Franklin St - Fifth Floor, Boston, MA 02110, USA

Verbatim copying and distribution of this entire article is permitted in any medium, provided this notice is preserved.

La reproduction exacte et la distribution intégrale de cet article est permise sur n’importe quel support d’archivage, pourvu que cette notice soit préservée.

-----> http://www.gnu.org/philosophy/micro...

Répondre à ce message

Framasoft, collabo ? , le 15 octobre 2006 par ju (5 rép.)

Enfin !!

Le portage de LL sous windows est bien un perte de temps et un soutient à Microsoft.

Il faut ajouter aussi qu’il contribue à discréditer les LL, dans la mesure où le portage se fait toujours au détriment de la qualité (graphique en particulier). De plus, un LL sous Windows devient, pour la grande majorité des utilisateurs Windows, un vulgaire Freeware.

Je ne comprend toujours pas qu’on puisse faire l’apologie du libre sur une plate forme proprio. Si certain veulent que les utilisateurs de système Win-Dos profitent des avancés du libre (sans faire l’effort d’apprendre à utiliser GNU/Linux) pourquoi ne pas lancer un grand chantier de portage de LL sous FreeDos ?

Bien à vous.

Framasoft, collabo ? , le 15 octobre 2006 par isatis39871

Parceque la grande majorité des utilisateurs vont faire le même parcours que moi :

windows -> paye cher ses softs -> pirates ses softs -> utilise des freewares -> découvrent les logiciels libres -> découvre la framakey -> transfert petit à petit tous ses soft utiles en libre ou sur framakey -> entends parler de linux -> essaye, se plante lamentablement -> revient sous windows -> re-essaye les logiciels proprios et redécouvre les joies de l’absense d’interropérabilité -> retourne vers le full libre -> devient un apotre du libre et participe sur les fora ou participe à des projets libres -> se retrousse les manches et passe en dual boot -> 90 % win et 10 % Linux -> 80 % W, 20 % L -> 60 % W, 40 % L -> 80 % Linux, 20 % Win -> Win gardé uniquement au cas où...

Tous mes amis infos ont fait comme ça, le déclique qui a amené les gens vers le libre et framamsoft s’est souvent appellé Firefox, un soft libre sous WINDOWS.

Le libre n’est pas que pour les élites, tout le monde à le droit au libre, tout le mondre à le droit d’en faire ce qu’il veut, où il veut, sur le système qu’il veut. Et finalement ça ramène des utilisateurs et créer une communauté.

Et le libre à ses enjeux démocratiques, il vaut mieux que cette porte de sortie se répende au plus vite partout qu’on ne soit pas coincé aux mains de quelques majors.

Framasoft, collabo ? , le 15 octobre 2006

Excusez moi j’ai été un peut l’excessif dans le titre de ce post.

Je suis peut être une exception mais, j’ai découvert GNU/linux par hasard, chez mon marchant de journaux. Je ne connaissais même pas the gimp. Pas la peine d’utilisez firefox, pour se dire un beau matin, « au fait, le libre c’est chouette, et si j’essayais un OS libre ??? ». Pour deux raisons. Ce n’est pas parce que j’utilise un LL, que je sais qu’elle subtilité juridique se cache derrière l’appellation (vous connaissez beaucoup de gens qui lisent les licences avant d’installer ?). Ce n’est pas parce que je connais la porté philosophique du libre que spontanément, je me dis, « oh, un OS libre ça doit exister, je vais partir à sa recherche »

Pour passer à un OS libre, il faut surtout se dire « j’en ait mare de cet ordi !!! de deux chose l’une, je le balance à la poubelle, ou je remplace Windows par autre chose »

Et lorsque je parle de LL, je parle de libre au sens de la GPL ! Mozilla firefox (et même OOo) ne sont pas libre au sens de la GPL. Ils sont open source (et c’est déjà pas mal)

Framasoft, collabo ? , le 16 octobre 2006

« Le libre n’est pas que pour les élites, tout le monde à le droit au libre, »

Arrêtons avec ce discours passablement démago. Répondre à qui est contre le portage sous windows que le libre n’est pas réservé à une élite c’est faire croire que windows est plus facile à utiliser que linux. Ce qui est entièrement faux ! Tout au plus, les utilisateurs de linux, eux que tu considères comme une élite, ont juste fait l’effort de réapprendre l’informatique. Il ne sont ni plus doué, ni plus intelligent que les windosiens. Tout au plus, ils possèdent plus de temps pour essayer de comprendre le fonctionnement d’un OS.

Le libre doit il être réservé ? Je pense que oui. Sans être élitiste, je pense que mâcher le boulot de l’utilisateur en lui permettant de profiter du libre sans effort l’empêche de progresser. Le libre n’a pas besoin d’utilisateurs passifs, il a besoin que chacun s’investisse dans le projet. Que ce soit en codant, en aidant sur les forums les néophytes, en signalant des bugs ou en faisant des suggestions aux développeurs, il faut que chacun s’investisse un minimum. Raz le bol des parasites, qui se permette de nous insulter tout ça parce qu’on ne sais pas leurs dire ou il faut cliquer pour que ça marche.

Framasoft, collabo ? , le 16 octobre 2006 par devinez :)

personnellement j’ai un pavé sur Windows 2000 pro et un pour word 2000 je n’en ai jamais eu pour Linux et OO.org mais bien sur il va bien y avoir un trolleur pour dire encore et encore que je raconte des aneries pro -libres

le titre est pas sympa pour framasoft et limite injurieux cf histoire mais bon frama a de l’humour :/

par contre l’équipe de frama utilise à mon sens bcp trop de portables sous XP à mon gout, cf JMLLde nice 2006, et la c’est du fait :/ Virez moi tout ca sinon ca va pas faire sérieux , bande de windosiens récemment convertis ^^

Framasoft, collabo ? , le 16 octobre 2006 par devinez :)

Framasoft, collabo ? ...new ! 15 octobre 2006 isatis39871

Parceque la grande majorité des utilisateurs vont faire le même parcours que moi :

windows -> paye cher ses softs -> pirates ses softs -> utilise des freewares -> découvrent les logiciels libres -> découvre la framakey -> transfert petit à petit tous ses soft utiles en libre ou sur framakey -> entends parler de linux -> essaye, se plante lamentablement -> revient sous windows -> re-essaye les logiciels proprios et redécouvre les joies de l’absense d’interropérabilité -> retourne vers le full libre -> devient un apotre du libre et participe sur les fora ou participe à des projets libres -> se retrousse les manches et passe en dual boot -> 90 % win et 10 % Linux -> 80 % W, 20 % L -> 60 % W, 40 % L -> 80 % Linux, 20 % Win -> Win gardé uniquement au cas où...

pareil pour moi sauf que bientot ce sera LL partout + mac os X et linux.

NT4 ok NT5 ok XP à la limite, vista pas question donc pour le prochain pc LOL entre linux et mac os X et comme j’ai déjà un pc ce sera un mac mini ^^

Répondre à ce message

De grâce, pas de version Windows pour les logiciels ! , le 8 mai 2006 par ID&T (1 rép.)

Felix von Leitner refuse le portage de son travail. C’est très bien. Mais, comme l’indique le slogan de Framasoft : « Partir de Windows™ pour découvrir le LIBRE... ». Il faut bien un point de départ. En effet, on ne peut pas passer d’un PC avec 2000€ de license (j’éxagère) à un PC 100% libre avec une distro linux vraiment GPL (pas comme Mandriva Power Pack qui est payant, donc non GPL à mon avis, je parle plutôt de Debian ou de Gentoo). Surtout que, même si des progrès énormes sont réalisés tous les jours, la plupart des logiciels et matériels du commerce sont plus orientés Windows que Linux. c’est déjà ici que les mentalités doivent changer. Idem si vous demandez à des lycéens si il existe d’autres OS que Windows, beaucoup vous répondrons qu’ils n’en savent rien car ils n’ont jamais connu autre chose. Pourquoi ne pas proposer dans les collèges et lycée des initiations au libre ? Après tout, KAELLA permet cette expérience pour des adultes. Il serait tout à fait envisageable de créer une KAELLA conçue pour les plus jeunes.

De grâce, pas de version Windows pour les logiciels ! , le 9 mai 2006 par jazzride

 :) s’agissant des lycéens, il y en a qui pensent et j’ai vu ici ou la (je ne sais plus ) un message posté par un ado de 16 ans qui préfère programmer sous linux que jouer à des jeux video . Aucun doute on a affaire à qulelqu’un de décidé, difficile sans aucun doute de résister au systeme consumériste a son age et de lutter si jeune. BRAVO

Mais ds la plupart des cas, qd je vois mes 3 neveux et ma niece, disons sans exagérer qu’il y a 2 neveux qui se disent prets a tenter linux y compris pour la musique (plus un probleme de temps et d’initiation que de refus) et pour les 2 autres membres de ma famille (enfants de l’autre soeur) ben là c’est autre chose,

- la niece ne connait que le chat le chat le chat evidemment sous XP tout au plus le MP3 :-(
- le neveu ne jure que par le MP3 et les jeux video, donc MEME windows 2000 pro est rejetté !!! Hors XP point de salut..

Bref... ds le monde ado il y a de tout, depuis celui qui suit comme une oie du Capitole le monde consumériste jusqu’au penseur en devenir.

Répondre à ce message

De grâce, pas de version Windows pour les logiciels ! , le 8 mai 2006 par soupaloignon (0 rép.)

Je ne partage pas du tout ce point de vue selon lequel les applications libres ne devraient pas être portées sur windows.

La transition d’un OS vers un autre n’est pas forcement evidente pour l’utilisateur. S’il doit non seulement apprendre et découvrir un nouveau systeme, mais qu’en plus il doit apprendre et découvrir le pendant de tous les logiciels qu’il utilisait sous windows, la tache risque d’être ardue, voire rebutante.

Le portage des logiciels LL sous win permet au contraire de se familiariser petit à petit avec ceux-ci. Au bout d’un moment un windows ne peut contenir que des LL (Internet, bureautique, graphisme, dessin, tout existe déjà). A partir de ce moment là, qu’est ce qui empeche de franchir le pas en se disant que l’on va changer d’OS mais que l’on va garder ses logiels auquel on est déjà habitué ? Je conçois que cela génére l’argument inverse : Pourquoi changer d’OS puisque tous les logiciels tournent bien ? Parce qu’il y aura fatalement un moment où il faudra passer à une autre version de windows. Pour un changement de machine, pour une mise à jour importante, etc. Et là, la question se posera : Quelle est l’utilité de garder windows ?

D’ailleurs la sortie de Vista risque d’être un indicateur dans ce sens (ou dans l’autre si je suis à coté de la plaque)

Répondre à ce message

De grâce, pas de version Windows pour les logiciels ! , le 8 mai 2006 par GN1234567 (1 rép.)

Bonjour,

A ce que je viens de lire, le créateur ne veux pas porter Son Soft sous Windaube. Soit ... Mais il fait la même chose que les boites qu’il dénigre. Enfin, c’est ma façon de penser ... ;-) En fait, il veux, lui aussi, être le maitre de son soft, tout en le laissant "Libre". Je ne l’en blâme pas, mais j’appel ca aussi, un petit monopole ... ;-)

Je sais que grace aux logiciels libres, je suis en train de passer sous Linux doucement, mais surement. J’avais essayé de passer sous Linux directement, mais je suis repassé sous Windows, car il y avait pleins de soft que je ne connaissais pas.

Du coup, grace au LL, je fait ma transition et maintenant, je suis plus tranquille et je connais au moins les meme softs. Donc, pour ma part et surement pour d’autres personnes aussi, la transition du logiciel Libre, peux aider BEAUCOUP, pour passer sous Linux. De plus, je pense que Linux deviens assez simple, pour faire une installation comme sous Windows. Pour les Gamers, passez votre chemin, car il n’y a pas beaucoup de jeux sous Linux ...

Voilà, pour résumé : Vive le Logiciel Libre sous Windows et je soutien cette idée, car c’est un bon début de transition sous Linux.

De grâce, pas de version Windows pour les logiciels ! , le 8 mai 2006 par jazzride

salut absolument d’accord ; on ne peut pas migrer d’un seul coup d’un OS a un autre, c’est du délire. Par contre utiliser des softs libres sous win et ensuite, basculer sous linux c’est un excellent choix.

on retrouve les memes softs + bcp bcp d’autres + un OS tres puissant TRES stable, tres léger et une immense communauté. en bref on n’est pas largué seul ds la nature comme qd on achete un soft : une fois qu’on est sorti du magasin (ou meme qu’on a rengainé sa CB) on n’existe plus... Là c’est l’inverse, tout commence qd on démarre sous Linux...

Répondre à ce message

De grâce, pas de version Windows pour les logiciels LIBRES ! , le 7 mai 2006 par Cyrillo (0 rép.)

Je suis de tout ceour avec toi Felix car tu as pleinement raison sur ce coup là. Mes scincéres salutations, Cyrille NGOMENI

-----> Logiciels Libres

Répondre à ce message

De grâce, pas de version Windows pour les logiciels ! , le 17 avril 2006 par bjm (0 rép.)

Porter des logiciels comme The gimp , blender , audacity , abiword ; est une façon de promouvoir ces logiciels , d’élargir la communauté d’utilisateur ; et un grand bénéfice pour ces logiciels , car plus il y aura d’utilisateur plus ces logiciels progresseront .Il y a une réalité , linux, bsd ext... sont des systèmes peu répendu , beaucoup de gens viennent vers ces systèmes et quelque mois après ou années le laisse tombé , car il le juge trop compliqué trop d’inconviégniant , et il ne faut pas rêve dans 5,10,15ans il n’yaura pas 50% de windows 50% de linux au mieux il y aurait 8%. Pourquoi privé des gens qui sont sous windows et qui de toutes façon ne passeront pas sous linux (cet une réalité) de logiciel libre comme Audacity The gimp ext...porter des logiciels libres vers windows est un excelent choix !!!!!

bjm.cau

-----> libres

Répondre à ce message

De grâce, pas de version Windows pour les logiciels ! , le 5 avril 2006 (0 rép.)

Bonjour,

Je comprends les motivations de l’auteur... Mais il faut qu’il ait a l’esprit que Linux n’est pas accessible a tous les utilisateurs (install et administration non triviales) et ne tourne pas sur tous les matériels, au moins avec les distributions façiles (Mandriva...) : Les ventes de PC portables explosent, installer un Linux a niveau de service équivalent dessus est encore moins trivial que sur un PC de bureau (support de tous les matériels WiFi et autres spécificités genre économie d’energie etc...)... Ne parlons même pas des nouveaux processeurs (Core-Duo) : Je vois mal l’utilisateur moyen aller se chercher la dernière 2.6 sur kernel.org, se configurer et compiler son noyau après s’être crée son environnement de dev, adapter le support des nouveaux composants/drivers pour faire tourner son Linux !

Bref, pour bouter véritablement Windows... Il faut que Linux devienne aussi façile a installer/administrer avec le support tous les matériels. Pour cela, une collaboration des fabricants d’ordinateurs et de matériels (ces derniers commençant a s’y coller, les cartes vidéo en sont un exemple) serait nécessaire pour proposer devant chaque machine préinstallée windows commercialisée une machine linux equivalente en fonctionnalités et praticité, mais moins chère du fait de l’absence de licence Windows : Là le marché pourrait basculer.

Car le mode de fonctionnement des gens qui développent bénévolement fait que l’on est toujours en retard d’une guerre sur le support des nouveaux matos (ce qui n’est pas forcément vrai côté fonctionnalités, cad sur tout ce qui ne dépends pas directement du matos)... Seuls les constructeurs travaillent en effet en avance par rapport aux sorties commerciales et sont capables de sortir la machine et l’OS adapaté en même temps. Sur un marché qui évolue sans cesse, ne pas pouvoir devançer les évolutions ne permet pas de s’en sortir quand le matériel sort... et une fois vendu, il est illusoire d’espérer voire 95% des utilisateurs changer un jour d’OS.

En attendant ? Eh bien les versions Windows me paraissent nécéssaires : Sans elles, la plupart des utilisateurs n’auraient même pas conscience que du logiciel libre de qualité existe... pour oser y passer le jour ou ceux qui ont les moyens de le rendre accessible y verront leur intérêt (sur le prix global des machines, ne rêvons pas. D’ailleurs si un gros s’y colle, tous seront forcés de suivre... HP paraitrait être un bon candidat-primeur).

Car l’utilisateur familial lambda, il est clair qu’il trouve tout ce dont il a besoin niveau utilitaires en libre. Il n’y a guère que les jeux des gamins qui réclament encore bien souvent windows : Des émulateurs performants permettent déjà de s’en sortir de ce côté... sachant que les éditeurs n’auraient aucun scrupule a suivre a moyen terme un marché qui changerait d’orientation.

Car actuellement, mis a part qq distributions qui proposent a la vente qq références de machines grand public pré-installées vielles de qq mois... et vendues au prix d’il y a qq mois (donc trop cher au moment ou elles sont vendues), il n’y a guère de choix pour l’utilisateur lambda... et même pour le non lambda, mais qui n’a pas envie de se retrouver a devoir transformer sa maison en extension du bureau juste pour configurer une machine ludique pour sa famille... alors qu’elle a déjà tout dessus pour ce faire.

Yann

Répondre à ce message

De grâce, pas de version Windows pour les logiciels ! , le 20 février 2006 par isatis39871 (0 rép.)

Le débat du portage des LL sous Win reste ouvert. Mais pour ma part, ses sont de tel portages qui m’ont amené à Framasoft, puis à Linux. Je suis en migartion, certes lente, mais véritable. Dans ce contexte, un utilisateur de plus pour Linux et moi qui en fait la pub...

De plus, en migrant je retrouve des LL que j’avais déjà sous mon ancien système : je ne suis pas perdu, je n’ai aps à tout réapprendre en plus de prendre mes repères sur le système, ça m’évite d’être découragé et d’abandonner.

Répondre à ce message

Que d’imbécilités , le 19 février 2006 par florence (4 rép.)

Que d’imbécilités pour des linuxiens.

Les Windowsiens sont peut-être cons, mais les linuxiens le sont cent fois plus, parce que depuis le temps qu’ils disent que linux va devenir tellement simple à utiliser ... ça fait au moins dix ans que j’entends cette fadaise.

Au train où ce truc se simplifie on aura colonisé toutes les planétes du système solaire avant d’avoir quelque chose de réellement exploitable par absolument tout le monde.

Quand aux logiciels libres, combien sont réellement exploitables ? très peu (même openoffice 2 ne fonctionne pas correctement, malgrès toute la publicité qui lui est faite).

Que d’imbécilités , le 19 février 2006

C’est vraiment le genre de messge qui dénote : 1) une méconnaissance totale des logiciels libres (combien sont exploitables ? Apache détient 70% du Web, MySQL est utilisé par la NASA, le ministère de la défense, etc. etc. etc.) 2) une très grande intelligence...

Que d’imbécilités , le 19 février 2006 par mrFarenheit

En bon (et fidèle) linuxien, je suis ravi d’être cent fois plus con que des windowsiens (sans majuscule, il n’y a pas sur linuxien, pas de raison d’en mettre ici), selon votre raisonnement, madame/mademoiselle Florence.

Mais vous qui entendez ces fadaises depuis au moins dix ans (ce que j’ai franchement peine à croire, mais passons), avec vous au moins essayé ce "truc" ? Personne ne vous empêche d’utiliser Windows (avec une majuscule), mais laissez donc un peu les utilisateurs de Linux (idem) vivre en paix.

Je trouve depuis un an ou deux que les propos des utilisateurs Windows s’apparentent de plus en plus à des coups bas, sans véritable argumentaire. Si Linux est réellement si peu exploitable, je me demande pourquoi des sociétés s’en servent quotidiennement, pour des serveurs (raison historique Unix : la stabilité) que pour des stations de travail.

Et une dernière chose, sans faire de troll : pensez-vous sérieusement que Windows est "exploitable par tout le monde" ? A mon avis, quand ce sera le cas, on aura déjà colonisé toutes les planètes du système solaire ...

PS : je ne vous reproche pas vraiment vos propos, mais n’imaginez quand même pas que l’opinion de cet article reflète la communauté Linux ; il existe aussi des gens un poil plus objectifs.

Que d’imbécilités , le 19 février 2006 par Isatis39871

Noté que je suis encore sous WIn car pour moi Linux reste encore assez ardu. Et pourtant...

Moi j’attend le jour ou on mettra une personne n’y connaissant rien (mais rien, pas touché d’ordi), devant chaque système, et qu’on lui dise de choisir. Si je suis si à l’aise sous win, c’est parceque j’ai passé du temps à me former dessus : installer un driver, créer un réseau entre deux ordis, gérer sa sécurité... Si on passe autant de temps, et reçoit autant d’aide qu’on en a reçu sous le système, on aura les mêmes résultats. Et encompte password user et non admin, on risque beaucoup moins.

La simplicité de Windows ? Ma mère, qui ratait les icones à son premier essai sous ordi, m’a un jour déclaré :

"Tu vois mon chéri, ce que tu aurais du m’epliqué en premier, c’est que tu peux faire bien les choses et que ça ne marche pas ou aue ça mette beaucoup de temps. Moi j’ai mis longtemps et avant je comprennais pas ce que je faisais de mal, je faisais comme toi." Un système qui ne répond pas deux fois de suite de la même façon à la même commande, c’est assez déroutant.

Je ne prétend pas linux facile, ou meilleurs. Mais la suprémacie de Windows est basée sur des critères de popularité, un véritable comparatif ergonomique et technique n’a jamais été fait. Et c’est normal, personne ne peut rester assez objectif pour le faire.

Un exemple : sur ce site il y a un comparatif des installations linux et win. Mais aucune prise en compte de l’installation de la connection n’a été faite : on branche et voilà. Or sous Windows, ça reste beaucoup plus facile que sous linux, quelqu’en soit la raison, si vous avez autre chose qu’un matériel basic (éthernet ou modem 56K).

-----> isatis39871

Que d’imbécilités , le 30 mars 2006 par Filou

C’est un combat vieux comme le monde. Et si par hasard, on livrait 80% des ordinateurs installés avec linux ? Et si par hasard, vous aviez appris à vous servir d’un PC uniquement sur linux ? Que se passerait il à ce moment là ?

Personne ne peut refaire le monde en un jour. Je suis utilisateur de windows, mais à force d’utiliser le libre, j’ai essayé à diverses reprises de me mettre à linux, et honnêtement, d’immenses progrès ont été fait.

Avez-vous essayé dernièrement une des distributions telle que Ubuntu par exemple ? Sur mon système (qui est un PC comme 80% des PC), cette distribution s’est installée en dual-boot avec windows sans aucun problème. Tout mon matériel, de la carte son en passant par la carte réseau, l’écran lcd 19", et même l’appareil photo et la clé usb, tout est reconnu.

Linux à fait de grand progrès. Evidemment si vous tentez de vous mettre dans la mouise en installant une gentoo, vous ne risquez pas d’être convaincu.

Faites au moins l’essai réellement, les live cd sont fait pour ça.

J’ai eu un peu de mal au début à "saisir" le nouvel environnement, à "retrouver mes petits", mais serait ce normal d’apprendre à marcher en un jour ?

-----> Windows/linux

Répondre à ce message

Et en LiveCD, on peut ? , le 26 juin 2005 par domsau2 (1 rép.)

Bonjour.

Il est certain que le portage de logiciels libres sous Windows facilite l’adaptation, et donc le transfert de Windows vers GNU/Linux.

Il ne faut pas décourager le transfert vers GNU/Linux, en effet, et plutôt l’encourager.

Les drivers et les jeux ont progressé, comme on peut le voir avec quelques LiveCD sympathiques.

Ma proposition est donc de porter le maximum d’application et de jeux en LiveCD.

Merci

Et en LiveCD, on peut ? , le 19 novembre 2005 par Noé Rubinstein

Un LiveCD Linux ou BSD reste un Linux ou un BSD : Si une application est portée sous Linux, elle marche dans un LiveCD. C’est ensuie aux développeurs de distributions LiveCD de l’intégrer.

Et pour les jeux en LiveCD je crois qu’une fois que tu auras tapé le nom du jeu dans un Xterm je crois tu pourras aller te coucher et le lendemain avec un peu de chance le jeu aura fini de se charger ^^

(Ou alors mon lecteur CD est vraiment nul ?)

Répondre à ce message

> De grâce, pas de version Windows pour les logiciels ! , le 26 juin 2005 (2 rép.)

bonjour, j’utilise window car je debute et les logiciels libre de droit et autre remplaçant de window sont pour un utilisateur debutant incomprehensible votre politique est donc d’exclure tous ceux qui nont pas le savoir suffisant pour utiliser un ordi. c aussi prejudiciable que ce que fait microsoft au fur et à mesure que je progresse je peux avoir le choix mais un debutant ne la pas a vous de voir car vous faites aussi une selection vous empecher une certaine categorie de personne qui aimerai comprendre car vous avez raison mais faute de mieux on fait avec et on se fait avoir des deux cotes cordialement

> De grâce, pas de version Windows pour les logiciels ! , le 26 juin 2005 par ohkami

Juste une précision : les logiciels "libres" ne sont pas "libres de droit" :
- libre de droit, ça signifie que l’auteur à totalement renoncé au droit d’auteur et à sa propriété intelectuelle.
- Libre au sens de la GPL, c’est utiliser le droit d’auteur pour emêcher les restrictions d’utilisation du logiciel.

> De grâce, pas de version Windows pour les logiciels ! , le 26 juin 2005

Bonsoir, Si tu ne veux pas être incompris, utilise la ponctuation :) Pour les logiciels libres, il y a des sites web qui sont là pour t’aider, et Framasoft en fait partie. Sinon le savoir, ça s’acquiert... et comme tu le dis, ça te permet(tra)s de faire des choix. Reste à savoir comment tu veux utiliser ton ordi.

Répondre à ce message

> Il faut raison garder ! , le 26 mars 2004 par fabz (2 rép.)

Il est évident que pour les personnes possédant une certaine connaissance des environnements informatiques, le passage de windows à linux est une évolution logique. Cependant, peu de personnes savent ce que c’est un OS, la preuve : xp home existe sur la planète terre ! On ne peut pas demander à quelqu’un qui ne connait rien à l’informatique et même à la bureautique de passer sous Linux alors que beaucoup n’ont même pas conscience de son existence (le niveau le plus bas de connaissance informatique n’est pas le newbie) Les linuxiens intégristes devraient se méfier de ne pas virer sectaire sous peine de nuire à l’objectif des logiciels libres : une démocratie numérique où chacun apporte des amélioration à l’ensemble en fonction de ses compétences.

> Il faut raison garder ! , le 27 mars 2004 par rhyd

Pourquoi les linuxiens sont ils toujours des intégristes ? Pourquoi la loi du plus fort est-elle naturelle ? Pourquoi poser des questions aux gens sur leurs besoins informatiques (travail, communication, jeux...) et le prix (pas seulement en euros) qu’ils sont prêts à payer pour y répondre (ou pas) classe-t-il d’office dans la catégorie "sectaire" ?

"Peu de gens savent ce qu’est un OS"... donc laissons les continuer dans leur ignorance et leur exploitation ??

D’accord, il n’y a priori aucune raison pour laquelle un être humain devrait réfléchir et chercher à comprendre les outils qu’il manipule, mais pourquoi chercher à nous empêcher de leur expliquer ?

Cordialement

> Il faut raison garder ! , le 22 juillet 2005 par yodo

Bonjour à tous,

Ma petite fille a cinq ans. A la maison, il n’y a qu’une debian GNU/Linux. Par conséquent, depuis qu’elle s’est mise à l’ordinateur, pour des jeux évidemment, elle ne connaît rien d’autre. Pour ce qui concerne la bureautique, il en ira donc de même. Autrement dit, elle ignore totalement tout des erreurs fatales dues à une conception à l’origine aberrante d’un OS mal fichu, dont les rustines sont incompatibles avec les logiciels conçus pour lui.

La grande escroquerie consiste à faire croire que tout cela est naturel, et que l’on doit même s’en contenter. Que tout autre système est incompréhensible, voire inutilisable en raison de la culture informatique digne d’un ingénieur pointu que cela exigerait. Et par conséquent, je ne savais pas que j’avais engendré en la personne de ma petite fille un génie de l’informatique.

L’idée fausse la plus répandue chez les utilisateurs d’ordinateurs est qu’il ne faut rien y connaître. Comment achètent-ils donc leur machine ? Et s’ils sont débutants, selon quels critères déterminent-ils la facilité d’usage d’un OS ? A la facilité du formatage du disque et de réinstallation des programmes ? Un peu comme si le choix d’une voiture se déterminait sur le fait que, pour changer ses bougies, on devait changer tout son moteur !

Le problème avec Microsoft est qu’il se nourrit de l’ignorance de ceux qui l’utilisent, ne les laissant pas dépasser le stade de l’installation, et encore, si l’on considère qu’une installation se limite à savoir lire "suivant". En d’autres termes, le souci n’est pas tant que les linuxiens soient intégristes ; c’est tant pis pour eux d’avoir des oeillères et de ne pas utiliser des programmes qui marchent au petit bonheur. L’étonnant dans tout cela est, pour reprendre le mot de La Boétie, cette servitude volontaire dans laquelle on installe les plus que débutants, c’est-à-dire ceux qui se fichent totalement de tous ses débats chronophages et qui ne veulent rien d’autre qu’une machine qui fonctionne parfaitement et au meilleur prix. Et il me semble que, puisqu’il en était question, que la "démocratie numérique", comme toute démocratie d’ailleurs, passe avant tout par un minimum de formation, comme celles qu’entreprennent par exemple les bricoleurs du dimanche lorsqu’ils veulent repeindre leur salon et non pas tout raser pour reconstruire leur maison en kit en cliquant sur "suivant", comme cela leur est imposé du côté de chez Redmond.

Je crois donc être devenu beaucoup trop sectaire pour comprendre comment une démocratie numérique pourrait émerger d’une ignorance qui se bat bec et ongles pour se persuader qu’elle a raison de dépenser ce qu’elle dépense en logiciels. Evidemment, tout cela est économique, mais à part ses propres bénéfices, je ne vois toujours pas ce que Microsoft a apporté comme découverte au monde de l’informatique, sinon de faire croire aux ignorants que son retard plus ou moins bien rattrapé sur les autres OS étaient en fait des améliorations tout à fait inouïes.

Je m’en retourne donc dans l’enfer liberticide du logiciel libre, avec malgré tout cette statisfaction d’avoir engendré, en la personne de ma petite fille de cinq ans, un pur génie.

A+

Répondre à ce message

Le logiciel libre a besoin pédagogues, pas de bigots ! , le 18 février 2004 par Charles (1 rép.)

Bien sûr que le libre n’est pas incongru dans l’environnement Windows !!!

Beaucoup d’utilisateurs de Windows sont déjà convaincus des mérites du libre, ou en voie de l’être. Alors pourquoi ne passent-ils pas à Gnu-Linux ?

- Il faut dire que le pingouin ne s’apprivoise pas comme le premier toutou venu. Beaucoup ont essayé, et ont rencontré des problèmes qu’ils ne sont pas parvenus à résoudre (Plantage au moment de l’installation ou du démarrage, perte de données, installation d’un périque essentiel).
- Le temps manque pour apprendre Linux (et d’ailleurs l’apprentissage de Windows a déjà pris pas mal de temps).

D’autres utilisateurs sont loin de ces problèmes - leur métier n’a rien à voir avec l’informatique - et ne connaissent rien d’autre que windows, réchauffé depuis vingt ans dans le même plat. Tel utilisateur, qui aime l’image, sera sans doute ravi de découvrir "The Gimp". Tel autre adoptera "Thunderbird" pour limiter le risque de voir son courrier infecté. Tel autre enfin, excédé de la constante suspicion de piratage voire de terrorisme qui pèse sur les utilisateurs, trouvera là une bonne raison d’installer Open Office.

Lorsque je lis ce mépris condescendant pour les utilisateurs de Windows, j’en tombe sur le cul ! Dans les messages, je relève :

« Ils sont comme des accros à la cigarette, ils se complaisent dans la facilité ». « Ces petits rigolos qui utilisent Windows ».

Je ne résiste pas au plaisir de citer ce flamboyant concentré de fatuité agressive, agrémenté d’une sévère couche d’imbécillité sexiste.

« Si m lamda achete son PC dans une grand surface juste pour visiter des sites X sur le net, faire jouer ses momes et pour que bobonne trouve des recettes de cuisine. Microdaube est vraiment un bon choix pour lui. Lui donner la possibilite, d’utiliser des softs libres, fruit de beaucoup d’efforts. Est pour moi donner de la confiture aux cochons »

Holà vous les bigots qui vous autoproclamez gardiens de la pensée linuxienne, "LIBRE", pour vous, ça veut dire quoi ? Vos propos sont-ils plus pertinents que la bonne parole dont Microsoft inonde les médias ? Et si certains se satisfont de windows et de logiciels libres installés par-dessus, qui cela empêchera-t-il de dormir ? Tenez, votre brouet est tellement infect qu’on en viendrait presque à regretter la soupe de Bill Gates !

Le libre, ce n’est pas une cause, c’est une éthique. Une éthique de liberté. Proposer du libre à toute une chacune et tout un chacun, sans distinction de tout ce que tu voudras, c’est de la tolérance et bien plus que cela, c’est de la belle et bonne pédagogie, c’est une invitation à la réflexion, pour tout dire c’est d’utilité publique, merci Framasoft !

> Le logiciel libre a besoin pédagogues, pas de bigots ! , le 27 juin 2005 par elrik

D’accord avec toi, et je repasse une couche :

La liberté, c’est le choix. Windows est un choix parmi d’autre. Ceux qui le décrie n’ont qu’à s’investir dans Framasoft, dans l’Open Source, dans le Bêta-test des distrib Linux : certains rédacteurs de notice (dont moi) tourne encore sous windows, entre autre. Jetterez-vous leurs notices ? Framasoft est et doit rester un lieu de tolérance. Je me souviens de certains posts "linuxiens", suite à un troll (linux=mauvais), où je me suis franchement demandé... Mais c’est un autre sujet.

TOLERANCE !

PS : certains me font penser aux récents "ex-fumeurs", impatients de prêcher la "bonne parole"...

Répondre à ce message

Mais si,mais si... ! , le 17 février 2004 par ViZiT (0 rép.)

İmaginons que nous sommes dans un jeu de strategie style "echecs" :
 deployer ses forces de maniere a controler efficacement le terrain (suivez mon regard vers OOo,Gimp,FireFox,ThunderBird,FileZilla,7zip,Httrack,eMule,Apache...)
 prendre les pieces maitresses de l’adversaire (suivez toujours mon regard...)
 echec mais pas mat ;-)

=Je suis pour la portance parce que : 1)l’utilisateur final sous win32 voit que le LL est ...meilleur ! 2)le passage éventuel vers GNU\Linux se fera plus facilement.

Pour illustrer ceci je vous laisse imaginer POURQUOİ Microsoft declenche une campagne de pub comparant win32 a Linux...

Donc,au contraire,il pourrait etre judicieux de porter le maximum de projets en multi-plateformes de maniere a ce qu’il ne reste que "le roi contre une dame,deux tours, deux cavaliers..."

Répondre à ce message

Réponse générale. , le 13 février 2004 (1 rép.)

Je ne suis pas d’accord et ceci. La psychologie des foules impose le raisonnement contraire. Deux exemples : mon lycée et les points internets de ma ville dont la médiathèque. Depuis peu ils ont migré vers des logiciels libres mais ont gardé windows comme OS. Pourquoi, sûrement à cause du gain de crédibilité de reconaissance de ces logiciels qu’ils auront atteind. Alors quelqu’un travaillant en informatique (et surtout de ces personnes), ceux-ci vont alors proposer l’instalation du libre sur les ordinateurs. Chose acceptée, mais en douceur car le personnel et le grand public (peut se recouper) doit s’addapter (ou se former) et surtout ne pas gueuler ce qui provoquerai un tolé. Mais au fait pourquoi la requête fut acceptée ? Un seul argument, L’ARGENT, les économies réalisables pour être précis. Les performances ne sont un critère de choix que dans le cas ou le’information est bien diffusée, surtout que comparé à la puissance financière que possède les grandes sociètés d’informatiques et donc la puissance d’(dés)information), n’étant pas le cas j’en reviens au fait que l’argent est le critère de choix déterminant. Mais l’argent n’est un argument convaiquant que si les produits sont en concurrence, c’est à dire que s’il ne sont pas identique (impossible brevet oblige) il doivent être comparable. Ah oui petit hors-sujet la concurrence n’existe qu’entre deux produit identique ou presque par exemple pas de concurence entre une ferrari et une twingo. Réfléchissez-y surtout en ce qui concerne le marché de l’information et essayez de contre-argumenter ceci "nous sommes en concurrence nous n’avons aucun intêret à cacher cette information". Ceci dit. J’ai lu les commentaires et je suis l’argument qui consiste à dire qu’il faut que Linux soit très simple. Aujourd’hui dans un monde de plus en plus technique ne pouvont connaître le fonctionnement de tous ce que nous utilisont. J’ai déja pris le train mais je sais pas le conduire et encore moins le réparer. Je vais me contredire car actuellement je suis sous windows. Pourquoi ? Tous simplement car c’est ce qui m’offre la plus grande simplicité en ce qui concerne la compatibilité matérielle et la plus grande logithèque pour les jeux. Donc les les libres issu de Linux ne font qu’accoître ma dépendance ! Mais ne déspérez pas linuxiens je serait des vôtres dès que vous aurez réglé à la fois vos problèmes de compatiblité (qui me concerne) ; ce serait plus simples s’il n’y avait pas vingt versions, cela éviterai de dissiper les efforts, et aussi dès que vous programmerez des jeux de qualité. Pour finir, j’espère que le libre dans le domaine des OS soit financé massivement par des fonds publics et qu’un de ceux-ci acquiert une situation monopolistique, ce qui réglerais tous mes petits problèmes.

> Le monopole tue l’innovation (et le libre) , le 17 février 2004 par Titoxx69

Pour finir, j’espère que le libre dans le domaine des OS soit financé massivement par des fonds publics et qu’un de ceux-ci acquiert une situation monopolistique, ce qui réglerais tous mes petits problèmes.

Je me permet de réagir à cette phrase pour le moins surprenant venant d’un visiteur de ce site. Le monopole n’a toujours été qu’un phénomène négatif, et surtout loin d’être anodin. Je m’explique : si l’on considère un monopole étatique, comme décrit plus haut, assermenter une équipe de développement revient à signifier que les autres équipes ne sont pas comptentes pour en faire autant voir mieux. De fait, tout raisonnement comparatif ou un tantinet critique devient impossible, puisque seul la vision des développeurs de l’Etat est valable.

La concurrence a ceci d’intéressant qu’elle met en rivalité non seulement des concepts, mais aussi des personnes, des moyens considérables ou faibles, et que c’est de cette compétition qu’émerge l’innovation par la recherche. Linux ne serait jamais devenu ce qu’il est actuellement qu’il n’avait eu une référence, aussi médiocre mais puissament soutenue soit-elle, sur laquelle appuyer son développement.

Quand on voit le niveau de la recherche publique en France,, on ne peut que regretter que le developpement informatique soit un jour assujetti à l’Etat. Enfin, et c’est là que je voudrais rebondir, la vision monopolistique de l’Etat a globalement eu des conséquences négatives, notamment une prise de retard sur les voisins (télécoms surtout). Et qu’on le veuille ou non, notre vision de l’Etat-Providence s’effrite de jour en jour grâce à l’Europe, qui diffuse un modèle fédéraliste et libéral. Aussi faire du développement des OS un service public est voué à l’échec, qui plus est si l’on considère que le but de la démocratie, outre le partage du pouvoir, réside dans la diffusion des connaissances, et que donc il ne s’agit pas de confier à une entité définie un droit de regard voir de direction, mais de confier ce pouvoir à tous les citoyens, ce en quoi conciste le libre actuellement.

Répondre à ce message

> Pensons à la licence , le 11 février 2004 (0 rép.)

Porter des applications libres sous windows c’est aussi porter la licence GNU et donc "l’esprit du libre". Par là même faire connaitre et démocratiser le monde Linux. La licence fonctionnant "grosso modo" sur le principe le gratuit engendre le gratuit la propagation devrait être rapide. Je pense avec optimisme que celà peut avoir pour effet d’élever Linux et GNU au rang de norme et windows à celui d’exception ...

Répondre à ce message

Porter sous windows ? oui ! , le 1er janvier 2004 par Brugmans Frederic (0 rép.)

Peut on dire que le fait d´utiliser des logiciels libres qui ont étés portés sous windows renforce "la dépendance á windows" ?

- Si on se pose la même question dans l´autre sens, a savoir : "Est ce qu´utiliser des logiciels proprietaires sous linux vas accroitre la dépendance à ce dernier ?" On es bien obligé d´admettre qu´il n´en est absolument rien !La dépendance d´un logiciel s´applique seulement à son type d´application.

Est ce que le fait de porter des applications vers une plateforme proprietaire profite à des sociètes comme microsoft ?

- Pour en revenir à l`argumentation antérieure et comme démontré plutôt, la dépendance induite est quasi nulle et non significative. De plus, du fait de la license libre, cette même sociéte â tout fait le droit de porter elle même le logiciel sous son système !

- Enfin rien n´empèche npn plus des sociètes liberticides d`utiliser le travail des devellopeurs libres "tel quel", ils suffit de penser à des exemples comme hotmail pour s`en convaincre.

Est ce que parcequ´il y soit disant beaucoup d`utilisateurs qui ne sont pas concernés par la défense de leurs droits et par la meme par le défense du logiciel libre ?

- Est ce vraiment une raison suffisante pour s´interdire de faire du proselytisme ?

Par contre Il est un fait certain, ne pas donner la possibilité d´utiliser des logiciels libres ( portés sous windows ) aggrandi la difficulté de passer d´un système propriétaire vers un système libre, car dans ce cas, en plus de changer de système d´exploitation, cela ajoute la difficulté supplementaire de ne devoir découvrir tout nouveaux logiciels.

DONC, la question ne se pose plus .... il faut continuer a porter des logiciels sous windows.

Répondre à ce message

> Que de mémoire courte ! , le 21 novembre 2003 par Seldon (2 rép.)

Certes les plus vindicatifs dans le pseudo débat linux/windows sont en général assez jeunes. Peut être faudrait ils leur faire un cours d’histoire (informatique) quant aux plus anciens, l’absence de mémoire est impardonnable. A moins que pour cette idée comme pour bien d’autres, il est utile d’oublier pour mettre en avant "ses" vérités. Alors juste ceci, Linux ne s’est pas inventé seul. Il n’est pas une glorieuse et eblouissante idée nouvelle. L’esprit de cet os emane d’ UNIX toutefois il fallait le porté sur les plateforms x86. La premiere ébauche sortie au début des années 80 fut XENIX et qui en est l’auteur ??? Et bien c’est Microsoft... Amusant non ?

> Que de mémoire courte ! , le 21 novembre 2003 par milo

Xenix est sans importance. Il a été conçu à partir des souches ATT comme bien des UNIX de l’époque et il n’a pas laissé de descendance. Il est simplement la preuve de l’opportunisme de MS et de son manque de clairvoyance (remember win95 , MSN et Internet).

Ce qui est veritablement nouveau dans Linux ce n’est pas l’OS, c’est son mode de développement "logiciel libre". Ce qui est révolutionnaire se sont les logiciels libres et leur mode de développement qui va à l’encontre de bien des idées préconçues.

> Que de mémoire courte ! , le 21 novembre 2003 par mimas

Quoi ? Qu’entends-je ? Que lis-je ? Linux n’est qu’une pâle copie d’un OS que Microsoft a porté sur plateforme x86. Linux et les outils GNU (GNU is Not UNIX) ont été écrit "from scratch" sur le modèle UNIX tandis que Microsoft a acheté les sources à AT&T pour faire son Xenix, système qui a toujours été insignifiant dans le monde UNIX.

Le kernel Linux n’est pas une révolution, les outils GNU n’ont plus. Mais le fait d’avoir un système libre et utilisable par tous sans avoir à payer de royalties, c’est ça la révolution.

Par ailleurs, que Microsoft ait acheté un Unix et ne s’en ait pas inspiré pour faire un OS digne de ce nom en lieu et place de MS-DOS n’a rien d’amusant, c’est au contraire pitoyable. Je ne suis pas amnésique, je me souviens très bien des galères de MS-DOS et de sa misérable gestion de la mémoire.

"640 kilobytes ought to be enough for anybody" Bill Gates en 1981 - Visionnaire.

Répondre à ce message

> De grâce, pas de version Windows pour les logiciels ! , le 21 novembre 2003 par hmd (0 rép.)

Qui suis je ? un nul en informatique. Et je cherche des alternatives à l’autre machin chose qui plante tout le temps parce qu’il n’aime que je lui installe des logiciels qui ne plaisent pas etc... Alors que faire ! le libre pour les besoins et surtout pour la formation et l’adaptation progressive de ma petite famille. Voila le neccessité pour moi. Linux j’ai essayé une fois avec un ami j’ai rien compris, decrochage total mais je ne m’avoue pas vaincu. j’attends avec impatiente le moment (avec impatience ce moment)ou un linux simple pourrait remplacer definitement waindows en attendant merci pour les logiciels libres sous windows.

Répondre à ce message

> De grâce, pas de version Windows pour les logiciels ! , le 13 novembre 2003 par Martial (0 rép.)

Le sectarisme anti-windows, on l’a déjà observé avec les Mac : à la fin des années 80, c’était ringard le PC, c’était bon pour les neuneus. Les pro-Mac ont développé un complexe de supériorité pendant des années et se sont refermés dans leur chapelle. Résultat : les Mac ne représentent plus que 4% du parc informatique dans le monde, alors qu’objectivement les Mac sont souvent plus stables et plus conviviaux.

Si on veut populariser Linux, le mieux est de cloner les applications qui tournent sous Windows : il faut un clic droit pour Supprimer dans Excel ? Eh bien il faut un clic droit pour Supprimer dans Open Office. Le glissement vers les applications Linux se fera dès lors tout seul, pour peu que l’on mette en avant les avantages décisifs de coût, de confidentialité, de liberté de développement, etc.

Répondre à ce message

> Linux, oui mais.... , le 18 septembre 2003 par Xavier JULIEN (7 rép.)

En lisant les messages, j’ai vu que certains affirmaient que Linux n’était pas plus difficile que Windows. A ce sujet, je reste très sceptique... Je suis ce qu’on pourrait appelé un utilisateur averti (j’assemble mes machines, j’installe Windows, drivers, paramétrages, optimisation...., j’utilise un réseau "domestique", j’installe assez fréquemment des réseaux avec serveur dédié (NT4) et mise en place des stratégies système....). Cette petite liste, non pour faire étalage, mais par souci de précision (d’autres font mieux et plus) et pour dire que malgré cela, je me suis cassé le nez sur Linux en tentant d’abandonner Windows....

Je n’ai jamais réussi à faire fonctionner mon réseau comme je le voulais...noyé sous des tonnes de paramètres inconnus dont j’ignorais l’importance et la façon de les renseigner..."emmerdé" pour mes périphériques (carte modem PCI non reconnue entre autre) et l’installation des drivers (recompilé le noyau quand on change les drivers de la carte graphique ! y’a plus pratique !)....et puis bouquet final....plus de jeux ! (ou presque) !

Linux n’est pas à la portée de tout le monde...bien sûr en persévérant je pense que je pourrais y arriver (à moins que je ne sois vraiment trop stupide ! lol !) mais quand je vois déjà le temps qu’il m’a fallu pour apprendre à survivre sous Windows....

Et là est le problème, il faut pouvoir et vouloir investir du temps...beaucoup de temps. Et tout le monde n’est pas passionné d’informatique. Beaucoup de personnes utilisent leur ordinateur comme un simple outil, comme leur voiture...un arbre à cames, une pompe à eau, des soupapes...rien à cirer ! Quand ils tournent la clé, la voiture doit démarrer !

Tant que Linux ne possédera pas "l’ergonomie" de Windows et sa relative simplicité d’utilisation, il ne pourra rivaliser avec lui.

On ne peut pas demander à chaque conducteur d’être un mécanicien !

Qu’on ne se trompe pas, je ne demande pas de "fermer" Linux car son ouverture constitue sa richesse mais qu’il se fasse plus abordable...

Si certains souhaitent que chaque utilisateur devienne informaticien, c’est de la pure utopie...et Linux ne passera pas !

Ce n’est pas au public de s’adapter à Linux, c’est à Linux de le faire ! Sinon, il restera toujours réservé à une élite donc à une minorité...

> Linux, oui mais.... , le 18 septembre 2003 par Jellyroll

Comment peux-tu être aussi catégorique ?

Suppose que l’on prenne deux néophytes complets (il y a encore des personnes qui n’ont jamais vu un ordinateur de près ou de loin) et qu’on les installe, l’une devant un PC avec Windows XP et l’autre devant un PC avec Linux Mandrake 9.1 et KDE, es-tu sûr que la personne qui aura le moins de problème est celle qui sera devant le PC avec Windows XP ?

N’oublions pas que de nombreux utilisateurs de Windows ont dû subir MS-DOS, Win 3.10, Win 95 etc. avant d’utiliser Windows XP.

Et pourquoi Apple a construit son nouveau système OS X à partir de logiciels *BSD ? C’est pourtant cette marque qui est la championne ès ergonomie.

> Linux, oui mais.... , le 19 septembre 2003 par Paul

oui mais on fait des voitures pour tout le monde. Il y a windows et linux. Il y a les fabricants de matériels qui font tout pour windows. Si on faisait des pièces que pour une marque de voiture et après, je compare avec les autres marques ... l’informaticien= mécanicien (spécialisé) et l’utilisateur=conducteur.

> Linux, oui mais.... , le 20 septembre 2003 par dominique

Héhé, ce message me fait sourire car je m’y reconnais beaucoup. Je ne pense pas être un débutant en informatique... MS dos 5 , windows 3.1 , 95 j’ai connu tout ces logiciels et le fonctionnement du bon vieux dos de microsoft , ligne de commande , config.sys autoexec.bat n’avaient pas de secret pour moi. Au contraire peut être de certains, le mode console ne me fait pas peur ;). J’ai tenté l’expérience linux plusieurs fois et toujours avec énonméments de déboires.

Au début carte scsi non reconnue, il fallait recompiler le noyau .... argh pas evident, j’avais quand meme réussi l’exploit d’installer xfree pour mon intel740 de l’époque. Une belle galère a côté de l’installation d’un pilote sous dos. Je n’avais guère été plus loin car un OS sans accès aux cd rom ce n’était pas vraiment intéressant.

Puis l’adsl, je retente l’expérience , les distributions ayant bien évolué. Installation facile, ecran reconnu , beau l’envirement KDE, mais le modem adsl ne marchait pas !! Pourtant il était bien detecté et un parametrage auto etait inclus dans la mandrake. J’ai trouvé sur le fichier a installé pour faire fonctionner le speed touch mais ca ne voulais rien savoir .

Et dernièrement avec la mandrake 9.1, j’ai eu pas mal de bugs, open office ne voulait même plus se lancer. Je ne suis pas très expert avec KDE mais quel bazarre pour arriver a créer une connexion internet. A chaque fois j’étais obligé de rerentrer mes parametres de connexion dans le ’drakecontrol’

Suis je trop nul ou alors allergique a linux ?

D’après mon expérience , je trouve que linux est loin d’être aussi facile d’accès que windows xp ou 2000. Linux est puissant, stable , mais il lui manque encore quelque chose... un systeme d’installation simple des drivers/ des logiciels et aussi une réelle compatiblité avec les jeux sous windows ce qui est déja plus difficile.

Parlons en de la mécanique , le 21 septembre 2003 par Dulnux

Salut

Je trouve très bien cette comparaison car comme pour notre voiture si on ne s’interesse pas au fonctinnement de son ordinateur on se fera "enfler" de la même façon.

Il suffit pour s’en convaincre d’envoyer sa femme récupérer la voiture chez le garagiste ou son ordi chez l’assembleur.Le résultat sera souvent le même, vous y retournerez vous même.(Je dis ça parceque ma femme ne s’interresse ni à l’un ni à l’autre).

En gros , Linux est à la porté de n’importe quel c.... pourvu qu’il s’y intéresse.Comme la mécanique par ailleur !!!

C’est plutôt un manque cruel de convictions , de courage ou je ne sais quoi encore.

Sans être parano (enfin pas totalement) utiliser les logiciels MS ou propriétaires c’est prendre le risque d’avoir une certaine dépendance numérique. L’inconvénient c’est que le numérique dans notre société actuelle est impliqué dans la totalité de nos secteurs d’activités.

Peut être que beaucoup de personnes ne voient pas le danger qui nous guette parceque pour eux l’informatique c’est un traitement de texte , un tableur et des jeux et que le travail qu’il effectue dessus n’a que peu d’importance.

Si ça n’était que cela c’est vrai qu’il n’y aurait pas vraiment de quoi s’inquiéter. Mais ???

A+

> Linux, oui mais.... , le 20 décembre 2003 par Ben

Tout à fait d’accord et je vous pousse à lire le post du 01/12/03 (actuellement "Les logiciels libres hem hem—> http://www.framasoft.net/rubrique.php3 ?id_rubrique=183&debut_forum=40) c mon coup de gueule aux développeurs qui ne pensent ni à l’ergonomie ni aux autres !!!! (exemple flagrant : comment se fait-il qu’il n’y ait pas encore un installeur pour le modem alcatel speedtouch usb sous MDK 9.2 alors que le problème est récurrent depuis plusieurs années !!!! Non il faut compiler, paramétrer, bidouiller, p-ê créer une faille de sécurité... ah oui au fait depuis mdk9.2 septembre 2003 avez vous pensé à télécharger vos 260 mégas de mises à jour !!!!!!) Alors,cessons de déblatérer des conneries ! Les développeurs:Allez développer ! plutôt que de traîner ici et les traînards qui ne veulent pas laisser les gens moins compétents (et donc sous windows qui,lui, répond à leurs attentes) utiliser des logiciels libres à leur guise et bien qu’ils ne créent pas de logiciel libre si on ne peut pas faire appel à leur esprit libre ! Celui qui a pondu l’article n’est pas un acteur du libre mais bien un frustré qui envie microsoft et bilou ! Sur ce,Je n’ai pas que ça à faire J’ai une famille ! Et si je devais passer + de temps à me mettre à jour en libre et à débugger des versions soi-disant stables ET BIEN JE PAYERAIS UNE PENSION ALIMENTAIRE !

> Linux, oui mais.... , le 10 janvier 2005

Bonjour, je viens de lire quelques avis intéressant d’utilisateurs mais je souhaites ajouter un point important : Il est inutile d’espérer voir linux se peupler de nouveau utilisateurs si les programmes libres (comme l’excellent VideoLan) se propagent sous windows : les gens voyant qu’on a exactement les meme programmes sous windows, ne changeront pas et c’est normal.

Cependant je voudrais réagir au message précédent qui a été envoyer en disant que pour linux, il ya des mises a jour de 260 Mo, et bien mon gars sache que si t’es assez débile, tu t’apercevra que pour ton xp chéri, y faut télécharger 250Mo pour les deux "service pack" mais contrairement à linux où les mises a jour apportent beaucoup sans trop prendre d’espace, sur windows, t’en installe pour 1Go supplémentaire avec le sp2 et ca n’apporte rien. En ce moment, je tourne sous XP mais dès que je pourrais faire tout ce que je veux sous linux (dès que j’aurais de meilleures connaissances des commandes de base) j’irais sans hésiter sous linux. De plus tu disais à un moment que linux était compliqué. Je répond FAUX : t’as une distribution géniale : UBUNTU : tu mets le cd bootable, tu dis où l’installer, tu reviens à peine 1/4 d’heure plus tard et t’as un linux avec les logiciels nécessaires installés.

Le seul problème réside un peu dans la mise en place d’internet mais ca travaille sur ce point chez les developpeurs d’ubuntu (patience....) mais pour le réseau : le reve t’as l’équivalent du Favoris Réseau et par surprise je cliques dessus et mes 4 clients Windows (2 sous 98, 1 sous 2000 et un sous XP) sont reconnus !! et j’ai rien configurer.

De plus les patchs de bilou pour son window$, sont des patch pour corriger les bugs mais après ils sortent des patch pour corriger les bugs des patchs qui devaient deja corriger des bugs : Le gros paradoxe.

Chez Linux je n’ai jamais fait planter aucun programme alors que sous windows (quand tu l’installes) tu lances des installations diverses et là PAF : Explorer.exe plante étonnant venant de billou (IRONIE).

Cependant je souhaites personnellement :
 Que les constructeurs de matériel ne pensent pas qu’à billou et qu’ils donnent des pilotes pour linux.
 Si ces constructeur, essayer de créer un pilote "Générique" qui le remplace.
 Que la gestion des archives compréssées soient un peu plus aisées.

Mais je souhaites ajouter un dernier point : avez vous essayé de faire fonctionner le partage de connexion inclus dans xp ?

Ca marche une fois sur 2 si peu que l’on est un firewall très performant et en + ca attribue des adresses Ip automatiques : ce n’est pas pratique pour des gens comme moi qui ont a gérer un ptit réseau de 5 PC éparpillés dans toute la baraque (je pense notamment a l’utilisation de VNC : comment se connecter à un pc sans son IP ????? Je préfères configurer mes Proxy (partages de connexion) manuellement : au moins ca marche à 100% tout le temps et ca plante jamais sans faire de failles dans le pare-feu. Ce qui n’est pas le cas avec xp et le logiciel SVCHOST.EXE (gros caca ce truc).

Je souhaites de tout mon coeur que billou aille se faire voir et qu’il perde les 2/3 dde son marché actuel.

Astuce d’ailleurs : quand vous achettez un PC : ne le prenez pas avec windows ca peut vous faire éconnomiser 150€ (pour xp pro) sur l’achat de votre pc c’est pas négligeable ca 1000F quand meme !!!

Sur ce je souhaites une bonne continuations aux logiciels linux et j’espères que beaucoup d’utilisateurs se tournerons Vers Ubuntu qui est extraordinaire.

A+

> Linux, oui mais.... , le 2 juin 2005 par cleter

Je viens de lire pas mal d’avis relativement interressant, et certain m’ont bien fait sourir, tout d’abord ceux qui ventent les mérites de linux et qui tourne sous windows en disant "des que je peu je passe sous linux" mouais, perso je suis sous windows, jessayerai surment linux, mais je n’ai ni les moyen (je preferai le faire sur un nouvo pc) ni le tps pr linstant, donc je ne peux pas venter les mérite de linux, cependant, dire que windows plante tout le tps quil y a des faille de sécurité partout, etc... c’est un peu exagéré. Tout d’abord, quand j’ai mon windows(win2000 chez moi et winxp au travail) qui plante, c’est que je l’ai cherché (a bidouillé trop ds la base de registre ou autre), sinon, je l’ai rarement vu planté tout seul, et si on regarde bien d’ou vien l’erreur d’un plantage, bien souvent cela est du à une autre application. Pour ce qui est des faille de sécurité, des virus, et spyware en tou genre, certe sous windows yen a plein (encore que, si on installe pa nimporte quoi on en a bcp moins voir plus du tout) mais je ne suis pas convaincu que linux soit aussi invulnérable qu’on le dit. C’est juste qu’aujourd’hui ca n’interresse pas grd monde de faire un virus pr linux, ou des trojans. comme preuve, je siterai firefox, a sa sortie tlm ventai ses mérites en disant qu’il n’avai pas de faille de sécurité contrairmen a internet explorer. Puis en voyant le nombre d’utilisateur de firefox grandir, on a pu voir le nombre de faille pr firefox grandire également.... je pense que pr linux ca sera pareil, plus il y aura d’utilisateur plus on cherchera à trouver ses failles. Aucun système n’est invulnérable.... Enfin, je ne pense que windows à réussi à répondre aux attentes des utilisateurs, alor que linux est resté trop longtps réservé a une élite, auj bcp d’effort à été fait mais ils en reste encore (surtout pour ce qui est de linstalation des driver semble til)... et je pense qu’auj la mentalité windows est trop ancré en nous, c’est pourquoi il est certainenemen plus facil de commencer a utiliser linux sans jamais avoir touché a windows avant. Enfin en ce qui concerne les pb de compatibilité matérielle, ce n’est pas vraiment la faute a linux, mais aux constructeurs et surtout à microsoft. Développer un driver coute cher, et bcp de constructeur, pr minimiser les cout, prefere développer un seul driver qui touchera la majorité des utilisateur, a savoir les windowsien.

PS : comme bcp de gens j’utilise windows pr feignantise, mais je n’ai pas encore eu de licence a payer (merci mon école) et ils arrivera un jour ou je n’aurai plus le choix, il sera peut etre tant que je me tourne vers linux.

PS2 : je ne suis pas un pro-windows, mais ils fau avoué qu’ils on réussi a répondre a une attente et rapidement(mais comme on ne peu pas travailler vite et bien, ca plante parfois). Alor que linux à pris bcp de retard

Répondre à ce message

> De grâce, pas de version Windows pour les logiciels ! , le 31 août 2003 (1 rép.)

Je suis de tout coeur avec le libre mais j’ai un avis fortement nuancé sur l’avis de Felix von Leitner : Je respecterai son travail et ne chercherai pas à utiliser son travail pour essayer de le mettre sur windows (de toute façon j’en ai pas les compétences). Felix von Leitner accuse (à tort ou raison n’a pas d’importance) windows de baffouer des libertés mais aujourd’hui cette société n’a été condamné de rien d’aussi grave et donc ne constitue pas un sujet de censure. Je voudrai juste insister sur le fait que c’est bien le manque d’approbation de la part d’une cour de justice qui manque pour censuré windows ou non. Il n’y a que comme cela qu’on obtient une légitimité aux yeux de tous. Tant que celà n’a pas eu lieu, mettre des logiciels sur une plate-forme propriétaire est un choix. Interdire de mettre des logiciels libres dessus (ce que ne préconise pas Felix von Leitner) serait une restriction de notre liberté.

> De grâce, pas de version Windows pour les logiciels ! , le 19 septembre 2003 par Paul

Vous me faite sourire en liant liberté et microsoft. Libre d’acheter un pc sans windows dans un magasin..., la justice (et oui toutes les lois sont bonnes, l’argent ne joue aucun rôle, la pression sur le vote des lois ...). Moi, je n’ai pas besoin de la justice pour voir, analyser et comprendre la politique de Bill.

Répondre à ce message

Je ne suis absolument pas d’accord avec cet article , le 26 août 2003 par Perrin Michael (0 rép.)

Ce que la personne dit dans cet article me paraît une abérration... Si aucun des logiciels libres n’existaient sous Windows, personne ne pourrait découvrir le libre, sauf les personnes "qui y sont déjà".

En effet, le débutant et l’utilisateur moyens utilisent Windows, ils découvrent l’ordinateur via ce système, et installent alors des logiciels, non-libres, sur ce système. Passer "d’un coup" à un nouvel OS libre, avec absolument tous les logiciels différents de ceux qu’il utilise habituellement, l’utilisateur le refuserait... et donc n’essaierait pas le libre et resterait avec son petit MS Office, IE, ... . Donc OUI pour les logiciels libres sous Windows, qui permettent un passage "en douce", et pourquoi pas passer à Linux par la suite, et là, dans ce cas, il n’y aura pas beaucoup à s’adapter : l’utilisateur - même moyen - retrouvera les mêmes logiciels.

A savoir que je n’utilise du libre que sous Windows pour le simple fait que Linux ne peut s’installer sur ma machine (problème de noyau...). Je suis donc pour le moment condamné à Windows. Il faut aussi penser aux personnes qui sont dans le même cas que moi... et qui avec le raisonnement de cette personne seraient aussi condamnées à utiliser Office, IE, CuteFTP, et j’en passe.

Répondre à ce message

> Windows n’est qu’une (grosse) cloppe ! , le 26 août 2003 par bionet (2 rép.)

Et bien moi je suis d’accord avec lui. C’est vrai que c’est dénaturer et dévaloriser un développement que de le porter sous Windows (et par extension c’est être suicidaire que de créer un site internet lisible uniquement sous MSIE par exemple).

Mais bon, il est vrai qu’il faut considérer les utilisateurs de Windows comme des accros à la cigarette. On fini par s’y habituer à cette petite bête et on se complaint dans une pseudo facilité qui en fait résulte d’une habitude d’utilisation (on s’habitue aux vices de forme de Windows comme on s’habitue au mal de crâne et à l’haleine de phoque avec la cloppe).

Donc, il faut sevrer progressivement les utilisateurs de windows. Mais il n’y a pas une méthode mais plusieurs. Peut être que la méthode du Patch-libre lancée par Framasoft permettra de désintoxiquer les windoziens et sera la plus efficace car elle permet une transition en douceur.

Pour ma part, j’ai préféré un sevrage brutal et rapide. Quelques moi en double boot avec une linux-mandrake et lorsque windows 2000 à planté irrémédiablement, passage intégral sous GNU-Linux :o)

-----> BioSPIP et Biosquelettes

> Windows n’est qu’une (grosse) cloppe ! , le 22 septembre 2003 par bionet

Bon, je vais continuer mon petit message pour contrer un peu tous les windoziens sectaires ;-)

Je pense très sincèrement que l’utilisation de windows est une véritable perte de temps. Les rigolos qui continuent encore à l’utiliser feraient bien mieux de consacrer le temps qu’ils perdent sous windows (à essayer de redémarrer les machines ou à comprendre le langage ineptes des erreurs windows) pour comprendre l’utilisation de Linux.

Avec un bon bouquin (O’reilly), Linux s’installe sans anicroche. Je n’ai récemment jamais eu de problème pour installer un modem PCI par exemple (et sans recompiler le noyau). Il y a juste ma Webcam que je n’ai pas eu le courage encore de configurer, mais je ne pense pas qu’elle me soit cruciale pour la bureautique et quand j’aurais une petite heure devant moi je m’occuperais de son cas.

En bref, depuis que je suis passé de win 2000 pro à Linux Mandrake 9.1 c’est un véritable paradis sur ma machine (surtout avec l’ADSL car les packages logiciels peuvent être directement téléchargés via urpmi, c’est nickel).

J’ai toute la vidéo (divX...), navigation internet (Mozilla...), Bureautique (OOo...), Dessin (Sodipodi, Gimp, Blender...), Développement web (Apache, Amaya...), la gravure de CD/DVD (K3b...) et j’en passe et des meilleures... et tout cela marche en continue 24h/24 depuis bientôt 8 mois, sans s’arrêter, tout en faisant les mises à jours (sécurité, correction de bugs...).

Qui dis mieux ?

> Windows n’est qu’une (grosse) cloppe ! , le 11 août 2006 par seth

Si on veut pouvoir profiter de sa machine à la fois pour travailler et pour jouer, on passe vraiment à linux ?

Ou alors on fait un dual boot et on redémarre à chaque fois ?

Et si l’on se dit que le libre c’est bien, mais que windows c’est bien aussi ?

J’aimerais une réponse claire.

Répondre à ce message

>Pas tout a fait d’accord moi , le 8 août 2003 par babylinux (0 rép.)

Le libre c’est avnt tout la liberté de choisir non ???? Alors oui, on doit pouvoir porter les logiciels sur l’OS que l’on veut et même du microshiot... Par contre il vrai qu’il faut fortement encourager les gens à passer sur un OS libre, bien que cela soit parfois diffcile. Je pense que les logiciels libre sous windows aide la communauté du libre en général. Effectivement, une fois les outils libre approprié ( Open Office, mozilla...), les gens passe plus facilement sous linux, car ils connaissent dèjà certains soft et non donc pas tout à réaprendre... Alors je dis tout simplement que chaqu’un fasse ce qu’il veut... ( après tout acheter un licence windobs 800€ alors qu’il existe des systèmes équivalent, je dis pourquoi pas , bien que je ne comprenne pas...)

Répondre à ce message

A nuancer ... et plus qu’un peu , le 6 août 2003 par Lecter (1 rép.)

Mouais ... d’un côté les utilisateurs restent sous Windows, mais bon, tentez un peu de changer du jour au lendemain les habitudes d’une personne qui considère son ordinateur comme une simple aide à son travail (et non pas le principal outil comme c’est le cas pour nous, informaticiens (ou autres)), qui se fout de savoir qu’il n’a pas le code source de ses applications ou qu’on ne sait pas recompiler son noyau, bref, quelqu’un pour qui "faut juste que ça marche, et que ça marche BIEN". Vous allez voir l’accueil qu’il vous réservera quand vous aurez viré Windows et que vous lui aurez installé GenToo 1.4 :-D Ne vous méprenez pas sur mes propos, tant mieux si vous y arrivez (je reste songeur), mais s’il n’a jamais vu autre chose que Windows, ça va être ardu.

D’où l’intérêt des logiciels libres sous Windows - allez donc dire à nos amis d’OpenOffice que leur boulot, c’est du "sabotage". D’une part, des alternatives bon marché et (plus) performantes aux produits coûteux en argent et en ressources de Microsoft (ce qui n’implique pas non plus qu’ils ne font que de la merde). D’autre part, et c’est là que ça devient encore plus intéressant, l’écrasante majorité de ces logiciels existant également sous d’autres plate-formes, le changement d’OS en temps voulu sera d’autant plus simple car, même si certaines choses devront encore être expliquées/clarifiées, les programmes seront exactement les mêmes, ne serait-ce qu’au niveau de l’interface. L’utilisateur voit donc des icônes qui lui font "tilt ! ah ouais ça je connais je m’en sers tout le temps", sait se servir de ses programmes et se sent donc très à l’aise dans ce nouvel environnement. Chose qui n’arriverait pas s’il devait découvrir tous ces programmes ET le nouvel OS d’un coup.

De plus, nous les informaticiens, on arrête pas de faire chier notre monde avec "ouais Linux c’est mieux, vive les LL, etc ...". C’est le meilleur moyen de le prouver aux gens qui ne connaissent rien d’autre que MSN pour le chat, Outlook pour le mail, Internet Explorer (haha, même pas de tabs) pour surfer sur le net ou le Media Player pour le multimedia (et les autres exemples sont légion) qu’il y a autre chose, et que cet "autre chose" c’est beaucoup mieux. Largement plus convaincant en tout cas que de dire "ah oui mais d’abord tu dois changer d’OS", qui sera interprété de la même manière que "suffit de changer de machine" face à des problèmes de performance.

"Je ne veux pas que la moindre part de mon travail puisse bénéficier à des sociétés telles que Microsoft, qui ne respectent pas les libertés de l’individu."

Indirectement ils en profitent, là je suis d’accord. Mais est-ce une raison pour punir un nombre énorme d’utilisateurs, qui n’a pas la moindre intention de changer parce qu’il n’a que faire de ce débat sans issue et qui devraient donc se passer de ce qu’il y a de mieux ? Je ne pense pas qu’un jour Windows disparaîtra de la planète ... mais si on peut faire en sorte que plus un seul exemplaire de MS Office ne soit vendu (au profit de OpenOffice) ou que MSN ne soit plus utilisé du tout, ce serait déjà une bien belle victoire en soi, vous ne trouvez pas ?

Le tout est d’y aller progressivement...

> A nuancer ... et plus qu’un peu , le 8 août 2003 par picpic

Je suis non informaticien mais j’ai un peu vu comment fonctionne linux, et je suis d’accord avec toi pour dire que Linux doit etre un bonheur pour ceux qui bidouille bien l’informatique . Mais quand ce n’est pas le cas, windows pose moins de problemes (a nuancer, bien sur...) car vérouille tout ce qui est dangereux pour lui, donc ce qui limite les fausses manoeuvres ; Du moins c ce qe je pense. Par contre, et je fais peut etre parti de ceux qui, grace aux logiciels libres et, je tiens à le souligner, l’excellent travaille effectué par les divers développeurs, qu’un jour je risque de glisser vers un OS tel que Linux pour mon ordinateur personnel. Donc limiter le développement des logiciels libres sous Linux ne favorise pas ce mouvement visant à lutter contre microsoft et autres !

Répondre à ce message

je ne suit pas de cette avis , le 1er août 2003 par EmpereurBH (1 rép.)

Il est vrai que cela peut encourager les personnes a rester sur Windows plutot que de passer a linux mais je ne suis pas sur que cette population est de toute facon les motivations voir les competences pour le faire. L’utilité de porter les logiciels libres sous windows permet par contre de faire prendre conscience de l’alternative libre qui est bien reel et performante. Il est preferable d’avoir une cinquantaine de personnes qui utilise openoffice plutot qu’une seul personne qui passe sous linux. Et je suis persuader que petit a petit certains de ces utilisateur utiliserons de plus en plus de logiciel de ce type il seront alors pret a faire le grand saut et de se passer une bonne fois pour toute de Microsoft.

> je ne suit pas de cette avis , le 7 août 2003 par proxy

 ;) Entierement d’accord avec toi , privilégier tel os ou tel os n’est pas bon pour les utilisateurs...je tourne avec 98 et des logiciels libres ... 2000 et 98 restent des bons os une fois optimisés ;) Et mettre du libre dessus convient très bien ;) Merci à tous :D

-----> http://www.anticrash.net

Répondre à ce message

> De grâce, pas de version Windows pour les logiciels ! , le 31 juillet 2003 par Benoit S. (2 rép.)

Ouais, bon.... la liberté, ça va dans les deux sens, alors je ne suis pas tout à fait d’accord avec l’article... Il y a une question de philosophie, mais il y a la question pratique : la GPL permet ce portage sous windows, l’empêcher c’est aller contre ce type de licence. C’est un peu ironique, non ?

Oui mais , le 1er août 2003 par Olivier

Oui mais comme beaucoup je voudrais m’éloigner de Windows mais quand je lis les sites sur Linux je me pose des questions car il faut quand même avoir des connaissances en informatique pour utiliser Linux à la place de Windows.

Et c’est surement ca qui décourage beaucoup de personnes ne migrer vers un autre os.

Et c’est pourquoi que tant que Linux ne sera pas aussi facile à utiliser que Windows alors il faudra que les logiciels soient malheureusement portés sur la plateforme de MS. Afin déjà de se désolidariser des logiciels MS et cie.

> De grâce, pas de version Windows pour les logiciels ! , le 2 juin 2005 par cleter

"connaissance en informatique" ca ne veut pas dire grand chose, quelqu’un qui s’y connait en informatique, mais celinformatique de billou aura certainement du mal a passer sous linux. Certe ils ya bcp de chose qui ne changeron pas ou peu, comme la configuration d’un réseau, mais les deux OS ont des conception et des point de vu tres diéfrents

Répondre à ce message

Informations complémentaires

Faire un don ? (défiscalisé)

Faire un DON

Aidez-nous à atteindre notre objectif de 800 donateurs récurrents pour assurer notre pérennité et notre développement ! (nous n’y sommes plus très loin).

Je soutiens Framasoft pour 10€/mois

Informations générales

Juste une image

Im Zug (oben) Im Zug (oben)
Creative Commons BY