Coup de gueule contre la non implication des associations caritatives et de promotion du logiciel libre

Voila mon coup de gueule contre les empêcheurs de tourner en rond, et qui me ralentissent dans les combats qui sont les miens aujourd’hui :
- Promouvoir le bénévolat avec comme vecteur le Logiciel Libre,
- Permettre aux associations caritatives de pouvoir reconditionner des machines sous GNU/Linux Ubuntu,
- Rompre la fracture numérique en proposant dans la distribution des logiciels adapter à l’éveil des enfants,
- Promouvoir des artistes qui font du bénévolat, ou s’insurgent contre la société.

Suite à l’interview que vous avez eue la gentillesse de faire sur mes actions, j’ai pensé que cela serait un bonne chose que de publier sur internet un DVD de la distribution GNU/Linux Ubuntu personnalisée développée dans le cadre de mon bénévolat chez Emmaüs.

Mais j’affronte une multitude de problèmes insignifiants dus à des personnes qui font de l’anti-jeux. Pour quelles raisons ? Je ne le sais pas.

Voici mon coup de gueule contre les empêcheurs de tourner en rond qui me freinent dans les combats qui sont les miens aujourd’hui :

- Promouvoir le bénévolat avec comme vecteur le Logiciel Libre,

 - Permettre aux associations caritatives de pouvoir reconditionner des machines sous GNU/Linux Ubuntu,

 - Rompre la fracture numérique en proposant dans la distribution des logiciels adaptés à l’éveil des enfants,

 - Promouvoir des artistes qui font du bénévolat, où s’insurgent contre la société.

Suite à l’interview que vous avez eu la gentillesse de faire sur mes actions, j’ai pensé qu’il serait intéressant de publier sur internet un DVD de la distribution GNU/Linux Ubuntu personnalisée, développée dans le cadre de mon bénévolat chez Emmaüs. Mais j’affronte une multitude de problèmes posés par ceux qui font de l’anti-jeux.

Pour quelles raisons ? Je ne le sais pas.

Je pensais travailler dans le même sens qu’eux, pour la promotion du Logiciel Libre, du bien commun, mais je fais peut-être fausse route.

A ces personnes qui :

- ne répondent pas à mes mails,

- ne veulent pas s’associer pour conjuguer nos actions,

- pinaillent sur le nom de la future distribution en cours d’élaboration,

- m’indiquent que diffuser des codecs propriétaires est interdit,

- me parlent de droit de licences pour Windows en commentaire de l’entrevue.

A toutes ces futilités dérisoires par rapport à toutes les misères du monde, j’oppose la lettre ci-dessous que j’ai reçu jeudi soir de Laurent, un compagnon venu me donner un coup de main pour transporter des ordinateurs que je livrais à la communauté de Neuilly Plaisance. Le voyant habillé d’un T-shit au couleur d’Emmaüs et en short en plein hiver, je me suis excusé de l’avoir fait sortir de son lit, pour me donner un coup de main. Il m’a répondu avec un grand sourire, "c’est normal de t’aider nous travaillons pour une noble cause". Et il m’a remercié d’avoir apporté de nouvelles machines pour essayer de les vendre le lendemain.

Il est rassurant de constater qu’il existe encore des personnes qui gardent dans leur cœur les principes de l’Abbé Pierre et les mettent en pratique.

Le 22 janvier 2007 à 6 heures du matin disparaissait l’Abbé Pierre... C’était un homme simple, qui avait compris que la seule richesse qui vaille se trouve dans une certaine manière de vivre avec les autres. A la course à l’enrichissement personnel il répondait partage. Au mépris des puissants, il opposait la fraternité des humbles. Voilà un homme qui, par sa formidable humanité et son engagement total dans les causes qui l’habitaient, a été capable de susciter la création de plus de 300 structures dans le monde dont 273 en France, ayant toutes pour raison d’être : l’accueil des plus démunis.

En ces temps de morosité, son action est une formidable démonstration qu’il n’y a pas de fatalité, que l’exclusion se combat efficacement, lorsque l’on agit ensemble avec imagination et conviction.

Le fondateur du mouvement Emmaüs a gardé toute sa vie cette extraordinaire capacité à s’insurger contre ce qui écrase, opprime, humilie et réduit au désespoir. Son premier ennemi était l’isolement des personnes. Sa meilleure réponse, la solidarité. A l’illégalité de certaines de ses actions, il opposait leur légitimité fondée sur le droit de vivre dans la dignité.

Emmaüs a reçu en héritage une certitude, celle qu’ensemble, on peut refaire le monde.

Cela suppose que l’on conserve intacte cette capacité d’indignation, de révolte, et de mobilisation contre les injustices et toutes les formes d’exclusion. Aujourd’hui 8 millions de personnes vivent sous le seuil de pauvreté, 100 000 personnes sont toujours à la rue, 3 millions de personnes sont mal logées, le surendettement s’accroit, les étrangers sans papiers voient leurs droits se réduire par la multiplication de lois iniques, et le gouvernement renonce à une vraie politique de construction de logements sociaux, divise par deux les contrats aidés et réduit ses engagements d’aide à l’action sociale.

Nous n’acceptons pas ces injustices et nous les dénonçons. Nous agissons, au quotidien, sur le terrain, en opposant à ces pratiques, les nôtres : plus solidaires et respectueuses de l’individu. Et nous nous devons, en mémoire de notre fondateur, de continuer sans jamais baisser les bras et d’inviter ceux qui partagent nos indignations et veulent agir pour une société plus humaine et plus solidaire à nous rejoindre. Ils feront leur cette conviction de l’Abbé Pierre qu’il ne faut jamais désespérer en l’homme.

Christophe Deltombe, Au nom du CA d’Emmaüs France

Je m’insurge contre ceux qui ne veulent pas épauler des combats qui sont les leurs ( Bénévolat et Logiciel Libre ), et à partir de maintenant je ne respecte que les principes énoncés dans le Manifeste Universel d’Emmaüs, le reste n’est que futilité, argent, pouvoir.

Pour ceux qui voudraient m’encourager, je préfère que vous preniez un peu de votre temps ( vous devez passer 3 heures en moyenne sur le net par soir ), pour signer la pétition contre le mal-logement ( Carton rouge au mal logement ). Cette pétition qui demande moins de 2 minutes pour être validée a reçu moins de 15000 signatures en trois mois d’existence, je trouve que cela en dit long sur notre société.

J’annonce que je vais mettre en ligne une distribution à base d’Ubuntu, baptisée "Emmabuntüs Equitable" pour le mois de mars.

Dans cette distribution en plus des logiciels libres installés et des documents, je fais la promotion d’artistes, qui s’engagent dans le bénévolat ou contre les injustices de notre société, et que je soutiens étant dignes des principes d’Emmaüs.

Ces artistes sont :

- Pat D ( Photographe faisant des photos sur les compagnons, les bénévoles des communautés d’Emmaüs Avenir ),

- Pierre-Miche ( Pour ces chansons contre la misère du monde ),

- Joryce J. ( Pour une chanson qu’il a écrite sur la vie quotidienne d’un demandeur d’emploi )

Heureusement qu’il y a Framasoft pour essayer de faire avancer le logiciel Libre. Nous le savons : "La route est longue, mais la voie est Libre". Je pense qu’elle est surtout encombrée par beaucoup de personnes qui ne s’engagent pas assez pour que les choses avancent. Alors "Ne subissez plus, Agissez", "Indignez-vous !" comme le crie si bien ce grand monsieur qu’est Stéphane Hessel.

J’ai écrit ce texte pour montrer les futilités de notre société face aux grands défis que sont la misère et l’exclusion. Je ne veux pas que l’Abbé Pierre aie lutté toute leur vie pour rien. Cet homme qui a été plus de quinze années de suite la personnalité la plus aimée des français est tombé dans l’oubli seulement quatre ans après sa disparition. Pour ma part je ne l’oublie pas, je veux continuer ses combats.

Patrick

Commentaires

<< Poster un message >>
:: question :: précision :: avis :: commentaire :: bug ::

Coup de gueule contre la non implication des associations caritatives et de promotion du logiciel libre , le 29 février 2012 par Matt (0 rép.)

Suite à votre coup de gueule, je tiens à réagir. Je suis issu d’une génération qui a connu le logiciel libre très tardivement. Lorsque j’ai découvert le monde du libre, je me suis dit « tiens mais c’est positif car gratuit et pareil !! ». Mais après un temps, quelle grande désillusion. Pour exemple concret, je souhaite un logiciel de gestion de finances personnelles. J’ai en tout quatre logiciels installés : Grisbi avec un tas de plantages intempestifs, Homebank qui ne gère pas les ventilations de flux et l’impression (soit dit en passant, le problème à été signalé au développeur qui n’a toujours pas régler la faiblesse), Vicompte qui est trop rigide dans les opérations à personnaliser et Gnucash qui me rebute. Ensuite je tombe sur Skrooge (il regroupe tous mes souhait et même plus car il exporte en .xls et en .pdf), mais attention, pour installer ce logiciel il faut avoir au moins un bac+5. Je me dis que de l’aide serai disponible sur le net. Que neni ! Je pense qu’il faudrait démystifier un peu le libre car les personnes qui ventent ce système le rendent incompatible avec Monsieur Tout le monde qui souhaite du pas trop compliqué et de l’intuitif. Et niveau bénévolat, c’est à revoir, avec tous les groupes disséminés dans leur coin. Pourquoi ne pas organiser le monde du libre, avec une uniformisation (par exemple l’association du libre France, puis divisé en région, en département, en ville, etc...). De plus, la langue anglaise n’est pas à la portée de tous. Dans les associations que j’ai fréquenté, on se comprenais car une même langue. Dernière phrase, lorsque je parle d’openoffice.org pour rédiger un rapport, bon nombre de personnes me répondent : « oh non non, j’ai Word et ça me va très bien, c’est pas trop compliqué ! ». On se demande pourquoi... Pourtant je suis un fervant croyant dans le logiciel libre, mais je pense qu’à force de tomber sur des soucis comme cela, l’engouement pour ces softs ne va pas augmenter. Je comprend votre coup de gueule, le respect et le relaie. Mais il faut analyser les causes plus profondes des dysfonctionnements.

Répondre à ce message

Coup de gueule contre la bêtise des soi-disant "travailleurs" sociaux. , le 20 février 2012 (0 rép.)

Je viens pousser un coup de gueule contre la bêtise et l’incompétence des assistantes sociales et autres psychologues chargés d’évaluer l’aptitude de futurs parents adoptants à être de bons parents. De quel droit peut-on décider si telle ou telle personne a le droit d’adopter ou non ? Qu’est-ce qui leur confère ce droit divin de décider que vous serez parents ou ne le serez pas ? Qu’ont-ils/elles fait pour mériter un tel pouvoir sur leur concitoyens ? De quel droit peuvent-ils/elles m’interdire d’avoir un enfant ? Je ne peux pas avoir d’enfant biologique. Mon rêve a toujours été d’adopter un enfant mais on ne m’en laisse pas le droit. Je n’ai rien a me reprocher. Je ne comprends pas ce qui les défrise. C’est vraiment trop injuste. Je pense que ce coup de gueule ne servira à rien mais je ne sais plus quoi faire, je suis déséspérée. Ce coup de gueule, c’est une bouteille à la mer. Si quelqu’un me lit et peut faire quelque chose pour moi, vous êtes mon dernier espoir. Merci.

Répondre à ce message

Coup de gueule contre la non implication des associations caritatives et de promotion du logiciel libre , le 9 juin 2011 par JB (0 rép.)

Prenant appui à la fois sur le monde du logiciel libre et sur celui des organismes caritatifs, ce coup de gueule va finalement bien au-delà, puisqu’il montre du doigt l’inertie sociale.

Celle-ci est présente partout, car partout il y a des gens prêt à clamer leurs bonnes intentions, mais pas à les mettre en pratique.

Et ça semble complètement absurde aux gens qui trouvent normal d’allier le geste à la parole, à ceux qui un jour ont essayé d’agir, et ce sont rendu compte que ça prenait moins de temps et d’énergie que de crier ses bonnes intentions sur les toits.

Longues vies aux gens d’action, cette minorité silencieuse qui porte tous les projets.

JB

Répondre à ce message

Coup de gueule contre la non implication des associations caritatives et de promotion du logiciel libre , le 9 mai 2011 par Bonob0h (0 rép.)

A celui qui a écrit :

« A ces personnes qui :
- ne répondent pas à mes mails,
- ne veulent pas s’associer pour conjuguer nos actions, »

Ce qu’il y a de bien avec certains c’est qu’ils sont les premiers a ne déjà pas répondre aux messages qu’on leur envoie ;)

-----> http://www.mezalab.org

Répondre à ce message

Coup de gueule contre la non implication des associations caritatives et de promotion du logiciel libre , le 30 avril 2011 par Etienne (0 rép.)

Bonjour,

Je ne savais où communiquer une exaspération tenace. Je crois que je viens de trouver l’endroit.

J’adhère à 100% sur votre agacement à constater et vivre le décalage existant entre le futile et l’important.

Cependant, travaillant dans l’immobilier privé, je suis abasourdi par le nombre de logements sociaux vides depuis plusieurs mois voire des années, alors que des gens meurent dans la rue en France au XXIème siècle.

Emmaüs ne fait malheureusement pas exception, puisque j’ai identifié dans une copropriété privée une quinzaine de logements vides à Garges les Gonesse - propriété d’Emmaüs (la branche HLM) - ces derniers payant vraisemblablement les charges de cet immeuble, notamment le chauffage, alors qu’ils sont vides !

Le monde n’est pas parfait, mais à chacun de se battre pour le rendre meilleur.

Étienne

Répondre à ce message

Coup de gueule contre la non implication des associations caritatives et promotion du logiciel libre , le 19 mars 2011 par stef (0 rép.)

Bonjour,

« Suite à l’interview que vous avez eue la gentillesse de faire sur mes actions »

Où puis je trouver cette interview ?

Comment prendre contact avec vous ?

merci

stef

Répondre à ce message

Coup de gueule contre la non implication des associations caritatives et promotion du logiciel libre , le 16 mars 2011 (0 rép.)

Une pétition ne sert a rien du tout . La seule solution : il faut vous entourer des gens bons ! Laissez tomber les gens qui n’en valent pas la peine.

Répondre à ce message

Coup de gueule contre la non implication des associations caritatives et promotion du logiciel libre , le 17 février 2011 par tala (0 rép.)

Ok, pétition signée pour moi aussi.

Je comprends que l’inertie ambiante vous fatigue, par contre je doute un peu que le meilleur moyen de construire des solidarités soit de pousser ce genre de "coup de gueule"...

Si des combats nous rassemblent, menons-les. Par contre, dans le contexte d’une coopération libre et bénévole, il est tout à fait logique que des différences de points de vue s’expriment. Pour les dépasser, il faut sans doute exhiber les objectifs de chacun et dégager la ligne commune sans brandir une association ou une personnalité "fétiche" comme des étendards derrière lesquelles tout le monde devrait se rallier.

Bon courage.

Répondre à ce message

Coup de gueule contre la non implication des associations caritatives et promotion du logiciel libre , le 17 février 2011 par dudumomo (0 rép.)

Bonjour,

Beaucoup de defenseur du libre ont ce probleme la. Je fais parti d’une communaute de promotion du libre (logiciels, arts, etc...) et egalement de BOINC, une application libre permettant d’ouvrir benevolement la puissance non utilisee de nos ordinateurs surpuissant (N’allez pas dire que vous utilisez souvent 100% de votre processeur), a des universites et instituts oeuvrant pour la recherche scientifique. (Evidemment, le cout d’un supercalculateur est hors de prix et peu efficient alors qu’il y a des millions d’ordinateurs dans le monde en route. Autant qu’ils soient le mieux utilises possible)

Bref, nous avons toujours un peu ce probleme...des personnes un peu trop extremistes dans les 2 sens ou bien un manque humain, une trop faible participation, etc...

Je suis d’ailleurs ravi de voir votre implication, notamment avec la modification de la distribution Ubuntu a vos couleurs. C’est pourquoi je me permets de vous proposer la possibilite de creer un torrent de votre distribution (quand elle sera termine) et de la partager sur un tracker libre. De nombreuses personnes donneront volontiers notre bande passante pour vous aider a partager celle ci. (Ainsi vous ne risquez pas d’etre en manque de bande passante)

Le tracker en question s’appelle freetorrent http://www.freetorrent.fr/

et de nombreux projets, comme le votre, sont presents dessus.

Et pour plus d’information, je reste a votre disposition.

Bonne continuation.

Répondre à ce message

Coup de gueule contre la non implication des associations caritatives et promotion du logiciel libre , le 16 février 2011 (1 rép.)

Salut, une fois que les fautes d’orthographes auront été corrigées, je veux bien que vous supprimiez également ce message.

Coup de gueule contre la non implication des associations caritatives et promotion du logiciel libre , le 23 février 2011 par skriber

Ce monde n’est pas parfait, la preuve vous êtes la !

Ceci pour dire que pour s’impliquer il faut aimer les autres !

Répondre à ce message

Coup de gueule contre la non implication des associations caritatives et promotion du logiciel libre , le 14 février 2011 par Naar (0 rép.)

Pétition signée (même si je ne crois plus, tout comme pour les manif’, à l’efficacité de ce genre d’actions).

P.-S. : un petit nettoyage du texte s’impose, d’après moi (fautes de typo’, syntaxiques, etc. ).

Répondre à ce message

Informations complémentaires

Faire un don ? (défiscalisé)

Faire un DON

Aidez-nous à atteindre notre objectif de 800 donateurs récurrents pour assurer notre pérennité et notre développement ! (nous n’y sommes plus très loin).

Je soutiens Framasoft pour 10€/mois

Informations générales

Juste une image

An Old Man and his Sheep An Old Man and his Sheep
Creative Commons BY