Open Musicwriter

Site officiel
screen_schwarz
Bookmark and Share

Open Musicwriter permet d’écrire des partitions musicales. Il s’adresse à un public de non-informaticiens. Elles peuvent avoir un nombre quelconque de portées, de voix (écritures polyphoniques comme des fugues, canons etc.), des rythmes complexes (comme 6/8, 9/8, 5/4, (3+2)/8, (3+3+2)/8, etc.) Le logiciel propose l’outil de transposition.

Quelques aspects des fonctions

La saisie des notes peut se faire :
- avec la souris, avec une tablette graphique :

  • en cliquant on dépose une note, ou on peut glisser-déposer des éléments musicaux depuis une palette ;
  • on peut dessiner à main levée et le logiciel reconnaît quelques éléments (barre de mesure, traits de croches, double-croches, soupirs, clefs…). Le compositeur écrit alors sa musique comme s’il était devant une feuille de papier ;
    - avec le clavier : la saisie peut se faire de façon similaire à un traitement de texte, les flèches permettent de naviguer dans la partition alors que la touche Entrée et la touche Espace posent respectivement une note et un silence. Le logiciel propose également plusieurs autres raccourcis clavier pour accélérer la saisie ;
    - avec un clavier MIDI (synthétiseur) : le logiciel peut écouter l’entrée MIDI de l’ordinateur et enregistre les hauteurs de notes et un aperçu vague du rythme que l’on peut ensuite retravailler ;
    - avec un microphone : le logiciel reconnaît les notes sifflées (et moins bien chantées).

    Philosophie du logiciel

    L’esprit du logiciel repose sur la liberté d’écriture : offrir une feuille blanche où l’utilisateur peut écrire des notes où il veut, sans que cela ait obligatoirement un sens. Par exemple, le logiciel n’intervient pas si l’utilisateur tente d’écrire « deux blanches pour une noire » bien qu’une blanche vaille deux noires. Le compositeur suit sa créativité sans que le logiciel le bride. Il est donc très facile d’écrire des partitions dans le style libre des préludes de Rameau.

Le logiciel évite de parler d’« informatique ». Par exemple, il ne parle pas de numéro d’instrument MIDI. De même, il permet d’écrire plusieurs voix sans jamais demander à l’utilisateur un « numéro de voix ». Pour mettre des notes explicitement dans la même voix, l’utilisateur sélectionne un paquet de notes qu’il décide d’accrocher ensemble.

Un autre aspect du logiciel est son design enfantin et naïf : les icônes sont très colorées, la lecture d’une partition met en œuvre une animation des notes qui sont jouées, etc. Le changement de tempo fait apparaître un morphing entre un escargot (pour les tempos lents comme Lento, Adagio) et un guépard (pour les tempos rapides comme Allegro, Presto).

L’esprit du logiciel repose sur la liberté d’écriture : offrir une feuille blanche où l’utilisateur peut écrire des notes où il veut, sans que cela ait obligatoirement un sens. Par exemple, le logiciel n’intervient pas si l’utilisateur tente d’écrire « deux blanches pour une noire » bien qu’une blanche vaille deux noires. Il y a deux raisons à cela :
- Lorsque l’on veut écrire deux croches, 1. on écrit deux noires puis 2. on met un trait entre les deux noires. Il est donc très probable qu’après l’étape 1, la partition ne soit pas correcte. Il n’y a aucune raison de brider ainsi l’utilisateur.
- Il est donc très facile d’écrire des partitions dans le style libre des préludes de Rameau.

Le logiciel évite de parler d’« informatique ». Par exemple, il ne parle pas de numéro d’instrument MIDI. De même, il permet d’écrire plusieurs voix sans jamais demander à l’utilisateur un « numéro de voix ». Pour mettre des notes explicitement dans la même voix, l’utilisateur sélectionne un paquet de notes qu’il décide d’accrocher ensemble. Par contre, s’adressant à un public non-informaticien, Musicwriter se distingue de Musescore qui, par exemple, utilise des « numéros » de voix, et est limité 4 voix par portée. De même, Musicwriter se distingue des éditeurs comme Lilypond (via Frescobaldi) ou MusicTEX car il dispense de l’apprentissage d’un langage de programmation.

Un autre aspect du logiciel est son design enfantin et naïf : les icônes sont très colorées, la lecture d’une partition met en œuvre une animation des notes qui sont jouées, etc. Le changement de tempo fait apparaître un morphing entre un escargot (pour les tempos lents comme Lento, Adagio) et un guépard (pour les tempos rapides comme Allegro, Presto).

Open Musicwriter est un logiciel libre, multi-plateforme (via Java) qui lit et enregistre dans les formats standards MusicXML et MIDI.

Comparaison avec d’autres logiciels

Finale, Sibelius, … sont complets mais non-libres et payants. Son principal concurrent est donc MuseScore qui est un excellent logiciel libre pour écrire de la musique. Open Musicwriter propose à l’utilisateur un autre logiciel d’une conception différente. MuseScore ne permet par exemple pas d’écrire aussi facilement des partitions libres où les rythmes sont peut-être faux. Open Musicwriter le permet d’où la facilité d’écrire des partitions comme les préludes de Rameau. MuseScore est par contre beaucoup plus complet. Pour l’instant (avril 2011) dans MuseScore, l’éventail des symboles musicaux disponibles est plus important que dans Musicwriter et MuseScore permet de lire et d’écrire dans plus de formats que Musicwriter.

Par contre, s’adressant à un public non-informaticien, Musicwriter se distingue de Musescore qui, par exemple, utilise des « numéros » de voix, et est limité 4 voix par portée. De même, Musicwriter se distingue des éditeurs comme Lilypond (via Frescobaldi) ou MusicTEX car il dispense de l’apprentissage d’un langage de programmation.

Futur du logiciel

La communauté derrière Open Musicwriter se propose d’améliorer plusieurs fonctionnalités. Une adaptation pour Android est prévue. D’autres extensions bientôt disponibles : les conversions vers les formats Lilypond, Guitar Pro ainsi qu’offrir également un spectre plus importants de symboles musicaux. Pour l’instant, Open Musicwriter est un outil agréable pour écrire de la musique.

Commentaire de Michel Billard

Ayant testé tout ce qui est disponible en ce domaine dans le monde du libre, et quelques autres, j’ai été séduit par Musescore qui convient à mes besoins d’édition de partitions à trois instruments mesurés. Cependant, la version actuelle de Open Musicwriter mérite l’attention.

L’essentiel de cette notice est dû à François Schwarzentruber. Il est intéressant de regarder les vidéos qu’il a mis en place sur le site du logiciel.
Tags:
Ajouter des tags (séparés par des virgules ou des espaces) :
 
Attention: tous les caractères spéciaux sont interdits (sauf le .). Les tags n'apparaîtront qu'au prochain rafraichissement du cache (dans plusieurs heures).

<< Mettre à jour >>
:: lien mort :: orthographe :: nouveauté :: mise à jour ::

Vous souhaitez mettre à jour la notice ? La première chose à faire est de déterminer s'il s'agit d'une mise à jour mineure ou d'une mise à jour majeure Icone d'aide.

  • Mineure : un lien mort, des fautes d'orthographe, un lien à ajouter ou encore une petite précision.

    Veuillez renseigner les champs ci dessous :

  • Majeure : une nouvelle version avec des nouveautés, des changements majeurs.

    En cochant cette case, vous allez créer une page sur le wiki afin de mettre à jour la notice.

Commentaires

<< Poster un message >>
:: question :: précision :: avis :: commentaire :: bug ::

Open Musicwriter ...new!, le 24 septembre 2014 (0 rép.)

Bonjour

Je viens de découvrir ce logiciel mais il ne semble pas fonctionner correctement.

Par exemple quand je clique dans le menu Instruments -> Modifier l’instrumentation de la partition... il ne se passe rien !

Idem quand je fais Fichier -> Nouvelle partition

C’est dommage, ce logiciel semble intéressant.

Merci de votre aide

Répondre à ce message

Open Musicwriter Choix de l’instrumentation , le 20 mai 2014 (0 rép.)

Bonjour,

Il semblerait que le choix de l’instrumentation (ajouter ou supprimer un instrument) ne fonctionne pas lorsque l’on utilise le .jar Merci d’avance

Répondre à ce message

Open Musicwriter , le 18 décembre 2012 par jacques (0 rép.)

bonjour j’ai installe musicwriter,je possede un accordeon roland,et je voudrais composer avec mais je me perd un peu. j’ai clique sur le clavier mais quand je joue des notes je ne les retrouvent pas sur la portee qui pourrait m’aider je trouve ce logiciel sympa et amusant jacques

Répondre à ce message

Open Musicwriter piano seul ? , le 28 juin 2012 par golgotha (1 rép.)

Bonjour Je viens d’exécuter la version 1.12.04.04 de open musicwriter sur windows XP mais impossible d’ajouter un autre instrument que le piano. Quelqu’un saurait comment faire ? Merci

Open Musicwriter piano seul ? , le 23 septembre 2012 par ancmin

Bonjour,

Faites "fichier", "nouvelle partition". Puis dans la boîte de dialogue, glissez-déplacez les instruments que vous souhaitez utiliser.

Bonne journée à vous.

Répondre à ce message

Open Musicwriter , le 18 mai 2012 par ancmin (0 rép.)

Bonjour,

Open musicwriter a besoin d’aide. Si des gens sont motivés, n’hésitez pas à traduire le logiciel :

https://sourceforge.net/p/openmusicwriter/wiki/translation-traduction/

http://openmusicwriter.sourceforge.net/musicwriter_totranslate.zip

Les résultats de traduction, et de critiques sont à envoyer ici : openmusicwriter@gmail.com.

Bien sûr, votre nom apparaît dans "à propos de".

Bonne journée.

Répondre à ce message

Recherche de logiciel accepté par Windows 7, pour faire moi-même des partitions , le 20 février 2012 par LN (3 rép.)

Bonjour à vous ! Bravo pour ce travail. Le "site officiel et téléchargement" ne se fait plus, malheureusement ?

Je suis sur un nouvel ordinateur, possédant Windows 7, je ne puis plus enregistrer le logiciel que j’utilisais : "Compositeur" de MicroApp, un "vieux" logiciel qui fonctionnait bien cependant sur Windows XP, mais qui n’est pas accepté par Windows 7. En recherche donc, pour écrire, imprimer, et envoyer à d’autres personnes les partitions que je faits, je suis tombée agréablement sur quelques détails de votre oeuvre.

Cela pourrait-il être compatible avec Windows 7 ? Le lien semble inexistant !

Bonne journée...

Hélène

Recherche de logiciel accepté par Windows 7, pour faire moi-même des partitions , le 20 février 2012 par LN

Bonjour ! Veuillez excuser une erreur de détail de courriel : ln232011@hotmail.fr et non avec gmail. Merci !

Bon courage à tous et merci d’avance si vous avez des réponses.

Recherche de logiciel accepté par Windows 7, pour faire moi-même des partitions , le 20 février 2012 par ancmin

Bonjour,

Vous tombez à pic sur une modification du site. Le lien fonctionne à nouveau ! Et d’ailleurs voici la nouvelle adresse : http://openmusicwriter.sourceforge.net/ Le "Run / Lancer" ne marche plus, en cours de modification ! Mais "télécharger" fonctionne.

Pour vous rassurer : 1) Le logiciel marche sous Windows 7. 2) Si vous avez un quelconque soucis n’hésitez pas à reposter ici.

Les raisons de ces modifications : 1) Le logiciel change de nom pour "s’ouvrir". 2) La communauté va s’agrandir. 3) Le logiciel va devenir plus ambitieux (plus de résolution de bugs, un nouveau moteur d’affichage en création, une version pour Android, plus d’import/export vers d’autres fichiers !).

Merci en tout cas et bonne journée à vous !

-----> http://openmusicwriter.sourceforge.net/

Recherche de logiciel accepté par Windows 7, pour faire moi-même des partitions , le 21 août 2013 par Hélène

Bonjour Monsieur, Veuillez m’excuser ! Plus d’un an et demi après... Je découvre votre réponse. Merci beaucoup pour la peine que vous vous êtes donnée. Je suis confuse de ce retard, Entre temps, j’ai effectivement découvert aussi MuseScore qui a, depuis, encore amélioré les possibilités offertes. (Si jamais cela peut vous intéresser, ... Et il est même très aisé désormais d’écrire des mesures ayant par exemple 2 temps seulement, ou 4,5,6,7... temps et plus dans une mesure pourtant indiquée à 3 temps (le fameux 3/4 de la valse) mais il en est de même pour une mesure classique à 4/4 ou toute autre mesure annoncée pourtant à la clé. Je m’exprime sûrement très mal. Ce n’est pas grave si ce n’est pas compris, simplement les possibilités de variantes existent largement, sans même être obligé de les annoncer "visiblement" sur la portée. Mais vous aurez probablement suivi les dites modifications (et il y en a bien d’autres !) en temps voulu, sans attendre mon retard énorme ! Je vais aussi essayer votre système qui sera sûrement efficace pour bon nombre de personnes démarrant dans la musique, et/ou ayant une imagination plus large qu’"officielle" en ce domaine. Merci encore pour la gentillesse de votre message. Alors bonne fin d’année (déjà, au point où j’en suis pour vous écrire !) puisque j’ai manqué depuis longtemps votre envoi... et bonnes vacances encore si vous en avez ? Très reconnaissante. Hélène

Répondre à ce message

Installation ? , le 18 avril 2011 par serged (5 rép.)

L’utilisation est peut-être aisée, mais l’installation est vraiment b... Un gros ZIP avec les sources et les fichiers Java dans lequel il faut chercher un jar à lancer par Java.

Attendons donc un installeur correct...

Prometteur , le 19 avril 2011 par M.

Une petite recherche sur un moteur de recherche ’créer raccourci jar’ et le tour est joué non ? D’ailleurs, le logiciel ne s’installe pas, il se ’lance’ tout simplement. Et il en vaut bien la peine.

Installation ? , le 19 avril 2011 par serged

Il faut déjà le trouver le bon fichier... Le zip est en fait une sauvegarde des répertoire de travail de l’auteur.

Et puis chez moi, le jar veux absolument s’ouvrir avec "fileroller" (gestionnaire d’archive de Gnome...).

Un petit "LISEZMOI" expliquant déjà ça n’aurait pas été difficile à écrire, et aurait facilité grandement l’utilisation par un novice.

C’est la java , le 20 avril 2011 par M

J’ai l’impression d’un peu de mauvaise foi ou d’un grand manque de patience. Courage, vous y arriverez serged.

Je cite, à côté du lien de téléchargement du logiciel sur la page de l’auteur : " (pour lancer le logiciel, aller dans le dossier ’dist’ puis lancer ’musicwriter.jar’) "

Puis, le logiciel étant multiplateforme, à chacun de faire une recherche simple pour trouver comment lancer un .jar sur son système.

Si vous êtes sous ubuntu, cher serged : http://doc.ubuntu-fr.org/java#permettre_l_execution_d_un_fichier_jar_par_un_double-clic sinon, accédez à votre dossier via un terminal et tapez délicatement "java -jar musicwriter.jar".

Si vous y arrivez, vous pourrez écrire la marche à suivre détaillée et la proposer au concepteur du logiciel http://musicwriter.wikidot.com/start (rubrique ’communauté’). Je suis sûr que ça l’aidera beaucoup à populariser son logiciel, lui fera gagner du temps et vous fera participer à la communauté du libre. Bonne entraide à vous, Cordialement, M.

facilité l’installation , le 20 avril 2011 par ancmin

Bonjour,

Je suis l’auteur du logiciel. Serged, je comprends votre problème.

1) Le logiciel se lance directement à partir du web en cliquant sur "Run/Lancer" et en acceptant tout.

2) J’ai amélioré l’aide (en haut à droite sur la page) ainsi que l’explication près du lien avec le .zip.

3) Le fichier zip qui contient les sources contient désormais les fichiers Script "lancer_musicwriter.bat" et "lancer_musicwriter.sh" qui j’espère fonctionne.

Merci de votre remarque et bonne journée.

Puisque... , le 20 avril 2011 par M.

...vous passez par là, je voulais vous féliciter. C’est le premier logiciel d’écriture musicale qui soit proche de la manière d’écrire à la main. Ça existait pour le dessin, vous avez ouvert la voie pour la musique.

Bonne route !

Répondre à ce message

Informations complémentaires

Faire un don ? (défiscalisé)

Faire un DON

Aidez-nous à atteindre notre objectif de 800 donateurs récurrents pour assurer notre pérennité et notre développement ! (nous n’y sommes plus très loin).

Je soutiens Framasoft pour 10€/mois

Framasoft needs you !

 Vous trouverez ici une liste de logiciels qui ont fait acte de candidature et qui n’attendent que vous pour réussir avec brio l’examen d’entrée dans notre annuaire.

Informations générales

Juste une image

Sexta Feira 13 Sexta Feira 13
Creative Commons BY

Sur Framabook.org

Atelier Drupal 7
« Atelier Drupal 7 » par Cyprien ROUDET.
Option Libre
« Option Libre. Du bon usage des licences libres » par Benjamin Jean.

Tous nos Framabooks