• Auteur : Jérôme Relinger
  • Date : 24 octobre 2004 (20 décembre 2004)

Aidez-nous à libérer le 13ème !

Une proposition libératrice que cette lettre de Jérôme Relinger aux employés de sa Mairie du 13ème arrondissement de Paris !

L’objectif est clair : passer aux logiciels libres et accompagner au mieux cette migration.

Point d’injonction ici mais une invitation à participer à des groupes pilotes. Point de solution unique mais des choix progressifs vers le changement.

Finalement, ne serions-nous pas tous des employés de la Mairie du 13ème arrondissement ?

Jérôme Relinger
Conseiller d’Arrondissement
Délégué aux Nouvelles Technologies
pour la Démocratie Locale
Mairie du 13ème arrondissement
Mairie de Paris

Paris, le 22 octobre 2004
Aux membres du cabinet du Maire
Au secrétariat des élus
A la Direction Générale des Services
pour information, aux Chefs de Service

Madame, Monsieur, Cher-e-s Collègues et Cher-e-s Ami-e-s,

La délégation "Nouvelles Technologies pour la Démocratie Locale" de notre arrondissement travaille depuis mars 2001 pour promouvoir l’Internet libre, citoyen et participatif dans le 13e. A ce titre, nous accordons une attention particulière aux logiciels dit "libres".

Un Logiciel est Libre lorsqu’il est distribué (de façon payante ou non) sous une licence de type "Général Public Licence", ou GNU GPL. Cette licence, dont il existe de nombreuses variantes, garanti quatre libertés fondamentales :

  • Celle d’utiliser ses logiciels pour tous les usages que l’on veut et autant de fois qu’on le souhaite.
  • Celle d’en étudier librement le fonctionnement. C’est cette liberté qui impose de distribuer le code source, c’est à dire la recette de cuisine utilisée par les programmeurs pour fabriquer les traitements de texte, tableurs, navigateurs internet, systèmes d’exploitation...
  • Celle de pouvoir modifier à sa convenance les outils que l’on utilise, pour les améliorer, les adapter à un usage particulier qui n’avait pas été envisagé par les auteurs initiaux : puisqu’on possède la recette, on peut l’améliorer...
  • Enfin celle de faire profiter l’ensemble des utilisateurs des modifications ainsi apportées, garantissant que les apports de chacun profitent à tous.

Avec les deux premières libertés (liberté d’utilisation et d’étude) les licences Libres font progresser les individus par la découverte d’un savoir collectif. Les pratiques ne sont plus imposées par l’offre, mais par la demande. Avec les deux autres (liberté de modifier et d’améliorer) les licences libres font progresser l’humanité par la mise en commun des connaissances, et incite l’intervention de tous dans l’amélioration partagée des outils.

A la différence des logiciels propriétaires dont les licences d’utilisation sont onéreuses et qui se protègent par des brevets, les logiciels libres sont gratuits une fois qu’ils ont été payés. Ce modèle ressemble fort à celui des mathématiques, qui se sont à leur début développées grâce à des amateurs (Descartes, Fermat...). Comme les mathématiques, que l’on peut copier et distribuer librement, étudier si on le veut, améliorer si on le peut, les logiciels libres constituent par nature un bien commun qui bénéficie au plus grand nombre.

Avec la conviction que l’argent public a vocation à ne payer qu’une fois ce qu’il achète, nous essayons de libérer les administrations publiques des monopoles des éditeurs privés. Notre but est de constituer, développer et promouvoir un patrimoine commun de logiciels libres, fruit du partage de ce qui a été financé par l’argent public.

A Paris, nous avons ainsi déposé sous licence Libre le logiciel Lutece, qui sert notamment de "moteur" au site de notre arrondissement. Le 13e n’est pas étranger à cette orientation. Dans notre arrondissement, cet engagement est concrétisé par l’ouverture de l’Espace Libre 13.1 aux Olympiades, premier Espace Public Numérique Libre de France (qui remporte un réel succès), ainsi que par l’installation, au mois de novembre 2004, d’une borne d’accès public à l’Internet dans le hall d’accueil de la mairie, qui fonctionnera entièrement avec des logiciels libres.

Nous vous proposons aujourd’hui de profiter en tout ou partie de cette révolution sur vos propres postes de travail.

Les outils bureautiques courants (traitement de texte, navigateur, tableur ..) issus du logiciel libre sont en effet aujourd’hui de qualité équivalente aux outils propriétaires et proposent des formats ouverts d’échange. Ils vont dans le sens des recommandations en cours de discussion au sein de l’union européenne, s’inscrivent dans l’esprit du développement d’internet, réseau de protocoles de communications ouverts et correspondent au bon sens qui recommande d’éviter des formats propriétaires dépendant des choix et des licences des éditeurs privés.

Pour préfigurer d’une migration d’ensemble des 17.000 Postes de Travail de la Ville de Paris, il est proposé à des groupes pilotes de bénéficier en premier de l’installation de logiciel libre sur leur poste de travail.

Cette installation pourrait prendre diverses formes :

  • option "bronze" : migration du navigateur Internet seulement (d’Internet Explorer vers Mozilla Firefox)
  • option "argent" : migration de tous des logiciels : messagerie (de Outlook vers Mozilla Thunderbird), navigation Internet (d’Internet Explorer vers Mozilla Firefox) et bureautique (de Microsoft Office vers OpenOffice.org) ; tout en gardant le même système d’exploitation (Windows)
  • option "or" : changement de l’ensemble des logiciels et du système d’exploitation (de Windows vers un GNU Linux)

Dans tous les cas, nous nous assurerons qu’il n’y aura aucune charge de travail supplémentaire pour vous. La Ville de Paris prend en effet en charge un accompagnement initial de découverte de ces environnements. Par ailleurs, il n’y aura pas de changement de vos habitudes de travail, pas plus que de changer de véhicule ne nécessite de repasser le permis de conduire. Enfin, vos données personnelles seront évidement présentes de la même façon dans votre environnement.

Aidez-nous à libérer le 13e !

Jérôme Relinger
Conseiller d’Arrondissement
Délégué aux Nouvelles Technologies
pour la Démocratie Locale

Commentaires

<< Poster un message >>
:: question :: précision :: avis :: commentaire :: bug ::

> Aidez-nous à libérer le 13ème ! , le 13 octobre 2005 par J. F. (0 rép.)

« les logiciels libres sont gratuits une fois qu’ils ont été payés. »

MDR !

Si t’en as d’autres comme ça faut surtout pas hésiter... exprime-toi !

Répondre à ce message

> Aidez-nous à libérer le 13ème ! , le 28 avril 2005 par ANTON SERGE (1 rép.)

Depuis des années, je supporte le va et vient des immigrés Roumains qui envahissent une de nos stations prisée par les touristes. Je me demande quand la Mairie va faire disparaître les odeurs de d’urine et d’éxcréments qui vont bientôt nous envahir dés Mai. Quand va t’elle nous libérer de ces gens qui au contrtaire du commun des clodos boivent de la wodka au prix de la bouteille. Si le samu ou les pompiers débarquent c’est au détriment du budget de l’état, car ils ne paient rien. . En plus, ils refusent assistance mais néanmoins ils contribuent aux déficits de notre communauté. Je tire mon chapeau aux excellents employés de Mairie qui s’évertuent à nous donner chaque jour une belle image de notre place d’Italie. Si je remercie ces excellents employés de voirie, je suis hostile à ce Maire du 13ème qui ne voit pas plus que le bout de sa petite lorgnette et du moment qu’il vit confortablement pourquoi plaindraient ils nos braves concitoyens ? A notre époque, où ce Maire nous parle de "tram" du renouveau du 13ème, il oublie les finitions déjà promises. En tout cas, il me trouvera sur son chemin, car vouloir gérer un arrondissement, demande des qualités humaines pour ces concitoyens, et je pense qu’aprés TOUBON, il reste le même, assis sur ces lauriers comme "César" Monsieur ANTON 180 Bd Vincent AURIOL.

> Aidez-nous à libérer le 13ème ! , le 1er février 2006 par Blind

Interressant mais bon... là on parle pas de la même "libération" ...

Répondre à ce message

> Aidez-nous à libérer le 13ème ! , le 21 janvier 2005 (1 rép.)

Jettez un oeil ici, ça vous donnera une diée de ce qui se passe à Paris et comment MS s’en sert

https://linuxfr.org/ patton/16798.html

> Aidez-nous à libérer le 13ème ! , le 21 janvier 2005

Problème avec le "tilde" dans le lien.

-----> Journal LinuxFr

Répondre à ce message

> Oui mais , le 26 octobre 2004 (2 rép.)

Tout ca c’est bien beau mais l’utilisateur lambda est quasi aussi démuni que le béotien qui comprend pas que l’on s’extasie devant l’art contemporain, moi cela m’inspire ca les pro-linux qui pour se sentir moins seuls essayen d’imposer leur version "libre"

> Oui mais , le 26 octobre 2004

bizare comme post, surtout si on a lu le texte de rellinger et qu’on sait de quoi il parle. LPour ne prendre qu’un exemple, le navigateur issu du projet mozilla/netscape est tout simplement MIEUX qu’internet explorer : plus simple à utiliser, plus esthétique, plus fonctionnel, plus stable et plus sûr. Et pas besoin d’y passer des plombes ou d’être killing-codeur pour s’en rendre compte, il suffit de l’installer et de comparer, comme une bagnole ou une baguette. La comparaison avec l’art contemporain n’est pas pertinente pour ce type de logiciels, qui sont de qualité équivalente ou supérieure aux logiciels propriétaires. Et il ne s’agit pas d’imposer quoi que ce soit : si tu préfères une bagnole en carton vérolé qui te coûte cher à la place d’une caisse rapide, jolie, économique, fiable et gratuite, chacun son choix. Mais c’est pas ceux qui font un autre choix que le tiens qui sont bizares ou qui se sentent seuls.

> Oui mais , le 27 octobre 2004

bizare comme post, surtout si on a lu le texte de rellinger et qu’on sait de quoi il parle.

Non, c’est ton post qui est bizarre. Un politicien arrive et dit : "nous allons passer au libre parce que c’est moins cher", et tout le monde applaudit : "ouais ! il est pour le libre !". Ben non, il n’est pas pour le libre, il est pour le logiciel pas cher. C’est totalement différent.

Enfin, pour l’utilisateur final, Office et OpenOffice, c’est blanc bonnet et bonnet blanc, sauf que l’un est plus lourd et qu’il faut passer du temps à s’adapter aux différences. L’utilisateur final n’en a rien à foutre de l’informatique, il ne veut pas en entendre parler, et vu ce qu’on a essayé de lui imposer (notamment dans les administrations) depuis des années c’est fort compréhensible.

Répondre à ce message

> Aidez-nous à libérer le 13ème ! , le 25 octobre 2004 par PingouinShark (1 rép.)

J’espere du fond du coeur que Paris va migrer vers le libre d’autant plus qu’a priori c’est "facile". En effet, les outils (OS + web + bureautique) dont ils ont besoins sont dispo en libre !

Cette petite provoc pour rappeler que la migration "or" c-a-d avec OS=linux n’est possible que si tous les outils sont dispos sous linux, libre ou non ! Pour une entreprise, un seul qui manque a l’appel et c’est la fin de l’aventure...

De plus, les administrations ou un pouvoir gigantesque que les entreprises (surtout petites) n’ont pas : le pouvoir d’imposer des formats d’echanges ! En effet, en entreprise, c’est souvent la quantite (d’utilisateurs) qui prime devant la qualité (du format)... surtout ne pas prendre de risque donc faire comme tout le monde ...

Et tant que les formats ouverts ne seront pas poussés par des acteurs majeurs (en quantité d’utilisateurs et en visibilité média), je ne les vois pas s’imposer massivement ni dans l’entreprise ni chez le particulier.

Tout ca pour dire que, amha, le libre devra passer par l’education et les admistrations avant de s’imposer comme une alternative "vue" comme viable par le reste des utilisateurs.

> Oui mais ... , le 26 octobre 2004 par Wald Sébastien

"Pour une entreprise, un seul qui manque a l’appel et c’est la fin de l’aventure..." C’est une affaire de bonne volonté. Pour les logiciels manquants, on peut toujours émuler en attendant une alternative qui correspondent à tous les critères et ce, grâce à CodeWeavers.

“surtout ne pas prendre de risque donc faire comme tout le monde ...” Il me semble que c’est justement le fait de faire comme "tout le monde" qui nous enfonce. En effet, si tout le monde voit le choix à sa façon et qu’on ne lui impose pas les choix de la majorité, on peut être sûr que si un jour, on doit faire marche arrière, on aura des gens pour nous donner une solution viable. Par contre, si tout le monde fait la même chose et qu’on se rend compte trop tard que cela pose des problèmes...

La solution pour permettre à l’informatique de se développer c’est la diversité, diversité des situations donc des solutions. Je suis persuadé que faire comme la majorité pose plus de problèmes que cela n’en résout...

“tant que les formats ouverts ne seront pas poussés par des acteurs majeurs” Mais justement, si on veut que les formats ouverts soient favorisés, il nous faut une prise de consciences de tout le monde et pas seulement de quelques uns... Dans l’enseignement, il nous faut améliorer le système afin que les jeunes soient plus efficaces et plus ouverts aux outils informatiques alternatifs mais le chemin est long... Et puis, ce n’est pas le seul endroit où il faut agir... Il faut en dehors de l’enseignement et des administrations...

-----> Utopia Mon site Web Personnel

Répondre à ce message

> Espaces libres ? Bof... , le 25 octobre 2004 par Wald Sébastien (0 rép.)

Je me suis rendu sur "le site des espaces libres"... Au final, j’avoue être très déçu. Il y a du FLASH partout c’est horrible. Pourtant, il y a 25 raisons au moins de ne pas utiliser le flash

Personnellement moi, je n’ai pas le plugin... A moins qu’un jour il y en ait une version libre... En attendant, c’est un format propriétaire. Je suis sûr que beaucoup de gens ne l’ont pas non plus pour les mêmes raisons ou d’autres... Handicaps visuels, réduction des temps de chargements des pages, limiter l’effet "pub" etc...

Cela donne donc au site une impression mitigée. Il existe sous licence libre une alternative au flash cependant.

Enfin, au moins, le site fonctionne avec SPIP ce qui n’est déjà pas si mal. Mais on peut faire mieux !!!

-----> Utopia

Répondre à ce message

> Aidez-nous à libérer le 13ème ! , le 24 octobre 2004 par f6dir (0 rép.)

Bonjour,

Je suis un rural mais serais ravi si cette initiative était appliquée dans mon petit village du Grésivaudan.

Pour ma part j’ai pris depuis juin l’option OR, Bravo le 13éme.

Cordialités

Répondre à ce message

> Aidez-nous à libérer le 13ème ! , le 24 octobre 2004 par Zeldouille_la_Fripouille (2 rép.)

Sympa en effet.

Reste à voir la réactions des intéressés.

Il y a quand même un monde entre l’option bronze et l’option or !

Ca avance ! , le 24 octobre 2004 par AnT

Il y a peut-être un monde mais le choix des options est réalistes. l’objectif actuel ne peut pas être " tous sous linux, tout de suite" mais "vous savez, il n’y a pas que MS dans la vie".

je pense qu’une fois ce 1er pas fait, les autres st bcp + faciles (une fois qu’on a changé de logiciel et qu’on s’est rendu compte que ce n’était pas si compliqué, on a moins peut du changement.)

AnT, content de cette initiave, bravo camarade !

> Aidez-nous à libérer le 13ème ! , le 1er février 2006 par Blind

Surtout que, à mon avis, pour beaucoup d’employés de la mairie, on ne demande pas de connaître grand chose sur l’administration de son poste... alors savoir démarrer, arreter sa session, et lancer une application ... que ca soit sur Linux ou Windows ... ... donc pour moi l’option gold n’est pas un problème pour l’utilisateur de base. En revanche, il est vrai que le passage de certains outils à un autre neccessite parfois une adaptation. Mais bon, entre IE et Firefox ... y a pas quoi se tirer une balle ... ou alors y a un gros souci dans le personnel de la mairie ...

Pour l’administrateur, OK en revanche y aura peut etre du boulot ...

-----> Blind

Répondre à ce message

> Aidez-nous à libérer le 13ème, et à diffuser et faire partager ce document ! , le 24 octobre 2004 par DomInIque (0 rép.)

La lame de fond est pour demain les gars !

Je connais des machines à café qui seraient ravies de voir s’afficher près d’elles cette initiative que j’applaudis des deux m...

Répondre à ce message

Informations complémentaires

Faire un don ? (défiscalisé)

Faire un DON

Aidez-nous à atteindre notre objectif de 800 donateurs récurrents pour assurer notre pérennité et notre développement ! (nous n’y sommes plus très loin).

Je soutiens Framasoft pour 10€/mois

Informations générales

Juste une image

Dhaka, Bangladesh Dhaka, Bangladesh
Creative Commons BY