Emacs

Site officiel
Copie d'écran
Bookmark and Share

Emacs est un éditeur de texte. Ah bon ! Pensez vous en cliquant déjà pour fuir cette notice. STOP ! je recommence.

Emacs est bien plus qu’un simple éditeur de texte. À une époque où l’informatique consistait surtout à manier du texte, un outil puissant, hautement configurable et évolutif a été conçu pour traiter tous les textes que vous pourriez avoir à saisir. Tous vos textes dans une seule interface pleine de ressources et cet outil historique c’est Emacs. Tous les textes ? oui. Prises de notes, rédaction d’article, de page HTML, de courriel et de news, de code source, lettre d’amour... Et le tout dans un éditeur de texte. Aujourd’hui ou les lettres, d’amour et autres, s’écrivent dans des traitements de texte WYSIWYG, où l’informatique c’est avant tout des images et des fichiers sonores, l’intérêt de l’outil peut sembler vague à certains. Toutefois si vous utilisez un éditeur de texte régulièrement, si vous cherchez un outil puissant et polyvalent pour programmer ou écrire de beaux documents en LaTeX, et si vous êtes près à fournir un effort pour dompter la bête [1], Emacs peut devenir votre ami.

Un effort ?
Parlons tout de suite de l’aspect le moins engageant de votre futur ami. Indéniablement Emacs est complet et pas facile d’accès. Il est résolument tourné vers le texte et donc vers le clavier et propose beaucoup de raccourcis clavier, appelés "séquences de touches" [2]. De plus, ces séquences de touches se distinguent de celle que vous connaissez sûrement par ailleurs. Ainsi, pas de C-v [3] pour coller mais un C-y. Pourquoi ? Il existe vraiment beaucoup de raccourci et ils ont une structure organisée pour faciliter leur apprentissage, et puis l’outil vient de loin. Ça ne vous convainc pas... il est possible de tout paramétrer, donc si vraiment vous le voulez, vous retrouverez vos habitudes, c’est possible ! Mais le paramétrage se fait en LISP et vous demandera tout de même de vous pencher sur de la doc ou des sites adéquats. Bref, Emacs est puissant mais demande une prise en main et l’acquisition d’une méthode de travail. Si vous n’êtes pas près à faire cet effort, il existe de nombreux autres éditeurs de texte plus simples et moins complets mais peut-être adaptés à votre utilisation. Notez qu’il est aussi possible de commencer à utiliser Emacs à la souris et avec les menus, c’est moins puissant mais permet d’apprendre.

Un ami ?
Un logiciel si compliqué à utiliser peut il devenir mon ami ? Emacs peut devenir tout au moins un outil de travail indispensable car il a aussi de grandes qualités. Le temps investi pour apprendre l’outil est à mettre en relation avec l’étendu des possibilités qu’il offre. Certains le considèrent comme un véritable environnement de travail. Il est bien documenté, tant sur des sites internet que dans sa propre documentation (C-h ? [4]). Il s’adaptera au style de document sur lequel vous travaillez grâce à un système de modes. Il existe un grand nombre de modes, pour le texte, pour différents langages de programmation (C, C++, Perl, python, LISP évidemment...),des outils de statistiques (R, entre autre) pour le HTML, le LaTeX... Il s’adapte, c’est à dire qu’il propose des menus, des séquences de touches et un comportement particulier selon le mode sélectionné, avec une coloration syntaxique pour la programmation. De plus il est possible de debugger, compiler ou interpréter, selon les langages, le code directement depuis Emacs. Quelques autres possibilités ? Correcteur d’orthographe, dictionnaires, support de nombreuses langues, édition et lectures des courriels et news, appel de commande de shell (un grand nombres des séquences de touche emacsienne se retrouvent d’ailleurs dans le shell bash), utilisation des expressions régulières, calendrier, interpréteur LISP (et donc calculatrice), environnement de jeux (entre autres qui ont attiré mon attention, Tetris et un jeu de rôle en mode texte), il peut même servir de psychanalyste. Le tout est très configurable, présent dans toute les bonnes distributions GNU/linux et fonctionnant aussi sur MacOSX et MSwindows et de nombreux autres systèmes d’exploitation. Le seul reproche persistant selon ces détracteurs serait qu’il ne fait pas le café mais la question reste débattue.

Historique ?
Pour la petite histoire, Emacs a été écrit en grande partie par Richard Stallman, également instigateur du projet GNU et fondateur de la Free Software Fondation. Il existe un fork d’Emacs, XEmacs. Les différences entre les deux sont obscures. Personnellement j’utilise les deux, Emacs, aussi appelé GNU Emacs, dans mon système GNU/linux et XEmacs sur MSWindows et je serais bien en peine pour l’instant de prendre partie sur cette différence (En deux mots, XEmacs est réputé plus gros -ou trop gros- mais et plus facile à utiliser pour MSwindows). Cette présentation sommaire s’applique aux deux. Je peux juste affirmer que l’aspect historique d’Emacs n’en fait pas un logiciel désuet, mais un logiciel complet et aux possibilités impressionnantes. Pour de plus amples détails, plus que jamais, suivez les liens. Vous l’aurez compris, pour utiliser la puissance de ce logiciel il faut lire le(s) manuel(s).

Bien sûr, cette notice a été rédigée avec Emacs.

[1] un tout petit peu, Emacs ne se laisse pas dompter si facilement.

[2] et ce sont bien des séquences...

[3] touche Contrôle et v ensemble

[4] Contrôle et h suivi de ? c’est une des première séquence à connaître qui vous ouvrira la porte de l’aide en ligne

Tags: lourd vim vi texte éditeur windows lisp elisp org-mode emacs
Ajouter des tags (séparés par des virgules ou des espaces) :
 
Attention: tous les caractères spéciaux sont interdits (sauf le .). Les tags n'apparaîtront qu'au prochain rafraichissement du cache (dans plusieurs heures).

<< Mettre à jour >>
:: lien mort :: orthographe :: nouveauté :: mise à jour ::

Vous souhaitez mettre à jour la notice ? La première chose à faire est de déterminer s'il s'agit d'une mise à jour mineure ou d'une mise à jour majeure Icone d'aide.

  • Mineure : un lien mort, des fautes d'orthographe, un lien à ajouter ou encore une petite précision.

    Veuillez renseigner les champs ci dessous :

  • Majeure : une nouvelle version avec des nouveautés, des changements majeurs.

    En cochant cette case, vous allez créer une page sur le wiki afin de mettre à jour la notice.

Commentaires

<< Poster un message >>
:: question :: précision :: avis :: commentaire :: bug ::

Emacs , le 12 décembre 2009 (3 rép.)

Il y a un tutoriel ici Installation de GNU Emacs sous Win

Emacs , le 13 décembre 2009 par scame

hum hum il n’est plus de dernière fraîcheur ce tutoriel ...

"Date de mise en ligne : 12 04 2002"

7 ans et demi and counting ...

Emacs , le 17 décembre 2009

Alors là, s’il y a bien un logiciel qui reste vraiment stable depuis des années c’est bien emacs. Peu importe que le tutoriel soit ancien pour ce logiciel là, il est toujours en grande partie d’actualité... rien à voir avec un tutoriel sur un logiciel utilisant des normes en cours d’écritures comme Firefox ou un logiciel incrémentant régulièrement des nouvelles fonctionnalités comme Gimp par exemple.

Emacs , le 27 novembre 2010

C’est vrai qu’il est stable depuis longtemps... mais cela fait longtemps qu’il est aussi rangé dans la mauvaise catégorie...

Il devrait en effet être sous "système d’exploitation", car tout le monde le sais... la seule chose qui manque à emacs est un bon éditeur de texte... comme vi par exemple...

Répondre à ce message

Emacs , le 6 octobre 2009 par Phil (0 rép.)

Bien vu la fin, c’est toujours la question que je me pose : le texte a-t-il été rédigé avec l’éditeur qui est vanté ;-)

Répondre à ce message

Nouvelle version Emacs 23.1. , le 13 août 2009 (0 rép.)

Emacs est en version 23.1 depuis fin juillet 2009. Pour GNU/Linux notamment, les polices à l’écran sont en standard plus agréables. Il suffit d’installer les sources. L’excellente Framakey, facile à installer sans perturber le système, fonctionne très bien également. Il existe aussi de nombreux manuels d’apprentissage (Voir avec Google).

Répondre à ce message

Emacs fait le café , le 29 mai 2007 par y.chaouche (0 rép.)

Les détracteurs d’Emacs ne trouveront plus rien à dire car maintenant emacs FAIT du café :

http://www.chez.com/emarsden/downloads/

Voir aussi le protocole HTCPCP

http://www.ietf.org/rfc/rfc2324.txt

Y.Chaouche

-----> télécharger coffee.el

Répondre à ce message

Emacs, mon ami ! , le 30 décembre 2005 par Louis (2 rép.)

Mais enfin, à quand un outil plus léger qu’Emacs et proposant les memes fonctionnalités ? Retenues comme fonctionnalités primordiales et quasiment uniques (je vais me faire contredire, je crois) :
- la kill ring
- window split (horizontal et vertical) à l’infini
- travailler sur le même fichier dans deux "frame" distinctes
- keyboard macro hyper puissante pour les taches répétitives
- la completion automatique hyper puissante du mode VHDL

quelqu’un à qqch à un concurrent à proposer ?

Emacs, mon ami ! , le 30 décembre 2005

Est-ce que tu connais jEdit ?

Emacs, mon ami ! , le 8 août 2007 par ychaouche

Ou MicroEmacs, utilisé par Linus.

Répondre à ce message

> Emacs , le 13 septembre 2005 par chx (1 rép.)

Bien sûr, cette notice à été rédigée avec Emacs.

[troll inside] Est-ce pour cette raison qu’une magnifique et ô combien classique faute d’orthographe s’est subrepticement glissée dans cette dernière phrase ? [/troll]

Merci à l’auteur de cette fiche pour son humour et son originalité. Excellent travail !

Merci beaucoup pour ce site que je (re)découvre et qui me surprend par son étendu.

> Emacs , le 17 septembre 2005

Bonjour,

Merci de la signaler.

Mais c’est de ma "faute", je me suis enregistré comme membre et j’essaye de repérer ce genre de "coquille". Je suis à la "bourre", rejoins-nous et viens nous aider ;-))

Sur cette page ce n’est pas la seule, 2e paragraphe, avant dernière ligne : "près" (entre autres).

Dans l’attente de "travailler" avec toi,

Cordialement, Pierre R.

Répondre à ce message

> Emacs , le 21 décembre 2003 par Paul Muraille (1 rép.)

Lien programmation world brisé

-----> Emacs sur ProgrammationWorld.com

> Emacs , le 23 août 2004

Merci, nouvelle notice, nouveau lien, tout roule.

Emacs powa ;)

Répondre à ce message

> Emacs , le 1er juin 2003 (0 rép.)

Si vous programmez, c’est l’éditeur qu’il vous faut ! Il peut-être repoussant au départ, mais dès qu’on connaît les raccourcis de base ca devient fabuleux (on peut tout faire extremement rapidement), et on oublie très la souris (perte de temps).

(concu par Richard Stallman créateur de la GPL et du projet GNU).

Répondre à ce message

Informations complémentaires

Faire un don ? (défiscalisé)

Faire un DON

Aidez-nous à atteindre notre objectif de 800 donateurs récurrents pour assurer notre pérennité et notre développement ! (nous n’y sommes plus très loin).

Je soutiens Framasoft pour 10€/mois

Framasoft needs you !

 Vous trouverez ici une liste de logiciels qui ont fait acte de candidature et qui n’attendent que vous pour réussir avec brio l’examen d’entrée dans notre annuaire.

Informations générales

Juste une image

Im Zug (oben) Im Zug (oben)
Creative Commons BY

Sur Framabook.org

Atelier Drupal 7
« Atelier Drupal 7 » par Cyprien ROUDET.
Option Libre
« Option Libre. Du bon usage des licences libres » par Benjamin Jean.

Tous nos Framabooks