nDoctor

Site officiel
Bookmark and Share

nDoctor est issu d’une famille de logiciels de gestion de cabinet médical : son arrière grand-père était Sharpenda et son père Phoenix Suite. Sur le site officiel, il est considéré comme étant la version 2 de Phoenix Suite mais il n’y a plus aucune ligne de codeempruntée aux versions précédentes : il a été réécrit à partir de 0. Et ça se voit. D’une part, le logiciel est plus ergonomique et plus stable, d’autre part, son interface graphique n’a plus rien à voir avec les précédentes versions.

nDoctor est divisé en deux grosses parties contenant chacune des fonctionnalités propres
 Gestion du patient : -* Gestion des informations sur le patient ; -* Gestion des fiches médicales avec gestion des groupes de fiches médicales ; -* Gestion de la famille du patient ; -* Gestion de l’historique de l’Indice de Masse Corporelle (anglais BMI) avec affichage sous forme d’un graphique ; -* Gestion des prescriptions du patient avec possibilité des les imprimer ; -* Gestion de l’historique des pathologies du patient ; -* Gestion des photos du patient. - Gestion des rendez-vous : -* Gestion des rendez-vous professionnels (consultations) ; -* Gestion des activités privées

L’idée de départ était de créer un logiciel pour remplacer l’agenda papier et une mini base de données Access d’une seule table. Le logiciel va droit au but sans une liste interminable d’obscures fonctionnalités, ce qui permet au médecin de passer le temps de la consultation à s’occuper de son patient plutôt que de dompter son logiciel. C’est à l’avantage du médecin et de son patient, vous en conviendrez !

L’interface graphique est simple et claire. Une menu démarrer à la Windows qui contient toutes les fonctionnalités en rapport avec la gestion du logiciel et un menu ruban qui expose toutes les fonctionnalités liées aux patients.

La base de données utilisée par défaut est SQLite, une petite BD qui a fait ses preuves puisqu’on la retrouve répertoriée sur Framasoft et qu’elle est embarquée dans Firefox ou Android de Google.

nDoctor est plus simple, plus ergonomique et plus stable que ses ancêtres. On voit que l’auteur a pris de la bouteille et pas mal d’expérience. La qualité est là.

Par contre, deux points négatifs. Tout d’abord ce logiciel tourne seulement sous Windows 7 et probablement sous Windows Vista (j’en suis sur à 98% mais aucun test n’a été effectué sur cet OS). Ensuite, nDoctor est mono-poste, même si techniquement tout existe déjà pour créer un système distribué avec une base de données centrale, le cahier des charges ne prévoit pas ce changement dans un avenir proche.

En un mot, disons que c’est un parfait remplaçant du vieil agenda papier et des fichiers médicaux à l’ancienne. Et en plus il semble plein d’avenir. A surveiller de près ;)

Tags:
Ajouter des tags (séparés par des virgules ou des espaces) :
 
Attention: tous les caractères spéciaux sont interdits (sauf le .). Les tags n'apparaîtront qu'au prochain rafraichissement du cache (dans plusieurs heures).

<< Mettre à jour >>
:: lien mort :: orthographe :: nouveauté :: mise à jour ::

Vous souhaitez mettre à jour la notice ? La première chose à faire est de déterminer s'il s'agit d'une mise à jour mineure ou d'une mise à jour majeure Icone d'aide.

  • Mineure : un lien mort, des fautes d'orthographe, un lien à ajouter ou encore une petite précision.

    Veuillez renseigner les champs ci dessous :

  • Majeure : une nouvelle version avec des nouveautés, des changements majeurs.

    En cochant cette case, vous allez créer une page sur le wiki afin de mettre à jour la notice.

Commentaires

<< Poster un message >>
:: question :: précision :: avis :: commentaire :: bug ::

nDoctor , le 1er août 2013 par nj (1 rép.)

Travaillez vous avec un médecin pour faire un truc pareil ?

Des médecins l’utilisent ils ? enfin pourriez vous soigner l’orthographe ?

nDoctor , le 12 août 2013 par JiBéDoublevé

Je reste à l’écoute des utilisateurs. C’est pour cela qu’il existe deux outils que la communauté peut utiliser afin d’avoir un logiciel toujours de meilleur qualité.

D’abord, il existe un forum pour faire part des demandes ou des améliorations à apporter au logiciel à cette adresse

Ensuite, il existe cet outil pour faire remonter les éventuels bugs.

Répondre à ce message

nDoctor , le 22 juillet 2013 par Contributeur (5 rép.)

De quelle façon les données personnelles des patients (coordonnées, dossier médical etc etc etc) sont-elles sécurisées ? Dans le stockage, et éventuellement dans les flux ? Compte-tenu des contraintes légales, tant au niveau médical qu’en cas de compromission de données personnelles, ce point est ESSENTIEL - à ce stade et comparativement, les fonctionnalités de n’importe quel logiciel sont totalement secondaires si la sécurisation n’est pas à la hauteur.

Quels protocoles ? Quels chiffrements ? Quels processus ?

Cordialement

nDoctor , le 23 juillet 2013 par programaths

Lorsqu’on possède des données sensibles, on crypte sa partition, on protège ses accès par listes blanches ! En sécurité, on applique scrupuleusement le principe de "division des responsabilités".

Un logiciel utile est : http://www.truecrypt.org/docs/creating-new-volume

Pour ce qui est des données cryptées en mémoire, c’est inutile SAUF si on peut travailler dessus sans devoir les décrypter ! (Ce genre de cryptage est utilise sur les réseaux de calcul distribués)

Ceci devrait répondre a vos soucis et j’espère, vous avoir donne la bonne voie.

nDoctor , le 24 juillet 2013 par Contributeur

Cette réponse n’est pas suffisante en ce qu’elle fait intervenir un logiciel tiers (truecrypt), que le médecin lambda non versé en informatique (ce n’est pas son métier) n’utilisera pas si l’ensemble n’est pas "packagé". D’autre part, Truecrypt chiffre ("crypte") les données au niveau du stockage : cela ne concerne pas la sécurisation dans le transport des données (flux, accès web etc).

La sécurité doit être prise en compte de façon intrinsèque par l’outil. A défaut, il faudrait que les limites soient bien mises en évidence (dans la notice ou sur le site dédié).

nDoctor , le 31 juillet 2013 par JiBéDoublevé

Afin d’avoir le même niveau de sécurité que le dossier papier, il suffit de simplement débrancher le câble réseau et de renforcer sa serrure. En effet, nDoctor n’est pas une application distribuée. Tout fonctionne en local !

De plus, je dois faire des choix de fonctionnalités en raison du temps libre à ma disposition. Le cryptage des données n’est pas une priorité absolue pour deux raisons.

D’abord, comme je viens de le dire, l’application est locale et donc, si l’utilisateur travaille en bon père de famille, il ne connectera pas son ordinateur à l’internet. Ce qui rend les données virtuellement impossible à pirater.

Ensuite, blinder ce genre d’application comme s’il s’agissait d’une banque au détriment des fonctionnalités aurait fait un logiciel que personne ne voulait utiliser. J’ai donc temporairement délégué la sécurité au bon sens élémentaire de l’utilisateur.

N’oublions pas que nDoctor est un logiciel open-source et que toute contribution est la bienvenue. Si quelqu’un, versé dans la sécurité, souhaite faire un package d’installation qui se charge de tous ces points, il est le bienvenu ;)

Evidemment, quand je dis que le cryptage des données n’est pas une priorité, il faut comprendre que ce sera implémenté dans un futur plus ou moins proche ;)

nDoctor , le 6 août 2013 par dr_who

Cela dit, tout logiciel medical est oblige actuellement d’etre en connection internet :par exemple le Vidal est devenu Vidal-on-line et ne peut plus etre consulte en base locale installe sur le Pc depuis 4 ou 5 mois ; le probleme de la securite est donc encore plus crucial (et je passe sur les surveillances diverses reveles recemment type Prism etc.. encore plus intolerables dans un cadre pro sur la sante des gens...)

nDoctor , le 21 août 2013 par Contributeur

Bonjour,

La liaison internet / réseau n’est qu’une toute petite partie du problème. Dans un nombre majoritaire de cas, la compromission des données vient, non pas d’une hypothétique intrusion par réseau, mais d’un "classique" vol physique de la machine (portable laissé dans la voiture par exemple). Si les données ne sont pas correctement protégées, et si le voleur est un peu curieux et dispose d’un minimum "d’outils" (et c’est de plus en plus le cas), il pourra consulter les données personnelles, et surtout, les revendre au plus offrant. De tels cas sont légion chaque jour en France et ailleurs, bien que peu médiatisés - on imagine sans peine pourquoi. Sur ce point, un conteneur TrueCrypt protégé par un mot de passe sérieux et complexe (phrase, caractères spéciaux, chiffres, mélange de minuscules et majuscules) est déjà une bonne protection. Mais à packager dans l’outil idéalement : je ne crois guère au bon sens élémentaire de l’utilisateur (il suffit de fréquenter les réseaux sociaux pour se rendre compte de l’irresponsabilité des gens dans ce qu’ils publient) surtout s’il est médecin et a donc une charge de travail importante par ailleurs ne lui octroyant pas le temps nécessaire pour s’occuper de sécurité (sauf à embaucher un ingénieur sécurité dans le cabinet). Par contre, l’utilisateur sera le premier concerné dès lors que la compromission des données devra être divulguée aux autorités compétentes et aux clients / patients cf les obligations légales du "Paquet Télécom" européen.

Répondre à ce message

Informations complémentaires

Faire un don ? (défiscalisé)

Faire un DON

Aidez-nous à atteindre notre objectif de 800 donateurs récurrents pour assurer notre pérennité et notre développement ! (nous n’y sommes plus très loin).

Je soutiens Framasoft pour 10€/mois

Autres logiciels

Framasoft needs you !

 Vous trouverez ici une liste de logiciels qui ont fait acte de candidature et qui n’attendent que vous pour réussir avec brio l’examen d’entrée dans notre annuaire.

Informations générales

Juste une image

Between two layers for two Between two layers for two
Creative Commons BY

Sur Framabook.org

Atelier Drupal 7
« Atelier Drupal 7 » par Cyprien ROUDET.
Option Libre
« Option Libre. Du bon usage des licences libres » par Benjamin Jean.

Tous nos Framabooks