• Auteur : Interview de Julien Delmas, responsable du projet TNWii
  • Date : 27 octobre 2008 (30 octobre 2008)
  • Licence : Creative Commons BY-SA link_license
  • Site : http://www.prtice.info/?voir=tnwii

Le TNWii, un détournement réussi

Vous connaissez sans doute le principe du "détournement artistique" qui consiste, en gros, à prendre un objet ou œuvre et à en réaliser une autre à partir de la première.

Le plus souvent, il s’agit d’un "détournement de sens" qui vise à parodier ou a critique l’œuvre originale. Ici, il s’agit plutôt d’un "détournement d’usage". Jugez plutôt : avec une manette de console de jeu vidéo et un bon vieux stylet optique, des enseignants ont réussi à remplacer le bon vieux tableau de classe en écran d’ordinateur géant, et la craie en souris). Le coût : 41€ ! (hors vidéoprojecteur et ordinateur Bluetooth, quand même), alors que les solutions commerciales traditionnelles reviennent plusieurs centaines, voir plusieurs milliers d’euros.

Nous avons voulu interroger Julien Delmas, un enseignant qui, sur son site, a compilé une impressionnante documentation sur ce projet. Site qui a dépassé les 100 000 visiteurs ce mois ci, et revendique plus de 500 établissements utilisateurs.

C’est peut être la crise financière et la fin du pétrole, mais il nous reste au moins les idées !

Bonjour Julien, peux-tu tout d’abord te présenter ?

Je suis un jeune professeur de 26 ans, passionné depuis mon plus jeune âge par les Technologies de l’Information et de la Communication sous toutes leurs formes. J’enseigne la technologie à des élèves d’un collège de banlieue parisienne et je suis également formateur en TICE auprès d’enseignants.

Rentrons dans le vif du sujet : qu’est-ce que TN Wii ?

TNWii, c’est le nom que j’ai donné à un procédé permettant d’obtenir un fonctionnement proche d’un tableau numérique à partir d’une simple... manette de jeu.

Pour réaliser un TNWii, il faut disposer de quatre éléments : un vidéoprojecteur, un ordinateur équipé de bluetooth et une manette de la console de jeu Wii de Nintendo.
Le quatrième et dernier élément est le stylet : un simple montage électronique avec une pile, un bouton poussoir et une diode électroluminescente infrarouge.

Et vous avez alors envie de me me poser une question "Qu’est-ce qu’un Tableau Numérique Interactif ?". Et bien, les TNI, aussi appelés TBI (Tableaux Bancs Interactifs), sont des nouveaux outils à disposition des enseignants, ils remplacent les traditionnels tableaux blancs (ou noirs).

Même s’ils ne révolutionnent pas la façon d’enseigner, ils facilitent les apprentissages et rendent le tableau plus attirant pour les élèves. Leur développement s’accélère depuis quelques mois, mais on est encore loin d’une généralisation. Voici par exemple le nombre de TNI par type d’établissement au mois d’octobre 2008, dans la première académie de France, celle de Versailles :

  • pour 3280 écoles, 139 TNI
  • pour 416 collèges, 152 TNI
  • pour 195 lycées, 130 TNI (sources : sites internet de l’académie et du CRDP de Versailles)

Et là, vous vient une deuxième question "Mais pourquoi les gens se passionnent-ils pour le TNWii ?" Pour la seule et bonne raison qu’un TNWii coûte environ 41 € à réaliser alors qu’un fabricant (il en existe 6 connus en France) vous demandera au moins 1000 € pour les tableaux de premiers prix. Si on rajoute à cela que l’académie de Versailles est équipée de seulement 421 TNI pour 66 247 enseignants, on comprend encore mieux cet engouement au niveau national pour le TNWii.

Qui a créé ce projet et pourquoi ?

Je ne suis absolument pas à l’origine de cette fantastique trouvaille. Son auteur est un étudiant américain, Johnny Chung Lee, qui présentait dès le mois de décembre 2007 ce projet sur son site internet.

Voyant le très grand intérêt de cette "invention", j’ai pensé qu’il serait intéressant d’en faire profiter le plus grand nombre. C’est la raison pour laquelle j’ai commencé à rédiger une documentation sur le TNWii avec pour seul et unique objectif de permettre au plus grand nombre de le fabriquer le plus simplement possible. Cette documentation est à ma connaissance, la plus complète existante sur ce système. Elle ne serait pas si exhaustive sans la participation des nombreuses personnes qui m’ont contacté pour me faire part de leur expérience.

Comment s’est déroulée la création et le montage de ce projet ?

Après avoir vu la vidéo de Johnny Chung Lee en décembre 2007, j’ai gardé mon navigateur web ouvert et j’ai immédiatement passé commande pour tous les éléments nécessaires à la réalisation du TNWii. J’ai alors commencé à rédiger le site <http://www.prtice.info/ ?voir=tnwii> qui a officiellement ouvert le 5 janvier 2008. Vu le nombre de visites (20 000 au mois de janvier), j’ai continué de développer le site, grâce aux retours des utilisateurs.

Le projet bénéficie-t-il d’aides (humaine, financière, technique, autre) ?

Ce projet n’a bénéficié d’aucune aide. Je paye seul mon hébergement, il n’y a pas de publicité ni aucun lien sponsorisé sur mon site et je me suis même refusé à revendre DEL ou stylets, par principe. J’ai créé ce site pour proposer de l’information, pas pour gagner de l’argent.

As tu déjà eu des retours, que ça soit d’élèves, d’enseignants, ou de l’éducation nationale ?

Oui, j’ai eu de très nombreux retours (plus de 600 en 10 mois), tous positifs et très intéressants à propos de plusieurs sujets :

  • des personnes qui ont rencontré des problèmes techniques de mise en place ;
  • des enseignants qui ont travaillé avec leurs élèves sur le TNWii, dans le cadre de la technologie au collège, de clubs, de travaux personnels encadrés au lycée ou de projets en classe de BTS.
  • des fabricants de tableaux numériques qui ont réservé un très bon accueil, voire soutenu le développement du TNWii. J’ai réalisé une démonstration aux dirigeant français de Interwrite. Le PDG de la société Speechi, Thierry Klein a même fait de la publicité du TNWii sur le blog de son entreprise
  • des enseignants qui m’ont fait part de l’utilisation qu’ils faisaient du TNWii en classe.
  • des utilisateurs qui ont souhaité contribuer au site en m’envoyant des photos de leur installation, des stylets qu’ils ont réalisés, des informations sur des logiciels gratuits. D’autres m’ont fait part de leur expérience avec des modules bluetooth ou de diodes électroluminescentes.

Les principaux retours restent les personnes qui s’inscrivent sur le site internet pour indiquer qu’elles ont mis en place un TNWii dans leur établissement ou leur entreprise. Il y a actuellement près de 520 établissement/organismes inscrits, dans 88 départements de France.

Techniquement, le projet est - entre autre - basé autour du périphérique de pointage de la Wii, pourquoi ?

Ce petit boîtier blanc est un véritable concentré de technologies. Les composants utilisés par le TNWii sont la camera infrarouge située à l’avant de la manette et le système bluetooth intégré pour communiquer avec l’ordinateur. Le fonctionnement est simple : la caméra intégrée ne "voit" que les points lumineux infrarouges émis par le stylet et l’ordinateur associé au logiciel les reconnaît tout simplement comme des clics de souris.

D’un point de vue juridique, où en est la situation ? Quels sont les freins ? Qui bloque la situation ?

En voilà une question qu’elle est bonne !

J’ai pris les devants dès le 16 janvier 2008 où je présentais la situation et posais la question clairement de la légalité par courrier électronique à la société Nintendo France. Sans réponse, je les interroge de nouveau un mois plus tard et ils me répondent que vu la complexité de ma demande, ils ont transmis ma demande à Nintendo Europe. J’attends toujours leur réponse.

Courant janvier 2008, un avis concernant le TNWii a été émis par le service juridique du Centre National de Documentation Pédagogique. Dans une note interne envoyée à tous leurs correspondants départementaux, il déconseille aux établissements scolaires d’utiliser ce système, « qui est susceptible de porter atteinte aux droits de propriété intellectuelle antérieurs des entreprises spécialisées que sont Promethean Activboard, Schoolsuite Interwrite, Smartboard, Teamborad etc ».

Plusieurs avocats contactés sur des forums spécialisés et à l’AFUL (Association Francophone des Utilisateurs de Linux et des Logiciels Libres) ont émis des avis argumentés opposés à celui du CNDP.

A ce propos, je vous conseille de lire l’article du PDG de la société Speechi (premier vendeur français de TNI portables), Thierry Klein <http://www.speechi.net/fr/index.php/2008/03/26/tnwii-a-qui-profite-la-confusion-et-un-avis-davocat/>

En septembre 2008, un collègue a obtenu une réponse du service juridique de son rectorat qui lui précise que Nintendo France a transmis le dossier au siège mondial de Nintendo. La preuve que la situation n’a pas évolué. Donneront-ils un jour une réponse ?

Cette philosophie du "Do it yourself" (qui n’est pas sans rappeler celle du logiciel libre), est-elle bien vue ? Peut on citer des enseignants ou institutions utilisant ce projet ?

Cette philosophie est très bien vue par les initiés du domaine des T.I.C. qui voient là, un nouvel outil très accessible et peu onéreux. Afin de donner encore plus de poids à ce projet et surtout dans le but d’encourager d’autres établissements scolaires à franchir le pas, j’ai proposé aux utilisateurs de TNWii de s’inscrire sur mon site internet, afin que leurs coordonnées soient visibles par tous.

On y retrouve des institutions de France, mais également d’une dizaine de pays du monde. Il s’agit principalement d’écoles, collèges, lycées ou universités, mais aussi des IUFM, rectorats, inspections académiques et même un centre de secours.

L’avenir du Tableau Numérique Wii, tu l’imagines comment ? Quels sont les freins et les leviers que tu anticipes sur ce projet ?

Tant que les tableaux numériques ne seront pas généralisés dans les salles de classe, les systèmes équivalents low cost, comme le TNWii auront forcément un avenir radieux. Ensuite, un élément indispensable à associer au TNWii est la suite logicielle adaptée à une telle utilisation. De ce côté là, l’avenir est prometteur : un fabricant de TNI, Interwrite propose déjà depuis quelques jours son logiciel à tous les enseignants, sans condition et avec d’infime limitations [1] : <http://www.interwritelearning.fr/le>.

Un message à faire passer, ou un mot pour la fin ?

Je vais terminer cet entretien avec la phrase qui concluait mes messages présentant l’ouverture de mon site <http://www.prtice.info/ ?voir=tnwii>, le 5 janvier 2008 :

Vive le TNWii !

[1] Note de Framasoft : ami développeur de logiciels libres, si tu souhaites aider ces enseignants à utiliser une suite logicielle libre, tu sais ce qu’il te reste à faire !

Image d’illustration et présentation animée issues du site PRTice

Commentaires

<< Poster un message >>
:: question :: précision :: avis :: commentaire :: bug ::

Le TNWii, un détournement réussi , le 17 mars 2010 par Grostophe (1 rép.)

Bonsoir, à l’école, nous avons un tbi (type promothean) avec vidéo projecteur et ordi portable, le tout prêté par l’académie, depuis maintenant 5 ans. ça marche relativement bien, mais ... pas facile à transporter d’une classe à une autre. actuellement, il se trouve dans une classe à demeure. et puis, en butinant sur la toile, je tombe sur ce tnwii à travers le site cité plus haut. je me dis :"voilà une bonne idée". je commande illico presto sur un site anglais le matériel nécessaire, la wiimote, le stylet et la clé usb bluetooth (un peu plus de 53 euros, frais de ports compris). j’avais un vieux portable celeron 700. je lui mets le nécessaire dedans, je reçois 5 jours après ma commande le matériel. essai rapide, ça a l’air de fonctionner. je vais faire un essai avec un video projecteur. si l’essai est concluant, nous investirons dans un video projecteur (pour moins de 400 euros) et nous aurons une solution mobile. vraiment une excellente idée, quand on connait le prix du tableau blanc interractif, à ajouter au reste (portable et videoprojecteur.

Le TNWii, un détournement réussi , le 18 mars 2010 par catrepel

bonsoir habitant en Guadeloupe, je suis très loin des fournisseurs qui vendent les accessoires. POuvez-vous m’adresser les coordonnées de votre vendeur, car j’aimerais bien essayer la solution de TNWii. catrepel(at)hotmail.com

Répondre à ce message

Le TNWii, un détournement réussi , le 10 mars 2010 par abdellatif (professeur) (0 rép.)

je veux construire le TNWII mais j’ai acheté il me manque le script et le logiciel et des idées sur la maniére pour travailler la TNwii mon compte est abdellatifouadani@yahoo.fr merci

Répondre à ce message

Le TNWii, un détournement réussi : à propos de DIY , le 19 août 2009 par P.M (0 rép.)

Un bon article sur le DIY dans le Libération du Mercredi 19 aout 2009 pages été Séries. "Les hackers, génération débrouille" par Marie Lechner.

A la fin de l’article il fournissent quelques liens que voici.

http://www.hackerspace.net/ http://www.tmplab.org/ http://reprap.org/ http://www.bricolabs.net/ http://www.oswash.org/ http://www.afrigadget.com/

Répondre à ce message

Le TNWii, un détournement réussi : traduction italienne , le 6 mai 2009 par nilocram (1 rép.)

Une traductione italienne de la notice se trouve ici : http://nilocram.altervista.org/spip/article.php3 ?id_article=141

Merci Pyg !

nilocram

-----> http://nilocram.altervista.org/spip...

Le TNWii, un détournement réussi : traduction italienne , le 7 mai 2009 par pyg

merci à toi pour la traduction :)

Répondre à ce message

41€ ? , le 19 avril 2009 par sergio (2 rép.)

41€ ? Et le coût du projecteur alors ?

41€ ? , le 19 avril 2009 par Emmanuel P.

41€, car le TBI alui aussi, selon les modèles mais majoritairement, besoin *en plus* d’un rétroprojecteur.

41€ ? , le 20 avril 2009

Une lentille de Fresnel et une boîte en carton et le tour est joué. Disons 42€ alors !

http://fr.wikipedia.org/wiki/Lentille_de_Fresnel

Répondre à ce message

Pédagogiquement ? , le 3 novembre 2008 par Gérard (2 rép.)

Très jolie performance ! Mais sur le fond est il bien judicieux de s’appliquer à améliorer ce bon vieux tableau ? Sur le plan pédagogique il a quand même pas mal d’inconvénients.

L’orateur se détourne de son auditoire. La première des choses que nous apprenons à nos élèves lorsque nous les préparons à faire un exposer c’est de s’adresser le plus directement possible à leur public, pour solliciter son attention.

Personnellement je préfère etre face a mes élèves lorsque je leur parle. Par conséquent la solution écran de PC avec videoprojecteur et quelques outils adaptés me satisfait plus que le tableau, même amélioré.

Pédagogiquement ? , le 5 novembre 2008 par Marcel

Si tu compare le TBI (wii ou "autre") au traditionnel tableau noir, c’est que tu n’as jamais essayé un TBI...

Pour une démonstration de manipulation d’un logiciel : il n’y a pas mieux. On est effectivement en train de « s’adresser le plus directement possible au public » bien plus qu’avec une souris et un clavier relié à un vidéoproj.

On y ajoute les annotations directement sur l’écran... magnifique de clarté.

Pédagogiquement ? , le 28 novembre 2008 par rolex

fake rolex

Répondre à ce message

et sous Linux ? , le 28 octobre 2008 par jmax (3 rép.)

Et sous Linux, comment peut-on faire pour faire marcher ce truc génial ?

et sous Linux ? , le 28 octobre 2008 par Marco

Voir ici ?

-----> http://wiiwhiteboard.cvs.sourceforg...

et sous Linux ? , le 28 octobre 2008

Par exemple en lisant la doc présente sur le site de Julien Delmas. ;)

et sous Linux ? , le 7 novembre 2008 par Francois Bocquet

encore plus simple : http://www.uweschmidt.org/wiimote-whiteboard

ou encore sur un wiki http://wiki.uweschmidt.org/WiimoteWhiteboard/WiimoteWhiteboard

Fonctionne sur tous les OS et en plus disponible en français !

C’est une excellente solution ...

Répondre à ce message

Informations complémentaires

Faire un don ? (défiscalisé)

Faire un DON

Aidez-nous à atteindre notre objectif de 800 donateurs récurrents pour assurer notre pérennité et notre développement ! (nous n’y sommes plus très loin).

Je soutiens Framasoft pour 10€/mois

Informations générales

Juste une image

la plage du petit matin calme la plage du petit matin calme
Creative Commons BY