Un logiciel libre n’est ni forcément un logiciel de qualité ni forcément un logiciel libérateur

Poster un message

> Un logiciel libre n’est ni forcément un logiciel de qualité ni forcément un logiciel libérateur

13 septembre 2004, loren

Cet article a le mérite d’oser se montrer iconoclaste, et sa première partie sur la notion de logiciel libérateur correspond bien à ma vision d’utilisateur non programmeur. Mais il n’est guère convaincant sur le fond quand il se fait l’avocat du diable autour d’un cas concret.

Je suis d’abord méfiant envers quelqu’un qui parle de lui-même en termes qui laissent planer un doute sur sa modestie : « En général, on me connaît plutôt pour mes travaux autour de L A T E X. »

Ensuite, sans entrer dans l’éternelle diatribe pour ou contre Microsoft et sa suite office, les (mauvais) jugements qualitatifs sur KDE et OOo semblent bien subjectifs et pauvres en arguments.

Enfin, sur les quelques points réellement argumentés, on pourrait discuter, à condition que l’auteur se montre cohérent :

Sur le format : il reproche aux suites alternatives de recourir à des formats inexploitables sans leur logiciel parce que trop complexes ; le seule recours serait donc un format basique comme txt, mais celui-ci laisse bien peu de place à une mise en page un tant soit peu recherchée. Le choix d’un format de type xml semble pourtant répondre à toutes ses exigences de logiciel « libérateur »…c’est d’ailleurs, à la fin du document, la conclusion quelque peu paradoxale de l’auteur sous le titre « Un bon point » !

Il me semble aussi très contestable, surtout quand on prétend adopter un point de vue réaliste et non pas dogmatique, d’affirmer que ces suites alternatives entérinent « que le format .doc est le seul format d’échange de fichiers », alors qu’elles se contentent de remplir une condition essentielle : permettre à celui qui franchit le pas de rester en contact avec le reste du monde (on peut regretter, mais on ne peut nier, que le format doc est devenu de fait un standard, et qui accepterait de passer à un traitement de texte qui ne lui permettrait pas de lire ce format ?).

Et l’auteur n’a sans doute pas vu que OOo, de même que Koffice, offrent également le format d’échange rtf, et mieux encore, que OOo permet d’exporter rapidement et simplement dans le format pdf, dont il chante les louanges (Koffice aussi, mais peut-être moins simplement).

Un peu plus loin, à propos des nombreuses reprises du moteur de Mozilla : « Cette piste ne semble pas être la piste privilégiée, pour le moment, des projets autour des suites Office. ». Mais ce n’est pas a priori l’auteur d’un logiciel qui va décider si le cœur de son logiciel sera repris par d’autres ! Et l’on parle de plus en plus, en outre, d’un rapprochement entre Ooo et la fondation Mozilla, gage au moins une certaine convergence de vue.

Titre du message

Texte du message

(Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.)

Captcha Anti-Spam

Lien hypertexte (optionnel)

(Si votre message se réfère à un article publié sur le Web, ou à une page fournissant plus d'informations, vous pouvez indiquer ci-après le titre de la page et son adresse.)

Qui êtes-vous ? (optionnel)

Merci de votre participation

Informations complémentaires

C'est-à-dire

Bien choisir son titre est très important en particulier lorsque vous lancez un nouveau message.

Les adresses emails apparaissent "cryptées". C'est un cryptage sommaire et un peu contraignant puisqu'il remplace l'arobase par trois caractères aléatoires, "open@office.org" devient "open h6Y office.org" mais c'est deja une bonne barrière contre le SPAM.

Merci de rester courtois, de garder un oeil sur l'orthographe et de ne pas abuser des majuscules et du langage SMS.

Informations générales

Juste une image

bird bird
Creative Commons BY