La Communauté du Logiciel Libre 20 ans après

Poster un message

> Libre et politique

18 février 2004, Titoxx69

A bien relire les déclarations de Stallman, et toutes ses précédentes, on peut trouver un lien entre libre et politique. Je tiens à préciser que je n’ai nullement impliqué mes opinions dans ce qui suit.

Si on ne peut parler ici d’héritage, puisque reposant sur la propriété, Stallman fait clairement référence à la transmission des connaissances et des méthodes qui passe par la diffusion du modèle libre. Si l’on suit bien sa pensée, utiliser des logiciels non-ouverts et s’en contenter constitue un asservissement, lourd tribut que l’on délègue ensuite aux générations suivantes.

« Asservissement », littéralement « servir à », suppose clairement un moyen et une fin. Et c’est là que l’analyse philosophique du mouvement libre est révélatrice. Les utilisateurs sont asservis au logiciel, ce qui suppose que le logiciel propriétaire est le moyen, et qu’il a sa propre fin en soi par son existance même. Cette absence de distinction entre le moyen et sa fin conduit à l’immobilisme, puisque quels que soient les moyens, la fin sera toujours satisfaite. L’innovation n’a plus de raisons d’être, elle disparait.

La démocratie est une structure évolutive qui vit par la participation même de ces citoyens. Elle suppose d’eux d’être les moyens qui répondent à un satisfecit commun, qui en sera la fin. Or, lorsque la fin réside dans l’existance même de la structure et dans sa conservation, les citoyens disparaissent comme moyens et deviennent objets de la volonté de la structure, qui a sa fin en soi. En politique, on parle dès lors de technocratie ; en économie, cela sera le monopole.

C’est là que le logiciel libre intervient en devenant le moyen aux fins que se fixent les citoyens, c’est à dire les développeurs. On peut comparer ça à la transmission des connaissances. Si une solution à un problème mathématique existe, alors elle est transmise aux autres. Pourrait-on accepter qu’il en soit autrement, que Pythagore n’ait jamais rendu public son théorème et qu’il soit devenu l’apanage d’une poignée de gens ? Car l’alternative du libre, ce n’est pas seulement un projet idyllique qui se heuterait à une réalité économique existance, mais aussi une démarche fondamentale de l’homme, celle de la culture.

Titre du message

Texte du message

(Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.)

Captcha Anti-Spam

Lien hypertexte (optionnel)

(Si votre message se réfère à un article publié sur le Web, ou à une page fournissant plus d'informations, vous pouvez indiquer ci-après le titre de la page et son adresse.)

Qui êtes-vous ? (optionnel)

Merci de votre participation

Informations complémentaires

C'est-à-dire

Bien choisir son titre est très important en particulier lorsque vous lancez un nouveau message.

Les adresses emails apparaissent "cryptées". C'est un cryptage sommaire et un peu contraignant puisqu'il remplace l'arobase par trois caractères aléatoires, "open@office.org" devient "open h6Y office.org" mais c'est deja une bonne barrière contre le SPAM.

Merci de rester courtois, de garder un oeil sur l'orthographe et de ne pas abuser des majuscules et du langage SMS.

Informations générales

Juste une image

Look too damn happy Look too damn happy
Creative Commons BY