L’encodage des oeuvres numériques, un nouveau Big Brother ?

Poster un message

L’encodage des oeuvres numériques, un nouveau Big Brother ?

3 août 2006, moi

La traduction correcte (et démocratique) de l’américain "encryption" reste codage (et à un titre moindre : encodage). L’affaiblissement des "lois" de l’orthographe nuit bien plus à un démocratie acceptable qu’aux ploutocraties. On pourrait dire "cryptage" ou "encryptage" - mais pourquoi ? "codage" existe ...

Le codage d’un signal musical est illusoire : dès que ce signal passe sur un haut-parleur il est copiable (deux solutions envisageables — micro + enregistreur — repiquaque sur les bornes des h-p)

Signal vidéo : je ne sais pas et ça ne m’intéresse pas. (mais avec une caméra et un logiciel de lissage ...)

Titre du message

Texte du message

(Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.)

Captcha Anti-Spam

Lien hypertexte (optionnel)

(Si votre message se réfère à un article publié sur le Web, ou à une page fournissant plus d'informations, vous pouvez indiquer ci-après le titre de la page et son adresse.)

Qui êtes-vous ? (optionnel)

Merci de votre participation

Informations complémentaires

C'est-à-dire

Bien choisir son titre est très important en particulier lorsque vous lancez un nouveau message.

Les adresses emails apparaissent "cryptées". C'est un cryptage sommaire et un peu contraignant puisqu'il remplace l'arobase par trois caractères aléatoires, "open@office.org" devient "open h6Y office.org" mais c'est deja une bonne barrière contre le SPAM.

Merci de rester courtois, de garder un oeil sur l'orthographe et de ne pas abuser des majuscules et du langage SMS.

Informations générales

Juste une image

Shining... Shining...
Creative Commons BY