Internet et les nouvelles technologies de l’information et de la communication, un enjeu républicain

Chevenement2002.net (France) | 12 03 2002 | html
"Il faut refuser, tant au plan national qu’européen, l’extension en l’état du champ de la brevetabilité aux logiciels et aux méthodes intellectuelles et s’opposer à la dérive de l’Office Européen des Brevets.
Par ailleurs, pour éviter la promotion par les industriels de standards techniques dits « propriétaires » qu’ils contrôlent entièrement et constituent une gêne pour les utilisateurs et un frein à l’innovation et au développement économique, Il est nécessaire d’organiser l’intéropérabilité des logiciels en permettant le développement et l’utilisation de logiciels compatibles avec les standards de communication de tout autre logiciel, inconditionnellement et sans droits.
Le développement et l’utilisation de logiciels libres ne sont en rien marginaux mais s’insèrent parfaitement dans l’économie actuelle. Les logiciels libres permettent :
· une plus grande sécurité d’utilisation, la disponibilité du code source étant une garantie que le logiciel effectue bien les tâches qu’il est sensé réaliser ;
· la promotion de standards ouverts et intéropérables ;
· un coût réduit de mise en oeuvre, d’autant plus que les industriels du logiciel ont tendance à multiplier les versions et les mises à jours payantes de leurs produits ;
· la création d’une base d’utilisateurs concernée par la qualité du logiciel.
Une politique volontariste de soutien aux logiciels libres sera donc menée. L’utilisation des logiciels libres dans l’administration et l’enseignement sera encouragée."

Commentaires

<< Poster un message >>
:: question :: précision :: avis :: commentaire :: bug ::

Informations complémentaires

Informations générales

Juste une image

Operation Enduring Freedom Operation Enduring Freedom
Creative Commons BY