• Auteur : Benjamin Stephan & Lutz Vogel
  • Date : 12 octobre 2005 (18 décembre 2005)
  • Licence : Creative Commons Sampling+ link_license
  • Site : URL d’origine (LAFKON)

Leur « informatique de confiance » vous inspire-t-elle confiance ?

Absence d’appropriation, absence de discrimination et absence d’interdiction d’accès à son secret de fabrication, un logiciel libre se place résolument sous le signe de la confiance garantie par les fameuses quatre libertés qui accompagnent sa licence. Conséquence directe, on retrouve cette confiance entre développeurs et utilisateurs d’un logiciel libre. Et c’est encore un peu de cette confiance qui anime les nombreux collaborateurs d’un site comme le nôtre.

Mais parle-t-on de la même confiance lorsque un pool d’entreprises sous pretexte de garantir notre sécurité décide d’associer le mot à celui d’informatique pour nous proposer une expression qui en apparence sonne plutôt bien : « l’informatique de confiance » (trusted computing).

Sur le même modèle que Mayer and Bettle Animation, ou les Creative Commons expliquées à ma fille nous vous proposons une version sous-titrée en français d’une courte animation qui peut se résumer ainsi : « Si ils ne vous font pas confiance, pourquoi leur ferions-nous confiance ? ». On détourne ici à son propre compte les armes classiques du marketing grand public. Il ne s’agit pas d’argumenter mais de sensibiliser les esprits sur la question et de ce point de vue là l’objectif est atteint.

Vous trouverez un complément d’information ainsi que différents formats de cette vidéo [1] sur LAKFON, le site des auteurs.

Citations

TCPA pour Trusted Computing Platform Alliance est une alliance d’entreprises d’informatique (Compaq, HP, IBM, Intel, Microsoft, ...) visant à sécuriser les équipements et communications informatiques.
L’objectif de l’alliance de ces entreprises a pour but de créer le Trusted Computing, soit une informatique dite « de confiance ». Le principe de base consiste à assigner une signature à chaque objet informatique (logiciel, document), et à déléguer à un tiers de confiance la tâche de vérifier si l’objet manipulé est autorisé à être utililisé sur le système informatique local.
Tout élément non signé ou dont la signature n’est pas listée chez le tiers de confiance sera rejeté. Cette technique permet donc de centraliser le contrôle effectué sur les applications utilisées (par exemple dans une optique de lutte contre le piratage). Cependant, un des problèmes soulevés par cette technique est que l’utilisateur final perd un peu plus la maîtrise de ce qui peut ou ne peut pas être fait avec son propre ordinateur.

Trusted Computing Platform Alliance
Wikipédia

L’informatique de confiance représente le plus grand et le plus immédiat des défis à relever dans notre secteur. Parce que le panorama des menaces change constamment (vers, botnets, spywares, rootkits...), il est nécessaire d’apporter en permanence de nouvelles solutions pour contrer ce qu’il est désormais convenu d’appeler la « cybercriminalité ».

L’informatique de confiance
Microsoft

La sécurité informatique et la lutte contre les virus sont parfois les prétextes avancés pour défendre Palladium ou TCPA. Microsoft avoue aujourd’hui qu’il s’agit en fait d’instaurer la « gestion numérique des droits » (DRM ou Digital Rights Management) sur tous les ordinateurs de la planète. C’est-à-dire de contrôler à distance l’usage de chaque ordinateur, par exemple pour taxer la simple écoute d’une chanson, ou même la lecture d’un texte. Mais il est avéré[3] que ces technologies ont aussi été conçues pour supprimer la liberté de chacun de choisir ses logiciels, et donc en particulier interdire d’adopter des logiciels libres. Des conséquences bien plus sombres sont malheureusement aussi possibles comme la censure politique et des menaces sur les libertés individuelles.

Informatique de confiance ou informatique déloyale ?
APRIL - 18 novembre 2002

L’« informatique déloyale » met l’existence des systèmes d’exploitation libres et des applications libres en danger, parce que vous ne pourrez pas du tout les utiliser. Quelques versions de « l’informatique déloyale » exigeraient que, pour se lancer, le système d’exploitation bénéficie d’une autorisation spécifique, délivrée par une société. Des systèmes d’exploitation libres ne pourront pas être installés. Quelques versions de l’« informatique déloyale » exigeraient que, pour s’exécuter, chaque programme bénéficie d’une autorisation délivrée spécifiquement par le programmeur du système d’exploitation. Vous ne pourriez pas utiliser d’applications libres sur un tel système. Si vous trouviez une façon pour le faire, et le disiez à quelqu’un, cela pourrait être considéré comme un crime.

Pouvez-vous faire confiance à votre ordinateur ?
Richard Stallman - 2002

En refusant à l’utilisateur le droit d’utiliser et d’étudier librement ses propres logiciels, on ne cherche pas à garantir la sécurité du système pour le bien de l’utilisateur, mais bien à s’assurer du contrôle effectif des actes de l’utilisateur. Et contrairement à ce qui prévaut en matière de sécurité informatique, toute connaissance un peu trop avancée du système est considérée comme un danger, toute tentative de compréhension de son fonctionnement doit être prohibée.

Ayez confiance, n’ayez pas peur et autres balivernes
EUCD.info - 2 octobre 2005

L’industrie du logiciel et les flux financiers qu’elle draine, restent aux mains de quelques grands éditeurs, principalement américains. L’éclosion d’une industrie du logiciel libre permettrait à l’Europe de reprendre l’initiative en la matière, et de laisser mûrir un potentiel industriel, économique et social en pleine expansion. La maîtrise de l’information et des systèmes d’information est un enjeu essentiel . Les logiciels propriétaires, contrairement aux logiciels libres, ne permettent pas aux utilisateurs de maîtriser les outils informatiques. Ce défaut de maîtrise est évidemment critique dans certains secteurs sensibles...

Rapport d’information sur "les outils de la politique industrielle"
Commission des Finances - 10 mai 2005

[1] Le player Flash sous licence Creative Commons BY-NC-SA est de Jeroen Wijering.

Remerciements :

Commentaires

<< Poster un message >>
:: question :: précision :: avis :: commentaire :: bug ::

Leur « informatique de confiance » vous inspire-t-elle confiance ? , le 9 avril 2007 par petitcasanier (0 rép.)

Bonjour,

je voulais signaler qu’après avoir regaré votre vidéo je me suis renseigné sur les systèmes libres et protégés de ces malversation et ai sauté le pas en installant une Ubuntu (un système libre concurrent de Microsoft).

Aucun regret et une quiétude réaproppriée depuis, c’est très agréable.

Merci à vous !

Répondre à ce message

Doctrine microsoft. , le 8 avril 2007 (0 rép.)

Quand es que l’on vera les gens de la fsf remettre en doute que l’informatique socialise les gens ?

Répondre à ce message

déduction logique , le 22 octobre 2005 (2 rép.)

je me souviens que quand le web a commencé à se développer (entre 95 et 98), on pouvait voir des questions sur "qui controle le reseau ?"

le web etait perçu comme le dernier espace international de libertés. puis l’ open source s’ est développé et a permis de concevoir des programmes "ouverts" permettant "d’ y mettre les mains".

les gros trusts informatiques ont actuellement le monopole sur la conception de logiciels. depuis peu de temps, les programmes open source ont atteint un haut niveau de fiabilité, et réactivité.

les gros trusts internationaux n’ ont aucun interet à laisser l’ open source leur prendre des "parts de marché"

sous pretexte de "criminalité" (mot qui fait peur aux mamies), tous les moyens sont bons pour empecher l’ open source de devenir le leader mondial de conception de logiciels.

pour contrer ces techniques de dictature, la communaute open source devrait se mettre à fabriquer des chipsets pour carte mere avec les processeurs qui vont avec.

ou bien créer un partenariat avec un fabriquant.

> déduction logique , le 22 octobre 2005

il devrait y avoir un circuit de "validation" fait en "opensource" qui pourrait remplacer ceux existants.

la gestion des autorisations devrait etre faite par un organisme totalement indépendant des societes.

mais le probleme actuellement est mondial, et les gros trusts veulent avoir le contrôle sur tout, pas forcement pour nous faire du mal, mais tout simplement avoir le contrôle total du marché.

> déduction logique , le 22 octobre 2005

en lisant le commentaire sur "1984", je suis tout à fait d’ accord, et ca me fait meme me mettre à penser :

"ais je bien confiance en moi ?" "si ca se trouve, au fond de moi, je ne suis pas totalement "propre"."

et bientot sur le web, on verrait des sites avec des gens annoncant :

"oui, je me suis apercu que je suis un humain, que je ne suis pas totalement fiable, et que ma concierge pourrait avoir des doutes sur moi.

oui, j’ai utilisé des logiciels libres en fragilisant la confiance de mes voisins.

oui, j’accepte de me soumettre au controle total de l’ editeur qui nous gouverne dans la pleine confiance qu’on lui accorde car c’est lui qui nous apporte l’ evolution et la connaissance suprême...

oui, j’accepte un reformatage complet de mon cerveau dans le but de devenir un humain de confiance"

Répondre à ce message

> Leur « informatique de confiance » vous inspire-t-elle confiance ? Vidéo sous titrée ? , le 18 octobre 2005 par Pillet Quentin (1 rép.)

Bonjour, je compte utilisé cette article pour faire une présentation en actualité dans mon école est souaiterais savoir si une version sous titré française de la video et téléchargable directement ? Merci d’avence.

> Leur « informatique de confiance » vous inspire-t-elle confiance ? Vidéo sous titrée ? , le 23 octobre 2005 par rzr

J’ai fait ca en effet il te faut videolan.org pour le lire et le fichier est a http://rzr.online.fr/tv sinon http://rzr.online.fr/q/Trust

-----> http://rzr.online.fr/tv

Répondre à ce message

> Leur « informatique de confiance » vous inspire-t-elle confiance ? , le 17 octobre 2005 (0 rép.)

Certe, mais leur "informatique de confiance" a l’air bien moribonde. Après quatre heures de panique, je m’aperçois que leurs dernières tentatives datent de 2003, et qu’il fut bien que certains soient vigilants, merci à eux. Aujourd’hui, les attaques sont tout aussi directes, mais concernent moins l’informatique que des droits plus "basiques" que sont les droits à l’énergie (privatisation d’ EDF avec des ristournes pour les gros...), des autoroutes, des compagnies maritimes corses ou autres, de la distribution du courrier, de l’instruction et j’en passe : (qui a sa dose de timaflu, ou matuflu enfin ce truc des laboratoires Roche).

Répondre à ce message

theora (qui marche avec VLC) , le 15 octobre 2005 (0 rép.)

Une version subé en francais en theora (qui marche avec VLC @ videolan.org , pour remplacer la version flash :-)

ed2k ://|file|TrustedComputing_LAFKON_LOW.fr.mov.theora.ogg|10106609|eff532f4beb669741c344940ec7d2a47|

Les versions dérivées :

http://www.lafkon.net/tc/TC_derivatives.html

-----> http://rzr.online.fr/q/Trust

Répondre à ce message

> Leur « informatique de confiance » vous inspire-t-elle confiance ? , le 14 octobre 2005 (0 rép.)

Les soustitres a http://rzr.online.fr/q/Trust

Répondre à ce message

> Leur « informatique de confiance » vous inspire-t-elle confiance ? , le 14 octobre 2005 par domsau2 (0 rép.)

Bonjour.

Demander à Pascal Nègre de surveiller si je paye bien mes droits d’auteur, et lui faire confiance pour qu’il paye ses impots ?

On paye une "taxe sur le piratage", comme si on devait payer des amendes d’exès de vitesse au forfait, chaque fois qu’on achète un CDR...

Mon opinion se devine ...

PS : Pacal Nègre, est un "militant du droit d’auteur", patron d’une maison de disque, et qui n’a pas payé ses impots.

Répondre à ce message

> Leur « informatique de confiance » vous inspire-t-elle confiance ? , le 13 octobre 2005 par Daniel Gagné (3 rép.)

Après avoir visionné le document, je réalise que ces grandes compagnies ont adopté le "syndrome 1984" ou, plus communément, celui du "contrôle total." Rien de surprenant non plus de constater qu’il s’agit presqu’exclusivement d’entreprises étatsuniennes...

Sans vouloir trop philosopher, il s’agit de la même attitude d’un peuple qui exige que ses figures politiques fassent preuve d’un sens religieux élevé et où le taux de divorces et de scandales sexuels, financiers et autres est le plus élevé au monde. Un État où la constitution autorise quiconque à posséder une arme (et à l’utiliser...) mais qui voit d’un très mauvais oeil un autre pays vendre des armes à un tiers (parce qu’il se réserve ce droit...)

Quand j’ai entendu pour la première fois parler du "trusted computing", j’ai immédiatement pensé que je venais de perdre mon droit individuel de penser et d’utiliser un ordinateur. Si je dois me soumettre à une forme quelconque de censure informatique chaque fois que j’ouvre mon ordi, autant le laisser fermé... ou aller à contre-sens du courant et utiliser le produit le plus craint de l’establishment informatique étatsunien, Linux, le système d’opération que personne ne peut posséder/contrôler/assimiler.

Vive le logiciel et l’informatique libre !

> Leur « informatique de confiance » vous inspire-t-elle confiance ? , le 14 octobre 2005 par phildelagorce

Oui. Voila enfin des entités réalistes avec qui on peut construire, autres choses que des rêveurs sans aucune pérennité.

> Leur « informatique de confiance » vous inspire-t-elle confiance ? , le 12 novembre 2005 par JM

C’est bien connu : les amerloques tentent de régir le monde et les politicards européens applaudissent à deux mains ! C’est, je pense, ce que l’on appelle l’impérialisme, non ? ;-)

> Leur « informatique de confiance » vous inspire-t-elle confiance ? , le 11 mars 2013

oui, oui l’informatique au service de l’impérialisme.

voir en ligne : dépannage informatique

Répondre à ce message

> Leur « informatique de confiance » vous inspire-t-elle confiance ? , le 12 octobre 2005 par Pfelelep (8 rép.)

ce film est extrèmement bien réalisé tant du point de vue du fond que de la forme.

Je suis très touché par l’idée du "on décide pour vous", ici reformulée par "ils font confiance à votre place" et "ils ne vous font pas confiance".

La première fois que j’ai du expliquer le coup du "pour votre sécurité, Windows a caché ces fichiers, etc" à mon frère (qui venait de se faire offrir un PC d’occasion), il a été très choqué par cette façon qu’à Windows de vous prendre arbitrairement en main.

Comme je l’ai récemment lu dans un autre message, "Bill Gates voulait rendre l’informatique accessible à sa concierge, le problème, c’est qu’il met tout le monde au niveau de sa concierge."

De plus, en glissant vers la grande théorie du complot, je me mets à avoir le sentiment qu’"ON" essaie de nous faire perdre confiance en nous, de manière à "LEUR" laisser les pleins pouvoirs, pour décider à notre place.

C’est ainsi que je peux appeler le plombier au la moindre robinet qui fuit, ou être extrêmement fier de moi lorsque j’arrive à faire pousser une tomate PAR MES PROPRES MOYENS.

Je confiais à un ami qui avait des soucis avec son ordi. "Tu as regardé dedans, si un cable n’est pas débranché ?"
 "Démonter mon ordinateur ? CA VA PAS, NON ? J’ai mon travail dedans !!" Finalement, j’ai "démonté" le mien pour lui montrer les éléments de base (disque dur, ventilateur, mémoire, etc) J’ai essayé de conclure en lui disant "c’est TOI qui est précieux, pas ta machine. C’est TOI qui décide, personne d’autre" TU en as le pouvoir."

Je ne voulais pas me poser en prophète mais juste lui donner l’assurance qu’il AVAIT LE DROIT d’être curieux, d’avoir CONFIANCE EN LUI. de disposer de SA propriété et de CHOISIR.

Aujourd’hui encore, lorsque j’utilise, montre ou propose LINUX j’ai souvent des réactions de peur, de rejet mais aussi de curiosité ("alors c’est ÇA, Linux ???) Le meilleur argument que j’ai trouvé jusqu’à présent pour intéresser les gens est du style "si WINDOWS PLANTE, LINUX peut te sauver ton travail sans risques". (trouvé sur la fiche de KNOPPIX) Je pense par là que les LIVE-CDs sont la plus grande force de Linux (je parle d’une façon très générale).

J’ai dit à mon frère : "LINUX, te laisse choisir A TOUT MOMENT ce que TU préfères".

Pour en revenir au film de LAFKON : "Qui surveille les surveillants ?"

-----> la theorie du complot

> Leur « informatique de confiance » vous inspire-t-elle confiance ? , le 12 octobre 2005 par Pfelelep

...une heure plus tard, je me re-re-re-re-lis ; je suis VRAIMENT dans la theorie du complot.

Je m’emballe, je m’emballe, desole.

je me modere : je voulais plutot voir le cote "consommation sans reflexion".

> Leur « informatique de confiance » vous inspire-t-elle confiance ? , le 12 octobre 2005 par Normand Lamoureux

Je lis régulièrement formats-ouverts.org, le blogue de Thierry Stoehr.

Son dossier sur les DRM montre l’utilisation qui peut être faite de cette technologie imposée et c’est à donner froid dans le dos. Comme argumentaire, je ne connais pas mieux.

Bravo pour l’animation.

> Leur « informatique de confiance » vous inspire-t-elle confiance ? , le 12 octobre 2005 par fun sun

Pfelelep,

Deux ou trois choses à ne pas oublier :

1) Est-ce que l’informatique est vraiment vraiment nécessaire et si nous l’avons rendu ainsi pourquoi ?

2)La question du "trusted computing" relève de nos comportements actuels plus que de l’informatique en soi. Nous laissons faire pour beaucoup de choses. Après tout on pourrait dire la même chose sur notre système de représentation politique. Nous plaçons "notre confiance" vers des représentants élus par le public et nous espérons ceci ou cela alors qu’en fin de compte... ils ne le font pas ou profitent pour faire passer des lois qui vont contre l’intérêt public.

Avec le libre, et ceci n’engage que moi, c’est un long et lent réveil qui est en train de se faire. Une volonté de redonner la main au public, au bien commun.

Mais quand d’autres possèdent le pouvoir ils ne le lâcheront pas aussi facilement, il faut le savoir... Surtout quand ils ont pris l’habitude qu’on leur fasse confiance a priori...

> Leur « informatique de confiance » vous inspire-t-elle confiance ? , le 12 octobre 2005 par Bibifri

Tout à fait d’accord avec Fun Sun, rien à rajouter.

Et merci pour l’argumentaire)

> Leur « informatique de confiance » vous inspire-t-elle confiance ? , le 12 octobre 2005 par kaneda_aka_tetsuoka

Pas mieux... Merci Fun Sun et Pfelelep.

> Leur « informatique de confiance » vous inspire-t-elle confiance ? , le 20 octobre 2005 par Hermes

Comment agir ? Pour les logiciels il y a la parade du libre. Mais pour le hardware, quelle parade ?

> Leur « informatique de confiance » vous inspire-t-elle confiance ? , le 21 octobre 2005 par omen999

cette tentative peut se résumer de façon + simple :
- tout ce qui n’est pas explicitement autorisé est interdit à l’utilisateur. alors que la règle devrait être exactement inverse :
- tout ce qui n’est pas explicitement interdit est autorisé.

cela vaut d’ailleurs dans bien d’autres domaines

> Leur « informatique de confiance » vous inspire-t-elle confiance ? , le 23 octobre 2005 par Volkmar

“La première fois que j’ai du expliquer le coup du "pour votre sécurité, Windows a caché ces fichiers, etc" à mon frère (qui venait de se faire offrir un PC d’occasion), il a été très choqué par cette façon qu’à Windows de vous prendre arbitrairement en main.”

Je pense que cet exemple est mal choisi. MS n’a aucunement eut tort de faire ce genre de choses. `ls` fait exactement la même chose, de base (ne montre pas les "ficheir cachés"). Les raisons sont sûrement différentes mais le résultat est le même. Dans un cas, il faut régler l’affichage dans les options, dans l’autre ajouter le paramètre -a. Justement, comme tu l’as ajouté ensuite : MS crée des logiciels pour les analphabètes de l’informatique. De base, ils seront accessibles par ces gens. Ensuite, libre à chacun de régler la chose. Lorsque c’est "réglable" sans aucune bidouille de derrière les fagots, je pense que c’est honnête.

Là où le bas blesse c’est lorsqu’une société (MS) impose un choix et qu’il n’est aucunement modifiable avec un outils officiel. La restriction en nombre de connections TCP (à 10, non ?) imposée avec SP2, est un exemple. Il y en a d’autres (tout ce qui tourne autour de WMP et les habitudes des consommateurs, par exemple). Ces choses à, sont révoltantes, pas le non affichage par défaut de certains fichiers...

Il ne faut pas confondre les choses, sinon, on décridibilise notre action ! :)

Cordialement.

Répondre à ce message

Informations complémentaires

Faire un don ? (défiscalisé)

Faire un DON

Aidez-nous à atteindre notre objectif de 800 donateurs récurrents pour assurer notre pérennité et notre développement ! (nous n’y sommes plus très loin).

Je soutiens Framasoft pour 10€/mois

Informations générales

Juste une image

Anthea in Paris IV Anthea in Paris IV
Creative Commons BY-SA