DRBL Clonezilla

Site officiel
Copie d'écran
Bookmark and Share

DRBL (Diskless Remote Boot in Linux) permet de déployer Linux (ou Windows) à de nombreux clients, évitant l’installation des systèmes d’exploitations "un à un". Il permet également de changer la configuration logicielle de toutes les machines à partir de la machine serveur.

Le principe général de ce logiciel est de pouvoir utiliser des clients terminaux, sans système d’exploitation, et de les faire démarrer par le serveur à travers une connexion PXE. Cela permet une économie financière (pas besoin de disque dur sur les clients), de maintenance (les modifications logicielles faites sur l’image client est répercutée sur tous les potses en une fois). La grande différence avec LTSP se trouve au niveau de la gestion des ressources. Avec LTSP en mode par défaut (client léger), les machines clientes font tourner toutes leurs applications sur le serveur, ce dernier devant donc être puissant pour supporter le nombre de requêtes. DRBL fut créé afin de proposer un autre système de gestion de ressources : ici, le serveur sert à envoyer les services au client à l’instar d’un serveur NFS et NIS. Tous les clients accèdent au serveur DRBL pour obtenir les authentification, et les logiciels utilisent le processeur et la mémoire vive du client, à contrario de LTSP [1]. Si cela permet au serveur d’être relativement "léger" (un ordinateur actuel avec 2go de RAM peut s’occuper d’une trentaine de PC sous Linux).

Mais DRBL permet aussi de :

  • cloner une image client et la déployer à un ensemble de clients, à l’aide de Clonezilla server, comparable à Ghost server edition, True Image ou Rembo. Avec cette méthode, il est possible de déployer un système de 5,6Go sur 40 ordinateurs en 10 minutes.
  • Il est possible d’utiliser DRBL pour injecter un système ultraléger en RAM, comme Toutou Linux ou Damn Small Linux, FreeDOS permettant ensuite d’utiliser le client sans connexion PXE

Les systèmes de fichiers supportés sont ext2, ext3, reiserfs, xfs, jfs, FAT, NTFS et HFS+. L’interface est très austère (textuelle), et les ordinateurs cibles doivent être dans un réseau privé. Si les guides en français ne foisonnent pas encore, quelques tutoriels sont disponibles sur le net. DRBL est un utilitaire puissant, utilisé dans de nombreuses écoles, des hopitaux Taïwanais, ainsi qu’au CERI d’Avignon et est supporté par la communauté française de l’enseignement supérieure. N’hésitez pas à nous donner des retours d’expérience !

[1] LTSP intègre cependant un mode "Lowfat client" similaire à DBRL

Tags:
Ajouter des tags (séparés par des virgules ou des espaces) :
 
Attention: tous les caractères spéciaux sont interdits (sauf le .). Les tags n'apparaîtront qu'au prochain rafraichissement du cache (dans plusieurs heures).

<< Mettre à jour >>
:: lien mort :: orthographe :: nouveauté :: mise à jour ::

Vous souhaitez mettre à jour la notice ? La première chose à faire est de déterminer s'il s'agit d'une mise à jour mineure ou d'une mise à jour majeure Icone d'aide.

  • Mineure : un lien mort, des fautes d'orthographe, un lien à ajouter ou encore une petite précision.

    Veuillez renseigner les champs ci dessous :

  • Majeure : une nouvelle version avec des nouveautés, des changements majeurs.

    En cochant cette case, vous allez créer une page sur le wiki afin de mettre à jour la notice.

Commentaires

<< Poster un message >>
:: question :: précision :: avis :: commentaire :: bug ::

Informations complémentaires

Faire un don ? (défiscalisé)

Faire un DON

Aidez-nous à atteindre notre objectif de 800 donateurs récurrents pour assurer notre pérennité et notre développement ! (nous n’y sommes plus très loin).

Je soutiens Framasoft pour 10€/mois

Framasoft needs you !

 Vous trouverez ici une liste de logiciels qui ont fait acte de candidature et qui n’attendent que vous pour réussir avec brio l’examen d’entrée dans notre annuaire.

Informations générales

Juste une image

Warm Warm
Creative Commons BY

Sur Framabook.org

Atelier Drupal 7
« Atelier Drupal 7 » par Cyprien ROUDET.
Option Libre
« Option Libre. Du bon usage des licences libres » par Benjamin Jean.

Tous nos Framabooks