Widelands

Site officiel
Copie d'écran
Bookmark and Share

Widelands est un STR (jeu de Stratégie en Temps Réel) dans la lignée des Settlers, notamment Settlers 2. Le but est de créer une économie fonctionnelle avec les ressources disponibles sur la carte et d’étendre sa zone d’influence. Puis, tôt ou tard, on rencontrera d’autres tribus...

Tout comme son prédécesseur propriétaire, Widelands propose une carte en 2D vue de dessus avec un espace limité pour construire certains types de bâtiments. Dans cette surface, il faudra mettre en place une économie grâce à des routes qui relient votre entrepôt à des bâtiments spécifiques comme un bucheron et une scierie, un chasseur, une ferme, etc. La subtilité reste dans l’interaction entre les bâtiments : par exemple, il faudra une ferme pour faire pousser le blé, un moulin pour le transformer en farine et, enfin, une boulangerie pour faire le pain.

Afin d’étendre son territoire et d’affronter d’autres tribus, il existe des bâtiments militaires qui permettent d’entraîner vos guerriers.

Ce jeu en 2D avec vue par dessus est un remake des plus classiques des STR, avec une charte graphique sobre, mais fonctionnelle et efficace. On retrouve rapidement le bonheur des anciens jeux de la série Settlers avec la gestion des emplacements de différentes tailles, le positionnement des routes qui acheminent les ressources et la poussée de la zone d’influence avec différents types de bâtiments militaires.

Complètement multi-plateformes, ce jeu est traduit dans plusieurs langues et on retrouve même une partie française dans le forum officiel : un bonus non négligeable pour trouver de l’aide ! Ce jeu est disponible dans plusieurs dépôt pour Linux (Ubuntu, Debian) et dans des CD de compilations comme LanPower Games CDs.

L’interface est assez intuitive, avec des info-bulles pour toutes les options et une « encyclopédie des ressources de la tribu » qui vous donne des informations sur tous les objets fabricables dans le jeu, ainsi que les ressources nécessaires à leur construction. Enfin on peut accéder aux statistiques pour affiner sa production et admirer la croissance de ses chers colons. Pour les plus courageux, les développeurs ont pensé à inclure un éditeur de cartes, afin de créer ses propres mondes, voir même des campagnes entières.

Les habitués des Settlers 1 et 2 ne seront pas dépaysés car on retrouve une interface et un style de jeu quasi-identiques. les bâtiments et les ressources n’ont pas changé non plus. Les soucis habituels sont vite (re)découverts : l’envoi de géologues pour dénicher les rares dépôts d’or, charbon et fer, l’éternelle recherche de la meilleur route pour permettre à sa ville d’être approvisionnée aussi rapidement que possible. Avec, en prime, l’éternelle souffrance du genre : « Mais pourquoi donc ai-je mis une ferme à cette endroit ? » ou encore « Qu’ai-je donc fait à mes mineurs pour qu’ils ne soient jamais contents ? » !

Un très bon jeu qui fera découvrir ou re-découvrir l’esprit de Settlers dans une version Open source. Malheureusement, il manque quelques animations des personnages, notamment pendant la construction (pour le moment on a une image qui apparait ligne par ligne) ou pendant la recherche des géologues (j’ai toujours l’image du géologue qui saute en l’air pendant qu’il sonde, dans le tout premier Settlers propriétaire). Un petit lifting graphique ne ferait pas de mal non plus : l’effet d’élévation n’est pas trop perceptible et la différence entre terre et montagne se fait par un brutal changement de couleurs. Malgré ces petits défauts qui pourront sûrement être résolus rapidement si quelques graphistes veulent passer quelques week-ends à créer des suites d’images, on retrouve un très bon jeu plein de réflexion et de stratégie ainsi que le bonheur des nuits blanches passées à regarder sa colonie se développer et s’étendre !

Merci à stone@bruti pour la rédaction de cette notice sur le Framawiki.

Tags:
Ajouter des tags (séparés par des virgules ou des espaces) :
 
Attention: tous les caractères spéciaux sont interdits (sauf le .). Les tags n'apparaîtront qu'au prochain rafraichissement du cache (dans plusieurs heures).

<< Mettre à jour >>
:: lien mort :: orthographe :: nouveauté :: mise à jour ::

Vous souhaitez mettre à jour la notice ? La première chose à faire est de déterminer s'il s'agit d'une mise à jour mineure ou d'une mise à jour majeure Icone d'aide.

  • Mineure : un lien mort, des fautes d'orthographe, un lien à ajouter ou encore une petite précision.

    Veuillez renseigner les champs ci dessous :

  • Majeure : une nouvelle version avec des nouveautés, des changements majeurs.

    En cochant cette case, vous allez créer une page sur le wiki afin de mettre à jour la notice.

Commentaires

<< Poster un message >>
:: question :: précision :: avis :: commentaire :: bug ::

Widelands , le 31 décembre 2010 (0 rép.)

Cela ressemble au jeu SETLERS II

-----> http://www.oldgames.sk/images/oldga...

Répondre à ce message

Widelands , le 9 mai 2008 (1 rép.)

C’est moche... mon Dieu que c’est moche ^^ On se dirait revenus 20 ans en arrière au temps d’Atari

Widelands , le 9 mai 2008

en même temps, les premiers settlers dont il s’inspire ne sont pas très beau non plus mais ça reste les référence du genre. après rien n’empêche ceux qui croient être capable de faire des plus joli graphismes tout en restant aussi fonctionnelle de rejoindre le groupe de dev. ça ne peut être que bénéfique.

Répondre à ce message

Informations complémentaires

Faire un don ? (défiscalisé)

Faire un DON

Aidez-nous à atteindre notre objectif de 800 donateurs récurrents pour assurer notre pérennité et notre développement ! (nous n’y sommes plus très loin).

Je soutiens Framasoft pour 10€/mois

Framasoft needs you !

 Vous trouverez ici une liste de logiciels qui ont fait acte de candidature et qui n’attendent que vous pour réussir avec brio l’examen d’entrée dans notre annuaire.

Informations générales

Juste une image

Smiles Smiles
Creative Commons BY-SA

Sur Framabook.org

Atelier Drupal 7
« Atelier Drupal 7 » par Cyprien ROUDET.
Option Libre
« Option Libre. Du bon usage des licences libres » par Benjamin Jean.

Tous nos Framabooks