Unison

Site officiel
Bookmark and Share

Unison est un logiciel de synchronisation de dossiers. Il a l’avantage d’être multi plate-forme et portable. Son interface graphique repose sur GTK, à l’instar de Gimp. Il existe en deux versions : l’une avec une interface graphique, l’autre en ligne de commande uniquement.

Ce logiciel fonctionne par profil : une fois un nouveau profil créé, on indique la source et la destination de synchronisation, les règles de synchronisation (doit-on supprimer le fichier destination s’il n’est plus dans la source ?), et voilà.

Par contre, il est peu souple : l’interface est en anglais, un profil ne peut contenir que le nom de deux dossiers et sous-dossiers (la source et la destination), et il semble qu’il soit impossible de modifier ou supprimer un profil créé via l’interface graphique.

Il est donc à utiliser principalement pour sa ligne de commande, pratique sous Windows (sous Linux, il existe déjà rsync, souvent préinstallé). Pour la partie graphique, des logiciels comme Fullsync sont préférables, quoi que sa non dépendance au langage JAVA permet de tenter une portabilisation pour synchroniser sa clé USB, par exemple.

  • Sous Windows, Unison nécessite le runtime Gtk2 disponible ici
Tags: synchronisation sauvegarde
Ajouter des tags (séparés par des virgules ou des espaces) :
 
Attention: tous les caractères spéciaux sont interdits (sauf le .). Les tags n'apparaîtront qu'au prochain rafraichissement du cache (dans plusieurs heures).

<< Mettre à jour >>
:: lien mort :: orthographe :: nouveauté :: mise à jour ::

Vous souhaitez mettre à jour la notice ? La première chose à faire est de déterminer s'il s'agit d'une mise à jour mineure ou d'une mise à jour majeure Icone d'aide.

  • Mineure : un lien mort, des fautes d'orthographe, un lien à ajouter ou encore une petite précision.

    Veuillez renseigner les champs ci dessous :

  • Majeure : une nouvelle version avec des nouveautés, des changements majeurs.

    En cochant cette case, vous allez créer une page sur le wiki afin de mettre à jour la notice.

Commentaires

<< Poster un message >>
:: question :: précision :: avis :: commentaire :: bug ::

Modifier ou supprimer un profil. , le 25 juin 2007 par paparequin (3 rép.)

Si ! si ! Il est tout à fait possible de modifier ou supprimer un profil créé via l’interface graphique. Sous Windows, je ne sais pas, mais sous Linux ce n’est pas compliqué :

Tout est dans le répertoire caché « .unison », placé dans le dossier personnel. Les différents profils apparaissent sous la forme « xxxxx.prf ».

Pour supprimer un profil, il suffit de supprimer le fichier « xxxxx.prf » correspondant.

Pour modifier un profil, il suffit d’éditer (avec un éditeur de texte comme gedit, vim, kate...) le fichier « xxxxx.prf » correspondant.

C’est tout !

Modifier ou supprimer un profil. , le 26 juin 2007 par Frantz

>Si ! si ! Il est tout à fait possible de modifier ou >supprimer un profil créé via l’interface graphique. Sous >Windows, je ne sais pas, mais sous Linux ce n’est pas >compliqué :

>Tout est dans le répertoire caché « .unison », placé >dans le dossier personnel. Les différents profils >apparaissent sous la forme « xxxxx.prf ».

Sous windows, c’est pareil, sauf que ça se trouve dans "Documents and Settings".

On peut donc créér des profils en copiant un de ces fichiers sous un autre nom et en modifiant son contenu.

Cordialement.

Modifier ou supprimer un profil. , le 19 juillet 2007 par Emmanuel P.

"via l’interface graphique" était à comprendre "via le GUI fourni par Unsion pour Windows.

Modifier ou supprimer un profil. , le 26 mai 2008

Pour compléter ceci (et l’article), après avoir mis de côté Unison au profit de FullSync pour synchroniser PCs et clef USB, je me suis dit qu’Unison, en ligne de commande, pouvait être pas mal comme outil de backup. Et finalement, je ne suis pas tout à fait d’accord avec "peu souple".

En effet, les profils peuvent être assez complexes. On a bien deux racines (root) source et destination, mais à l’intérieur, on peut spécifier plusieurs (ou aucun, dans ce cas c’est la racine qui est prise directement) path à synchroniser. On peut spécifier des fichiers, des chemins, des expressions régulières à ignorer, un mode batch...

Bref, ce n’est pas très simple, et il faut bien lire le manuel, mais pour qui est prêt à s’y mettre, je pense que ça peut valoir le détour.

Répondre à ce message

Unison , le 24 juin 2007 par Guss (6 rép.)

« Il a l’avantage d’être multi plate-forme et portabilisable, car il ne dépend pas de l’environnement Java »

C’est pas plutôt l’inverse ? ;-)

Unison , le 24 juin 2007 par elrik

Non, ce n’est pas l’inverse : il dépend de gtk ! Lis la note n°1, c’est indiqué.

Cordialement.

Unison , le 24 juin 2007 par gokudomatic

dans ce cas, la phrase est trompeuse. C’aurait plutôt dû être du genre : "il est portable bien que n’étant pas sous java...". le texte actuel sans la note ne peut pas être compris autrement que "java n’est pas multiplateforme".

Unison , le 25 juin 2007 par Léviathan

Le fait de dépendre de Java rend le logiciel non portable (dans le sens où je prend le logiciel je le met sur n’importe quel ordinateur et ça fonctionne). En effet, Java n’étant pas portable, si l’ordinateur sur lequel on place le logiciel ne dispose pas de Java, le logiciel ne fonctionnera pas.

Or GTK est portable, donc c’est grâce à GTK que le logiciel et portable et multiplateforme, s’il était fait en Java, il serait multiplateforme mais non portable.

Cordialement,
Léviathan

Unison , le 17 juillet 2007

Je ne vois pas en quoi GTK est + portablez que Java. Si GTK n’est pas installé sur un ordinateur, un logiciel utilisant GTK ne fonctionnera pas. Après il est sans doute possible de packager GTK avec le logiciel qu’on distribue, mais c’est pareil pour Java. Et globalement, Java est bien plus souvent installé sur les ordinateurs que GTK.

Unison , le 19 juillet 2007 par tibidi

Attention, est appelé ici logiciel portable un logiciel pouvant être "portabilisé" de telle sorte qu’il puisse fonctionner sur clé USB sur différents ordinateurs.

Un logiciel java est difficilement portable, il nécessite des arrangements spécifiques et de copier java sur clé ;

le GTK permet de portabiliser une application plus simplement (cf Portable Gimp)

Unison , le 25 septembre 2007 par freak0

Pas clair du tout la notion de protable comme expliquée ici ne correspond pas à celle que l’on utilise le plus souvent en informatique.

"Tranportable" n’aurait il pas été plus juste ?

si on peut transporter GTK et ses éxécutable je suppose que l’on peu aussi transporter java ...

Répondre à ce message

Informations complémentaires

Faire un don ? (défiscalisé)

Faire un DON

Aidez-nous à atteindre notre objectif de 800 donateurs récurrents pour assurer notre pérennité et notre développement ! (nous n’y sommes plus très loin).

Je soutiens Framasoft pour 10€/mois

Framasoft needs you !

 Vous trouverez ici une liste de logiciels qui ont fait acte de candidature et qui n’attendent que vous pour réussir avec brio l’examen d’entrée dans notre annuaire.

Informations générales

Juste une image

_MG_2805 _MG_2805
Creative Commons BY-SA

Sur Framabook.org

Atelier Drupal 7
« Atelier Drupal 7 » par Cyprien ROUDET.
Option Libre
« Option Libre. Du bon usage des licences libres » par Benjamin Jean.

Tous nos Framabooks