Frugalware

Site officiel
Bookmark and Share

Description générale

Pas réellement basée sur une autre distribution, mais fortement inspirée par Slackware et Arch linux (son gestionnaire de paquets Pacman), Frugalware est une jeune distribution hongroise (première version sortie en 2004) à vocation généraliste et qui vise l’utilisateur de niveau intermédiaire. Frugalware gère les plateformes i686 et x86_64.

Destinée à une utilisation dite « généraliste », Frugalware a, par défaut, plusieurs codecs et drivers propriétaires donnant la chance de pouvoir utiliser la distribution normalement dès la première installation. On peut installer Frugalware en téléchargeant au choix, Cds, DVDs ou une petite image pour faire une installation par internet (Un LiveCD est en développement).

Détails au sujet de Frugalware

Un peu comme Debian, Frugalware a deux branches : « stable » et « current ». La branche « stable » est mise à jour tous les 6 mois environ (quand une nouvelle version de la distribution voit le jour), alors que la branche « current » est mise à jour quotidiennement. On peut donc avoir, selon nos préférences, un système stable et tout de même assez à jour (6 mois ce n’est pas si long !) ou bien un système toujours à jour (à noter que les développeurs sont très rapides pour mettre à jour les logiciels les plus populaires. Par exemple les dernières version de Xfce, Pidgin (ex Gaim) et Firefox étaient tous disponibles le jour même de leur sortie et Frugalware a été la première distribution à intégrer totalement GNOME 2.18 !). Être en « current » peut être un peu plus risqué, mais les problèmes, s’il y en a, sont toujours très rapidement réglés. La version 6 de Frugalware nous offre le noyau 2.6.20 et Xorg 7.2, donc c’est parfaitement à jour.

Avec Frugalware, on en a pour tous les gouts. À l’installation, on peut choisir d’avoir KDE, Xfce, GNOME-, Enlightenment, Fluxbox, Openbox, etc. Nommez-les, ils sont là ! Il est donc très facile d’avoir votre environnement bureau/gestionnaire de fenêtres préféré.

À l’installation, on a aussi le choix de ce qu’on veut installer au niveau multimédia, internet, applications, jeux, etc. On se retrouve donc facilement et rapidement avec les logiciels populaires, OpenOffice, Gaim, Firefox/Thunderbird, Gimp, etc. Et ce qui est intéressant, c’est qu’on peut dès le départ naviguer sur internet, regarder ses vidéos favorites sur YouTube, écouter ses mp3, etc. De plus, la reconnaissance du matériel est très bonne et cela donne la chance, entre autres, de pouvoir se connecter à un réseau sans fil sans problème.

Ceux qui sont habitués à Debian et aux distributions qui s’en servent comme base, ne seront pas déstabilisés par l’installation/mise à jour des paquets. Voici un petit comparatif rapide :

  • apt-get install = pacman -S
  • apt-get remove = pacman -R
  • apt-get update = pacman -Sy
  • apt-get upgrade = pacman -Su

Ce n’est qu’un bref aperçu, il existe plusieurs autres commandes pour Pacman, mais celles-ci sont les principales. À noter aussi, que Pacman a une interface graphique (semblable à synaptic) mais celle-ci, bien qu’utilisable, n’est pas encore parfaitement au point.

Mais comparée aux autres ??...

Si nous comparons Frugalware à d’autres distributions plus connues comme Ubuntu, Mepis ou LinuxMint qui connait un grand succès présentement, il est clair qu’à l’inverse de celles-ci, Frugalware peut paraitre un peu plus difficile pour l’utilisateur ne connaissant pas Linux. L’installation ne se fait qu’en mode texte et cela peut effrayer les débutants qui seraient beaucoup plus attirés vers une installation en mode graphique à la Ubuntu. Cependant, l’avantage est qu’il y a plus de choix offerts à l’utilisateur qui peut donc configurer son installation à son gout. Aussi, comme il a été mentionné plus haut, Frugalware, comme Mint, arrive avec les codecs nécessaires pour lire les vidéos, écouter les mp3, naviguer en WiFi, c’est donc un très bon point.

Finalement, pour ceux qui connaissent ArchLinux, on peut dire que Frugalware lui ressemble un peu, mais est plus facile à utiliser.

Conclusion

Bien sûr, il existe quelques points faibles. Frugalware est un peu long à installer et le nombre de paquets disponibles dans les dépôts n’est pas aussi important que chez Debian et ses dérivées. Heureusement que la communauté est à l’écoute et que faire une demande de paquet est simple. Aussi, lors d’une première installation, peu importe quel environnement on choisit (Xfce, Gnome, etc.) il y aura toujours KDE de partiellement installé. Il faut aller lire la documentation pour savoir comment faire une installation de base et ensuite installer l’environnement désiré sans KDE. Bien sûr sinon, désinstaller les applications non-désirées ne prend que quelques minutes par la suite. Aussi, si on veut être en branche "current", il faut avoir un accès internet rapide, car il peut facilement y avoir des jours où quelques centaines de Mo doivent être téléchargés... être en 56k peut donc être ennuyeux dans de tels cas.

Néanmoins, avoir Frugalware comme OS principal sur son PC ne cause aucun problème et on peut facilement faire notre travail quotidien sans manquer de rien.

Bref, Frugalware demeure encore à ce jour une distribution méconnue, mais qui voit arriver de nouveaux utilisateurs chaque jour. Une communauté francophone est en train de se bâtir et est déjà assez solide pour le moment. Cette petite hongroise a un énorme potentiel et bien qu’elle vise un public dit « intermédiaire », les utilisateurs débutants comme les plus avancés pourront y trouver leur compte.

  • Sa communauté à l’écoute et très active,
  • La facilité à être à jour,
  • Sa rapidité,
  • Son support,
  • Son aspect artistique très original et très joli

ne sont que quelques-uns des nombreux points forts de cette distribution qui font de Frugalware une excellente distribution qui mérite d’être essayée et d’être connue davantage.

Merci à ltjmax pour la rédaction de cette notice sur le Framawiki.

Tags:
Ajouter des tags (séparés par des virgules ou des espaces) :
 
Attention: tous les caractères spéciaux sont interdits (sauf le .). Les tags n'apparaîtront qu'au prochain rafraichissement du cache (dans plusieurs heures).

<< Mettre à jour >>
:: lien mort :: orthographe :: nouveauté :: mise à jour ::

Vous souhaitez mettre à jour la notice ? La première chose à faire est de déterminer s'il s'agit d'une mise à jour mineure ou d'une mise à jour majeure Icone d'aide.

  • Mineure : un lien mort, des fautes d'orthographe, un lien à ajouter ou encore une petite précision.

    Veuillez renseigner les champs ci dessous :

  • Majeure : une nouvelle version avec des nouveautés, des changements majeurs.

    En cochant cette case, vous allez créer une page sur le wiki afin de mettre à jour la notice.

Commentaires

<< Poster un message >>
:: question :: précision :: avis :: commentaire :: bug ::

Frugalware , le 23 février 2009 (0 rép.)

Il faudrait préciser que Frugalware ne vient pas de la "famille" debian mais de la slackware ! Dont elle a hérité le goùt de la simplicité, de la concision, et de et de la clarté.

Répondre à ce message

Frugalware , le 26 juillet 2008 (0 rép.)

C’est mon O.S. préféré depuis environ un an !

Répondre à ce message

Informations complémentaires

Faire un don ? (défiscalisé)

Faire un DON

Aidez-nous à atteindre notre objectif de 800 donateurs récurrents pour assurer notre pérennité et notre développement ! (nous n’y sommes plus très loin).

Je soutiens Framasoft pour 10€/mois

Framasoft needs you !

 Vous trouverez ici une liste de logiciels qui ont fait acte de candidature et qui n’attendent que vous pour réussir avec brio l’examen d’entrée dans notre annuaire.

Informations générales

Juste une image

DSCF0850.JPG DSCF0850.JPG
Creative Commons BY

Sur Framabook.org

Atelier Drupal 7
« Atelier Drupal 7 » par Cyprien ROUDET.
Option Libre
« Option Libre. Du bon usage des licences libres » par Benjamin Jean.

Tous nos Framabooks