Internationalisation d’une application en Python.

Python est le langage de programmation qui a le vent en poupe. Il est vrai qu’il possède les arguments pour séduire : il est libre, portable [1] et relativement simple à mettre en œuvre.

Dans ce tutoriel d’une dizaine de pages, la traduction s’effectue en trois étapes :

  • L’extraction des chaînes de caractères à traduire du fichier Python (.py) ;
  • La traduction des chaînes extraites ;
  • L’adaptation de l’application Python pour qu’elle puisse tenir compte des différentes traductions.

Vous trouverez sur le site de The Vaults of Parnassus, un nombre conséquent de programmes développés en Python et écrits dans la langue de Shakespeare Beckham [2].

Si vous traduisez une application, n’hésitez pas, venez nous le dire !

[1] GNU/Linux, Mac, Windows et bien d’autres

[2] actualité oblige (mondial 2006)

Commentaires

<< Poster un message >>
:: question :: précision :: avis :: commentaire :: bug ::

corrections , le 28 décembre 2006 par Ianaré Sévi (0 rép.)

Le tutoriel me semble être correct, mais il ne décrit certainement pas la façon la plus facile.

Primo, Python a bien outils pour l’extraction des chaînes :

windows : c :\Python25\Tools\i18n\pygettext.py

linux (ubuntu 6.10) : /usr/bin/pygettext

le fonctionnement est quasi-identique a celui décrit par l’auteur, mais tiens mieux en compte les nuances de code python. Donc préférable.

Secundo, et plus important, il existe un logiciel libre nommé poEdit qui fait la traduction des fichiers .po *beaucoup* plus facile qu’un simple éditeur de texte. Sous linux, il utilise les dictionnaires disponibles au système pour corriger les phautes dortografe. Je sais que l’auteur en a parlé très brièvement (même pas une ligne), et d’ailleurs je trouve ça vraiment dommage vu les avantages de l’utilisation d’un logiciel spécialisé (moins de temps, plus facile, moins d’erreurs).

http://www.poedit.org

apt-get install poedit

Tertio, poEdit crée les fichiers .mo automatiquement, il est donc inutile d’utiliser l’outil gettext. Mais python a aussi cet outil, qui d’habitude crée un fichier .mo plus petit :

c :\Python25\Tools\i18n\msgfmt.py

Pour ceux qui parlent anglais, je vous donne un lien qui m’a été très utile quand j’apprenais l’ i18n (internationalisation (i - 18 caractères - n) )

-----> Python, wxPython and internationalization (i18n)

Répondre à ce message

Internationalisation d’une application en Python. , le 1er septembre 2006 par domsau2 (0 rép.)

Bonjour et bravo pour ce tutoriel très explicite, qui n’est pas réservé aux applications python, mais à tous les logiciels à structure "PO MO".

Répondre à ce message

Informations complémentaires

Faire un don ? (défiscalisé)

Faire un DON

Aidez-nous à atteindre notre objectif de 800 donateurs récurrents pour assurer notre pérennité et notre développement ! (nous n’y sommes plus très loin).

Je soutiens Framasoft pour 10€/mois

Informations générales

Juste une image

piazza della cancelleria houses, lomo version piazza della cancelleria houses, lomo version
Creative Commons BY