mutt

Site officiel
Copie d'écran
Bookmark and Share

Mutt est un client email en mode texte. Dans la lignée de certains outils UNIX, il peut sembler spartiate et complexe au premier abord, mais dévoile ses grandes possibilités après une petite période de découverte.

En effet, il est considéré comme l’un des clients mail les plus puissants. Il dispose d’énormément de fonctionnalités, comme par exemple :

  • le support de différents formats de boîte aux lettres (mbox, maildir, MMDF, MH)
  • le support des protocoles pop3 et imap
  • le support des types MIME (dont PGP, avec lequel il s’intègre très bien)
  • la possibilité de définir des macro-commandes, de personnaliser la coloration ou l’agencement de l’interface.
  • des fonctionnalités de recherche avancées
  • des fonctionnalités spécifiques à la gestion des mailing-lists ou des fils de discussion.
  • des options de configuration très fines permettant par exemple de définir les en-têtes, la signature ou le dossier de stockage en fonction du destinataire, du statut du message, ou de la boîte aux lettres courante.
  • bien plus encore...

De plus, sa communauté de développement très active a permis qu’il soit traduit en une vingtaine de langues.

En contrepartie de cette richesse, la maîtrise de sa configuration et de ses fonctionnalités nécessite un certain effort, au moins au début.

Fidèle à l’esprit du monde UNIX qui veut qu’un logiciel n’effectue qu’une seule tâche, mais l’effectue bien, mutt ne sait pas envoyer ou recevoir de mails tout seul. Il faut donc, dans le cas d’un compte POP3 par exemple, utiliser getmail (ou éventuellement fetchmail) pour rapatrier le courrier, procmail (éventuellement couplé à spamassassin) pour le trier, et un client smtp (par exemple nbsmtp) pour pouvoir envoyer des messages. On peut aussi, envisager d’utiliser un Mail Transfert Agent comme sendmail. Mutt ne possède pas non plus d’éditeur de texte intégré et utilise l’éditeur de texte défini par défaut.

Tout ceci nécessite un certain effort de configuration, et peut sembler un peu obscur si on n’est habitué qu’à des clients emails “classiques” (comme Kmail, Thunderbird ou Sylpheed Claws). Mais il ne faut pas s’affoler, on trouve facilement des tutoriels qui aident à la configuration de mutt.

Mutt a été créé par Michael Elkins en 1995. Bien qu’écrit en partant de zéro, l’interface s’inspirait beaucoup de celle de eml. Devenu, au fur et à mesure de l’ajout de fonctionnalités, une sorte d’hybride de plusieurs logiciels, c’est aujourd’hui au lecteur de news slrn qu’il ressemble le plus.

Il existe maintenant de nombreux patchs pour rajouter des fonctionnalités à mutt. Le projet mutt-ng, démarré au début de l’année 2005, a pour objectif de rassembler tous ces patchs au sein d’un fork de mutt, et d’en corriger plusieurs défauts.

Mutt peut égarement tourner sous les systèmes Windows grâce à cygwin.

Outre pour ses fonctionnalités avancées, on peut vouloir utiliser mutt pour sa légèreté. Il convient parfaitement aux petites configurations. Il peut-être également d’un grand secours pour pouvoir consulter ses mails par ssh.

Tags:
Ajouter des tags (séparés par des virgules ou des espaces) :
 
Attention: tous les caractères spéciaux sont interdits (sauf le .). Les tags n'apparaîtront qu'au prochain rafraichissement du cache (dans plusieurs heures).

<< Mettre à jour >>
:: lien mort :: orthographe :: nouveauté :: mise à jour ::

Vous souhaitez mettre à jour la notice ? La première chose à faire est de déterminer s'il s'agit d'une mise à jour mineure ou d'une mise à jour majeure Icone d'aide.

  • Mineure : un lien mort, des fautes d'orthographe, un lien à ajouter ou encore une petite précision.

    Veuillez renseigner les champs ci dessous :

  • Majeure : une nouvelle version avec des nouveautés, des changements majeurs.

    En cochant cette case, vous allez créer une page sur le wiki afin de mettre à jour la notice.

Commentaires

<< Poster un message >>
:: question :: précision :: avis :: commentaire :: bug ::

> mutt , le 21 septembre 2005 (1 rép.)

A part le cas de la consultation de mails via ssh (ce qui n’est pas des plus courant), je ne vois plus l’intérêt d’un programme en mode texte, même sous unix, alors qu’il existe des programmes comme thunderbird ; d’autant qu’il faut lui adjoindre un fetchmail et un sendmail ; quelle complication ; il faut être un geek pour se torturer le mental de cette façon ! A l’age des interfaces graphiques, je suis persuadé que la ligne de commande a encore de l’intérêt, mais certainement pas pour consulter ses mails !

Patrick

> mutt , le 21 septembre 2005 par François Obada

Puisqu’on parle de geeks, je crois qu’il faut essayer de penser comme eux. Rappelons-nous l’adage de Perl : il y a plus d’une façon de le faire :) Mutt peut semble archaïque/désuet/inutile/rébarbatif, il peut être utile dans certains circonstances. Puis certains vénèrent la ligne de command, au point d’en ingurgiter dès le petit dej’...

Et oui, mutt c’est tout une philosophie, une façon de faire, la geek way of life... Non je m’emballe, mutt est un client mail parmi une floppée d’autres, et c’est déjà pas mal ;)

Répondre à ce message

Informations complémentaires

Faire un don ? (défiscalisé)

Faire un DON

Aidez-nous à atteindre notre objectif de 800 donateurs récurrents pour assurer notre pérennité et notre développement ! (nous n’y sommes plus très loin).

Je soutiens Framasoft pour 10€/mois

Framasoft needs you !

 Vous trouverez ici une liste de logiciels qui ont fait acte de candidature et qui n’attendent que vous pour réussir avec brio l’examen d’entrée dans notre annuaire.

Informations générales

Juste une image

drift drift
Creative Commons BY

Sur Framabook.org

Atelier Drupal 7
« Atelier Drupal 7 » par Cyprien ROUDET.
Option Libre
« Option Libre. Du bon usage des licences libres » par Benjamin Jean.

Tous nos Framabooks