L’Hoary, ma meilleure amie

La déjà fameuse distribution Ubuntu Linux vient à peine de sortir sa très attendue nouvelle version, la 5.04 "Hoary Hedgehog", que notre ami Ploum a pris sa plus belle plume pour nous dire sur son blog tout le bien qu’il pense d’elle.

Gageons que son enthousiasme sera communicatif !

Votre ordinateur vous permet d’accomplir différentes tâches grâce à des programmes ou logiciels. Généralement, un logiciel est dédié à une tâche précise. Mais pour pouvoir faire tourner plusieurs logiciels en même temps et gérer les interactions avec le matériel (hardware), votre ordinateur a besoin d’un système d’exploitation, un gros programme central qui est plus ou moins l’équivalent de votre chef de service : tout seul il ne sait rien faire, mais sans lui personne ne fait rien.

Le système d’exploitation le plus courant est Microsoft Windows. Un vrai chef de service d’opérette : habillé d’un costume bleu et vert avec une cravate orange, passant son temps à changer d’avis, à vous mettre des bâtons dans les roues lorsque vous tentez de faire correctement votre boulot, accariâtre, hypocondriaque [1], bref votre chef de service habituel !

Comme tout bon chef de service, tout le monde s’en plaint par derrière mais personne n’ose lui dire en face ses quatre vérités et on le considère comme indispensable. Que feriez-vous sans lui ?

Mlle Hoary J’ai une proposition pour vous : que diriez-vous de le remplacer par une jeune et jolie chef de service, sympathique, attirante et bronzée ? Rassurez-vous, votre productivité ne fera que s’accroître mais surtout vous irez dorénavant travailler avec le sourire aux lèvres, sans crainte des sautes d’humeur imprévisibles de l’autre zouave.

Interessé ?

Laissez moi donc vous présenter Mlle Ubuntu, Hoary de son prénom. Je suis sûr que vous allez très bien vous entendre si vous prenez la peine d’apprendre à la connaître.

Inviter Mlle Hoary sur son ordinateur

Plutôt que de longs discours, le mieux est sans aucun doute d’essayer par soi-même. Pour cela, procurez-vous le "Live CD" [2]. Live CD signifie qu’il suffit de mettre le CD dans votre ordinateur et de redémarrer ce dernier. Aucun changement ne sera fait à vos données. En fait, votre disque dur ne sera même pas touché ! Après un chargement un peu plus long que la normale, vous pourrez tester en Live Ubuntu Hoary sur votre ordinateur. Ce CD-rom fournit en plus des logiciels pour Windows. Si vous comptez encore garder votre Windows, ces logiciels sont indispensables.

En seconde étape, vous pouvez passer à l’installation proprement dite, en vous procurant le CD d’installation [3].

L’installation d’Ubuntu Hoary se fait très simplement. Les seuls problèmes que vous pourriez rencontrer sont avec le matériel un peu exotique. Si vous n’êtes pas à l’aise avec le concept de patitionnement du disque dur, demandez donc à quelqu’un d’autre de vous aider voire même d’effectuer à votre place cette partie du travail [4]. Il faut en effet toujours un minimum de prérequis avant d’installer un système d’exploitation.

Remarquons que vous pouvez tout simplement télécharger les CDs d’Ubuntu Hoary mais aussi les commander gratuitement par la poste.

Travailler en coopération avec Mlle Hoary

Travailler avec Ubuntu Hoary comme chef de service vous demandera peut-être un certain temps d’adaptation. Tout d’abord, Mlle Hoary est issue de la communauté OpenSource. C’est une grande humaniste et le partage des connaissances est une composante essentielle de sa philosophie. Si vous avez besoin d’un programme qui n’est pas disponible par défaut, perdez absolument l’habitude de courir en acheter au magasin ou, pire, de le voler dans le bureau voisin. Demandez simplement à Hoary, via l’outil Synaptic, de vous installer l’outil requis.

Il faut préciser que, majoritairement, Ubuntu Hoary ne travaille pas avec les mêmes outils que Microsoft Windows. Il faudra donc passer un peu de temps à réapprendre les nouveaux outils. Par exemple, Evolution deviendra votre lecteur de courriels [5], Gimp votre éditeur de photos mais Firefox restera votre navigateur web [6].

Après quelques jours en compagnie de Ubuntu Hoary, vous serez, j’en suis sûr, conquis par son charme et sa facilité de caractère. Ubuntu Hoary est complètement insensible aux virus ou aux agressions extérieures. Elle n’est fait que ce que vous voulez qu’elle fasse car vous l’avez décidé [7].

Mais qui est Mlle Ubuntu Hoary ?

Ubuntu est l’un des nombreux projets de l’astronaute sud-africain Mark Shuttleworth. J’avais donné quelques explications à ce sujet lors de la sortie de Ubuntu Warty, la version précédente de Ubuntu. Ubuntu est sponsorisé par la société Canonical qui emploie une bonne partie des meilleurs programmeurs de la communauté OpenSource. Un gage de qualité et de pérénité !

Mais Ubuntu ne saurait être réduit au travail des programmeurs de Canonical ! Ubuntu, c’est avant tout l’extraordinaire résultat du travail des milliers de volontaires et professionnels de la communauté Debian, des projets Gnome, OpenOffice.org, Mozilla et j’en oublie... Qu’il me soit permit ici de remercier les programmeurs, traducteurs, graphistes, testeurs, rédacteurs aux yeux rougis par les nuits blanches pour leur extraordinaire travail.

Ubuntu Hoary fait partie de la grande famille Linux. Pour installer Linux, il faut choisir une version de Linux. Ubuntu Hoary est l’une de ses versions et une des plus faciles et agréables pour le grand public. En installant Ubuntu Hoary, vous installez donc Linux et bénéficiez donc de toutes les possibilités de Linux. Vous n’avez donc plus besoin de Windows sur votre ordinateur. Par contre, les logiciels tournant sous Windows ne tournent généralement pas sous Linux et vice-versa. Par exemple, les virus ne tournent pas sous Linux. Dommage... ;-)

Rejoignez la communauté

Comme tout ce qui concerne l’informatique, il est probable que vous rencontriez des petits problèmes ou que, tout simplement, vous vous posiez des questions sur la meilleure manière d’accomplir une tâche. Avec Ubuntu Hoary, vous n’êtes plus tout seul face à votre ordinateur ! En effet, Ubuntu c’est aussi une communauté francophone très accueillante. N’hésitez pas à venir y poser vos questions [8].

La documentation est abondante. Citons le très bon Starter Guide qui sera très prochainement traduit en français.

Plongez

Ubuntu est partout ! Et les témoignages des nouveaux utilisateurs vont dans ce sens :

moi content que ubuntu fonctionne
(Xavier W., étudiant)

Alors ?

Envie de faire de faire des infidélités au train-train quotidien, à votre chef de service grisonnant et poussièreux ? N’hésitez plus ! Plongez et venez goûter au doux soleil de la liberté...

Vous verrez, votre système d’exploitation ne sera plus votre odieux dictateur, mais deviendra votre meilleure amie !

Ploum, vendredi 8 avril 2005

[1] il est vrai qu’il attrape le moindre virus passant à sa portée

[2] si vous ne savez quelle version choisir, il est probable que vous ayez besoin de la x86

[3] de nouveau, en cas de doute, utilisez le x86

[4] il faut signaler aussi qu’Ubuntu Hoary et Microsoft Windows peuvent cohabiter sur le même ordinateur, ce qui vous permet de ne prendre aucun risque

[5] le remplacer par Mozilla Thunderbird ne pose aucun problème si c’est ce que vous souhaitez

[6] car vous n’utilisez plus Internet Explorer n’est-ce pas ?

[7] cela ne signifie pas qu’il faille abandonner toute prudence, en effet, une personne mal intentionnée pourrait vous conseiller d’effectuer une série d’actions menant, sans que vous le sachiez, à la perte de vos données

[8] l existe aussi bien sûr une communauté anglophone

Commentaires

<< Poster un message >>
:: question :: précision :: avis :: commentaire :: bug ::

Patitionnement , le 30 septembre 2005 par Natna (0 rép.)

Inviter Mlle Hoary sur son ordinateur

"Si vous n’êtes pas à l’aise avec le concept de patitionnement du disque dur,"

(3ème paragraphe)

Répondre à ce message

Quel est le véritable objectif d’Ubuntu ? , le 11 avril 2005 (3 rép.)

Des choses me gênent de plus en plus chez Ubuntu :

Ubuntu me plaisait pour son point de vue d’utilisateur. Mais assez vite, le réel intérêt fait place à de la perplexité.

Passé le premier contact très facile pour le débutant avec le live cd, c’est la galère dès qu’on veut sortir des espaces imposés par Ubuntu. Pour choisir ses logiciels, ou pour d’autres activités, ou pour les configurations.

Face à ces difficultés, j’ai deux choix : Je patauge dans la documentation linux, et encore plus qu’avec des distributions plus complètes, soit je m’en remets à Ubuntu et ses forums (ce que recherche Ubuntu qui dit vouloir vivre du support) et je tombe dans un état de dépendance pas moins ambiguë qu’avec Microsoft. Sans pour autant d’ailleurs, être vraiment capable d’utiliser complètement mon pc.

En somme, soit je me contente des choix d’Ubuntu (où est mon progrès ?), soit je rame comme un malade pour faire tourner mon pc comme je veux (où est l’avantage sur les autres distributions). Je préférerais nettement payer un produit qui marche plutôt que payer du support parce que ça rame.

Il y a aussi ces réflexes très très start-up qui me laissent perplexe : Ratisser un maximum de contacts avec le discours pour ça, et une communication très massive. Avec derrière le discours très ’bien-pensant’ et un visuel très Benetton racoleur, manifestement un féroce appétit de start-up qui me rappelle celles qui ont fait fortune en se valorisant par le nombre de clients potentiels et non par une réelle qualité de produit, comme chez les courtiers en ligne.

La logique économique choisit par Ubuntu me semble beaucoup plus se valoriser elle-même plutôt que faire progresser la liberté d’’utilisateur dans son utilisation ds logiciels libres. Je pense de plus en plus qu’Ubuntu n’a qu’elle-même pour véritable objectif. Pouvoir dire demain qu’elle a un carnet de 20(0) millions d’abonnés potentiels.

Le vrai produit d’Ubuntu qui apporte quelque chose au néophyte, je trouve que c’est son live cd.

Mais pour aller au-delà,j’ai de plus en plus de mal à me contenter de sa très puissante force de persuasion.

> Quel est le véritable objectif d’Ubuntu ? , le 12 avril 2005 par jurisjazz

point de vue sévère ;-))) Mais sur le principe il est bon que framasoft publie ce genre de choses afin d’éviter de tomber ds le piege du manichéisme "windows= l’empire du mal contre linux- le monde des preux chevaliers" ... ;-)

Il est bon de toujours garder un esprit critique. Pour ma part, sans aller jusqu’à une telle "attaque frontale", je me suis rapidement interrogé également sur non pas sur Canonical ce qui ne m’intéresse pas, mais sur l’avenir de Ubuntu.

Point de vue intéressant. sans doute que la communauté ubuntu va réagir.

Pour ma part sur le plan purement technique, je ne vois pas ce que Ubuntu m’apporte ...peu de softs, un bureau completement vide, tous les droits du root donc possibilité de commettre les memes erreurs de manips qu’avec windows, et en définitive, pas de différence de procédure d’installation par rapport à une Debian Sarge. Pareil. Pour moi ce n’est pas d’un intéret majeur et si pour un poste je choisissais d’opter pour du "tout compris pret à l’emploi" je ferais le choix de la mandrake, complete, bcp d’applis, une communauté française tres importante bien entendu, une distrib qui a eu le temps de mûrir, et sur l’aspect financier, le club et/ou le pack, le support d’une entreprise française qui marche. Entre Ubuntu et Mandriva je prendrais Mandriva. Entre Debian Sarge et Mandriva je prends Debian. Ou les 2 (Debian + Mandriva)

Effectivement s’agissant de ubuntu j’ai plutot l’impression que c’est une distrib simple d’acces mais, conséquence de cette volonté d’offrir un acces simple à Linux, étroitement encadrée.

C’est donc un choix que chacun doit faire : soit prendre Linux comme OS parmi d’autres et l’utiliser parce qu’il est moins cher, plus puissant et plus fiable que d’autres donc ds ce cas ubuntu parait rentable, soit on considere Linux comme reflet d’une philosophie plus que comme un simple OS, on va vers Debian. on rame dur, on galère, mais on a la config et l’OS 100% adapté à ses besoins et envies.

j’ai choisi ubuntu pour ma soeur qui ne connait rien en info et encore moins à Linux, je suis sur qu’elle en sera ravie.

J’ai choisi pour moi Debian Sarge parce que je veux faire ce que je veux avec mon pc et mon OS, je n’aime pas etre "encadré" , je laisse windows pour Debian, en ce qui me concerne, le bénéfice est réel, important, indéniable.

Amitiés linuxiennes. ;-) Ubuntu effet de mode ?

> Quel est le véritable objectif d’Ubuntu ? , le 18 avril 2005

De mon côté, je viens de passer à Ubuntu et j’en suis très satisfait.

Je suis informaticien mais je n’ai pas pour autant envie/besoin de pouvoir bricoler mon système dans tous les sens.

Je cherchais un outil pratique et complet pour un besoin quotidien simple de non dévelopeur.

Je l’ai trouvé avec Ubuntu alors que je ne l’avais pas trouvé avec d’autres distributions. Je ne parle même pas de Windows que je ne garde que parce que cela peut servir.

Alors oui cette distribution peut avoir des inconvénients, oui la logique derrière nous fait nous poser des questions. Mais aujourd’hui c’est celle qui me va.

Un des avantages de Linux c’est justement de pouvoir changer de distributions. Alors s’ils déc... on pourra toujours passer sur une autre !

> Quel est le véritable objectif d’Ubuntu ? , le 19 avril 2005

Tout le monde n’est pas informaticien ou n’a pas un frère compétent ! Considérer qu’un utilisateur pas technicien n’a pas à adapter son outil informatique, c’est un raisonnement à la Microsoft !

La possibilité d’adapter un minimum l’outil est le b-a ba du droit d’utilisation. A commencer par sa langue. L’interdire par le droit ou la technicité revient au même pour l’utilisateur. Que les informaticiens s’en sortent ou que certains se contentent des activités prédéterminées ne suffit pas.

Les techniciens n’ont pas à prédéterminer ce que doit être l’usage de l’informatique dans la société. Pas plus que les médecins n’ont à prédéterminer ce que doit être l’organisation de la santé et son accès dans la société.

Faire du Libre, c’est écrire le programme mais aussi penser l’accès et la nature de cet accès. Sinon, c’est du vent.

Les distributions travaillent peu à cet accès. Heureusement, il y a un vrai mouvement social (dont fait parte Framasoft) pour tenter de replacer le Libre dans une réalité autre que simplement technique.

Et il est vrai qu’Ubuntu rejoins beaucoup de distributions dans la complexité, dès qu’on veut un peu l’adapter.

Répondre à ce message

Avec le modem speedtouch (raie verte) ça marche. , le 10 avril 2005 par Raynaldinho (0 rép.)

Pour se connecter à internet depuis Ubuntu quand on a le modem speedtouch, il faut suivre à la lettre cette démarche proposée dans ubuntuforum (et peut-être ailleurs aussi) :

http://www.ubuntuforums.org/showthread.php ?t=5879

C’est la démarche proposée par Darrell qui a fonctionné pour moi, elle contient 14 points. J’ai procédé ainsi :

1. J’ai téléchargé les fichiers notés sur le post de Darrell depuis windows et les ai mis sur clé usb.

2.A l’installation d’Ubuntu hoary, j’ai opté pour l’option : ne pas configurer la connexion

3.Je n’ai pas touché aux paramètres de Système > Administration >réseaux

4.j’ai débranché le modem.

J’espère que ça marchera pour tous.

Répondre à ce message

Hoary description de l’installation , le 10 avril 2005 par yeKcim (0 rép.)

Je l’avais fait pour warty, les pages pour hoary sont en cours. Déjà une bonne partie de la description de l’installation est en ligne sur yeK-Ubuntu. J’espere que cela pourra en aider quelques uns

-----> yeK-ubuntu

Répondre à ce message

> L’Hoary, ma meilleure amie , le 10 avril 2005 par tony (1 rép.)

Ma meilleure amie ? C’ est la première distribution qui refuse de faire fonctionner le son de ma asrock 741g , avec les suse, fedora, mandrake tout fonctionne, la les modules sont chargé et .... RIEN pas de son. Bon passons ça arrive ( mais quand même ).

Autre chose : mot de passe root identique au première utilisateur ? L’ un des éléments qui fait quelinux est sécurisé c’ est aussi le cloisonement entre les taches (admin/utilisation), la on commence a prendre certaines libertés (pas génante pour le moment) qui m’ inquiéte......à quand un linux sécurisé comme un windows 98 ?

Désolé basé sur debian ou pas , moi je passe a autre chose

> L’Hoary, ma meilleure amie , le 10 avril 2005 par Ju.

Le mot de passe root n’est pas celui de ton premier utilisateur : par defaut sur ubuntu le compte root n’est accessible.

<utilisation>> : justement tu dois prefixer ta commande pour faire de l’administration : sudo

J’en ai vu qui lancait des sessions KDE en root : "Bah oui c’est ma machine, y pas de raisons que je n’y fasse pas ce que je veux"*

Avec Ubuntu ceci n’est pas possible, à moins de le chercher vraiment, mais si tu veux utiliser un compte root : sudo passwd... mais bon c’est inutile.

* c’est valable aussi pour XP dont le premier utilisateur est administrateur, avec les problemes que l’on connait...

Répondre à ce message

>Réflexion : Hoary et la communauté , le 10 avril 2005 par jerome (2 rép.)

Ubuntu est l’un des nombreux projets de l’astronaute sud-africain Mark Shuttleworth. [...] . Ubuntu est sponsorisé par la société Canonical qui emploie une bonne partie des meilleurs programmeurs de la communauté OpenSource. Un gage de qualité et de pérénité !

Quelque soit l’aboutissement de cette distrib (c’est vrai qu’elle est sympa), je me pose tout de même une question.

En supposant que la contribution d’un seul homme est désintéressée , n’est-il tot de même pas riqué pour la pérénité d’un projet de ne reposer que sur une seule source de contribution ?

Pour ce qui est du gage de qualité , aucun doute la dessus.

Cependant, pour moi, un gage de pérénité , c’est quand on peut dire notamment qu’un projet ne dépend de personne en particulier.

(des exemples se trouvent dans l’expérience malheureuse de certaines assoc "loi 1901", dans les quelles les adhérents n’ont pas toujours les mêmes attentes...On peut assister à des dérives, des prises de pouvoir... permis par des failles dans les status, notament concernant les prises de décision)

Ce n’est pas de la paranoïa, c’est une réalité....

Mettre ces oeufs dans le même panier, est-ce bien raisonnable ?

jerome

> Réflexion : Hoary et la communauté , le 10 avril 2005

Tant que canonical ne sera pas autonome financièrement, c’est vrai qu’Ubuntu n’est pas encore un projet perenne, d’ailleurs, je ne trouve nulle part mention de la version commerciale .... Ubuntu est une distribution commerciale et non communautaire, sa survie dépends de la validité de son business plan, sans Canonical, plus d’Ubuntu. Le plus inquiétant est que la plupart des distribs commerciales basé sur Debian ne font que vivoter comme SimplyMepis, UserLinux ( de Bruce Perens ancien Leader de Debian), Progeny (de Ian Murdock), la première ayant elle aussi déclenché le même enthousiasm qu’Ubuntu (sauf qu’il n’y a pas les mêmes moyens) et les 2 dernières étant pourtant reconnues comme de grande qualités. Quand aux devs d’Ubuntu, ils sont très bons mais ce ne sont pas les "meilleurs" ou les plus reconnus, et ce ne sont pas de loin les plus gros contributeurs à des projets comme Gnome.

> Réflexion : Hoary et la communauté , le 15 avril 2005

Très juste, et à propos de la dernière SimplyMepis, la 3.3, je la trouve TRES attirante, non ??? Donc Mepis vivote ? Si c’est le cas, c’est bien dommage...

dan

Répondre à ce message

une distrib baisable ? , le 9 avril 2005 (1 rép.)

J’ai une proposition pour vous : que diriez-vous de le remplacer par une jeune et jolie chef de service, sympathique, attirante et bronzée ?

Je propose quand même à Ploum de se laisser cajoler un jour par un grand brun robuste et ténébreux, ça lui ouvrira des perspectives au niveau de l’open source.

(qu’est-ce qu’il faut pas lire ici, quand même)

> une distrib baisable ? , le 9 avril 2005

l’article de Ploum est quand mm de qualité et bien fait. Et comme c’est un article qui revendique une certaine subjectivité, il est normal qu’il y ait ... un sujet derrière (l’article)

Le même papier écrit par une sujette ou une auteure serait probablement différent.

pour faire politiquement correct, on peut ajouter de partout des (e) ou des -e- :

J’ai une proposition pour vous : que diriez-vous de le remplacer par un-e jeune et joli-e chef de service, sympathique, attirant-e et bronzé-e ? Rassurez-vous, votre productivité ne fera que s’accroître mais surtout vous irez dorénavant travailler avec le sourire aux lèvres, sans crainte des sautes d’humeur imprévisibles de l’autre zouave.

Interessé-e ?

Maintenant chacun-e fait ce qu’il/elle veut avec le CD/la galette.

Répondre à ce message

Informations complémentaires

Faire un don ? (défiscalisé)

Faire un DON

Aidez-nous à atteindre notre objectif de 800 donateurs récurrents pour assurer notre pérennité et notre développement ! (nous n’y sommes plus très loin).

Je soutiens Framasoft pour 10€/mois

Informations générales

Juste une image

Piger leger med kamera Piger leger med kamera
Creative Commons BY