Logiciel libre, prenez-vous vos responsabilités ?

Ouvert 24 heures - Verres stérilisés, du journaliste québécois Michel Dumais, est l’un de nos blogs (pardon, carnets !) préférés et son fil RSS ne nous quitte pas ;-)

Partant de "l’affaire WordPress", qui a récemment défrayée la chronique dans le microcosme de la blogosphère, Michel Dumais rebondit pour finir par nous interpeller.

Et vous, qu’avez-vous fait pour le logiciel libre aujourd’hui ? [1]

Quelle est notre responsabilité en tant qu’utilisateur de logiciels libres ? Sommes-nous tenus de soutenir d’une quelconque façon le développeur principal ou la communauté d’un logiciel libre que nous avons téléchargé et que nous utilisons quotidiennement ? J’en conviens, la question a de quoi surprendre sachant que, depuis toujours, on vous affirme dans ces pages que les logiciels libres sont gratuits.

Pourtant, depuis quelques jours, je ne cesse de me poser cette question. La bévue commise par Matt Mullenweg, le concepteur de la plateforme WordPress, est sans aucun doute le grand déclencheur de cette réflexion à laquelle je vous convie.

La semaine dernière, les responsables du moteur de recherche Google ont retiré à la page d’accueil du site WordPress.org sa note élevée de 8/10 à l’indice « Pagerank ». Le « Pagerank » est une des normes utilisées par Google dans son algorithme afin de classer les sites Internet par importance. Le principe en est fort simple : plus votre site est lié par hyperliens à d’autres sites, et plus d’autres sites vous lient à eux, plus Google conclut que votre site est important et populaire. Heureusement, d’autres éléments de l’algorithme de Google peuvent tempérer l’indice « Pagerank ». À vrai dire, selon Google, « plus de 100 facteurs déterminent automatiquement l’ordre d’affichage des résultats ».

Les liens cachés

Alors, pourquoi tant de personnes attachent-elles autant d’importance à l’indice Pagerank ? Dans le cas qui nous préoccupe, l’important « Pagerank » du site Wordpress.org lui permettait d’être présent dans le « top 1 » de nombreuses recherches effectuées sur Google. Cependant, pour s’assurer que les résultats de recherche sont le plus démocratique possible, Google interdit aux sites Internet l’utilisation de liens cachés n’ayant aucun rapport avec la mission du site. Dans le jargon des spécialistes du référencement, on dit de cette pratique qu’elle « spamme » les moteurs de recherche.

Or, la semaine dernière, le site Internet Waxy.org a révélé que Wordpress.org hébergeait quasi confidentiellement sur son site plus de 120 000 articles touchant des sujets aussi excitants que les médicaments censés redonner vigueur au membre masculin, l’obtention de crédit facile et de nombreux autres sujets associés au pourriel. Le développeur principal de Wordpress a avoué avoir passé un accord financier avec une firme de placement publicitaire afin de bénéficier de revenus. Quant à la firme publicitaire, le but avoué était de faire la promotion des produits de ses annonceurs grâce à l’important Pagerank de WordPress.

Sanction rapide

Une fois ces faits connus, la sanction de Google ne s’est pas fait attendre : perte pour Wordpress.org de son indice Pagerank et une moins grande popularité dans les résultats de recherche. Heureusement pour WordPress, après que furent retirés les articles incriminants, Google lui a redonné son indice. Fin du psychodrame qui a secoué principalement la blogosphère. Pour Matt Mullenweg toutefois, cette perte de revenus l’empêchera-t-il de se consacrer autant qu’il le voudrait au développement de son produit ?

Dans toute cette histoire, on peut affirmer sans se trop tromper que le développeur principal de Wordpress, Matt Mullenweg, a péché par stupidité, une conclusion qu’appuie un des développeurs associés au projet WordPress, le Dr Dave : « Cette décision de Matt est probablement l’une des plus stupides de toute l’histoire du projet. Mais plutôt que d’y voir une intention malfaisante ou même foncièrement égoïste, je l’interprète surtout comme un reflet de ce qui représente le problème majeur de WP. Un problème très commun qui se retrouve dans plus d’un projet Open Source : l’ego surdimensionné de son développeur principal. »

Coûts faramineux

Pour ma part, j’y vois un des problèmes auxquels, de plus en plus, sont confrontés les concepteurs de logiciels libres qui gagnent soudainement en popularité. Que faire lorsqu’un projet auquel on planche quasiment à plein temps, sans revenu aucun, et dans lequel on doit synchroniser les efforts d’une foule de programmeurs associés, devient un gouffre financier ? Pour donner une idée de la popularité du logiciel, en quelques semaines, plus de 100 000 personnes ont téléchargé la nouvelle version de Wordpress. Je n’ose imaginer les coûts en termes de bande passante. Ceux-ci doivent être faramineux. Et n’oublions pas les milliers d’heures passées à répondre aux suppliques des utilisateurs qui demandent constamment, à quand telle ou telle fonctionnalité ou à quand la sortie d’une nouvelle version améliorée ? Et quid de sa vie personnelle et de la productivité dans son emploi permanent ?

En tant qu’utilisateur de WordPress, l’outil qui me sert à rédiger mon carnet Web personnel, je me sens personnellement interpellé par toute cette histoire. Je me sens une responsabilité morale à contribuer d’une quelconque façon aux efforts de la communauté WordPress. Morale, mais aucunement légale, car lorsqu’on relit attentivement la licence GPL accompagnant le logiciel, rien ne m’oblige à donner ne serait-ce qu’un dollar afin de continuer à utiliser WordPress. Et il en est de même pour tous les logiciels libres que j’utilise sur mes différentes machines.

Un don

En ce qui me concerne, j’ai résolu ce conflit éthique en envoyant un don en argent à la communauté WordPress équivalant au service qu’elle me rend. Mais j’aurais pu tout autant prendre comme décision de donner de mon temps à la communauté afin de contribuer à la localisation du produit ou à son amélioration. Encore une fois, rien ne m’obligeait à faire ce don, et rien ne vous oblige non plus à en faire de même. De même, rien ne vous oblige à donner un montant important. Ce qu’il y a de bien avec le libre, c’est que chacun est libre d’estimer la valeur qu’il accorde à un produit.

Et vous, amis lecteurs ? Utilisez-vous quotidiennement des logiciels libres ? Sûrement ! Par exemple, si vous naviguez sur la Toile avec le fureteur Firefox, vous avez entre les mains un des fleurons du libre. Considérez-vous avoir une quelconque responsabilité envers sa communauté de développeurs ? Avez-vous envoyé un don à une communauté du libre ? Contribuez-vous de votre temps à l’amélioration d’un logiciel libre ? Vous sentez-vous une responsabilité morale à soutenir d’une quelconque façon le logiciel libre ? J’aimerais bien vous entendre à ce sujet.

Michel Dumais, le 04 avril 2005

[1] L’illustration de Rich Diesslin est issue du London’s Times Cartoon Archive Business

Commentaires

<< Poster un message >>
:: question :: précision :: avis :: commentaire :: bug ::

> Logiciel libre, prenez-vous vos responsabilités ? , le 21 avril 2005 par Vicky E. (1 rép.)

Michel, Je me plie à cet exercice car je trouve que vos questions sont très pertinentes. Je trouve en même temps qu’il n’y a pas lieu de poser ce genre de question car disons le, ces logiciels sont libres. Personnellement, j’ai la ferme conviction que le fait de distribuer gratuitement ces logiciels est une forme d’appâtement, de prix d’appel. Une fois que nous aurons mordu à l’hameçon le logiciel deviendra payant. Le caractère payant de tout fruit d’un effort est légitime et je le conçoit. cela permet de faire évoluer le service tout en assurant sa qualité. Ce que je ne supporte pas c’est l’exploitation de la crédulité des utilisateurs. Ce cynisme se retrouve jusqu’au sein des organismes des Nations Unis. Le CNUCED, lors de son dernier rapport sur la société de l’information, préconisait l’utilisation des logiciels libres pour les pays en voie de développement. personnellement je trouve cette attitude scandaleuse parce que n’apportant pas de solution à la fracture numérique. De plus ces logiciels sont libres le temps d’une saison. Pour conclure, si j’ai le choix de ne pas payer, je ne paye pas. je ne suis pas un fanatique du logiciel libre. C’est un terme creux pour moi.

On ne se comprend definitivement pas... , le 22 avril 2005 par libercad

Cher Vicky E. Je crois que definitivement nous ne sommes pas sur la meme longueur d’onde

Un logiciel libre RESTERA libre...

Dire que le fait que les Nations Unies via le CNUCED promeuvent les LL releve du cynisme et de la manipulation me sidere

C’etait juste pour me faire grogner... ? Non ?

je ne peux que vous renvoyez à tous les autres Articles sur Framasoft Vive les formats ouverts et les LL (ce n’est pas une utopie)

Répondre à ce message

> Logiciel libre, prenez-vous vos responsabilités ? , le 9 avril 2005 par grostophe (0 rép.)

Ayant découvert les logiciels libres (et gratuits) il y a quelques années, qu’ai-je fait pour ma part pour apporter une petite contribution ?

Certes, pas d’argent, mais les développeurs doivent vivre aussi ; pas de traduction auprès d’un programme, mes compétences ne sont pas élevées ; pas d’aide à la programmation, je ne sais pas faire ; alors quoi ?

J’ai un site web qui marche bien, qui existe depuis janvier 1999, sur des choses que je fais en école maternelle, et que je donne à ceux que cela intéresse. Depuis 6 mois, il y a une page qui parle un peu des logiciels libres et/ou gratuits, avec des liens pointants sur ... Framasoft, OpenOffice.org, ...

A l’école où je suis, en tant que directeur et "décideur" informatique, tous les ordis sont équipés de logiciels libres (mis à part win 98 et quelques pub 98) et j’en ai une demi-douzaine qui tourne sous Mandrake 10.0 official. Les élèves prennent donc l’habitude d’utiliser des LL.

Régulièrement, pour les élèves, nous gravons des cdroms avec des photos des différentes manifestations scolaires, et je rajoute quelques logiciels libres et/ou gratuits (OpenOffice.org, Firefox, Xnview, Photofiltre). Je ne sais pas quels sont les parents qui les utilisent, mais au moins, ils prennent l’habitude de voir de la "pub" pour les LL et/ou gratuits.

Enfin, auprès de mes collègues, je leur présente des LL, équivalents à ce qu’ils connaissent déjà dans le monde du propriétaire.

Voilà, c’est peut-être une petite pierre, mais cela fait avancer le LL dans la société.

Alors, est-ce là répondre à la question « Logiciel libre, prenez-vous vos responsabilités ? »

Cordialement.

-----> A l’usage des enseignants en maternelle ...

Répondre à ce message

> Logiciel libre, prenez-vous vos responsabilités ? , le 5 avril 2005 (1 rép.)

Bonjour

trés franchement, utilisant de plus en plus de logiciels libres (et gratuits) pour ma petite entreprise essentiellement je me suis aussi posé la question

Utiliser un logiciel qui fonctionne trés bien, dont la création et le développement doit etre, me semble t il, en temps et en travail equivalent à un logiciel non libre (payant), gratuitement es ce bien moral ??

Débutant dans mon activité ben j’ai comme qui dirait pas un rond !!! je n’ai donc pas pu m’acheter de logiciels couteux

Et je crois que l’esprit du libre c’est aussi ça, je peux contribuer aux développements des logiciels faisant un don quand j’en aurais les moyens et c’est ce que je ne manquerai pas de faire !! je n’y suis et n’y serais pas obligé mais au moins par respect pour le travail des créateurs, développeurs,... je le ferai

leurs logiciels m’aide pour établir des devis, des factures, écrire des lettres, faire mes comptes,.... quelques part ça m’aide dans mon activité Si j’avais du acheter tout ces logiciels ben ça aurait fais un trou dans le porte monnaie c’est certain

merci pour ces logiciels libres (et gratuits) j’ai envie de dire et j’espere voir prospérer mon entreprise rapidement pour pouvoir faire quelques dons :)

> Logiciel libre, prenez-vous vos responsabilités ? , le 6 juillet 2005

Quels logiciels utilises-tu. Je souhaite créer une société et c’est vrai que lorsqu’on démarre, il faut déjà payer avant de rentrer des sous.

Répondre à ce message

> Logiciel libre, prenez-vous vos responsabilités ? , le 5 avril 2005 par fun sun (0 rép.)

Bon jour,

Je trouve la question plutôt mal posée et pourtant intéressante. Car tout le problème est bien là : logiciel libre = logiciel gratuit uniquement ?

Pour ma part, je précise à chaque fois que j’en parle qu’un logiciel libre c’est la communauté qui existe autour qui le fait exister.

Je prends l’exemple avec un logiciel propriétaire où c’est le programmeur et, l’entreprise, qui décident de ce qu’il doit y avoir dedans tandis qu’avec le libre, c’est chacun, donc la communauté, qui décide de ce qu’il y aura dans le programme sans pour autant être dupe bien entendu (si je suis le seul à demander telle fonctionnalité sera-t-elle prise en compte par rapport aux 10 autres qui en demandent une autre ?).

Un point intéresant à élucider : la prise de décision dans un logiciel libre par rapport à sa communauté.

Il me semle que c’est cette définition que je souhaite faire passer en ce moment. Logiciel libre, oui mais avec sa communauté derrière et autour. Le présenter ainsi montre qu’un logiciel libre naît bien d’une implication réciproque à la fois du programmeur et des utilisateurs et que c’est cela qui importe par rapport au logiciel propriétaire.

Ensuite, c’est à chacun de voir comment il veut s’impliquer dans l’aventure épique du libre (proposer une traduction, un tuto, une amélioration, participer à un forum, donner de l’argent [faire un don], simplement l’utiliser comme premier pas vers la communauté, créer un atelier libre dans son asso ou son organisme de formation, etc).

Le libre nous laisse le choix. A nous de savoir comment on doit le faire vivre sinon les vautours qui rodent autour auront vite fait de restreindre ces choix pour les rationnaliser selon une optique bien différente... (C’est un peu rapide mais c’est un fait surtout quand on sait que certains logiciels libres ne le sont que parce que les retombées iront vers la version propriétaire non libre... sans invoquer le problème fleuve des brevets sur les logiciels.)

Répondre à ce message

> Logiciel libre, prenez-vous vos responsabilités ? , le 5 avril 2005 par juytter (0 rép.)

Merci pour cet article essentiel. D’autant plus essentiel qu’il est publié sur ce site poteur de "l’esprit libre".

En effet il remettra les idées en place des idéalistes du "libre". Au delà de la gratuité, le libre véhicule à tort un idéal altruiste en réponse au libéralisme et à l’individualisme ambiant. Pour couper court à cet "altruisme", il ne faudrait pas s’arrêtait au cas Wordpress et à la donation. Pour beaucoup de porteurs de projet libre le partage n’est qu’un moyen de développer un projet ambitieux mais la générosité n’est pas son moteur...la démonstration mériterait un article plus étoffé, je vais m’y coller.

Répondre à ce message

> Logiciel libre, prenez-vous vos responsabilités ? , le 5 avril 2005 par Ozzy (0 rép.)

Bonjour Pour ma part, ma contribution est plutot modeste mais sensible, car bien que n’étant ni programmeur ni "testeur", je m’applique à promouvoir le "libre" autant que possible. J’ai la chance de travailler dans un établissement scolaire et d’être en charge de la maintenance informatique, donc ayant les mains libres quant à l’installation de tel ou tel logiciel "secondaire" (oui, pas moyen d’éviter windows), je passe progressivement le parc ( 100 machines) à OOo au lieu d’un onéreux M$Office, Mozilla au lieu de IE/OL, fais connaitre GIMP, etc. Au passage, un grand merci à Framasoft qui me simplifie bien la tâche ! :)

Cordialement, O.

Répondre à ce message

> Logiciel libre, prenez-vous vos responsabilités ? , le 5 avril 2005 par reno (0 rép.)

n ayant pas la competence pour faire de la programmation (ni l’envie) mon ethique par contre me fait faire un geste simple - j’assemble des pc - offrir une petite galette avec une selection de logiciels libres, mettre d’ office dans les marques pages des sites et tuto sur le monde du libre, installer un navigateur different de IE, courrier, traitement de texte ...et un petit cours inclus sur le pc à chacun de mes clients histoire que le plus grand nombre (et pas que les amateurs eclairé) sortent du tout payant du tout pieds et poings liés - il me semble que en plus d’un don (ce que je fais parfois) il y a aussi cette facette dans le Libre.

Mon commercial au depart etait contre maintenant il pleure si j oubli de lui mettre !!!

Répondre à ce message

Informations complémentaires

Faire un don ? (défiscalisé)

Faire un DON

Aidez-nous à atteindre notre objectif de 800 donateurs récurrents pour assurer notre pérennité et notre développement ! (nous n’y sommes plus très loin).

Je soutiens Framasoft pour 10€/mois

Informations générales

Juste une image

Tintern Abbey, Monmouthshire, Wales Tintern Abbey, Monmouthshire, Wales
Creative Commons BY