LaTeX : réapprendre à utiliser un traitement de texte

Voir aussi notre rubrique logicielle entièrement dédiée à LaTeX.

Il y a encore quelques mois/années, vous disiez "Word" quand vous vouliez parler de traitement de texte. Et puis vous avez découvert OpenOffice.org Writer, Abiword...

Alors pourquoi ne pas aller plus loin et quitter l’univers du WYSIWYG (What You See Is What You Get : « Ce que vous voyez est ce que vous obtenez ») pour devenir des pros de la balise avec LaTeX ?

Extrait du tutoriel, issu du site l’Archipel du Libre :

Nous trouverons donc dans ce document des séquences d’utilisation type de LaTeX, qui serviront un peu à comprendre sa syntaxe, beaucoup à découvrir les bases de fonctionnement de tout traitement de texte (WYSIWYG ou non). On verra par exemple ce qu’on doit attendre d’un traitement de texte, ce qu’il sait faire à la perfection et ce pour quoi il n’a pas du tout été conçu.

Surtout, ce document est la démonstration même de la puissance et de l’efficacité de LaTeX, puisqu’il a entièrement été composé avec ce traitement de texte, parfois sous Windows, parfois sous Linux. Il est donc possible de vous référer à ces pages pour avoir un bon aperçu de ce qu’on peut faire, même si vous n’avez pas LaTeX.

À vos claviers !!!

Commentaires

<< Poster un message >>
:: question :: précision :: avis :: commentaire :: bug ::

Y’a un problème haha ! , le 8 avril 2013 (0 rép.)

Sur google dans le résumé sur cette page on peut lire : "Eh oui, il n’y a pas que Word ou LaTeX dans la vie !..." c’est assez cocasse pour une page sur latex :)

Répondre à ce message

Ni M$-Word Ni LaTeX mais Groff !!!! , le 26 mars 2008 (1 rép.)

Eh oui, il n’y a pas que Word ou LaTeX dans la vie !! Et en plus, il les bat à plates coutures :

* Groff existe sur 99.9% des UNIX/Linux (ce n’est pas le cas avec LaTeX) * Groff utilise des balises très simples (≠ LaTeX) sur du texte * Groff utilise la même syntaxe depuis plus de trente ans et produit donc des documents portables à l’épreuve du temps (≠ LaTeX : des milliers de macros parfois contradictoires) * Groff sert à produire les Man pages, principale source d’aide sur les système Unix/Linux * Groff moins de 5 Mo avec les outils pour produire des fichiers dvi, postscript, html, rtf, man, docbook... imprimer avec toutes les options imaginables... formater des documents pour des rapports, des mémoires, des tables des matières, des index... (≠ LaTeX : des centaines de Mo, des milliers de macros et de librairies programmées par plusieurs générations d’informaticiens)

Bref, moi je dis que, quittes à utiliser du texte balisé (avec tous les avantages décrits et présentés comme les prérogatives de LaTex), je préfère et de loin utiliser Groff (ou son ancêtre troff)

Na

Daniels

-----> http://www.lea-linux.org/cached/ind...

Ni M$-Word Ni LaTeX mais Groff !!!! , le 28 mars 2008 par Faager

Eh oui il n’y a pas que LaTeX, Word, ou groff dans la vie - Lout est jeune, évolutif, léger, et simple. C’est à cette génération de langages (ou même ses successeurs) qu’appartiendra le futur, car franchement les étrangetés historiques de LaTeX ou groff ne sont plus justifiées. Malheureusement, c’est encore LaTeX qui offre le plus d’options, de documentation, bref que tout le monde connaît...

Et si on veut être parfaitement complet dans les alternatives, il ne faut surtout pas oublier TeXMacs, d’accord ce n’est pas aussi « propre » que les balises, c’est du WYSIWYG (mal !) mais ca va bien plus vite (on voit les fautes) qu’avec n’importe quoi d’autre, du moins pour les documents courts. Cela montre aussi que le WYSIWYG n’est pas en tant que tel à bannir (on n’écrit pas naturellement les formules du genre sqrt x_0 mais on veut les voir, comme si on les écrivait à la main, sans parenthèses et accolades dérangeantes) pour des publications scientifiques ou typographiquement rigoureuses, c’est juste une question de la qualité de ce qui sort et de l’ergonomie (= rapidité) du logiciel...

-----> http://lout.sourceforge.net; http:/...

Répondre à ce message

comment générer une table des matières , le 7 juillet 2007 par Christian Akowanou étudiant (1 rép.)

Comment générer une table des matières

comment générer une table des matières , le 23 août 2007 par audra38000

Bonjour

Voici les lignes à insérer

\tableofcontents % table des matières

\listoffigures % table des figures

\listoftables % table des tableaux

Répondre à ce message

notes en bas de pages , le 13 février 2007 par Jacques Lamoureux (0 rép.)

Dans un manuscrit, je désire insérer une note en bas de page, entre deux autres notes, mais dès que j’appelle la ’note en bas de page’, je retombe sur la précédente note. que dois-je faire ? Bien cordialement, un utilisateur de 83 ans.

Répondre à ce message

Existe-t-il une version "light" de LATEX pour windows xp ? , le 23 juin 2006 (2 rép.)

Ce logiciel m’intéresse beaucoup. Est-ce qu’il existe une version "légère" de LATEX qui puisse fonctionner sous win xp ?

PS : ne me proposez pas Miktex, c’est beaucoup trop lourd !

Existe-t-il une version "light" de LATEX pour windows xp ? , le 23 juin 2006

MiKTeX n’a de spécial, par rapport à une autre distribution comme TeXLive, que le fait de s’installer ’à la windows’, je veus dire sans être obligé d’écrire, à la main, la liste des variables d’environnement et ce genre de choses. Un système TeX est de nos jours à peu près standardisé (structure de l’arborescence). On peut choisir d’installer un système minimal, qui permet déjà de faire bien des choses, et des systèmes plus ou moins complets.

TeX paraît impressionnant en volume essentiellement parce qu’il comporte des nombreuses extensions (plus de 1000) pour réaliser des tâches très diverses, dont beaucoup n’ont d’intérêt que pour les spécialistes (j’imagine que vous n’avez pas l’intention des produire des textes en mongol classique, par exemple, ni des diagrammes de théorie de Galois).

En pratique, il n’y a pas de LaTeX "allégé" : il y a des distributions TeX, et des extensions que l’on installe en fonction de ses besoins. Une installation occupe donc entre (environ) 150 et 500 Mo, ce qui n’est pas un problème de nos jours. MiKTeX est l’une des plus simples à installer, possède un gestionnaire d’extensions et un "update wizard" graphiques, une aide en ligne au format .chm, des mises à jour très régulières.

Il faut y rajouter un éditeur dédié (se servir de LaTeX revenant à produire un code source que l’on compile pour produire soit un format spécifique .dvi, soit directement du pdf). Il en existe plusieurs pour XP, plus ou moins complets (voir les pages de framasoft qui en traitent). Il faut aussi ghostscript et son interface gsview.

B.A.

Existe-t-il une version "light" de LATEX pour windows xp ? , le 25 juin 2006

C’est bien ce que je pensais...

Merci

Répondre à ce message

LATEX Un combat d’arrière garde ! , le 5 juin 2006 par Jack (14 rép.)

La qualité des documents réalisés sous LATEX ne justifie pas le fait qu’il faille "taper du code" pour une activité aussi banale que du traitement de texte (même scientifique et même pour une thèse !) Je ne comprend pas qu’on puisse encore, en 2006, faire l’éloge d’une telle pratique. Ce genre de débat était bon à la fin des années 80 et au début des années 90 entre MS-DOS et Mac. On sait depuis que le concept d’interface graphique ergonomique a triomphé (et les bonnes idées de chez Apple !). Même Bill Gates s’y est rallié en copiant (honteusement et assez mal) l’interface du Mac et de ses applications. Tous ceux qui ont eu un Mac entre les mains savent très bien qu’interface graphique ergonomique et efficacité logicielle peuvent aller de pair.

LATEX Un combat d’arrière garde ! , le 5 juin 2006

Très bien, personne ne t’oblige à utiliser LaTeX si cela ne te plait pas.

Il faut quand même que tu saches que les deux types d’approches (code latex vs wysiwyg) sont complémentaires. Latex est très utile pour certaines choses, et je ne crois franchement pas que word et/ou open office ne soient capables de produire des résultats équivalents, surtout pour les gros documents. Perso, je m’apprête à rédiger une thèse, et il n’est pas question que je le fasse avec autre chose que Latex.

Maintenant, chacun ses gouts, on pourrait en discuter pendant des heures sans arriver à se convaincre mutuellement, alors autant pas essayer.

LATEX Un combat d’arrière garde ! , le 6 juin 2006 par vincentxavier@free.fr

Je me suis mis à utiliser LaTeX tardivement, mais je répondrai de façon simple. Pour des "petits" document (<10p), un éditeur WYSIWYG est pas mal. Dès que le document importe plus, un code devient vite intéressant. De plus, je trouve que LaTeX permet de plus se concentrer sur le fond alors que les éditeurs WYSIWYG viennent "parasiter" le fond avec la forme

LATEX Un combat d’arrière garde ! , le 6 juin 2006 par iri

Je suis d’accord avec le dernier message et j’ajouterai la puissance ete la souplesse de Latex.

J’ai longtemps utilisé les traitements de texte classiques. J’ai également utilisé les logiciels de mise en page (XPress et InDesign), notamment pour ma thèse.

Je connaissais Latex mais, effectivement, j’étais découragé par toutes les balises à insérer et, surtout, la logique d’approche toute différente. Il y a un an, je m’y suis mis et, en toute honnêteté, il n’y a pas photo ! Une fois passé le début rébarbatif (apprentissage des balises les plus usuelles et de l’approche logique), je ne m’en passe plus c’est plus rapide (si si !), plus souple et plus puissant (je fais ce que je veux avec).

Mais, c’est vrai, faut se lancer avant :) Et il faut en avoir l’utilité ... : avoir des documents à réaliser !

Pareil entre un éditeur de pages web genre Dreamweaver : ça fait de belles pages sans s’occuper du code. Mais quand on regarde de plus près, on s’aperçoit qu’on peut simplifier considérablement la page, l’alléger et même ajouter des "choses" en mettant un peu a main à la pâte.

Bref, tout dépend du besoin qu’on a : pas de combat d’avant ou d’arrière-garde là dedans ! Enfin, ça fait du troll

LATEX Un combat d’arrière garde ! , le 6 juin 2006 par Nengo

Je doute que MS Word (ou même Openoffice) soit capable de gérer une édition parallèle bilingue Grec ancien / Français, avec numérotation des lignes, notes bas de pages à numérotation multiple et notes marginales simultanément. Moi aussi j’étais sceptique avant d’essayer, mais aujourd’hui je reconnais que Latex est probablement ce qu’il y a de plus puissant (et surtout de plus adapté) pour un bon nombre de documents particuliers.

LATEX Un combat d’arrière garde ! , le 6 juin 2006 par Dan M.

LATEX a comme tout logiciel des avantages et des inconvénients :

Avantages :
- portabilité
- puissance dans la mise en page (trop peu être !)
- excellente gestion des longs documents (thèses, livres...)
- intégration des formules et bibliographies native
- gratuité de la plupart des distributions
- légéreté des documents produits
- standard du monde scientifique

Inconvénients :
- apprentissage et installation laborieux
- utilisation beaucoup plus "fatigante" même chez les "power users"
- usine à gaz logicielle (des centaines de libraires, et de Mo...) probablement dûe à son mode de développement

Le tout est donc de faire la part des choses entre très beaux documents (mais avec beaucoup de sueurs et de larmes) ou des documents à la facture plus habituelle rapidement et agréablement faits sous logiciel wysiwyg.

Les nombreux développeurs des distro LATEX devront certainement aboutir à une synthèse entre les deux concepts qui me paraissent complémentaires plutôt qu’opposés car qu’on le veuille ou pas, LATEX commence quant même à faire sentir son âge (bien qu’elle reste incontournable dans le milieu scientifique et que par conséquent je suis obligé d’en faire mon pain quotidien...)

LATEX Un combat d’arrière garde ! , le 6 juin 2006 par Fabrice

Comme souvent, un défenseur zélote est un mauvais défenseur. Sous openoffice :
- vous pouvez parfaitement travailler en mode texte... et ne pas voir les objets inclus, et basculer aisément vers le mode wysiwyg.
- vous pouvez parfaitement placer l’explorateur de document sur le côté et disposer ainsi d’une navigation aisée dans le document et dans la liste de vos objets.
- vous pouvez exporter et importez les feuilles de style
- créer des documents longs par les documents maîtres (si c’est vraiment long... c’est à dire par exemple plus de 100 pages...).

En conclusion Latex apporte par des moyens exécrables des solutions techniques à des compositions complexes à moins de 1% des scientifiques (ben, oui, arrêtons de dire que les scientifiques utilisent latex, j’en ai rencontré 2 dans toute ma carrière... La science ne se résume pas au matheux)... Et quand à l’impossiblité de produire une thèse avec un traitement de texte... C’est oublier que 99% des thèses ne sont pas composées sous Latex... Bref Latex a son utilité et tellement de défauts que personne ne l’utilise sauf ceux qui sont obligés...

LATEX Un combat d’arrière garde ! , le 6 juin 2006 par insitu

Ca c’est du troll ! Passant par hasard sur ce site, je ne peux m’empêcher d’y répondre en faisant part de mon expérience. J’ai utilisé longtemps Word, j’ai travaillé dans l’édition avec XPress, j’ai même eu l’occasion de produire des fontes spéciales, j’ai travaillé sur windows, mac et linux, j’ai utilisé le format "portable" RTF... Aujourd’hui, je travaille exclusivement en mode texte pour tout ce qui relève de documents:emacs pour saisir, latex pour mettre en forme, muse + planner pour faire des liens entre tout ça, résultat en PDF ou XHTML ou ...

J’ai trouvé, pour l’instant, mon mode de travail le plus productif, je peux produire des documents professionnels, des lettres, des contrats, des pages web, sans avoir besoin des ressources d’une interface graphique très riche, et à partir d’une même source, je peux produire des documents pour différents media.

Tous les inconvénients de latex ont été cités et ils sont justes :

- courbe d’apprentissage raide au démarrage

- base de code touffue et ancienne

et son principal avantage est malheureusement trés subjectif, puisqu’il s’agit de la qualité des documents produits, qui plus est de la qualité typographique, de la qualité du "gris de la page", dont effectivement on peut se passer. J’allais oublier l’édition de formules mathématiques mais comme le disais fort justement un précédent intervenant, il n’y a pas que les matheux sur la terre.

Bref, j’aurais envie de dire aux contempteurs de latex de passer leur chemin, de continuer à utiliser word ou openoffice, et de nous laisser tex &co. Il y a de la place pour tout le monde et si on commence à vouloir supprimer tout ces machins obsolètes, le monde - à commencer par de nombreux systèmes informatiques encore programmés en assembleur - va vite s’arrêter de tourner.

cordialement, insitu.

LATEX Un combat d’arrière garde ! , le 9 juillet 2006 par Raphaël

Allons ! Pourquoi cette polémique si virulente ? Je crois que tout est une question d’habitude ! On prend goût à LaTexe ou à Open Office, voilà tout ! Moi, c’est à Open Office que j’ai pris goût, et je ne vois pas pourquoi j’essaierai autre chose que ce programme qui me satisfait pleinement. Mais chacun est libre de préférer ce qu’il veut !

Ce que je trouve, c’est qu’il faudrait développer l’interopérabilité entre les programmes bureautiques. Open Office et LaTex compatibles entre eux, ça laisserait une vraie liberté de choix ! Imaginons la scène en l’état actuel des choses : Un auteur veut envoyer à son collègue compositeur le texte de la chanson sur laquelle il travaille. Le dialogue suivant (purement imaginaire) illustre le problème auquel je pense : "_ OK ! Je t’envoie le texte et tu essaies de voir si ça colle sur ta musique.
Format Open Office ?
Flûte ! C’est avec LaTex que je bosse !
Ben oui, mais je vais pas installer LaTex juste pour voir tes textes ! En plus, je me vois mal me taper la lecture des balises de code...
Attend ! LaTex c’est génial !
Ah non ! Moi, c’est OpenOffice ou rien !" C’est ça, le libre choix d’un logiciel ? Quand je pense que le dialogue pourrait être : "_ Format OpenOffice ? OK ! Je l’exporte en .odt !
Ca roule ! Si j’ai des retouches à te proposer, je te renvoie le tout au format LaTex !" Ah ! Ca, ce serait du libre choix ! Choisir un logiciel pas courant et pouvoir communiquer malgré tout avec tous ses amis !

Qu’en pensez-vous ?

LATEX Un combat d’arrière garde ! , le 15 juillet 2006

Tout a été dit et le reste...

Maintenant, pour une belle mise en page d’un document long il me semble que rien ne vaut LateX. Une fois le système assimilé, il fait gagner énormément de temps. J’utilise quand à moi Word pour les documents courts ( < 4 pages) et LateX sous Windows XP avec Crimson Editor (remarquable et gratuit) pour tout document long et/ou complexe.

Tout est parfait avec LaTex+Crimson Editor+GhostView. Je regrette deux choses :
- la mise en français de LateX (accents) n’a pas été évidente pour moi ;
- le correcteur orthographique de Word est quand même pas mal dans sa plus récente version.

Mais pour la beauté et la fiabilité du résultat, sur un rapport long, une thèse, un roman - bah oui... - LateX n’as pas son équivalent.

Merci de m’avoir lu.

-----> Word, LateX une dizaine d’années d’expérience...

LATEX Un combat d’arrière garde ! , le 16 juillet 2006 par Raphaël

Il y a une chose que je ne comprends pas... Open Office, sur un document court ou un document long, ce sont les mêmes fonctions, les mêmes commandes... Donc, ce qu’on peut faire avec un document court, on le fait aussi avec un document long, non ? J’avoue que quelque chose m’échappe...

LATEX Un combat d’arrière garde ! , le 20 août 2006 par Monsieur Canard

Bon, pour ma part je suis en train de découvrir LaTeX. En outre, honnêteté intellectuelle oblige, j’avoue que je glisse de plus en plus vers le monde Linux et que j’ai des PC en pièces détachées que j’assemble, pour le simple plaisir de les faire fonctionner, type P200 avec 32 Mo de mémoire EDO. Les interfaces très dépouillées ne me rebutent pas, elles me reposent. Enfin je suis un gros tapoteur de textes divers : écriture personnelle, ou comptes-rendus de conseils d’administration. Et jusqu’ici j’ai toujours utilisé Word dans ses différentes versions... sauf les dernières : j’en ai eu marre de passer à la caisse à chaque fois et j’aime pas voler un soft tout en le dénigrant.

Au fil du temps, j’ai déjà tant eu de sales tours avec des problèmes de portabilité que j’en suis venu à faire une copie systématique des documents Word en format Bloc-note. Quand vous vous amenez le matin après avoir fait un compte-rendu durant la nuit et que le PC du secrétariat affiche un texte mal mis en forme, ou pas de texte, vous finissez par vous méfier. Et même en conseil d’administration, quand les gens parlent à bâton rompu, j’ai fini par ne plus taper qu’en format texte brut, au kilomètre ou presque (j’appuie sur le retour de temps en temps), puis à le mettre en forme. Pour la saisie, pour se concentrer uniquement sur le message pendant longtemps sans trop de fatigue, le format brut est le meilleur. Vous n’êtes pas parasité par l’obsession d’un produit fini.

LaTeX me séduit justement parce qu’il distingue bien les tâches : il ne m’encombre pas de problèmes de mise en page durant la saisie. En outre, vous ne perdez pas de temps à vous laisser amuser par des tas de gadgets : un coup de surlignage par ici, un autre par là en changeant la police... et parfois Word a des réactions étranges et vous ne savez pas pourquoi : tout simplement parce que vous ne voyez pas les balises, donc vous ne comprenez pas ce que le soft execute. Pourtant, je peux dire que je le connais plutôt bien ce traitement de texte, donc que ce n’est pas faute de n’avoir pas assez pratiqué dessus si j’ai des problèmes irritants avec lui.

Quant à l’opposition petits documents / documents volumineux, elle n’est pas fondée. Vous n’avez pas tant à coder que cela pour une production de 4 pages... ce n’est pas à chaque page que vous allez changer de système de présentation. Sinon le pauvre lecteur risque fort de ne rien comprendre à la structure du document. Et puis il m’est, avec une belle fréquence, arrivé, sur des mémoires, de finir par scinder le produit en plusieurs parties parceque Word m’enquiquinait... et pour la création d’un index, ou d’une table de concordance, il advient que cela finit par relever de l’exploit. Avantage décisif de LaTeX : il envisage le document dans son ensemble en ne se focalisant que sur une tâche : présenter clairement les informations à l’esprit de qui lira le message.

Enfin, plus les choses vont, plus j’ai l’impression qu’on me vend des applications lourdes pour caser de la RAM dans mes machines. Fanchement ? On va bientôt arriver à 1Go de mémoire conseillée pour faire tourner un futur OS d’une grande firme, juste pour avoir des GUI "user friendly"... je m’en tamponne le coquillard ! Bref Vim ne me coûte pas beaucoup de ressources, je compile et voilà ! Quand à savoir si le bouton de la barre des machins en bas à droite était lissé et celui du haut ombré pendant que je tapais, c’est le cadet de mes soucis. Je veux du simple et de l’efficace, du reposant justement, du pas compliqué : LaTeX est parfait, pour moi, bien entendu...

LATEX Un combat d’arrière garde ! , le 7 décembre 2006 par Manu

Le dialogue suivant (purement imaginaire) illustre le problème auquel je pense : "_ OK ! Je t’envoie le texte et tu essaies de voir si ça colle sur ta musique. Format Open Office ? Flûte ! C’est avec LaTex que je bosse ! Ben oui, mais je vais pas installer LaTex juste pour voir tes textes ! En plus, je me vois mal me taper la lecture des balises de code...

euh... LaTeX produit des documents (au choix) DVI, PS ou PDF. Et comme 99% des ordinateurs sont équipés d’un lecteur de PDF (libre ou non), il ne devrait pas avoir trop de problème le gars. Ah oui, OOo peut exporter en PDF et aussi en TEX (depuis la version 2.04) : elle est pas belle la vie !

Bon, j’ai utilisé Word. Je suis fort heureusement passé à OOo (que j’utilise encore). Je me moquais de mes amis qui utilisent LaTeX... et j’ai fini par essayer : je ne peut plus m’en passer (je rédige surtout des documents scientifiques courts 1 ou 2 pages). Je vais plus vite avec LaTeX qu’avec OOo et en plus mes documents sont TRES beau !

Dès qu’un texte comporte quelques équations ou formules, LaTeX permet de gagner du temps, même pour un document court. Qui ne s’est jamais pris la tête avec les listes à puces, l’insertion d’équation ou les tabulations, les exposants, les indices dans un traitement de texte classique ? Ces problèmes sont oubliés avec LaTeX (Je tape mon texte, LaTeX s’occupe de ces menus détails.)

Il y a quelques mois, je pensais que LaTeX était un truc inutile réservé aux geeks...

LATEX Un combat d’arrière garde ! , le 30 janvier 2007

"La qualité des documents réalisés sous LATEX ne justifie pas le fait qu’il faille "taper du code" pour une activité aussi banale que du traitement de texte (même scientifique et même pour une thèse !)"

Ah voilà quelqu’un qui n’a jamais réalisé de thèse. Pour un travail de qualité , un outil de qualité est nécessaire. Lorsque l’on a pas beaucoup d’exigence, on peut certes se contenter d’un $softword pour écrire quelques lignes, une petite annonce pour vendre son pc par exemple !

LATEX Un combat d’arrière garde ! , le 3 août 2010

Nous voilà en 2010 avec un éditeur d’équation tout à fait satisfaisant dans Word et même la gestion de la bibliographie... Quant à LaTeX : on en est toujours à tenter d’inclure "facilement" des polices open type avec des distributions qui prennent la place d’un office tout entier, juste pour un traitement de texte qui soi disant fait un boulot plus joli... Encore plus drôle, certains défenseurs de LaTeX mettent en avant LyX ou TeXmacs... Ben tant qu’on y est autant passer au vrai Wysiwyg... Je pense que le débat n’a plus vraiment lieu d’être, laissons LaTeX aux accrocs du code et aux chercheurs (là je suis sournois, je suis justement en train de le relancer le débat ! :-).

Je suis un converti après 12 ans de LateX dont une thèse en mathématiques et il est vrai qu’à l’époque il n’y avait pas d’alternative sérieuse à LaTeX, et cela pas seulement pour les maths, je vendais même ses mérites à des juristes, dont les thèses de 300 pages avec multiples références et citations auraient bien mérité d’être LaTeXisées. Mais aujourd’hui je ferais un autre choix, et j’ai hâte que les développeurs d’openoffice corrigent enfin l’éditeur d’équation parce que je préfère quand même le libre... Rendez-vous dans 3 4 ans ?

Répondre à ce message

LaTeX : est-il possible d’inserer une image de fond ? , le 29 mai 2006 par yohann (2 rép.)

Bonjour, je souhaite utiliser Latex pour créer un magazine, avec donc une mise en page de type magazine, pour cela, je me suis documenter sur internet, et je suis même allé jusqu’a acheter le livre LaTeX Compagnon, j’arrive presque a faire ce que je veux, la seule chose qui me manque, et que je ne trouve (pour le moment) ni sur le net ni dans le livre c’est comment intégré une image de fond sur un document LaTeX (une image en filigramme au fond, ou un trait coloré en bas ou sur le côté) est possible ? plus généralement est ce possible d’ajouter une image de fond sur un document pdf, (au cas ou je n’y arrive jammais avec LaTeX). C’est vrvaiment tout ce qui me manque pour réaliser un document finit (c’est à dire pas trop austère à lire une fois terminé) Merci pour vos réponses

LaTeX : est-il possible d’inserer une image de fond ? , le 29 mai 2006

Il y a les packages eso-pic et wallpaper (que je n’ai pas utilisés), peut-être d’autres. Voir la uktexfaq (filigrane se dit watermark en anglais). Consulter aussi le tex catalogue on line.

Pour les mises en page type magazine, j’ai utilisé flowfram qui est intéressant pour partager les pages en secteurs rectangulaires et qui marche bien, mais il faut bien fouiller la documentation.

B.A.

Répondre à ce message

Rendre des textes officiels parfaits ??? , le 18 avril 2006 par Eskil (2 rép.)

Je ne suis pas du tout secretaire mais je dois ecrire des decrets et j’ai une connaissance seulement basique d’un traitement de textes.

Mais j’ai vu un de mes textes corrige par un logiciel et les erreurs sont soulignees et en marge il y a le texte corrige.

Est-ce a cela que sert Latex ou quel est le logiciel qui me permettra de rendres mes textes parfaits ? Merci. A. B.

Rendre des textes officiels parfaits ??? , le 18 avril 2006 par jazzride

Je ne suis pas du tout secretaire mais je dois ecrire des decrets

......


en effet, les décrets ne peuvent etre pris que par le Président de la République ou le Premier Ministre... donc... euh... j’aimerais comprendre. Aurait on l’honneur d’une visite de haut rang sur Framasoft ?

 :)


-----> vie publique

Rendre des textes officiels parfaits ??? , le 18 avril 2006 par isatis39871

Latex est juste un moyen de mettre en page du texte avec un très rande précision et être certains que ce sera lisible dans 100 ans.

Pour une utilisation autre qu’universitaire, étant donné le temps d’apprentissage qu’il demande, je ne le recommande pas.

En revanche, ce que tu cherches est simplement un correcteur orthographique. Il en existe des tas, en libre :
- celui Intégré à Ooo : http://www.framasoft.net/article472.html
- celui intégré à abiword : http://www.framasoft.net/article475.html
- aspell (qui corrige dans n’importe quel logiciel) : http://aspell.sourceforge.net/.

Quoi que tu fasses, ton texte ne sera pas "parfait" car les logiciels sont limités. Ils aident beaucoup mais ne corrigent pas tout.

Répondre à ce message

> LaTeX : quelle différence avec le vieux WORD 5 ? , le 11 juillet 2005 par Nyme (8 rép.)

Au début annes 90 il y avait le traitement de texte Word 5 où il fallait tout imaginer (polices, tablaux, etc) avant de voir ce que cela donnait. Quel est l’avantage de Latex par rapport à ce vieux logiciel que tout le monde a oublié ?

merci de vos réponses Nyme

> LaTeX : quelle différence avec le vieux WORD 5 ? , le 11 juillet 2005 par isatis39871

Un petit résumé de ce qu’on m’a répondu quand j’ai posé la question :

Latex est libre, portable et surtout très puissant. Par exemple, pour l’intégration de formules mathématiques... Il propose simplement bien plus de fonctions, sans oublier les exports possibles en différents formats (html, pdf) et la précision "professionnelle" (rien à envier aux logiciels de mis en pages de l’édition, alors que ce n’est même pas le rôle de Latex).

Maintenant, ce n’est pas par expérience personnelle que je te répond. Ce que je sauraisfaire avec Latex au bout de 50 heures d’entrainement équivaut cetainement à ce que je peux faire actuellement avec du HTML + CSS donc... Et puis le WYSIWYG est tellemnt pratique que pour l’usage commun, j’ai du mal à saisir tout l’intérêt de Latex.

On m’a dit que pour la cohérence des longs documents, c’était intéressant, mais aujourd’hui les bons traitements de texte on tous une puissante fonction de style. OOo gère très bien les formules et exporte en de nombreux formats, tout en étant libre. Personne jusqu’ici n’a su m’expliquer clairement ce que je gagnerais à me mettre à LateX. Pourtant, il doit y avoir quelque chose pour qu’on s’y accroche comme ça !

> LaTeX : quelle différence avec le vieux WORD 5 ? , le 12 juillet 2005

Certes, pour les informaticiens LaTex est certainement bien meilleur que les traitements de texte communs. Il suffit de penser aux galères avec word si ton doc dépasse les 50 ou même les 30 pages : les styles changent presque tous seuls etc. Tu ne sais jamais si avant l’impression définitive qch va encore changer tout seul ou pas...à devenir fous...

mais bon...la plupart des gents n’auront jamais envie d’apprendre latex pour écrire leur thèse de philo, par exemple.

Ceux qui maîtrisent si bien LaTex et en font l’éloge pourraient trouver le moyen de créer un T.Texte fiable pour les gents plus communs, non ?

en attendant j’ai encore l’espoir de l’apprendre, ce LaTex mais je prévois bien des galères...

> LaTeX : quelle différence avec le vieux WORD 5 ? , le 13 juillet 2005 par isatis39871

J’ai fait mon premier mémoire avec word et mon second avec OOo. Avec les styles, aucun problème malgès la longeur et le poids du document. Images, tracés, tableaux... tout tient la route.

Mais là on parle de Word 5, un logiciel non WYSIWYG...

> LaTeX : toujours pas compris quelle différence avec le vieux WORD 5 ? , le 14 juillet 2005

oui, justement...

quel est l’intérêt d’utiliser LaTex qui, tout comme word5, est un logiciel NON WYSIWYG, plutôt que les logiciels wysiwyg comme OOo (ou MSword) par exemple ?

si c’est parcequ’il est libre, alors soit... Mais du point de vue de l’utilisation qn peut-il m’expliquer en quoi il serait meilleur pour le commun des mortels ?

> LaTeX : quelle différence avec le vieux WORD 5 ? , le 15 juillet 2005 par Nyme

justement :

quel est l’intérêt pour le commun des mortels d’utiliser un logiciel NON wysiwyg comme LaTex pour le traitement de texte maintenant que word5 a été remplacé par des logiciels wysiwyg ?

Si c’est juste pour comprendre comment fonctionne un traitement de texte ok, mais on ne peut tous les appareils qu’on utilise au quotidien, vous comprenez ? sinon on devrait aussi faire de l’électronique, de l’électricité pour comprendre comment fonctionne son fer à repasser, de l’hydrolique pour comprendre l’écoulement des eaux dans la robinetterie etc etc ;-)

il faudrait être un génie et vivre 100 fois 100 ans !

ceci pour dire que le logiciel libre est une très bonne chose mais que le non wysiwyg, je suis désolée, mais il restera cantonnée à une frange de utilisateurs avetis.

-----> j’insiste avec ma quesion ;-)

> LaTeX : quelle différence avec le vieux WORD 5 ? , le 5 septembre 2005 par pieral

arf, le vieux troll ça, latex vs. Wrd/OOo ;)

mon expérience perso : j’écris mon mémoire en Tex, j’ai appris la synthaxe pour l’occasion (simple, d’ailleurs je suis pas du tout informatitien).

L’interet : les formules, la mise en page très pro, le Pdf cliquable facilement, les liens automatiques vers les figures/tableau, la gestion géniale de la bibliographie, le fait de changer de figure facilement (le nom du jpg à changer ds le code source), la mise en page très simple (on passe juste des paramètres très faciles à changer), la taille, c’est 10 fois moins gros qu’un .DOC...

pour un document important, c’est vraiment le top.

> LaTeX : quelle différence avec le vieux WORD 5 ? , le 27 octobre 2005 par Sébastien Crouzille

LaTeX est aussi pertinent pour formater un texte que HTML l’est pour faire des pages web. Quand on a le script "brut" en LaTeX, on voit la mise en forme, et surtout comment elle est faite, puisqu’on voit toutes les balises. Dans un WYSIWYG on voit le résultat, les conséquences du balisage, mais pas les balises elles-mêmes. Du coup on peut arriver à "pourrir" un document, à le rendre inutilement lourd et instable, sans penser à mal. Comme quand on utilise un éditeur HTML WYSIWYG. On clique, ça met un tableau, on change une cellule, deux, puis on en reprend dix pour changer la police... Au lieu de simplifier le balisage et homogénéiser le document, on le rend gros, instable, peu fiable !!! Ca va plus vite, mais au final je ne pense pas qu’on aura fait un travail de valeur équivalente.

Ce travail de "purification" d’un balisage est très important, c’est comme la phase de simplification d’une équation mathématique : on factorise, on rajoute des parenthèses, etc. Résultat, quelque chose de plus digeste et de plus lisible, que ce soit pour l’utilisateur ou pour l’ordinateur.

Le WYSIWYG n’est pas forcément quelque chose à bannir, mais il ne devrait jamais (à mon avis !) être utilisé sans un mode "brut" disponible, où on voit les balises et où on peut agir dessus directement pour éviter les catastrophes. Plus généralement, je trouve qu’il y a une confusion vis à vis des logiciels modernes. Ils donnent l’illusion à l’utilisateur de leur conférer une compétence dans un domaine (typographie, mise en page, etc.). C’est faux, pour utiliser Word et faire du bon travail il faut se renseigner un minimum sur ce qu’est un texte imprimé. Word, comme tout logiciel graphique, offre une ergonomie, des outils puissants, un environnement propice au travail propre, mais en aucun cas une expertise. Si on ne sait pas comment se construit un document (livre, lettre, etc.), ce ne sont pas Word ou OOo qui vous sauveront la mise...

Pour les inconditionnels du visuel, il est possible d’utiliser LyX, un logiciel qui génère du LaTeX (à peu près) via une interface pseudo-WYSIWYG. C’est intéressant, mais pour une utilisation "réelle" mieux vaut faire du "vrai" LaTeX, c’est bien plus efficace et productif.

> LaTeX : quelle différence avec le vieux WORD 5 ? , le 10 mai 2006 par yohann

Bonjour, je ne viens pas pour faire l’éloge de LAtex mais pour l’apprendre, en effet j’ai besoin de générer des document pdf, à partir de source contenu dans une base de donnée, qd les sources changent, le document doit être mis à jour, et je pense que latex serait très performant pour ce type de travail, mais qund je vois qu’il faut 50 heure avant de commencer à imaginer pouvoir faire quelque chose, ca me refroidit un peu, enfin on verra, de toutes facon, même si ca semble difficil avec latex, c’est probablement quasi impossible avec word ou Ooo (j’ai cru voir une fonction de Word qui permet de se connecter à une base de donnée, mais je crois que c’est plutôt un truc pour faire des mailing) en bref, l’interet de latex pour moi (mais loin d’être un expert puisque j’ai pas encore écrit un document avec) c’est de séparé définitivement la présentation du contenu

Répondre à ce message

> LaTeX : réapprendre à utiliser un traitement de texte , le 30 juin 2005 par Obiwan (1 rép.)

Juste un petit mot à Sébastien CROUZILLE, auteur de cette très belle présentation de LaTeX : Dans le paragraphe 4.2, où il est question de typographie française, il me semble que le mot espace est féminin lorsqu’on parle du "vide" laisser entre deux caractères : UNE espace insécable, UNE grande espace entre deux mots, etc.

Cette petite erreur n’enlève rien à la qualité de ce document. Merci à tous ceux qui contribuent à la popularisation de ce merveilleux outils qui est LaTeX.

> LaTeX : réapprendre à utiliser un traitement de texte , le 27 octobre 2005 par Sébastien Crouzille

Exact. Pour moi "espace" était toujours masculin, vu que je ne suis pas typographe (LaTeX m’a juste fait entrevoir quelques aspects de la discipline). Mais en effet, c’est un nom féminin exclusivement lorsqu’il est utilisé en typographie ! Pour les curieux ça vient de la lamelle métallique que les typographes mettent pour séparer les mots... Il s’agit d’unE espace !

Je tâcherai de corriger, ça fait un moment que je n’ai pas retouché ce didacticiel... Mais de toute façon, sa licence permet à chacun de faire des modifications... Donc ne pas se gêner pour corriger ce genre d’erreur, il y en a certainement d’autres !

Répondre à ce message

> LaTeX : réapprendre à utiliser un traitement de texte , le 8 juin 2005 par Vincent (1 rép.)

Au secours !!

J ai installe MikTex et puis ensuiteWinshell mais je comprends pas comment faire marcher tout ca § Ou est ce qu il faut ecrire son code, ou est ce qu on le compile, ou se trouve le resultat ... bref j aurais besoin d un bon coup de main !

Merci d avance

Vincent

> LaTeX : réapprendre à utiliser un traitement de texte , le 8 juin 2005

Ou est ce qu il faut ecrire son code

Lance WinShell, puis dans le menu "File" tu choisis "New" et tu te retrouves avec une page vierge. C’est là que tu dois taper ton texte

ou est ce qu on le compile

Je ne connais malheureusement pas WinShell, mais sur les captures d’écran trouvées sur www.winshell.de , j’ai vu qu’il y a un menu appelé "Execute". Tu l’ouvres et là dedans il devrait y avoir une entrée apelée LaTeX (si j’ai bien compris ce qu’il y a sur les captures). Donc, tu charges un fichier .tex (ou tu t’en bricoles un) , et tu vas dans le Menu en question, choisis LateX et hop ... En bas il y a une petite fenêtre qui te fait une petit "rapport" sur la compilation. Elle devrait t’indiquer notamment s’il y a eu des erreurs, et le cas échéant ou se trouvent les erreurs.

Tout ceci suppose que WinShell soit configuré pour une utilisation avec MiKTeX. Comment savoir ? Si tu n’arrives vraiment pas à compiler ton fichier .tex, c’est qu’il y a un problème quelque part, et que tu dois faire cette configuration d’une manière ou d’une autre (regarde un peu la doc de WinShell....). Si tout foire ou rien ne va, c.f. plus bas ...

ou se trouve le resultat

Une fois que tu as comilé ton fichier .tex avec succès, retourne dans le menu "Execute", il devrait y avoir une entrée appelée "DVIview". C’est comme ça que tu vas lancer la visionneuse "dvi" avec ton document.

Bonne chance !

P.S. Comme on se trouve sur un site de logiciels libres, je me permets juste d’indiquer qu’il y a des éditeurs LaTeX sous licence libre, dont deux qui s’intégrent parfaitement et de manière automatique avec MiKTeX :

TeXnicCenter

LaTeXEditor

( ... )

Répondre à ce message

> LaTeX : réapprendre à utiliser un traitement de texte , le 20 mai 2005 par Babette (1 rép.)

Je voudrais faire un fond de page pour un document PDF screen, mais je ne sais pas enlever les marges pour que le dessin occupe toute la page avec overlay. J’espère me faire comprendre... Merci

-----> marges d’un fichier image ; fond de page

> LaTeX : réapprendre à utiliser un traitement de texte , le 21 mai 2005

Bonjour,

Je ne comprends pas bien le problème.

Le meilleur endroit pour trouver une réponse est de poster sur le forum de discussion francophone consacré à LaTeX en précisant la distribution LaTeX utilisé, le système d’exploitation et en donnant plus de détails sur le problème.

Son adresse est : fr.comp.text.tex

En général vous avez des réponses dans les 24 heures.

Cordialement,

Sébastien

Répondre à ce message

> LaTeX : réapprendre à utiliser l’aspirine... , le 21 mars 2005 par Benjou (9 rép.)

Aie Ouille aouch !

Nom de ... Ca fait un moment que je me dis m’en vais faire du LaTeX.

Alors voila, je trouve un tutoriel séduisant et compréhensible qui a en plus l’avantage de définir les commandes les plus utiles. Ni une ni deux j’installe MikTeX avec TeXnicenter et miracle, Ca marche !

Alors je me dis que je vais me faire un petit document et puis ca marche... et puis j’essaie d’inserer une image jpg (ce qui ne me semble pas revenir a demander la lune, tout de même !) et la c’est la cata... J’invoque evidemment \usepackage[pdftex]graphicx \usepackage[graphics] (tout comme le monsieur Il a dit dans le texte) et plus loin dans le doc : \beginfigure \centering \includegraphics./picture.jpg \captionessai bmp \labelfig:taga \endfigure

La le compilateur me dit

Package graphics Warning : pdftex option does not work with standard TeX.

Bon ca part mal ensuite  ! LaTeX error : Unknown graphics extension : .JPG

Alors ne comprenant plus rien, je download le fichier source du tutoriel pour essai. J’essaie de le compiler. La, un package manque il me l’installe mais ensuite, une foultitude d’erreurs en tout genre. Et finalement, plantage du compilateur que je dois arreter...

J’imagine que mes problèmes viennent du fait que j’utilise MikTeX mais si ce qu’on met dans le fichier source dépends du compilateur qu’on utilise, ca va vraiment pas etre de la tarte d’apprendre ce language...

Et moi, je suis bon pour changer de tutoriel ou de LaTeX (ou de revenir a MSWord !!)...

A part ca le tutoriel est excellent Il gagnerait toutefois en qualité si les exemples marchaient indépendament de la distrib ;)

> LaTeX : réapprendre à utiliser l’aspirine... , le 21 mars 2005

Pour tout ce qui est inclusion de graphiques en LaTeX, je te conseille vivement la lecture de l’excellent : http://www.ctan.org/tex-archive/help/Catalogue/entries/fepslatex.html Grosso modo, c’est tout à fait possible d’importer du jpeg, gif, etc en LaTeX, mais le seul vrai format reconnu par défaut est le postscript (ps ou eps). Rien ne t’empêche de convertir ton fichier d’origine en eps (oui, je sais, c’est lourd, ça fait faire une manipulation supplémentaire) à l’aide d’un logiciel quelconque (IrfanView, The Gimp, ImageMagik, etc.). D’un autre côté, tu as l’air d’utiliser pdfTeX, et là, c’est encore plus spécial, car il me semble que toutes les images doivent d’abord être converties en pdf. Par ailleurs, pour toute question relative à TeX, LaTeX and Co, je te conseille de pointer ton lecteur de newsgroups sur fr.comp.text.tex.

> LaTeX : réapprendre à utiliser l’aspirine... , le 21 mars 2005 par RC70

Et moi, je suis bon pour changer de tutoriel ou de LaTeX (ou de revenir a MSWord !!)...

Plutot à OpenOffice... ;-)

> LaTeX : réapprendre à utiliser l’aspirine... , le 21 mars 2005 par Benjou

Merci les gars,

J’essayais juste de faire comme dans le tutoriel. Apparement, si j’enleve le [pdftex] alors j’ai plus d’erreur concernant le type jpg par contre le compilateur me demande un fichier .bb (bounding box ?)...

Neanmoins, ca avait l’air hachement plus facile dans le tutoriel...

PS tout les trucs en italique dans mon premier post, a l’origine, ils etaient entre accolade mais enfin. Vivent les languages a balises ! ;-)

> LaTeX : réapprendre à utiliser l’aspirine... , le 22 mars 2005 par sebibi

Salut,

Avec pdflatex tu peux inserer du png , du jpg et du pdf ! Il faut utiliser les commandes suivantes (à mettre dans ton préambule)

Dans la suite la parenthèse doit être lue comme une accolade !

\usepackage[pdftex](graphicx)

Penser à déclarer le ou les répertoires contenant les images avec : \graphicspath((repertoire1), (repertoire2),...,(repertoireN))

Avec un seul repertoire il faut écrire : \graphicspath((repertoire1)) Note la double accolade !

Puis immédiatement après \begin(document) il faut écrire :

\DeclareGraphicsExtensions(.jpg,.pdf,.mps,.png)

et pour inclure un fichier graphique : \includegraphics(filename_to_include)

Il ne faut pas se décourager avec LaTeX. Le résultat vaut largement le temps passé à l’apprendre...

Cela fait maintenant 6 ans que j’utilise à la fois word et maintenant OpenOffice Writer pour les documents courts (lettres...) et LaTex pour les gros documents (rapports...).

OpenOffice Writer et Word n’arrivent pas à la cheville de LaTeX en terme de rendu du document, structuration, respect de la typographie.

La majorité des gens qui utilisent word ou oo writer pondent des documents qui ressemblent à des rapports tapés par des collégiens : aucun respect des règles de base de la typographie française, bidouilles dans la mise en page...

N’écoute pas les conseils à 3 balles de certains...

Pour produire du beau pdf un lien utile : http://barrault.free.fr/ressources/rapports/pdflatex/

Cordialement

> LaTeX : réapprendre à utiliser le tutoriel , le 22 mars 2005

Et voila J’ai encore parlé trop vite ! Le fin fond du problème c’est que j’essayais de compiler en dvi alors evidemment pdftex ne marchait pas ! Le monsieur avait pourtant dit que ca marchait que pour le pdf !

En pdf ca marche nickel.

Bon ben j’ai plus qu’a m’y remettre.

Paf une claque derriere les oreilles !

> LaTeX : réapprendre à utiliser l’aspirine... , le 7 juin 2005

au moins quand on compile en ligne de commande on sait si on a tapé

latex mon_fichier.tex

ou

pdflatex mon_fichier.tex

Ahhh ! ces interfaces graphiques ;-)

En plus, lorsqu’on utilise un Makefile pour compiler on peut alors facilement automatiser les choses.

input=main

all :

latex $(input).tex

> LaTeX : réapprendre à utiliser l’aspirine... , le 11 juillet 2005 par Nyme

toc toc...pardon, hem...

je suis secrétaire et je dois taper une lettre pour mon boss avant que les cocqs pondent des oeufs, commet vais-je faire ?

Suis-je vraiment obligée de me taper un DUT en informatique ou des cours de programmation à raison de 6 heures par jour pendant dix ans ?

Et combien faudrat-on me payer après tout ça ?

heeeee ! je ne pense pas que ça se démocratisera bc si ça ne change pas un peuk !

Nyme

je suis secrétaire :-) , le 11 juillet 2005 par Nyme

toc toc...pardon, hem...

je suis secrétaire et je dois taper une lettre pour mon boss avant que les cocqs pondent des oeufs, commet vais-je faire ?

Suis-je vraiment obligée de me taper un DUT en informatique ou des cours de programmation à raison de 6 heures par jour pendant dix ans ?

Et combien faudrat-on me payer après tout ça ?

heeeee ! je ne pense pas que ça se démocratisera bc si ça ne change pas un peuk !

Nyme

> LaTeX : réapprendre à utiliser l’aspirine... , le 5 septembre 2005 par pieral

peut etre que c’est pas fait pour écrire la lettre à Tatie Danielle... Par contre, tu fais un squellette, avec toutes les balises qui vont bien, une fois pour toutes, et ensuite tu changes juste l’adresse, le contenu.

séparation contenu/forme, c’est ça l’intéret.

après je pense que c’est surtout sur les longs doc que tu verra la différence.

Répondre à ce message

> LaTeX : réapprendre à utiliser un traitement de texte , le 3 octobre 2004 par Sébastien Dine (0 rép.)

ll me semble utile de situer l’intérêt de LaTeX par rapport au WYSIWYG (Ooo et Word). Je suis utilisateur de :
- LaTeX depuis 4 ans,
- Word depuis 10 ans,
- et Ooo-Writer depuis 6 mois.

J’ai pratiquement complètement migré de MS-Office vers Ooo. ;)

Je trouve LaTeX vraiment utile pour les documents longs et structurés : livre, thèse, gros rapports, gros manuels techniques. S’il y a des équations, une table des matières, une bibliographie, c’est encore plus puissant.

Sinon pour les documents "courts" et peu structurés ( moins de 10 pages) : lettres, petits rapports j’utilise un traitement de texte classique car pour ce genre de documents je trouve LaTeX trop "bourrin".

En ce qui concerne les programmes, j’ai essayé plusieurs distributions et éditeurs. Je vous encourage à utiliser la distribution Miktex (facile à installer et à mettre à jour) et pdflatex. Pour l’éditeur je conseille Texnicenter.

Bye

Répondre à ce message

> LaTeX : réapprendre à utiliser un traitement de texte , le 1er octobre 2004 par Frédéric Poncet (13 rép.)

Cette histoire de LaTex commence à m’échauffer les oreilles. Je passe sur la difficulté d’utilisation, c’est secondaire.

Le principe est juste : il est préférable de séparer le texte de la mise en page. Tout au moins du point de vue du stockage des données ; du point de vue de l’intelligence humaine, c’est plus discutable. Il faut que le rédacteur puisse mettre un titre en gras au moment ou il le tape, si bon lui semble (pour ou contre le "WYSIWYG" ? Pour, évidemment, il faudrait être idiot pour être contre). Ça n’empêche pas de séparer les deux informations.

Mais là où je m’insurge, c’est quand on laisse entendre que LaTex permet de faire de la "mise en page" ! LaTex ne connaît qu’une seule mise en page : un document avec des marges, des colonnes, des images insérées dans le texte. Vous voulez faire du fond perdu ? Mélanger intimement le texte et les images ? Faire des surimpressions, des dégradés ? Bref, vous rêvez d’un équivalent libre d’XPress ou d’InDesign ? Oubliez LaTex !!! LaTex est fait pour produire des articles pour une publication universitaire, une thèse ou un mémoire. Rien d’autre.

C’est déjà très bien, mais il faut quand même le dire avant d’inciter les utilisateurs à le télécharger (car, last but not least, l’installation de LaTex est loin d’être simple !!!).

Et puis une dernière chose : s’il y a un format susceptible de détrôner le ".doc", je n’en vois qu’un : HTML+CSS. Certes, il y a encore des évolutions à attendre, parce que le HTML aujourd’hui n’est pas fait pour imprimer des documents. Mais HTML répond parfaitement au critère de séparation entre le texte et la mise en forme, tout en laissant augurer des évolutions qui lui permettront un jour de détrôner le ".doc".

> LaTeX : réapprendre à utiliser un traitement de texte , le 1er octobre 2004 par Sébastien Crouzille

Oulà, je vois qu’il y a une passion débordante autour de la mise en page.

Ce qu’il faut voir dans ce didacticiel, c’est avant tout un moyen (via LaTeX) de faire comprendre le fonctionnement interne d’un traitement de texte. Et que fait LaTeX sinon de la mise en page de texte ? Je sais qu’il y a des logiciels qui peuvent faire du maquettage très avancé, jongler avec les styles et les formes graphiques, les objets vectoriels, etc. Mais ce n’est pas du tout le propos ici (et en plus si on s’intéresse un peu en profondeur à LaTeX et à d’autres programmes libres générateurs de PostScript on s’aperçoit qu’ils peuvent faire des choses assez extraordinaires !).

Ici je me suis borné à la base d’un traitement de texte, qui est restituer de manière très lisible et pratique un document écrit. Donc je me suis restreint à la mise en page par défaut que propose LaTeX, et je suis resté sur les fonctions de base.

Le WYSIWYG ? Pas de problème, j’en parle et justement je signale qu’on peut travailler de la même façon en WYSIWYG... Ca permet d’avoir des documents beaucoup plus légers et interopérables qu’en cliquant n’importe où n’importe comment jusqu’à avoir à peu près ce qu’on veut... Entre parenthèses les incompatibilités entre Word et openoffice.org viennent souvent du fait que les utilisateurs font leurs documents comme des cochons ;) et l’"intelligence humaine" est au final bien plus rassasiée quand le document est clair, structuré et homogène non ? Enfin c’est mon avis...

Quant à la difficulté d’installation de LaTeX c’est une légende à laquelle il faut tordre le cou : si l’on est sous Linux (comme je l’ai dit dans le didacticiel ;) ) tous les packages sont disponibles, il suffit de dire "je veux LaTeX", soit à apt-get soit à urpmi. Souvent d’ailleurs dans des install de distribs LaTeX s’installe par défaut ! Sous Windows j’utilise essentiellement le CD TeX Live qui est vraiment de la rigolade à installer : on met le CD, on lance l’install par défaut et tout s’installe tout seul, éditeurs y compris !!! Je sais vraiment pas ce qu’il te faut... Et si tu veux pas l’installer, TeX Live peut fonctionner depuis le CD (d’où son nom). Mais je ne voulais pas parler d’installation dans ce didacticiel...

Enfin je ne vois pas ce que vient faire HTML/CSS dans cette histoire. Le HTML est destiné à faire de la publication web, et n’a pas autant de rigueur qu’un document LaTeX : en LaTeX on s’adresse à un compilateur très rigoureux quant au rendu Postscript, alors qu’en HTML on s’adresse au plus grand nombre de navigateurs possibles, qu’ils soient graphiques ou non, qu’ils aient le bon jeu de polices ou non, etc. Les utilisations sont complètement différentes. Pour simple preuve, LaTeX possède tous les outils pour faire des légendes, des index, des bibliographies... Il est 100% adapté à ce qu’on lui demande de faire.

Et le but de ce didacticiel n’est pas de "détrôner le .doc" nom d’une pipe en bois ! Le but est de faire comprendre à ceux que ça intéresse comment marche un traitement de texte !

Je ne force personne à choisir LaTeX comme traitement de texte exclusif, je propose juste de l’essayer pour comprendre des choses... C’est la force des logiciels libres, on est obligés à rien ;)

> LaTeX : réapprendre à utiliser un traitement de texte , le 1er octobre 2004 par mougly

Bonjour,

Deux trois petite rectifications...

LaTex ne connaît qu’une seule mise en page : un document avec des marges, des colonnes, des images insérées dans le texte

Non. Il suffit de définir la mise en page voulue. On peut faire plein de chose différente, surtout qu’on peut trouver des squelettes sur le net (CV, songbook,...).
Bien sur, il faut apprendre la syntaxe. Mais c’est comme le HTML : c’est un langage à balises.

Mais HTML répond parfaitement au critère de séparation entre le texte et la mise en forme

LaTeX le fait en plus "pro". Les balises < x > et < /x > sont remplacées par \xx.

l’installation de LaTex est loin d’être simple !!!).

Ah bon ?
Avec TeXLive, on télécharge un fichier, on décompresse, on lance un script *.bat, trois clics et c’est bon (sous Windows).

L’avantage que je vois dans LaTeX, c’est que je peut taper mon texte d’une traite, sans me dire "ça c’est en gras ?". Ensuite, à la relecture, je rajoute des balises par ci par là, copier-coller d’un en-tête récupéré, "pdflatex" dans le prompt, et j’ai une belle mise en page.

Voilà !
Cordialement

> LaTeX : ça dépend , le 1er octobre 2004 par Guillaume

Faut pas se crisper :)

Je peux concevoir que LaTex en tant que traitement de texte de base, ce n’est pas très adapté pour des tâche de mise en page marketing ! C’est mon expérience, j’avais rédigé un de mes premiers document pro comme ça, il y a eu un froid lors de la présentation ....

C’est avant tout -bien- fait et utilisé pour l’édition scientifique "très dure" (math, info, physique). Compte tenu des particularités techniques des disciplines, il faut un moment relativement long de prise en main. Et dans ces disciplines je ne connais personne qui utilise word évidemment, ni même OO.

Quant aux supposés difficultés d’installation, ça doit faire rigoler ceux qui ont connu l’époque de recherche, de modification et d’installation des packages à l’unité (moi même) ....

> LaTeX : réapprendre à utiliser un traitement de texte , le 1er octobre 2004 par RilaX

J’ai lu un peu le gros document, je trouve que c’est un beau travail. Je ne connaissais pas LaTeX avant (enfin juste de nom) et en lisant le document, j’ai eu envie de l’essayer ... au debut. Quand j’ai vu qu’il fallait apprendre toutes les balises (qui n’ont pas toutes l’air d’etre tres significative) ! La je me suis dit, non des balises je m’en suis deja trop bouffé j’ai vraiment mais alors vraiment pas envie de m’y remettre !

Du coup ca m’amene à la pertinence de ce document au jour ou on devrait plutot essayer de pousser vers le XML et le CSS, qui fonctionnent sur le meme principe, sans aucune installation, plus puissant, avec des balises qui parlent (forcement puisque c’est nous qui les definissons les balises contrairement au html). Et apres avec le css on met ca en forme assez facilement, il suffit d’un peu connaitre l’anglais (plutot que d’infâme balises).

Alors moi entre un truc compliquer a installer (je parle bien de la version ou il faut telecharger un fichier et lancer un .bat), ou il faut se remettre a apprendre des balises, et qui demande beaucoup de café, et entre un systeme equivalent (plus simple d’utilisation mais plus puissant) qui ne necessite pas de logiciel, J’ai vite choisis !

PS : tu pourrais faire un tuto aussi bien construit que celui la en parlant de css et xml ?

> LaTeX : réapprendre à utiliser un traitement de texte , le 5 octobre 2004 par Larry Cow

Je cite la réponse précédente :

avec des balises qui parlent (forcement puisque c’est nous qui les definissons les balises contrairement au html)

Non. Un XML dans lequel tu choisis les balises et leur sens n’a à peu près aucun intérêt : il n’est connu et compris que de toi. Le XML n’a de sens que s’il existe une norme (DTD ou Schema) quelque-part qui définit avec précision le type de document dont tu "parles". Et on retombe dans ce que tu reproches à LaTeX : la syntaxe n’est pas immédiate pour tout le monde.

Si tu as un doute, je t’invite à te documenter un peu sur la DTD Docbook (ou Simplified Docbook), tu verras que la syntaxe LaTeX n’est pas "si pire", finalement :)

> LaTeX : réapprendre à utiliser un traitement de texte , le 6 octobre 2004 par Larry Cow

De même, croire qu’un travail équivalent à LaTeX en XML+CSS ne nécessite aucune installation, c’est un peu illusoire. Certes, on peut fabriquer des pages "web", lisibles depuis n’importe quel navigateur (enfin pas n’importe lequel, justement, d’où le besoin d’installer quelquechose), mais il on est encore loin des fonctionnalités de LaTeX.

Ce dernier permet en effet de fournir un fichier contenant, de manière fixe et immuable, le document voulu. L’intérêt par rapport à quelque chose de "variable" comme du HTML (ou du XHTML, peu importe) est, bien évidemment, pour l’impression.

En revanche, on peut envisager d’obtenir un document "fixe" depuis un source XML+CSS. Mais dans ce cas, d’une part la sémantique du XHTML est un peu trop limitée (pas de notion de table des matières, d’index, ...) et l’on risque de devoir se tourner devant des syntaxes beaucoup moins "usuelles" (je parlais du DocBook un peu plus haut). Et d’autre part, la conversion du XML+CSS en PDF/Postscript/... nécessite l’installation d’un transformateur XSLT, ce qui d’expérience (au moins sous Windows) est inifiniment plus lourde que l’installation d’une chaîne TeX/LaTeX complète.

> LaTeX : réapprendre à utiliser un traitement de texte , le 8 octobre 2004 par fun sun

Salut,

J’ai commencé à lire la prochaine spécification xhtml2. Il y a un gros effort de fait vers une meilleure structuration du texte. Avec de nouveaux marqueurs comme "section" et "h" qui aideront à une meilleure compréhension du texte pour les navigateurs et éviter des confusions de présentation en les titres, les paragraphes et le chapitrage. Si des marqueurs comme "section" apparaissent, il est fort à parier qu’une prise en charge de la table des matières sera plus aisée que jusqu’à présent.

Du coté des listes, il y aussi pas mal de choses qui ont été faites. Distinction entre une liste classique et une liste de navigation, là aussi apparition d’un nouveau marqueur "nl". Ce qui permettra de mieux distinguer le type de liste. Etant donné que les listes de navigations sont très prisées.

A noter aussi la nouvelle version pour les formulaires xforms qui change pas mal de choses dans le domaine.

Je ne suis pas un spécialiste mais la question m’intéresse. Je ne pourrai saisir toutes les subtilités. Mais si vous avez des souhaits, pourquoi ne pas les transmettre à l’équipe française qui se charge de récupérer les suggestions de chacun pour les transmettre ensuite au w3c ?

-----> openweb + xhtml2

> LaTeX : réapprendre à utiliser un traitement de texte , le 10 octobre 2004 par jean

Il me semble qu’il faut préciser que LaTeX ne fait pas de la PAO, et n’a jamais été prévu pour cela. Ce n’est donc sûrement pas l’outil qu’il faut pour créer un prospectus. Il faut plutôt regarder du côté de scribus, un projet qui est encore jeune, mais permet de faire déjà énormément de choses en PAO, je pense que Xpress et compagnie ont du souci à se faire étant donné la vitesse à laquelle cela évolue...encore la magie du libre : une comunauté nombreuse qui tel un rouleau compresseur va forcément --- sous le poids du nombre --- laminer les concurrents propriétaires.

> LaTeX : réapprendre à utiliser un traitement de texte , le 10 octobre 2004

J’ai l’impression qu’avec Latex la question n’est pas tant de savoir "réapprendre à utiliser un traitement de texte" mais plutôt logique et fonctionnement du traitement de texte. C’est en soit très interressant et stimulant du point de vue intellectuel mais présenter Latext comme une véritable solution hormis certains cas spécifiques (le domaine mathématique et physique pour lequel Latex peut s’imposer... surtout parcequ’il n’existe pas d’alternative crédible) me semble relever un peu du Parnasse à savoir l’art pour l’art.

S’il est utile à tout conducteur d’automobile d’avoir des connaissances sur la façon dont fonctionnes une voiture il est par condre absurde de vouloir faire de tout automobiliste un mécanicien.

Au demeurant ayant rédigé une thèse et trois mémoires sur Word ou Ooo je ne vois à aucun moment ce qu’aurait pu m’apporter Latex qui m’aurait incité à l’utiliser.

On dit souvent de ceux qui critiquent l’utilité même de Latex qu’ils sont carricaturaux mais le fait est que ce document de très grande qualité au demeurant et lui même assez carricatural quant dans son introduction il présente les errements du système Wysiwyg.

> LaTeX : réapprendre à utiliser un traitement de texte , le 15 octobre 2004 par fun sun

Une solution médiane ? Utiliser lyx. Mi graphique, mi latex. ;-)

Cependant, je trouve le début du tuto plutot intéressant avec une bonne explication entre texte brut, texte balisé et texte wysiwyg. Cela m’a apporté une meilleure compréhension que je vais rétiliser pour autre chose.

Ensuite sur l’utilisation de Latex. Oui, connaitre le principe pour en saisir l’aspect général est important. Savoir qu’on utilise une voiture et que dedans il y a un moteur qui tourne et, pour la faire rouler des roues. cela me semble important.

Maintenant, devenir mécanicien professionnel est autre chose. Savoir réparer un petit peu, c’est quand meme utile. Les fichiers sxw d’Ooo sont bien pour ça et ceux d’abiword, abw, encore plus pratiques : tout est écrit dans un seul et unique fichier au contraire de ceux d’ooo.

Est-ce que, pour autant, je veux etre l’ingénieur qui conçoit les pièces en fonction d’un cahier des charges ou d’une nouveauté technique ? Non.

C’est tout le problème de la connaissance que les scientifiques critiquent le plus souvent. car parler d’une chose sans véritblement la connaitre leur est souvent insupportable et c’est compréhensible mais comment, nous, qui voulons connaitre sans pour autant vouloir devenir ingénieurs faisons-nous pour résoudre le dilemne ? Et, en plus, prendre en compte la critique des scientifiques ?

Ne rien savoir et faire tout en graphique ? Ou opter pour une solution médiane, que je trouve la meilleure, faire des formats de fichiers ouverts basés sur un langage de balisage compréhensible sans pour autant etre trop technique.

Ce qui m’intéresse, c’est de pouvoir récupérer le fichier ou plus prosaiquement de savoir remplacer une bougie ou la batterie de la voiture.

> LaTeX : réapprendre à utiliser un traitement de texte , le 20 octobre 2004 par corto

L’utilisateur de WYSIWYG c’est, pour reprendre l’image , un utilisateur de voiture qui s’en fout que sa voiture consomme un peu plus que ce qu’elle devrait, qui ne connait pas la cylindrée de sa voiture et qui n’achète pas la voiture qui à la meilleur reprise et la meilleur fiabilité (on ne parle pas du cout biensur ;)). Mais parfois, pour faire de long trajet, une volonté de sécurité et d’économie, il aimerait bien connaitre sa voiture et pouvoir agir sur la consommation du véhicule, sa fiabilité... L’utilsateur de WYSIWYG pourra, à ce moment la, c’est à dire quand il doit créé un document précis, professionnel et long, utiliser LaTeX.

> LaTeX : réapprendre à utiliser un traitement de texte , le 20 avril 2005 par Thomas

J’ecris un petit post pour les prochains qui vont lire le tutoriel, et le message faisant la comparaison avec InDesign :

Latex n’a jamais eu pour vocation de detroner InDesign en matiere de mise en page, et comme tu l’as dis c’est pour faire sortir des rapports, des livres et des theses, un point c’est tout. Et dans ce domaine Latex est le champion !

Latex et la PAO, c’est comme si t’essayais de faire de la 3D avec Paintbrush... Ca marche pas !

> LaTeX : réapprendre à utiliser un traitement de texte , le 29 juin 2006 par Micro

Comparer LATEX à Paintbursh, c’est carrément de l’insulte....

Répondre à ce message

Satanée ligne de commande ! , le 30 septembre 2004 par rezki (13 rép.)

"Des pros de la ligne de commande"... et pourquoi pas pédaler en écrivant sur LaTeX sur une chaise à clous ?

La ligne de commande comme sport pour apprendre cela se conçoit , mais de là à présenter la chose comme une fin en soi ça n’a pas grand intérêt.

Je suis sous Linux il y’a un mois et je suis, beaucoup d’outils sont WYSIWYG comme vous dîtes et j’espère que tout se fera désormais plus facilement. Le paradoxe c’est que je ne sais pas installer les logiciels que j’aime comme Firefox, Nvu et autres CDex... la ligne de commande j’arrive po. Donc je me retrouve à créer un site sous Windows avec un logiciel libre puis à le mettre en ligne par ftp depuis Linux. Plus Linux et le libre se démocratiseront et plus ça va râler. Ma question est donc : quel est l’intérêt de taper un document en ligne de commande. Imaginez qu’on doit déjà qu’écrire tout court est déjà un gros travail...

C’est un peu méchant ce que je dis, mais LaTeX est ce que ce ne serait pas mieux de le mettre au niveau de ceux qui en ont besoin ?

> ***** ligne de commande ! , le 1er octobre 2004

LaTeX n’est pas en ligne de commande ; il y a edline, un programme Microsoft, pour ça.

LaTeX utilise des fichier textes, et pas une interface graphique à tout faire de travers. Le rendu du texte est automatique. Pas besoin de se creuser la tête pour faire des choses ne respectant pas les standards typographiques, LaTeX s’occupe de tout pour vous si vous lui indiquez avec des balises ce qu’il doit faire.

Il fallait essayer avant de critiquer.

> Satanée ligne de commande ! , le 1er octobre 2004 par Sébastien Crouzille

... Effectivement LaTeX n’est pas en "ligne de commande"... Du moins pas pour l’édition, et pas systématiquement pour la compilation.

Et si tu veux avoir la puissance de LaTeX dans quelque chose qui se rapproche du WYSIWYG, il y a LyX, ou même des modes LaTeX pour emacs comme TeXmacs (une refonte d’emacs spécial LaTeX en fait).

Perso j’utilise emacs 21.2 avec le mode aucTeX, et je dois dire qu’en souplesse et en ergonomie je ne regrette pas un instant les logiciels graphiques ! Je sélectionne mon texte, je fais CTRL-clic droit dessus, et j’applique les mises en forme !

Mais entre nous, si tu peux te forcer un peu au début à t’habituer et à comprendre la ligne de commande (le shell en fait), tu ne pourras qu’y trouver des avantages par la suite. Ne te laisse pas décourager par l’aspect austère et compliqué !

> Satanée ligne de commande ! , le 1er octobre 2004 par Frédéric Poncet

LaTex n’est pas en ligne de commande, mais ce n’est pas non plus un logiciel de "mise en page" comme on le lit trop souvent.

Pour faire de la PAO, il n’existe pas de logiciel libre.

Quant à séparer le texte de sa mise en forme, c’est un excellent principe du point de vue de l’organisation des données.

Du point de vue ergonomique, c’est très discutable. L’intelligence humaine est ainsi faite qu’on a besoin de voir qu’un texte en gras est en gras, et qu’un texte en italiques est en italiques.

D’ailleurs, si je puis me permettre, en PAO on travaille bien de façon séparée le texte et la mise en page ; il n’en demeure pas moins que les logiciels de PAO sont en WYSIWYG (c’est même grâce au WYSIWYG qu’est née la PAO) et que les versions récentes sont capables de convertir les styles des textes importés.

Au lieu de faire la propagande d’un logiciel totalement obsolète et surtout ultra-élitiste, la communauté du libre ferait bien de se pencher sérieusement sur les besoins de la PAO.

Vive le WYSIWYG !!!

> Satanée ligne de commande ! , le 1er octobre 2004 par Frédéric Poncet

Gaspe !

Combien de temps mettent les contributions à apparaître ? J’ai l’impression d’avoir écrit à peu près deux fois la même chose, finalement pour rien.

> Satanée ligne de commande ! , le 1er octobre 2004 par Sébastien Crouzille

La communauté du Libre ne se "penche" pas sur tel ou tel secteur de vente, comme une entreprise. La communauté est impalpable, elle est composée principalement de personnes qui se trouvent devant des problèmes et finissent par développer des logiciels pour résoure ces problèmes.

LaTeX est né de ça, et son originalité et sa puissance viennent de la rigueur de ses concepteurs, non poussés par un profit quelconque.

Des logiciels de PAO existent en libre, comme Scribus, mais ne sont pas encore assez complets. Mais ces lacunes ne viennent pas de l’accaparation du temps des développeurs par LaTeX !!! Les concepteurs ne sont pas les mêmes, ne se connaissent peut-être même pas...

Il est temps, si l’on se dit utilisateur de logiciel libre, et qu’on commence à émettre tant de critiques, de ne pas se demander ce que le LL peut faire pour vous mais ce que vous pouvez faire pour le LL !!! Parce que des logiciels de PAO libres ne naîtront pas autrement !!!

LaTeX existe, il est achevé, propose une façon de faire, on aime ou on aime pas. Il fait bien de la mise en page, puisque toute la géométrie du document peut être manipulée pour le PostScript final (qui est bien une image vectorielle parfaite de la PAGE !).

Et enfin j’en ai marre que plein de gens prennent la ligne de commande comme une torture ou un calvaire. Souvent d’ailleurs ces mêmes personnes arrivent à une telle conclusion a priori, mais n’ont jamais utilisé la ligne de commande. L’informatique est comme tous les secteurs d’activité, elle a ses outils, et il faut apprendre à s’en servir pour progresser.

J’imagine mal un menuisier refuser a priori l’utilisation d’un ciseau à bois parce que ça lui semble difficile a priori. Non, il s’entraîne, et finit par tirer profit de son outil. La ligne de commande, et LaTeX, sont exactement comme ça : il faut accepter de débuter, même pas de galérer (me dites pas que ce tuto est difficile !), pour jouir ensuite de tous les bénéfices de tels outils.

> Satanée ligne de Kommande , le 2 octobre 2004 par rezki

Désolé, c’est là que je t’arrête : toi tu es le menuisier, je ne suis que l’utilisateur de l’outil fabriqué par le menuisier. Une secrétaire qui utilise un bureau en bois n’a pas à apprendre le ciseau à bois. Idem, cette secrétaire n’a pas à utiliser la ligne de commande quand elle utilise un traitement de texte (elle a déjà fort à faire avec son travail de saisie et correction).

La ligne de commande, c’est un outil pour déveleoppeurs, le logiciel libre s’adresse à priori à tout le monde.

> Satanée ligne de commande ! , le 4 octobre 2004 par Sébastien Crouzille

rezki >

 ??? Bin pas du tout, c’est pas moi qui irai taper sa lettre à la secrétaire ! Je crois que tu n’as pas bien lu ce tuto... Et que décidément tu ne sais pas ce qu’est LaTeX, et ce qu’est la ligne de commande... En l’occurence je demande pas à une secrétaire de fabriquer LaTeX (parce que c’est ce que ton analogie signifie :) ) !

Et tes propos sur la "ligne de commande" (en fait le shell) sont faux :

- d’abord je vois pas spécialement en quoi la ligne de commande serait particulièrement inaccessible au grand public. Le shell est pour tout le monde, il semble simplement rebutant parce qu’on ne clique pas sur des boutons pour faire quelque chose. Mais rien n’empêche à n’importe quel utilisateur de l’utiliser pour faire des tâches particulières, comme avec Image Magick par exemple pour traiter des photos en série. Il faut juste savoir quel mot taper, c’est aussi difficile que de savoir quel bouton appuyer :))

- le shell n’a pas de rapports particuliers avec le logiciel libre. Simplement tu fais le rapprochement parce qu’il existe dans GNU/Linux, mais comme dans tout système UNIX, libre ou pas (et d’ailleurs des shells accessibles en ligne de commande ont toujours existé dans presque tous les OS).

- le logiciel libre est grand public... ou ne l’est pas ! Ya aucun rapport !!! On a des choses très grand public comme OOo, xmms and co, mais on a des développements de logiciels comme Apache, des langages (PHP, Perl, ...), bind, et toutes les sous-couches de GNU/Linux pour ne mentionner que ça.

La communauté du logiciel libre génère des logiciels, ils répondent à des besoins mais ne sont pas partculièrement "grand public" (d’ailleurs j’aimerais bien avoir une vraie définition de ce terme lol), ils le sont si la problématique l’impose...

Bon j’arrête de pourrir les réactions, je fais que lire maintenant !

> Satanée ligne de commande ! , le 4 octobre 2004 par Benjamin Bayart

Je voulais juste ajouter quelques infos dans ce debat.

1. LaTeX est au niveau de ceux qui en ont besoin. Si ton besoin c’est de torcher vite-fait mal-fait un document "a la con", sans importance particuliere, simplement parce qu’il faut l’ecrire vite et qu’il ne sera a priori lu par personne, alors il vaut mieux un outil Wisywig. Par contre, si tu as besoin de faire un document plus reflechi, sur lequel tu vas bosser pendant des mois (voire des annees), si tu te soucis d’avoir une typographie convenable (et respectee), si tu te soucis que les cesures soient justes (i.e. conformes au francais dans les passages en francais, et conformes a l’anglais dans les passages en anglais, par exemple), alors LaTeX est probablement un outil pour toi : le temps que tu passeras a l’apprendre est de toutes facons negligeable devant l’investissement en travail que te demandera ton document.

2. Dans le document PDF dont parle l’article, il y a quelques erreurs ou maladresses. Comme je ne sais pas ou joindre l’auteur, je n’ai pas fini de le lire... Camarade auteur : si tu veux que je le relise, ca ne me pose pas probleme, il te suffit de me contacter par mail. Soit a l’adresse que je donne ici, soit a l’adresse qui est sur le site web en lien.

-----> Joli Manuel Pour LaTeX

> Satanée ligne de commande ! , le 18 novembre 2004 par Jean-François Cauche

Bonsoir... J’avais un prof qui avait coutume de dire : "Il y a des textes longs et bons, longs et mauvais, courts et bons, courts et mauvais." Il m’a réconcilié avec la littérature. Bref, tout cela pour dire que la ligne de commande n’est pas si barbare que cela mais que l’on peut comprendre qu’aux yeux des novices elle paraisse ardue. Tout cela pour dire que LateX répond à des besoins spécifiques dont on n’a pas forcément besoin. Ensuite chacun a ses propres habitudes et préférences qu’il s’agit de ne pas imposer aux autres. Et après lecture, ce n’était sûrement pas le but de ce tutoriel, mais bien plutôt l’apprentissage d’un outil qu’on aime ou qu’on n’aime pas. Personnellement j’ai rédigé plusieurs mémoires et actuellement une thèse sous Star Office puis OpenOffice.org. J’utilise LateX en ce moment pour certaines parties de ma thèse. Les deux peuvent être complémentaires, alors pourquoi vouloir les opposer ?! Que chacun utilise l’outil qu’il préfère et que ceux qui choisiront LateX profitent de ce tutoriel rudement bien fait... Merci !

> Satanée ligne de commande ! , le 17 septembre 2005

Tout a été dis, mais je tiens bon de rajouter un exemple concret :

- sur un rapport de 100 pages, pour générer la table des matières : * sous word il faut utiliser la bonne police pour les titres et c’est un vrai calvaire apres (perso j’y suis jamais arrivé pourtant chuis master2 d’info) * sous latex il faut écrire : \tableofcontents. c’est tout

et plein d’autres astuces qui font que latex a été désigné pour la rédaction de rapport (universitaires pour la plupart), et non pas pour que Mme la secrétaire écrire la lettre de son boss.

D’ailleurs il y a de quoi reprocher le titre de l’article : le WYSIWYG et latex sont deux approches à ne pas comparer ... puisqu’à des buts différents dans l’extreme.

> Satanée ligne de commande ! , le 15 novembre 2005

Une réponse bête. Pour ceux qui veulent du wyswig à quoi bon adapter latex ??? En effet s’il est aussi bon c’est parcequ’il n’est pas en wyswyg. Le transformer le met au rang des autres logiciels autant prendre ceux qui existent (il y a des formules wyswig pas terribles d’ailleur ... de latex)

Satanée ligne de commande ! , le 30 janvier 2006 par methos1435

Je vois pas trop l’intérèt de ce débat. LateX n’a rien à voir avec word ou OOO... C’est comme si on comparait photoshop à paintbrush...

LateX permet d’automatiser une mise en page, l’utilisateur se concentre sur le contenu, latex fait le reste. Et je défie n’importe qui ici, mis a part ceux qui ont reçu une formation extrêmement poussée dans le domaine, de faire un document word aussi bien présenté (quand je dit document je parle de rapport, thèse, enfin ce genre de trucs je parle pas de pub oui documents prements graphiques) qu’un document lateX. De toute façon un document fait sous lateX s’idientifie au premier coup d’oeil, tant la présentation n’a rien à voir. Il ne s’agit pas d’utiliser OOO ou lateX mais de savoir quand utiliser le premier, et quand utiliser le second.

Résumer de la bataille des grands Trolls , le 1er mai 2006 par Eastwind

de tout ce debat , je dégage quelque tendance interressante .

Ainsi Latex est plus fiable sur le long terme et pour des documents robustes (livre , theses ... ) que ne l’est les outils wysiwyg et s’orienterais naturellement vers les universitaires , scientifiques etc ... L’utilisation de latex se bonifie avec le temps et la taille du documents

Ainis les wysiwig sont parfait pour ceux qui veulent rapidement avoir un résultat , donc des documents court (lettre , cv .. )ainsi celui ci s’oriente naturellement vers le grand plublique , et les secretaires .

bien sur l’un et l’autre peut générer n’importe lequel de ces documents , tout dépend ainsi de la "niche ecologique " occupées .

Pour conclure , toute facon le meilleur traitement de texte est celui auquel on se sent bien avec .

Alors que ce soit Latex ou OOo si l’on ne sent pas bien avec c’est que ce n’est pas adaptés a nos besoin

Répondre à ce message

Informations complémentaires

Faire un don ? (défiscalisé)

Faire un DON

Aidez-nous à atteindre notre objectif de 800 donateurs récurrents pour assurer notre pérennité et notre développement ! (nous n’y sommes plus très loin).

Je soutiens Framasoft pour 10€/mois

Informations générales

Juste une image

Protest Protest
Creative Commons BY-SA