Glossaire illustré à l’usage de l’infographiste Linuxien débutant

Le graphisme et Linux vous intéressent ? Alors ça tombe très bien parce que le monde francophone possède un site de référence, le bien nommé Linuxgraphic.org.

C’est de ce site qu’est issu ce riche et précieux glossaire dont la présentation sur cette page n’est finalement qu’un simple pretexte à aller le visiter (d’ailleurs pour les mises à jour du glossaire c’est là-bas qu’il faudra se rendre).

Le titre complet est en fait « Glossaire illustré des Termes techniques à l’usage de l’infographiste Linuxien débutant qui ne craint pas de regarder ailleurs que dans les yeux de son Tux favori ». Visant à l’exhaustivité, il éclaircira nombre de notions liées à l’art numérique, qu’il soit vectoriel, 2D ou 3D.

Une fois n’est pas coutume il ne s’agit pas donc ici d’un "tutoriel de logiciel libre" (ni même d’une nouveauté) mais la qualité et la densité de ce document méritait selon nous cette petite mise en lumière.
Je sais pas vous mais moi ça m’a donné envie de m’y frotter au graphisme sous Linux ! [1]

Extrait de l’introduction :

J’ai débuté un jour.

Il me semble même, très souvent, que je continue à débuter sans cesse. Il y a de la joie à éprouver pareille sensation, mais il y a aussi une certaine angoisse face à des termes nouveaux qui semblent se reproduire dans notre dos pendant que l’on s’évertue à bien appréhender le sens de ceux dont nous disposons déjà. On se sent dépassé, abandonné sur le bord de la route par les spécialistes qui jargonnent à plaisir. Ce n’est pas nouveau : le grand Molière dénonçait déjà en son temps ce perpétuel travers des Diafoirus de tout poil.

J’ai débuté un jour, et je m’en souviens : c’est la raison pour laquelle j’ai entrepris la rédaction de ce glossaire en ne perdant pas de vue la devise de Monsieur Larousse : un dictionnaire sans exemples est un squelette. Il ne s’agit pas, le cas échéant, d’un dictionnaire, mais d’un document pédagogique, qui pour n’être pas aussi volumineux, n’en sera pas moins illustré d’exemples nombreux.

La présente version s’enrichit d’ailleurs d’exemples picturaux : il m’a paru juste de mettre en lumière cette évidence que ni la technique, ni l’art, ni les chefs−d’oeuvre ne sont nés avec l’outil informatique ; l’homme, semble−t’il, a toujours été en recherche du beau et du moyen de communiquer l’émotion qu’il en éprouvait. Nous ne pouvons ignorer les résultats de ses recherches, qu’il s’agisse de stylisation, de perspective, de clair−obscur... ou de tout autre procédé. Il m’a fallu faire des choix pour illustrer mon propos, et j’ai bien conscience de la subjectivité présidant à la démarche, ainsi que de certains partis pris volontaires. Comme celui de ne pas montrer les génies universellement connus tels Léonard de Vinci, Michel−Ange, Renoir ou Dali (entre autres, bien sûr), justement parce qu’ils sont universellement reconnus. J’ai préféré mettre en lumière des peintres moins bien connus mais géniaux comme Arcimboldo, de La Tour, Stosskopf, Vallayer Coster, Chardin, Lempicka, Escher, Mucha, Hokuzaï, Zurbaran..., ainsi que ces artistes parfois mésestimés que sont les grands affichistes tels que Cassandre, Colin, Villemot, Savignac... Il y a tellement à apprendre de ces gens−là ! Surtout aujourd’hui...

Nouveauté Noël 2004 : Ajouts de termes techniques, de quelques peintres, affichistes et surtout deux rubriques font leur apparition : la typographie et la notice logicielle, pour au final une version 4 de 600 termes, 300 images, 175 pages et 8 Mo.

[1] Au passage peut-être partagerez-vous mon admiration devant la beauté des illustrations originales de l’auteur qui parsèment le glossaire.

Commentaires

<< Poster un message >>
:: question :: précision :: avis :: commentaire :: bug ::

Glossaire illustré à l’usage de l’infographiste Linuxien débutant , le 26 mai 2007 (0 rép.)

Encore merci pour cette ouvrage. Et vivement la mise à jour.

Répondre à ce message

Glossaire illustré à l’usage de l’infographiste Linuxien débutant , le 25 mars 2007 par k1000 (0 rép.)

À l’ attention de André Pascual : Superbe introduction dont l’ humour et la pertinence offre un bon moment de plaisir ! J’ ai, avec la joie et l’ étonnement que me procure chaque fois les gestes généreux, téléchargé ce / votre document PDF. Je me suis aussitôt empressé de communiquer la page de ce site à un ami, souhaitant ainsi l’ inviter à télécharger le glossaire. Sinon, connaissez-vous l’ ouvrage de James FELICI ? Paru aux Éditions "Peachpit Press" (www.pearsoneducation.fr), il porte le titre de "Manuel Complet de Typographie" ; une merveille pour ceux qui s’ interessent et / ou pratiquent accessoirement ou professionnellement la Typographie et/ou la PAO. J’ ai découvert cet ouvrage ; il m’ a enthousiasmé et rend bien service ! Bon, ce n’ est pas une "pub" ; c’ est une façon de faire circuler les bonnes choses, et surtout c’ est la seule façon qui me vient tout de suite à l’ esprit pour vous remercier de votre glossaire en PDF, et de la lecture de cette introduction. (25/03/2007)

Répondre à ce message

Pour le plaisir , le 8 mai 2006 (0 rép.)

Bonjour,

Un message juste pour le plaisir de dire merci.

Karl.

Répondre à ce message

Glossaire illustré à l’usage de l’infographiste Linuxien débutant , le 19 janvier 2006 (0 rép.)

Bravo, très bonne idée. C’est justement le type d’info, ici d’ailleurs visiblement de très bonne qualité, claire et lisible, qui manque quand on commence à bidouiller des images : les didacticiels et autres Aides des différents logiciels sont bien faits, mais s’appliquent à montrer quel outil utiliser ou quel fonction employer, sans rentrer dans les fondamentaux que le débutant peine à découvrir (surtout s’il est peu doué comme moi !).

Ce document permet d’expliciter de nombreuses notion transversales, nécessaires pour bien appréhender les différents très bons outils graphiques que la communauté développe.

Merci à l’auteur.

Alain

Répondre à ce message

> Glossaire illustré à l’usage de l’infographiste Linuxien débutant , le 11 avril 2005 par Alain Foubert (1 rép.)

Bonjjour, J’ai téléchargé : "Glossaire illustré à l’usage de l’infographiste Linuxien débutant" et le document est tronqué à droite sous le visualiseur “PDF” de “KDE” ce qui est bien dommage car il semble par ailleurs très intéressant.

Par contre récupéré dans “Acrobat 5.0” pour Linux, tout est OK.

Voila,... peut-être faut-il le mentionner pour ceux qui n’ont pas encore installé “Acrobat”

Bien cordialement.

PS : ce site est une mine d’infos et de programmes, à « Bookmarker » d’urgence.

> Glossaire illustré à l’usage de l’infographiste Linuxien débutant , le 29 septembre 2011 par Jarillon

Le PDF passe très bien avec Okular, le logiciel de KDE. Acrobat Reader est beaucoup plus lourd et n’est vraiment pas nécessaire.

Répondre à ce message

Informations complémentaires

Faire un don ? (défiscalisé)

Faire un DON

Aidez-nous à atteindre notre objectif de 800 donateurs récurrents pour assurer notre pérennité et notre développement ! (nous n’y sommes plus très loin).

Je soutiens Framasoft pour 10€/mois

Informations générales

Juste une image

Intemporelles Intemporelles
Creative Commons BY