Microsoft vs GNU/Linux : une guerre des modèles ?

Septembre 2004 : Ajout de la conférence "Le logiciel libre dans l’économie" aux récentes RMLL 2004 donnée par les auteurs du document que nous vous présentons ici (audio et présentation).

Les transparents sont au format ouvert .sxi et peuvent se lire avec la suit bureautique libre OpenOffice.org.

L’enregistrement est au format ouvert .ogg et peut s’écouter sous Windows avec le lecteur Zinf ou Media Player Classic.

NOTE DE LECTURE

Microsoft pris dans la toile...
chronique d’une mort annoncée ?

De Bruno Lemaire et Bruno Decroocq [1]

Pour ceux qui suivent, de près ou de loin, l’actualité informatique de ces derniers mois, chacun aura pu se rendre compte des stratégies offensives, et défensives, déployées par le géant américain Microsoft pour sauvegarder, parfois coûte que coûte, sa suprématie tant au niveau des solutions d’entreprise, des administrations qu’à celui des particuliers - même si ces derniers ne sont pas pour l’instant les principales cibles.

Bien que la société de Redmond soit toujours en position dominante, malgré les avancées et les percées des solutions libres, la bataille fait rage et l’on ne peut se satisfaire des seuls critères explicatifs que sont la conjoncture économique et la reconquête des parts de marché perdus. Il s’agit, pour les auteurs de l’article que nous vous proposons à la lecture, d’une guerre pour la survie d’une entreprise dont le modèle économique et ce qu’elle a contribué à produire sont ceux là mêmes qui la gangrènent peu à peu, avec une mort assurée à plus ou moins long terme.

Car telle est la thèse avancée et développée par les auteurs : la genèse de la société d’information liée à l’existence et au développement de l’internet auquel Microsoft a activement participé, a fait émergé une communauté en réseau, dont l’exemple le plus frappant est celle qui gravite et se noue autour du projet GNU/Linux, laquelle se fonde sur des valeurs (partage, don), des principes (travail-plaisir, liberté) et des aspirations (accès pour tous à la connaissance) en rupture par rapport à ceux qui prévalaient, selon les auteurs, dans ce qui constitue maintenant l’ancien modèle culturel tel que porté et incarné par Microsoft.

Cette thèse a l’avantage de ne pas s’appuyer sur des impressions spéculatives, et encore moins sur des a priori ou sur un parti pris idéologico-philosophique, bien qu’en la matière il soit difficile de ne pas voir pointer quelques brides d’idéaux. Et loin d’être seulement un livret comptable des avantages comparés entre les deux modèles, cet opus, bien épaulé par des références théoriques solides, intégre les questions concrètes d’ordre technique, de stratégie financière ou "d’entreprise" dans un concert où les valeurs sociétales reconfigurées tiennent lieu de chef d’orchestre. En ce sens s’opère, volontairement sans doute, un déplacement du débat qui, de la scène informatique, prend place dans l’univers des questions de société.

Alors il vous appartient de plonger plus avant pour comprendre et apprécier, utilisateurs et promoteurs du libre, comment votre participation et votre action s’inscrivent, sans même parfois vous en rendre compte, dans une logique de transition, celle qui voit le passage d’une ère à l’autre avec les grincements de dents et les gesticulations d’un "être" qui voit, peut-être, dans le miroir de sa création lui échappant le dessin de sa propre agonie. Car, au bout du compte, et à en croire les auteurs, le jeu est mortel. Et la fin inéluctable. Le modèle Microsoft a vécu et laissera peu à peu, selon toutes probabilités aux allures prophétiques, l’horizon libre à l’épanouissement du modèle que portent les acteurs "entoilants" de la communauté GNU/Linux.

En guise de conclusion suspensive, terminons cette présentation par cette citation de Bill Gates reprise par les auteurs : « Quelle que soit leur culture, les citoyens doivent s’engager dans l’impact social et politique de la technologie numérique, afin de faire en sorte que cette nouvelle ère reflète bien la société qu’ils désirent ».
Sûr que la prescription "gatesienne" porte en elle l’ironie de l’histoire en train de se faire. Et je vous laisse seul décider s’il faut en rire ou en pleurer ;-)

[1] Bruno Lemaire est docteur en mathématiques et en économie, professeur à HEC dont il a été vice-doyen. Bruno Decroocq est spécialisé dans les TIC et les collectivités publiques.

  • Le logiciel libre dans l’économie
  • Conférence de Bruno Lemaire et Bruno Decroocq
    Méthodologie du Libre - RMLL 2004
    Enregistré par Benjamin Sonntag
    Durée : environ 1h
  • Ogg - 21 Mo

Commentaires

<< Poster un message >>
:: question :: précision :: avis :: commentaire :: bug ::

Microsoft vs GNU/Linux : une guerre des modèles ? , le 25 octobre 2010 par Baptiste SIMON (0 rép.)

ça me fait penser à une citation d’André Gorz :

""" La lutte engagée entre les logiciels privateurs et les logiciels libres a été le coup d’envoi du conflit central de notre époque. Il s’étend et se prolonge dans la lutte contre la marchandisation de richesses premières (la terre, les semences, le génome, les biens culturels, les savoirs et compétences communs) qui sont préalables de l’existence d’une société. Il prend ses racines dans les mouvements sociaux (féminisme, alter­mondialisme, défense des biens communs) et dans les refus de la domination. De la tournure que prendra cette lutte dépend la forme civilisée ou barbare que prendra la sortie du capitalisme. """

il faut que les initiatives permettant de cristaliser les énergies et les capacités de créer de l’activité professionelle continuent de se développer. la question du précariat dans le logiciel libre face au modèle privateur est crucial... et l’avenir est dans la contribution aux biens communs...

-----> http://entreprendre.libre-informati...

Répondre à ce message

Vous votez pour qui MICROSOFT-UMP ou VERT-LOGICIELS-LIBRES , le 16 mai 2004 par Jacques Lenormand (1 rép.)

L’UMP veur illégalement entérer le logiciel libre (LINUX, Mozilla, OpenOffice, etc....) mais les citoyens ne se laisserons pas faire

VOTONS

http://www.lesverts.fr/article.php3 ?id_article=1403

http://news.tf1.fr/news/multimedia/0,,3016687,00.html

> Vous votez pour qui MICROSOFT-UMP ou VERT-LOGICIELS-LIBRES , le 5 octobre 2005 par bateauivre54

pfff n’importe quoi, n’importe quel parti politique peut trouver des arguments pro-LL. Même le FN, utiliser des LL pour garantir Notre Indépendance Nationale et bouter l’étasunien hors de France...

Répondre à ce message

> Microsoft vs GNU/Linux : une guerre des modèles ? , le 29 février 2004 par Paul (0 rép.)

Le monde change, nous savons que celui dans lequel nous vivons va à sa perte. Les riches sont de plus en plus riche et les pauvres tombent de plus en plus dans la misère. À coté de cela des sociétés gagnent des masses d’argent considérables. L’Europe a acheté pour plus de 1 000 milliards d’€ de logiciel à Microsoft depuis que Microsoft existe. Alors cessons ce gaspillage d’argent, nous en avons besoin pour des projets plus salutaires.

Pour ma part j’agis petit à petit en promouvant les logiciels libres chez toutes les personnes que je connais. Sachant que les petits ruisseaux font les grands fleuves.

J’installe principalement Firefox, Thunderbird et OpenOffice !

Paul

PS : pour vivre comme un Américain moyen il faudrait 12.5 planètes. Changeons rapidement de politique ! Le logiciel libre est un bon début, continuons avec les médicaments, l’énergie etc.

Répondre à ce message

> Microsoft vs GNU/Linux : une guerre des modèles ? , le 29 février 2004 par Philippe (0 rép.)

Je vais relayer cette analyse que je trouve très pertinente sur mon blog.

-----> nomaBlog

Répondre à ce message

Informations complémentaires

Faire un don ? (défiscalisé)

Faire un DON

Aidez-nous à atteindre notre objectif de 800 donateurs récurrents pour assurer notre pérennité et notre développement ! (nous n’y sommes plus très loin).

Je soutiens Framasoft pour 10€/mois

Informations générales

Juste une image

Karachi - Pakistan Karachi - Pakistan
Creative Commons BY