• Auteur : Jules
  • Date : 10 octobre 2003 (14 juillet 2005)

Répondre à la BSA en organisant « la semaine du logiciel libre » !

Pour de plus amples (mais subjectives) informations sur la BSA, nous vous invitons à parcourir cet article : Recopier (...) logiciel (...) délit (...) perte (...) emploi.

C’est un journal de LinuxFr, celui de fleny68, qui nous a donné envie de réagir ici et vous faire cette drôle de proposition.

Cet article n’est pas à prendre au pied de la lettre. Il ne s’agit pas d’organiser une manifestation mais de manifester notre... mauvaise humeur. D’autant que la BSA fait aussi quelque part le jeu du logiciel libre lorsqu’elle exhorte les entreprises à se "mettre à jour" (comprendre se mettre en règle).

La semaine prochaine (du 13 au 17 Octobre), la BSA lancera la semaine du logiciel professionnel. Il s’agit, dit-elle, de la première campagne de sensibilisation au respect de l’oeuvre logicielle.
Une grande campagne radio, un vaste mailing à destination des entreprises, une affiche à destination des employés, une exposition "Logiciels No copy" de trois mois au Musée de la Contrefaçon rue de la Faisanderie (sic !)... Tout y est, l’arsenal déployé est impressionnant !

Vous trouverez tout le détail de l’opération ici :
http://global.bsa.org/france/events/

Voici un extrait retranscrit du spot radio "Concepteur", histoire de vous mettre dans l’ambiance :
"Ce que j’aime dans ce métier, c’est pétrir l’idée, la façonner, fignoler chaque facette d’une oeuvre parfaitement ciselée. Et quand je contemple cette petite galette qui renferme des mois de labeur, je me dis que la création d’un logiciel c’est un vrai boulot d’orfèvre. Et pourtant, pourtant, près d’un logiciel sur deux est utilisé illégalement et sans licence. En plus des risques légaux et techniques que prennent certaines entreprises, c’est aussi leur réputation qui menace d’être ternie."
http://global.bsa.org/france/policy...

Que la BSA défende les intérêts des sociétés qu’elle représente (Microsoft, Adobe, Macromédia...), il n’y a rien à redire.
Mais qu’à aucun moment elle ne s’interroge sur les causes du phénomène (il y aurait beaucoup à dire sur cette génération spontanée de "pirates") pour jouer désormais les pédagogues, les donneurs de leçons et les redresseurs de torts, là nous ne sommes plus vraiment d’accord.
"C’est simple", nous martèle-t-elle, "un logiciel installée, c’est une licence possédée". Belle équation n’est-ce pas ! Ce serait effectivement fort simple si le logiciel libre n’existait pas.
Or n’en déplaise à la BSA, qui bien entendu l’ignore totalement, le logiciel libre existe. Véritable chien dans un jeu de quilles, il vient perturber l’ordre établi d’une certaine logique économique complètement prise de vitesse par le support numérique "copiable à coût zéro", l’apparition du réseau, et cet "esprit du libre" que nous connaissons si bien.

Il nous semble un peu tard pour organiser en quelques jours une "contre-manifestation". Mais pourquoi ne pas lancer la semaine suivante, du 20 au 24 Octobre, "la semaine du logiciel libre", une campagne de sensibilisation grand public au partage de l’oeuvre logicielle ?

Il "suffirait" par exemple de créer un petit WiKi centralisateur (à la manière du remarquable brevets-logiciels.info) où nous donnerions nous aussi notre point de vue sur la question, en particulier en associant plus encore les logiciels libres au débat actuel sur le piratage.

Nous pourrions alors nous calquer sur les actions de la BSA (bien sûr avec les moyens qui sont les nôtres) :

  • Une "campagne" radio
    Où nous expliquerions tout le bien que nous pensons des logiciels libres pour éviter le phénomène du piratage et mettre sa société dans la légalité.
    Nous proposerions en téléchargement nos propres spots. Il y a bien quelques personnes à la voix suave et convaincante et qui savent manier avec brio le micro dans la communauté non ?
    Nous pensons par exemple à LinuxFrench et ses excellentes émissions radios sur Divergence FM.
  • Une exposition virtuelle sur le Net : "Logiciels Libres Copy Welcome"
    Là encore en parodiant gentiment l’exposition "Logiciels No copy" dont on ne peut préjuger du contenu à priori mais dont il nous étonnerait fort d’y trouver un département Linux !
  • Manifestation pour les franciliens
    Par exemple l’après-midi du mardi 21 Octobre où l’on distribuerait aux visiteurs à la sortie de l’expo "Logiciels No copy" (ou aux passants perplexes) un cédérom de la... Knoppix ! Nous pourrions modestement tenter de médiatiser cet événement à caractère symbolique (ce serait aussi une nouvelle occasion de se rencontrer et boire une bonne bière mais chut, ça il ne faut pas l’dire !)
    Concours de Parinux & Co bien entendu souhaitable et souhaité !)
  • etc.

Quelques personnes motivées prêtes à s’impliquer, une news sur l’indispensable LinuxFr, un communiqué de l’AFUL, l’APRIL et/ou FSF-France, un article dans Transfert.net, le relais de toute la communauté du libre sur leurs sites, listes, etc. Et ça peut faire son petit effet boule de neige...

Nous savons bien que c’est un peu naïf comme initiative, que nous sommes dans le "y’a qu’à, faut qu’on", mais franchement ça nous fait mal de laisser tranquillement la BSA occuper tout le terrain médiatique et marquer ainsi les esprits.

Alors banco ?

Suite à cet article Alain Di-Rollo nous propose ci-dessous cette petite affiche. Il ne s’agit pas de critiquer la BSA (qui n’est pas citée), juste rappeler que l’éducation et les logiciels libres vont si bien ensemble.
Cette affiche n’en est qu’à son premier jet, merci beaucoup de nous aider à son amélioration (ne serait-ce que son habillage graphique).

Commentaires

<< Poster un message >>
:: question :: précision :: avis :: commentaire :: bug ::

> Répondre à la BSA en organisant "la semaine du logiciel libre" ! , le 13 octobre 2003 par fredix (2 rép.)

"C’est simple", nous martèle-t-elle, "un logiciel installée, c’est une licence possédée". Belle équation n’est-ce pas ! Ce serait effectivement fort simple si le logiciel libre n’existait pas.

Je ne suis pas d’accord avec votre sous entendu. "un logiciel installé, c’est une licence possédée" cela fonctionne aussi avec le libre. On possède en effet avec le logiciel libre, la licence GPL, BSD ou autre. Ils auraient dit "acheté" à la place de "possédée" cela aurait peut être porté confusion, et encore car l’on peut très bien acheter un logiciel libre.

Enfin concernant la semaine du libre je trouve juste dommage que l’initiative ait lieu pour contrer le BSA. Le mouvement libre ne saurait-il vivre que dans l’ombre du propriétaire ? J’attend plus de manisfestations de la part des associations du libre, et cela demandera certainement des actions coordonnées.

http://www.aldil.org/agenda/journees/2003/

-----> interlug-fr

> Répondre à la BSA en organisant "la semaine du logiciel libre" ! , le 13 octobre 2003 par AK pour Framasoft

Je suis d’accord avec votre non accord, c’était maladroit de notre part.

"un logiciel installé, c’est une licence possédée"

Je pense tout de même qu’il y a reste un sous entendu, entretenu cette fois-ci par la BSA, avec cette notion de possession qui, en allant peut-être un peu loin, peut entrer en opposition avec celle de partage.

Sinon, soyons modestes, il ne s’agissait pas de lancer ici une manifestation. C’était plus une manifestation d’humeur un peu à la manière d’un blog.

> Répondre à la BSA en organisant "la semaine du logiciel libre" ! , le 17 octobre 2003 par bille2

Tu sais autant que se fasse cette semaine du libre, même de manière sporadique, on a pas besoin de pub radio les premières années, mais comme un Linux qui s’est crontruit dans le temps, plutôt un truc du genre : un dizaine de personne cette année une centaine l’année prochaine plusieurs centaine les années suivantes.

Le mouvement se créé soit d’un énorme effet d’accélération (comme dans le monde du non-libre) sois par tout ces si jolis petits pas (comme dans le monde du libre)

J’ai confiance en les perssonnes qui veulent diffuser le libre, et pour ma part et pour la lancer de mon portail de scénographie sur fuFlo.net (qui ouvre lundi :)), je ferai un lien spécial semaine du libre, avec une mini expos et les liens utils. Bien sûr l’expo ne durera que pour la semaine du libre, mais si l’an prochain je fais de nouveau de même, alors je n’aurai pas oublié .

Cordialement J.

Répondre à ce message

> Répondre à la BSA en organisant "la semaine du logiciel libre" ! , le 10 octobre 2003 par JeanDo747 (0 rép.)

Excellent le detournement de logo :-)

Moi je suis parisien et partant pour graver 10 CD Knoppix (au frais de ma boite mais c’est pas ca qui la ruinera).

Puis j’aime bien le cote manifestation spontanee poil a gratter.

En tout cas c’est deja une bonne idee d’avoir attire l’attention sur ce facheux evenement !

Répondre à ce message

Informations complémentaires

Faire un don ? (défiscalisé)

Faire un DON

Aidez-nous à atteindre notre objectif de 800 donateurs récurrents pour assurer notre pérennité et notre développement ! (nous n’y sommes plus très loin).

Je soutiens Framasoft pour 10€/mois

Informations générales

Juste une image

Jasmine Taylor Jasmine Taylor
Creative Commons BY