• Auteur : L’équipe du site LinuxÉdu-Québec
  • Date : 29 juillet 2003 (12 mars 2006)

Linux au Québec, où en sommes-nous ?


- Je sais pas vous mais moi depuis que j’ai découvert internet j’ai tendance à prêter une oreille attentive à tout ce qui vient de la Belle Province aussi bien dans le domaine des nouvelles technologies que dans celui de l’éducation.

- Ce préjugé favorable ne se dément pas ici avec ce petit état des lieux et la présentation du site LinuxÉdu-Québec que tout acteur de monde éducatif intéressé de près ou de loin par Linux et les Logiciels Libres devrait visiter de temps en temps tant est grand son dynamisme.

Est-ce que GNU/Linux est bien implanté au Québec ? Oui et non !

Oui, dans les groupes d’utilisateurs plus « avancés » (voir ce site pour trouver les groupes en questions : Linux-Québec). Ces groupes sont très dynamiques et proposent plusieurs activités reliées aux logiciels libres chaque année. La distribution ÉduLinux est d’ailleurs le fruit d’un de ces groupes.

Oui, parce qu’on lit et entend parler de plus en plus de ce système d’exploitation dans les médias. Voici quelques textes :

Oui, car plusieurs études [1] sur le sujet ont été ou sont en réalisation. On se pose de plus en plus de questions sur ce pingouin à l’allure sympathique.

Non, car dans la population en générale très peu de gens utilisent GNU/Linux. Il semble difficile de se défaire de nos habitudes informatiques. Comme partout ailleurs, enfin presque, Microsoft a le beau jeu. Il reste donc un grand pas à franchir, convaincre les utilisateurs « réguliers » que GNU/Linux peut être une réelle option pour répondre à leurs besoins.

Non, parce que le monde de l’informatique québécois, bien qu’en continuelle évolution, en est un relativement fermé sur lui même. Il semble plus facile de ne pas fouiller les autres solutions et de payer pour les mises à jour régulières d’un système troué que de s’ouvrir aux logiciels libres.

Notre pari : passer par le milieu de l’éducation pour mettre en place un débat de société autour du logiciel libre. Pour ce faire, nous avons créé LinuxÉdu-Québec.org.

Historique de la naissance de LinuxÉdu-Québec

Le site LinuxÉdu-Québec.org est né en mars 2002 suite à un besoin de collaboration entre divers intervenants du milieu de l’éducation au Québec. Ce groupe d’intervenants, désireux de rendre accessible GNU/Linux aux éducateurs du Québec, débutèrent donc leur production de documentation vulgarisée (le plus possible).

Le groupe a, par la suite, organisé des rencontres (« install fest » de postes et de serveurs, séances d’information, etc) afin d’initier les éducateurs intéressés aux logiciels libres. De plus, le développement et la promotion d’outils en php/MySQL complètent les actions du groupe LinuxÉdu-Québec.

Nos points de mire

Voici sept aspects du logiciel libre que nous exploitons dans le milieu de l’éducation québécois.

  1. La philosohie derrière le logiciel libre
  2. Serveurs web pédagogiques
  3. Serveurs de terminaux X
  4. Expérimentation de logiciels libres à vocation pédagogique
  5. Les périphériques utilisés en classe
  6. Rencontre de « démystification »
  7. Formations et développement

1) La philosohie derrière le logiciel libre

L’aspect économique ne semble pas être un argument suffisamment puisssant pour convaincre les gens de passer aux logiciels libres. Les sources disponibles non plus, même que certaines personnes s’imaginent que c’est moins sécuritaire car plusieurs personnes connaissant le code peuvent savoir comment « entrer » dans le système !

Notre stratégie est de mettre en avant plan la philosophie du logiciel libre pour expliquer pourquoi il serait intéressant de faire ce changement.

  • Les finalités ne sont pas de faire du profit, mais de répondre à des besoins.
  • Le partage de la connaissance.
  • Accessibilité de l’informatique à tous, non pas à ceux qui peuvent se le payer.
  • La collaboration entre personnes pour réaliser un projet.
  • Le respect de l’environnement en donnant une seconda vie aux appareils désuets (terminaux X). Pour en savoir un peu plus sur notre vision 1, 2 et 3.

2) Serveurs web pédagogiques

Qu’est-ce qu’un serveur web pédagogique ? Selon nous, c’est un serveur qui permet de mettre les élèves « en réseau » grâce à des applications dites « pédagogiques ». Voici quelques exemples de ce qui est utilisé par des écoles québécoises :

  • SPIP : Cette application permet à des élèves de publier simplement sur le web. Grâce à sa fonction de syndication, une école peut facilement centraliser les productions des classes en un seul endroit.
  • Bulletin informatisé : un application qui permet aux enseignants de communiquer les résultats de leurs élèves de façon très efficace.
  • Portfolio multimédia et Cyberfolio : Pour bien voir l’évolution des apprentissages des élèves et ce, dès l’âge de 5 ans.
  • Portail pédagogique : Un ensemble de services (courrier, calendrier, ressources web, bloc-notes, etc) mis à la disposition des élèves et éducateurs pour favoriser la communication.
  • phpSherpa : Un outil permettant aux éducateurs de publier des situations d’apprentisage sur le web.

3) Serveurs de terminaux X

Les avantages de l’implantation des terminaux X dans les écoles sont multiples. C’est pourquoi nous faisons la promotion de cette technologie. Bien que ce soit encore relativement rare de retrouver des écoles équipées de terminaux X (des raisons politiques ralentissent le processus), on constate depuis quelques mois une réelle réflexion sur ce type de solution.

Les « kits » k12LTSP et XTerm (Jacques Gélinas) sont en expérimentation. Le choix de k12LTSP semble devenir la norme pour équiper les écoles où le support informatique est minimal. Sa simplicité d’installation en fait une distribution plus accessible pour les néophytes GNU/Linux.

Les applications utilisées par les élèves sont OpenOffice.org (StarOffice), Mozilla, Konqueror, Gimp, KTouch, gftp, etc. Donc des applications simples mais suffisantes pour la majorité des besoins pédagogiques.

4) Expérimentation de logiciels

Un des buts de LinuxÉdu-Québec.org est d’aider les enseignants à faire le « saut » dans ce monde libre. Pour ce faire, nous expérimentons des logiciels pouvant avoir une utilité en éducation et produisons des « didacticiels » (ou documentations générales) sur ces logiciels de sorte que l’on puisse orienter les nouveaux utilisateurs dans leur découverte.

En visitant notre site web, vous découvrirez quelques documents pouvant vous aider dans diverses applications bureautiques ou réseau. C’est notre petite contribution aux logiciels libres : le partage d’expertise.

5) Les périphériques

Bien que la majorité de nos efforts ne soient pas mis sur cet aspect, nous avons tout de même expérimenté quelques périphériques sous GNU/Linux. Par exemple : numériseur, web cam, Visor Handspring, tablette à dessin.

Pour la plupart de ces périphériques, il n’y a eu aucun problème de configuration. Pour d’autre, quelques configurations manuelles ont eu à être réalisées.

6) Rencontres de démystification

Un site web peut faire un certain travail au niveau des gens déjà presque convaincu que le logiciel libre peut être utile. Mais pour mieux faire comprendre tout le potentiel des LL, des discussions en mode « réel » sont organisées. Jusqu’à présent, plusieurs de ces rencontres ont eu lieu dans divers contextes. Ce genre de rencontre nous permet de faire des liens entre les personnes intéressées à avancer sur le chemin de la liberté.

7) Formations et développement

Dans le cadre de leur emploi régulier ou comme consultant privé, plusieurs des membres du groupe LinuxÉdu-Québec donne de la formation à des enseignants, directions d’école, etc, sur certains logiciels libres. Ils en profitent donc pour discuter de la philosophie du LL et des liens avec l’éducation.

De plus, du développement (portfolio, portail, bloc-notes...) et la mise en place de solutions libres (serveur web) sont également réalisés.

L’avenir de LinuxÉdu-Québec

Notre groupe continuera de faire la promotion du logiciel libre en éducation auprès des intervenants pédagogiques et administratifs. De plus, le maintien du site web et la production de nouveaux documents est le centre de nos actions.

Dans un avenir rapproché, LinuxÉdu-Québec offrira un démo d’un portail (ensemble de services web : courrier, agenda, mémo, espace disque,...) sous licence GPL.

Des recherches sur des périphériques comme une station météo, des sondes EXAO, une caméra vidéo, etc, seront réalisées afin de modifier les préjugés négatifs (GNU/Linux n’est pas utilisable avec des périphériques) à propos des LL.

Suite à diverses discussions avec des intervenants en éducation, LinuxÉdu-Québec aura probablement une place importante lors du colloque 2004 de l’AQUOPS (Association Québécoise des Utilisateurs de l’Ordinateur au Primaire et au Secondaire). Ce colloque est l’événement par excellence au Québec en ce qui concerne l’informatique en éducation. Déjà en 2003, plus de 15 ateliers portaient sur le LL.

[1] Voici un document qui fait état de la situation il y a quelques mois dans le milieu de l’éducation.

Commentaires

<< Poster un message >>
:: question :: précision :: avis :: commentaire :: bug ::

Informations complémentaires

Faire un don ? (défiscalisé)

Faire un DON

Aidez-nous à atteindre notre objectif de 800 donateurs récurrents pour assurer notre pérennité et notre développement ! (nous n’y sommes plus très loin).

Je soutiens Framasoft pour 10€/mois

Informations générales

Juste une image

time stands still time stands still
Creative Commons BY