• Auteur : baptiste.simon@e-glop.net
  • Date : 26 juin 2003 (11 octobre 2003)

Vote dangereux en Commission juridique du Parlement Européen


- l’URL d’origine

- Voici une lettre spontanément écrite par un internaute en direction de la presse, à diffuser par tous les moyens si affinités (mais comment pourrait-il en être autrement ?)

- Voir aussi tous les commentaires générés sur Linuxfr.org à partir de la news Situation critique concernant la brevetabilité du logiciel en Europe où l’on peut lire : "Une des commissions du Parlement européen (la commission juridique) a adopté un rapport qui autorise le brevetage illimité des logiciels. La menace pour l’économie du Logiciel en général et pour le Logiciel Libre en particulier est très sérieuse !".

Bonjour,

Je me permets de vous écrire pour vous alerter sur une décision pouvant avoir un impact extrêment néfaste pour l’Europe et sur notre vie quotidienne a tous.

Le parlement européen débat actuellement sur la brevetabilité du logiciel. La commission juridique a adopté hier un rapport qui autorise le brevetage illimité des logiciels. Agissant ainsi, cette commission juridique est allée contre « l’avis du Conseil économique et social, de la commission Industrie, de la commission culture, de 140 000 pétitionnaires, de 30 scientifiques et spécialistes du logiciel européen ainsi que les 95% de réponses négatives que la Commission européenne a reçu lors de sa consultation publique. ». Ce vote assure la domination des multinationales du logiciel et représente un réel danger de faillite pour les petites entreprises et le logiciel Libre européen.

Je me permets de reprendre les termes d’un article trouvé à cette adresse http://www.greens-efa.org/fr/press/... :

Pour Daniel Cohn-Bendit, Coprésident des Verts/ALE qui a dernièrement présidé une conférence à Bruxelles sur "Brevet logiciel et PME" déclare :

"Le brevet logiciel est une insulte au principe même du libre échange : sous couvert de protéger l’invention, il permet aux multinationales de verrouiller l’accès au marché".

Danielle Auroi, eurodéputée Verte française, membre de la commission ITRE (Industrie, recherche...) regrette la méprise chez certains collègues quant à la nature d’un logiciel :

"Il s’agit d’idées, d’algorithmes, qui bénéficient d’une protection grâce au droit d’auteur. Un programme d’ordinateur, c’est comme une recette de cuisine, un mode d’emploi. Il suffit d’un crayon et d’un papier pour le rédiger. Le brevet, lui, protège l’invention technique. La légalisation du brevet logiciel entraînerait la mort de l’industrie du logiciel européen, ainsi que celle du logiciel libre - qui, est-ce un hasard, est un secteur essentiellement européen. Elle achèverait notre asservissement informatique aux Etats-Unis. Rendez-vous en septembre pour une adoption en plénière pleine de rebondissements".

De plus, j’ai la conviction que le refus des brevets logiciels en Europe pourrait être une réelle opportunité pour l’économie de nos pays par rapport au modèle américain. En effet, cela laisse encore la place à la véritable innovation en matière de logiciel, entre autre avec l’ouverture que cela offre aux logiciels Libres, aux PME-PMI, etc... De plus l’émergeance de technologies pour lesquelles les états-unis sont un peu "timides" (comme IPv6) est aussi un enjeu d’aujourd’hui pour notre avenir. L’ensemble de ces pièces mises bout-à-bout pourrait faire de l’Europe une puissance politique, économique et technologique clé pour l’avenir. C’est en cela que j’aimerais vous voir réagir sur l’arrivée imminente des brevets logiciels.

J’espère que ce message vous aura convaincu de l’importance de ce qui s’est passé le 17 juin 2003. En effet, depuis lors, Mme McCarthy (député européen chargé de ce dossier) a avancé précipitament la date du vote final sur le sujet du mois de septembre au 30 juin. La proximité de cette date me pousse à vous demander d’informer de votre mieux, et de faire prendre conscience à nos députés de l’importance de leur présence le jour sus-cité, à l’heure à laquelle ce vote aura lieu. Leur décision n’appartient qu’à eux, mais ce problème va plus loin que la technique. Il s’agit d’un problème de société. Ainsi il faut qu’ils le considèrent comme tel, avec tout l’impact que cela peut avoir. Une voix contre les brevets logiciels est, à mon avis, la seule décision constructive pour l’avenir de l’Europe. Afin de vous donner plus de références, voici quelques liens de qualité :

un article très intéressant et très abordable :

http://www.transfert.net/a8917

L’annonce en question sur le site des verts européens :

http://www.greens-efa.org/fr/press/...

Un excellent exemple de ce que l’on peut faire avec les brevets logiciel :

http://swpat.ffii.org/pikta/txt/ep/...

Page sur les brevets logiciels sur abul.org, une association bordelaise traitant de logiciels Libres :

http://abul.org/brevets/

Site de contribution collaborative autour des brevets logiciels :

http://brevets-logiciels.info/

Programme de l’assemblée européenne du 30 juin 2003 :

http://www.europarl.eu.int/home/def...

En espérant que j’ai bien frappé à la bonne porte et que vous saurez faire bon usage de cette lettre, je vous remercie d’avance. Cordialement,

Un citoyen européen, lecteur régulier,

Baptiste SIMON

Commentaires

<< Poster un message >>
:: question :: précision :: avis :: commentaire :: bug ::

> Vote dangereux en Commission juridique du Parlement Européen , le 11 août 2003 par Jean Morlet (0 rép.)

voir d’urgence le site wiki de rené mages consacré exclusivement à la lutte contre cette idée saugrenu de vouloir breveter des idées... car cela reviens à ça !

Le site fournit beaucoup de liens, d’information, d’idée d’action...

Tout le monde est invité à y participé...

-----> http://www.brevets-logiciels.info/

Répondre à ce message

Informations complémentaires

Faire un don ? (défiscalisé)

Faire un DON

Aidez-nous à atteindre notre objectif de 800 donateurs récurrents pour assurer notre pérennité et notre développement ! (nous n’y sommes plus très loin).

Je soutiens Framasoft pour 10€/mois

Informations générales

Juste une image

Movement on pavement Movement on pavement
Creative Commons BY